Ingérence occidentale en Ukraine: Le coup d’état de Kiev sauce yankee analysé (RT français)

RT publie maintenant en français… Nous traduirons donc bien moins de leurs articles. Nous continuerons néanmoins à lire RT en anglais et traduirons ce que nous pensons être important et qui ne paraîtrait pas sur RT-français… Du boulot en moins, super !

— Résistance 71 —

 

Difficile de négliger le rôle des Etats-Unis dans le coup d’état ukrainien

 

RT (français)

 

19 février 2015

 

url de l’article original:

http://francais.rt.com/lemonde/618-difficile-negliger-role-etats-unis

 

Après avoir nié pendant des mois avoir joué un rôle dans le coup d’Etat ukrainien, le président Obama a admis que les Etats-Unis avaient négocié la «transition». Mais l’engagement actuel des Etats-Unis dans la crise ne se limite pas qu’à cela.

Washington a investi massivement en Ukraine bien avant le début des manifestations de Maïdan à Kiev en 2013. Selon Victoria Nuland, la sous-secrétaire d’État américaine en charge de l’Europe, depuis1991 les Etats-Unis ont déversé 5 milliards de dollars provenant des poches de leurs contribuables dans ce qu’elle a appelé l’aide aux Ukrainiens pour développer «des compétences et des institutions démocratiques».

En savoir plus : les Etats-Unis ont négocié le changement de pouvoir en Ukraine

Cet argent a été investi dans le parrainage de plusieurs organisations non-gouvernementales, des partis politiques et des médias. Par exemple, Hromadske.tv, une chaîne de télévision basée sur Internet qui a été créé en été 2013, a reçu une subvention d’environ 50 000 dollars de l’ambassade américaine. La chaîne a présenté un éclairage complet des manifestations sur Maïdan et a servi de plate-forme à plusieurs dirigeants de l’opposition.

De tels investissements sont un outil bien connu des Etats-Unis. Washington explique qu’il s’agit de promouvoir des changements positifs et dément donner de l’argent pour exercer de la pression et poursuivre ses propres buts dans les pays ciblés. Mais en Ukraine les Etats-Unis ont joué un rôle beaucoup plus grand que le simple financement des acteurs locaux.

Certains, comme le réalisateur Oliver Stone parlent même d’un coup d’Etat organisé par les Etats-Unis. L’ex-membre du Congrès Ron Paul a même appelé les Etats-Unis à cesser leurs interventions dans les affaires ukrainiennes.

Les cookies de Victoria Nuland

Des officiels occidentaux ont paradé à Kiev pour soutenir les manifestants et décourager le président Viktor Ianoukovytch de prendre des mesures plus dures à leur encontre. Une star active de la scène politique américaine, le sénateur John McCain, a passé une soirée agréable avec les dirigeants de l’opposition et a twitté des photos des foules de Maïdan. Il s’est même adressé aux manifestants le lendemain.

En ce qui concerne Victoria Nuland, on se rappelle surtout de sa distribution de gâteaux aux agents de la police anti-émeutes et aux manifestants, alors qu’elle était accompagnée par l’ambassadeur américain Geoffrey Pyatt pour une visite de Maïdan en novembre 2013.

Mais en sous-main, le duo était engagé dans des négociations autour du pouvoir. En janvier, c’est l’ambassadeur américain qui a fait sortir les manifestants du bâtiment du ministère de la Justice qu’ils avaient investi par la force. Le ministère de l’Intérieur, qui était encore fidèle à Ianoukovytch à ce moment-là, a officiellement remercié Geoffrey Pyatt.

Plus tard, en février, la divulgation d’une conversation téléphonique qui est restée célèbre par les mots inimprimables prononcés par Victoria Nuland à l’égard de l’UE compte tenu de sa frustration, a révélé que le couple discutait des personnes qui devaient être mises à la tête du nouveau gouvernement ukrainien (Arseni Iatseniouk, à propos, le Premier ministre actuel) et de celles qui ne devaient pas y figurer (Vitali Klitschko, qui est pour le moment le maire de Kiev).

Des règles fixées par l’étranger ?

Le soutien américain au nouveau gouvernement ne s’est pas évanoui après le coup d’Etat, ni même après qu’il se soit mis à rogner la liberté des médias et la liberté d’expression en lançant une opération militaire dans les régions dissidentes de l’Est. D’après les critiques, il était parfois même difficile de faire une distinction entre l’Ukraine et une entité dirigée directement par Washington.

Un épisode ironique a eu lieu en décembre quand le Service de sécurité ukrainien (SBU) a accroché un drapeau américain sur l’entrée de son siège. Les photos du drapeau ont été rapidement considérées comme de la propagande véhiculée par des bloggeurs mais le SBU a fini par confirmer qu’il avait accroché un drapeau américain pour honorer la visite de Rose Gottemoeller, la sous-secrétaire d’Etat, en charge des contrats d’armement avec le Département d’ Etat.

Les débats sur ce drapeau ont été partiellement enflammés par des rumeurs disant que le SBU avait alloué tout un étage de son quartier général à des consultants américains, dont des agents actifs de la CIA.

