Résistance politique: Après la Russie de 1905, l’anarchisme en Asie fin XIXème, début XXème siècles…

L’anarchisme en Asie

 

Robert Graham

 

Mars 2015

 

url de l’article original:

http://robertgraham.wordpress.com/2015/03/07/anarchism-in-asia/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Au Japon, Kôtoku Shûsui (1871-1911), qui commença sa carriere politique comme marxiste des plus orthodoxes, embrassa l’anarchisme en 1905, introduisant alors les idées anarcho-communistes et anarcho-syndicalistes chez les radicaux japonais. Kôtoku se faisait l’avocat d’une création d’organisations syndicales et coopératives inter-reliées afin de fournir la base pour le développement de communes anarchistes “au moment ou après la révolution”, une idée qui peut-être remontée à Bakounine, son ami James Guillaume et les courants anarchistes appartenant à la 1ère Internationale (AIT). Il argumentait en faveur d’une action directe de la classe ouvrière et paysanne et pour l’anti-parlementarisme: les travailleurs doivent agir et “prendre en charge la société eux-mêmes sans attendre les parlements lents et bureaucratiques.” Les ouvriers se mettraient en grève pour améliorer leurs conditions de travail tout en poussant pour “la grève générale”, tandis que les affamés exproprieraient la nourriture des riches au lieu d’attendre des réformes sociales chimériques. Il traduisit Kropotkine en japonais ainsi que de la litérature anarcho-syndicaliste comme le pamphlet datant de 1905 de Siegfried Nacht, The Social General Strike.

En 1910, Akaba Hajime, autre anarchiste japonais, publia “L’évangile des paysans”, dans lequel il appelait à un “retour à la communauté villageoise” d’antan, celle qu’appréciait nos ancêtres. Nous devons construire le paradis libre de l’anarcho-communisme, qui se construira sur la structure de la communauté villageoise avec la plus grande compréhension de la science avancée et la noble moralité de l’entr’aide mutuelle. La féministe anarchiste japonaise Itô Noe (1895-1923), montrait le village japonais comme un exemple d’anarchie vivante: “Une vie sociale fondée sur l’accord mutuel” et l’entr’aide. Comme avec les anarchistes en Europe et en Amérique du Sud, les anarchistes japonais cherchèrent à unifier ouvriers et paysans (NdT: tout au contraire des marxistes pour qui seul le prolétariat est la classe révolutionnaire, oubliant entr’autre, que sans la paysannerie… le prolétariat des villes ne mange pas…) dans la lutte pour une société véritablement libre.

Malgré l’exécution de Kôtoku en 1911 suivant les tristement célebres procès japonais pour trahison, qui furent utilisés pour écraser le mouvement anarchiste japonais naissant, l’emprisonnement et la mort en 1912 d’Akaba et le meurtre de Itô Noe par la police en 1923, Osugi Sakae avec son compagnon, autre anarchiste japonais d’importance, les anarchistes demeurèrent une force importante de la gauche japonaise dans les années 1920.

En 1907, Un groupe d’anarchistes chinois créa la Société pour l’Étude du Socialisme à Tokyo. Deux des fondateurs de cette société , Liu Shipei (1884-1919) and Zhang Ji (1882-1947), furent en contact avec Kôtoku Shûsui, qui les sensibilisa aux idées de Kropotkine et de l’anarcho-syndicalisme. Liu, Zhang et Kôtoku discoururent tous de l’anarchisme à la réunion inaugurale de la Société. Zhang contribua au journal chinois Balance publié à Tokyo, qui en 1908 publia une série d’articles appelant à une révolution paysanne en Chine et la “combinaison de l’agriculture et de l’industrie”, comme proposé par Kropotkine dans son ouvrage Fields, Factories and Workshops. Suivant l’exemple de Kôtoku, Zhang traduisit également le pamphlet de Nacht “La grève générale sociale” en chinois.

 

Liu et sa femme, He Zhen, publièrent un autre journal anarchiste à Tokyo, Natural Justice. He Zhen prônait la libération des femmes, une préoccupation particulièrement vitale en Chine où le bandage des pieds et le concubinage étaient toujours des pratiques très courantes. Elle avait connaissance des débats européens sur les suffragettes mais argumentait “qu’au lieu d’entrer en compétition avec les hommes dans un monde d’hommes, les femmes devaient se concentrer à renverser les règles masculines de la société”, une position en cela très proches de femmes anarchistes comme Louise Michel et Emma Goldman. Elle critiquait les femmes qui ne prônaient la libération des femmes que pour une promiscuité sexuelle, les comparant à des prostituées, en cela une vision très similaire de celle des femmes anarchistes d’Amérique Latine comme Carmen Lareva, qui était aussi très préoccupée par le fait de ne pas confondre “l’amour libre” avec la mise à disposition sexuelle des femmes pour les hommes. He Zhen insistait sur le fait que les “femmes devaient rechercher leur propre libération sans attendre que les hommes la leur donne”. La libération de la Femme devint une cause commune pour les anarchistes chinois, qui refusaient la société patriarcale et vivaient souvent dans de petites communautés.

