Résistance politique: Le navire commercial qu’est le Canada fait naufrage…

Costa Can’cordia

 

Mohawk Nation News

 

7 Mars 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/03/07/costa-cancordia/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le capitaine de l’armée britannique Joseph Brant a essayé de tirer son propre peuple, les Mohawks, hors de leur canoë dans le vaisseau (britannique) et ainsi de déchirer le Wampum Deux Rangées / Teiohateh (ou Guswentah). Il essayait alors de retirer une des lignes de la ceinture Wampum, la ligne représentant Ongwe’hon:weh (peuples indigènes d’Onoware:geh / Amérique du Nord). NdT: Ce qui représente une haute trahison, c’est pour cela que Joseph Brant a sa place dans les livres d’histoire, les traîtres y ont toujours en bonne place et son présenté en “héros”…
Le premier ministre canadien Harper est le capitaine de son navire étatique du Costa Can’Cordia (NdT: allusion ici au “naufrage” du paquebot Costa Concordia sur les rochers de l’île de Giglio en Toscane en 2012…). Il y a pas mal de bringues et de musique bruyante à bord pour couvrir toute la corruption ambiante. Bientôt il va le faire virer de bord pour heurter les rochers. Il est supposé sauver le navire et son équipage jusqu’à son dernier souffle. Mais il saute dans le premier canot de sauvetage et s’enfuit en Suisse via Londres avec son butin.

En accord avec la loi de l’amirauté régissant la haute mer, il doit couler avec le navire. Harper ne retournera jamais au Canada pour faire face à la musique, à ses responsabilités. S’il le fait, il sera lynché au premier arbre venu, comme le veut la loi de la terre, Kaianere’ko:wah. Un peu comme Mussolini qui essaya d’échapper à son peuple.

Harper rassure les Canadiens d’Onoware’geh / Île de la Grande Tortue, qui se comportent comme des touristes en vilégiature au Club Med. D’après des remarques écrites par son meilleur écrivaillon de discours il dit: “Ne vous inquiétez pas, je reviendrai. Je penserai aux femmes et aux enfants avant moi-même. Faites ce qu’on vous dit de faire.”

Ses sbires comme Mulcair et Trudeau sauteront dans le canot de sauvetage avec tous les autres rats, tous accompagnés de leurs larbins qui rameront pour eux.

Le bateau échoué et hors service sera laissé à l’abandon sur les rochers tout comme le vaisseau italien du Costa Concordia, laissé là, défigurant le paysage jusqu’à ce qu’il soit découpé en morceaux et mis à la poubelle.

Tous ces gens ne vont pas rester pour faire face à leur pire cauchemar, leur peur viscérale: le nettoyage qui vient.

Le naufrage imminent du vaisseau de l’amirauté canadien nous rappelle Gordon Lightfoot chantant au sujet du naufrage d’un autre navire célèbre, celui du cargo Edmund Fitzgerald (NdT: dans le lac supérieur le 10 Novembre 1975, sombrant dans une tempête avec ses 29 membres d’équipage): “At 7 pm a main hatchway caved in, he said “Fellas, it’s been good to know you”. The captain wired in, he has water coming in, and the good ship and crew was in peril. And later that night, when his lights went out of sight, came the wreck of the Edmund Fitzgerald”.   

 

Fascism is coming alive.

Why does the West hate Putin?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.