Ingérence occidentale en Ukraine: l’armement des bataillons néo-nazis par le pays du goulag levant et son acolyte d’outre-manche…

Il avait été dit dès le départ que cette « trêve » servirait aux nazis de Kiev et leurs maquereaux occidentaux de se regrouper et de préparer une nouvelle attaque. Certaines milices populaires du Donbass ne voulaient pas de cette trêve sachant que ce serait pire plus tard… La prochaine fois pourrait bien mener à la 3ème guerre mondiale…

— Résistance 71 —

 

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne arment les bataillons néo-nazis de la garde nationale ukrainienne

 

Guillaume Borel

 

20 Mars 2015

 

url de l’article original:

http://arretsurinfo.ch/les-etats-unis-et-la-grande-bretagne-arment-les-bataillons-neo-nazis-de-la-garde-nationale-ukrainienne/

 

Les accords de Minsk 2 ont été signés il y a deux mois à peine, mais les USA et la Grande-Bretagne continuent à promouvoir un processus d’escalade militaire en Ukraine.

Le congrès US avait approuvé en décembre 2014 l’augmentation de l’aide militaire à l’Ukraine, comprenant pour la première fois la fourniture d’armes létales. Des livraisons de matériel militaire ont déjà eu lieu, comme des radars anti-mortier ou des lunettes de vision nocturne, et les USA ont prévu d’acheminer dans le courant du mois de mars des drones Raven, 30 véhicules blindés ainsi que 200 Jeep Humvees à destination de l’armée ukrainienne.

Début mars, la Grande-Bretagne annonçait également l’envoi de matériel militaire « non létal », pour un montant d’1,3 millions de dollars, afin d’aider le pays à se défendre contre « l’agression de la Russie » selon le ministre anglais de la défense Michael Falon. 75 militaires britanniques sont également arrivés en Ukraine afin de commencer une mission d’entraînement de leurs homologues ukrainiens, sans qu’on sache plus précisément quelles unités de l’armée de Kiev vont bénéficier de la formation britannique. Les États-Unis ont également envoyé 300 instructeurs militaires pour une mission de formation dans la région de Lvov, qui durera jusqu’au 31 octobre prochain.

Les déclarations faites par le président ukrainien Piotr Porochenko sur son site Internet, rapportées par Sputnik News, permettent d’en savoir un peu plus sur les unités ukrainiennes qui vont bénéficier de la formation des instructeurs US : il s’agira dans un premier temps de 780 membres de la Garde Nationale ukrainienne, sans toutefois que leur bataillon d’appartenance soit précisé. Il faut souligner à ce sujet que la Garde Nationale est composée en grande partie d’extrémistes néo-nazis et que certains bataillons, comme le tristement célèbre bataillon Azov, accusé de crimes de guerres, arborent ouvertement des symboles nazis et se réclament de l’idéologie raciste suprématiste, comme cela a été rapporté notamment par The Telegraph. Washington semble donc avoir fait le choix de former des combattants néo-nazis dans le cadre de son programme de soutien militaire à l’Ukraine.

Plus généralement, l’importance des bataillons de la Garde Nationale dans le déroulement des opérations militaires pose la question du financement des groupes néo-nazis dans le cadre des programmes d’assistance financiers de l’Ukraine.

Ainsi, le nouveau prêt du FMI d’un montant de plus de 17 milliards de dollars, sera utilisé par le gouvernement ukrainien principalement pour acheter des armes, selon le quotidien allemand Deutsche Wirtschafts Nachrichten, qui prévoit de porter le budget militaire à 5,2 % du PIB soit 3,8 milliards d’euros. La majeure partie du matériel sera fournie par le groupe américain Network Technologies Corporation. Selon le quotidien allemand, la nationalité américaine de la nouvelle ministre des finances ukrainienne, qui est également une ancienne fonctionnaire du département d’état US, Madame Natalie Jaresko, serait à l’origine du choix de ce fournisseur… Il faut noter que les crédits octroyés par l’Union Européenne sont également susceptibles de servir à l’achat d’armement à destination des bataillons de la Garde Nationale. La commission doit notamment soumettre au parlement européen le 25 mars le déblocage d’un nouveau prêt à l’Ukraine pour un montant de 1,8 milliards d’euros.

Dans le même temps, les chefs d’état de l’Union Européenne ont approuvé jeudi le prolongement des sanctions contre la Russie jusqu’au 31 décembre 2015 et conditionné leur levée à « la mise en œuvre complète des accords de Minsk » alors que la Russie n’a pourtant pas de prise directe sur leur application, et encore moins pour ce qui concerne la partie ukrainienne.