Les anarchistes chinois de Guangzhou (Canton) commencèrent à organiser le travail en 1913, créant les tous premiers syndicats ouvriers en Chine, inspirés par Shifu (1884-1915), l’anarcho-communiste qui devint “l’âme de l’anarchisme chinois” (Krebs). Fortement influencé par Kropotkine, Shifu prônait l’anarcho-communisme, l’abolition de toutes les institutions coercitives par essence, la liberté et l’égalité des hommes et des femmes dans la société, ainsi que l’association volontaire où personne n’aura “une quelconque autorité pour gérer les autres”, et par laquelle il “n’y aura pas de statuts ou de réglementations pour restreindre la liberté des gens”.

Dans la conclusion de son manifeste de 1914: “Les buts et les méthodes de l’anarcho-communisme”, Shifu référait aux “nuages de la guerre couvrant toutes les parties de l’Europe”, et où des “millions de travailleurs allaient être sacrifiés pour les riches et les nobles…” Le soutien de kropotkine à la guerre contre l’Allemagne choqua profondément le monde anarchiste et causa particulièrement des dégâts en Russie où sa position fut perçue comme un soutien à l’autocratie du tsar (Avrich, 1978: 116-119; 136-137). Mais, alors que la guerre continuait, les anarchistes qui maintinrent leur position anti-guerre, anti-militariste et anti-étatique commencèrent de nouveau à trouver des oreilles sympatisantes parmi les ouvriers et les paysans qui portèrent le fardeau du massacre impérialiste en Europe et qui finirent par se soulever en masse en février 1917 en Russie, renversant alors le tsar.

5 Réponses to “Résistance politique: Après la Russie de 1905, l’anarchisme en Asie fin XIXème, début XXème siècles…”

  1. Sommes-nous en démocratie?…

  2. JBL1960 Says:

    Définitivement, non. Et chaque jour qui passe nous le montre.
    Je ne résiste pas au plaisir de vous donner le lien sur un article que je viens de lire et que j’ai trouvé excellent comme souvent sur le site mondialisation-ca http://www.mondialisation.ca/comment-poutine-a-bloque-le-pivot-des-etats-unis-vers-lasie/5435525 J’ai l’impression d’être sur le Titanic par moment et l’eau glacée monte, monte et le gouffre de l’océan avance et menace de m’engloutir…

  3. JBL1960 Says:

    Excellente votre vidéo et elle permet de contrer le discours dominant. Bon, perso, je ne parle pas avec grand monde mais mieux vaut être seule que mal accompagnée, non ? Certains me disent désocialisée, bah se désocialiser c’est ne plus croiser de cons… Et c’est vrai que j’en croise de moins en moins !

    • peut-être aussi qu’il y en a de moins en moins avec les gens s’informant de + en + sur internet… et abandonnant la fange médiatique traditionnelle abrutissante 😉
      Dans l’entourage immédiat de bon nombre d’entre nous, beaucoup ont déjà boycotté les merdias et le showbiz de l’info imbécile proposé par le PAF (Paysage Audiovisuel Francophone), comparé à il y a 5 ans ou plus, il n’est plus rare du tout de discuter avec quelqu’un qui réfute, après analyse, les thèse officielles sur bien des choses. Quand on parlait d’opérations faux-drapeau il y a quelques années, on était souvent accueilli par des yeux ronds nous prenant pour des barjots, aujourd’hui beaucoup de gens peuvent citer des exemples avérés d’opérations faux-drapeau s’étant déroulées dans l’histoire… Les gens sont de + en + avertis que les gouvernements mentent, complotent et fomentent les pires choses. La confiance des gens dans la gestion étatique du politique est au plus bas… C’est maintenant qu’il faut proposer les véritables alternatives viables hors système…
      La vérité passe par trois étapes comme le disait Schopenhauer:
      1- Elle est raillée
      2- Elle est combattue
      3- Elle est acceptée comme évidence
      Les cerbères du système font tout pour garder bien des vérités en bien des domaines et phases 1 et 2 selon leur importance vitale pour l’oligarchie. A l’inverse, bien des gens passent de la phase 1 à la phase 3 devant l7accumulation de preuves des falsifications officielles en tant de domaines…
      C’est la réalité d’aujourd’hui, les médias alternatifs ont détruit, nous pensons à tout jamais, le monopole de l’info détenu par une clique de larbins, cerbères du système.
      Nous vivons une époque très dangereuse, de la faute de l’occident toujours plus agressif et dans la lignée impérialiste du XVème siècle que nous exposons ici, car elle est le nœud gordien de l’affaire dans sa mutation de fin de XXème, début XXIème siècles ; mais en même temps unique dans l’histoire où pour la toute première fois, les citoyens du monde peuvent reprendre l’information, exposer les turpitudes du pouvoir, de l’État et empêcher l’oligarchie de tourner en rond…
      Hoka Hey !

  4. michel Says:

    Un citoyen est un habitant des cités, donc cette appellation rejette l’habitant des campagnes ou paysan, ou Païen. La discrimination ou jugement de valeur commence comme ça. Et le mot « civilisation » se décrypte comme « si vile », et les villes et villages en sont les symptômes premiers.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.