Le président de la RPD Alexandre Zakhartchenko, dans une lettre ouverte adressée à François Hollande et Angela Merkel, a dénoncé la mauvaise volonté évidente des autorités ukrainiennes de respecter le calendrier définit dans les accords de Minsk. Il pointe notamment le retard pris par le parlement ukrainien dans l’adoption du décret d’application sur le statut spécifique du Donbass, et dénonce également la persistance du blocus économique et financier, en violation des accords.

Sur le plan militaire, l’armée ukrainienne ne semble pas respecter non plus le calendrier de retrait des armements lourds et entretien l’opacité sur leurs emplacements.

Le renforcement de la formation militaire et de l’armement des forces ukrainiennes par l’axe Londres-Washington, conjugué à la mauvaise volonté évidente du gouvernement Porochenko de mettre en œuvre les accords de Minsk laisse donc craindre une reprise du conflit à la fin du printemps ou au début de l’été, dont la Russie et les indépendantistes seront évidemment tenus pour responsables, la trêve n’ayant servi qu’à la préparation opérationnelle d’une nouvelle offensive…

5 Réponses to “Ingérence occidentale en Ukraine: l’armement des bataillons néo-nazis par le pays du goulag levant et son acolyte d’outre-manche…”

  1. JBL1960 Says:

    Ouais, je pense que nous allons devoir accélérer le mouvement si nous ne voulons pas nous réveiller trop tard. Parce que les psychopathes à la manoeuvre ne font pas toussa pour rien.

    La Clinton qui se rêve première femme des Zunies (et vu leur niveau, c’est possible) a dit ça ; http://alalumieredunouveaumonde.blogspot.fr/2015/03/hillary-clinton-devoile-la-creation-dal.html#more

    Ben voyons, à part ça y nous prennent pas pour des truffes…

  2. JBL1960 Says:

    Je vous donne à lire l’excellent article sur Agoravox qui résume bien la situation du moment ; http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/us-go-home-165018 et qui ne dit pas autre chose que certains d’entre nous, à savoir que ça urge de virer cette clique !

    • oui très bon article, l’avatar de celle qui l’a posté est une célèbre photo d’une militante anarchiste espagnole. encore mieux !… Le drapeau noir flotte sur agoravox, cool ! 😉

  3. JBL1960 Says:

    Et pour enfoncer le clou et j’en arrêterais là ; http://www.les-crises.fr/obama-lamerique-sera-la-nation-indispensable-pour-le-reste-de-ce-siecle/

    Donc, l’administration « Évitons les conneries » d’Oblabla a toujours été claire sur là façon dont l’Empire du Chaos devait continuer à dominer le monde. Hollandouille après Bismuth, Merkel, toussa toussa ne font que s’aligner sur cette ligne.

    Tout comme ceux qui prétendaient qu’il ne savait pas pour les desseins d’Hitler (alors que tout était écrit dans Mein Kampf), personne aujourd’hui ne peut ignorer les desseins de l’Empire du Chaos et ce quelque soit la marionnette en place.

    Les Zunies veulent dominer le monde point barre et la guerre perpétuelle est un moyen. Et la guerre nucléaire n’est plus à écarter d’un revers de main, sont trop fous les mecs…

    • si la guerre n’est pas encore déclarée c’est simplement parce qu’ils n’ont pas encore trouvé la manip’ pour ne pas déclencher une guerre nucléaire totale. Les banquiers veulent une guerre mondiale, mais pas thermonucléaire, car ils périraient également ou du moins devraient passer les 2 prochains milliards d’années dans des bunkers anti-atomiques… Ils veulent des milliards de morts, mais pas sur leurs pompes… Aussi n’oublions jamais que dans les deux premières GM tous les belligérants étaient d’accord et financés par les mêmes banquiers de la City de Londres et de Wall Street… Avec la Russie du XXIème siècle, ce n’est plus le cas, c’est à dire qu’un des paramètres leur échappe pour l’heure…
      Nous pensons que la Chine sera du côté de l’empire à terme, trop de fric en jeu, la Chine est le 1er créditeur/acheteur de la dette yankee. c’est vraiment la Russie qui a la clef de l’affaire… De plus, la GB annonce qu’elle rejoint la nouvelle banque chinoise désirant faire « concurrence » au duo FMI/BM… cousu de fil blanc…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.