Ces rumeurs pourraient porter atteinte à la souveraineté de Kiev, mais ce n’est peut-être pas totalement infondé. L’Ukraine n’a pas hésité à nommer ministres plusieurs étrangers, en leur donnant précipitamment la citoyenneté ukrainienne indispensable pour occuper de tels postes. Parmi eux, la ministre des Finances Natalie Jaresko, une ancienne chef de section à l’ambassade américaine et membre d’un fonds d’investissement qui a distribué l’argent du Congrès américain par le biais de l’USAID, l’Agence américaine pour le développement international.

La présidence de Joe Biden

Un épisode similaire s’est produit en avril quand le vice-président américain Joe Biden est arrivé à Kiev en visite d’Etat. Le haut diplomate américain est venu après que le président de l’époque, Aleksandr Tourtchynov, a lancé une campagne militaire contre les forces antigouvernementales dans les régions de Donetsk et Lougansk. Cette opération a dégénéré en une véritable guerre civile.

Un moment amusant s’est produit pendant la visite de Biden, quand il a présidé une réunion avec des fonctionnaires ukrainiens en s’asseyant à la place réservée d’habitude au président ukrainien. Ironiquement, Dozhd TV, la principale chaîne d’opposition russe qualifié Joe Biden de président ukrainien au pouvoir et lui a fait dire qu’il fallait que la Russie «arrête se mêler des affaires internes des Etats-Unis».

Pour Biden, l’avenir économique de l’Ukraine est un sujet de préoccupation non seulement à cause de son poste, mais aussi des liens familiaux qu’il entretien avec le secteur énergétique ukrainien. En mai, la plus grande compagnie privée d’énergies fossiles du pays, Burisma Holdings, a annoncé la nomination de Hunter Biden, le fils de Joe, à son conseil d’administration. La Maison Blanche a insisté sur le fait que cette nomination ne provoquait pas de conflit d’intérêt pour le vice-président des Etats-Unis.

Ces exemples, et d’autres encore, du pouvoir de négociation américain dans la transition politique en Ukraine a soulevé des doutes sur la distance présumée avec laquelle Washington a suivi le changement du régime. Après tout, les Etats-Unis se sont souvent mêlés des affaires des autres pays, en évinçant les gouvernements que Washington n’aimait pas et en imposant ceux qu’il leur préférait. Pourquoi serait-ce différent en Ukraine ?

Publicités

16 Réponses to “Ingérence occidentale en Ukraine: Le coup d’état de Kiev sauce yankee analysé (RT français)”

  1. J’ai lu quelque part qu’il y avait problème avec un petit pays près du Kosovo – ils vont encore semer la m… par là

    • La Voïvodine ? Il y a un article qui titre, je cite: « Les États-Unis et l’Union européenne s’apprêtent à terminer la guerre qu’ils ont menée, en 1999, contre la Serbie. Après l’avoir amputée du Kosovo, ils devraient lui ôter la Voïvodine. Pour ce faire, ils en modifient actuellement la population, placent une nouvelle équipe au pouvoir en Croatie voisine, et achètent tous les médias en Serbie. » (source: http://www.voltairenet.org/article186776.html)

  2. En même temps, ils sont rodés les mecs depuis au moins 1953 avec Mossadegh, le point d’orgue étant l’assassinat de salvador Allende, le soutient à Pinochet, les Chicago boys toussa toussa…
    Si y en a encore que ça étonne, franchement, c’est à désespérer. Maintenant, tout se met en place comme prévu. Et ici en France, y’a Hollandouille qui travaille à mettre en place le NOM auquel je dis NON depuis longtemps. Et puis y’a le Valls qui lui n’a qu’un seul rôle, qu’une seule mission c’est de mobiliser pour combattre l’antisémitisme ! (dixit El Blanco le 16/02/15). Jour après jour, nous avons la confirmation de ce que nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre, les zélites mondiales installent la dictature. Les zélitues zuniennes veulent faire la guerre à la Russie, voire à la Chine et tant qu’à faire que cela ce passe en Europe, loin très loin de chez eux. Les néocon sont à la manoeuvre encore et toujours, rappelez-vous qu’ils ont décrétés, depuis longtemps que la population mondiale devait être réduite à 500 millions d’individus. Alors plus nous serons à nous éveiller, et à leur faire savoir et par tous les moyens ; Nous y arriverons peut être à inverser le cour de l’histoire et à changer de braquet !

  3. oscarsutter Says:

    Et ce but, j’espère de tout coeur que vous ferez mentir mon pessimisme schopenhauerien en l’atteignant!!
    Amitiés!

  4. oscarsutter Says:

    Au nirvana peut-être, à la mort sûrement; il est vrai que pour la mort nous sommes tous logés à la même enseigne, mais il est peut-être inutile d’être trop pressé: elle durera… si longtemps, longtemps…

    Cordialement et bon courage dans votre lutte titanesque ne serait-ce que par l’incroyable somme de documentation que vous épluchez et que vous avez le mérite de rendre facilement accessible, en plus de vos propres analyses!!

    Indirectement, je salue aussi au passage Michel Onfray, qui de son côté et même malade, me semble fournir depuis des années un travail à la limite des capacités humaines, même si je ne partage pas TOUTES ses idées, la référence à Nietzsche notamment ne m’agréant pas spécialement, mais bon…..

    • Merci des mots sympas et du soutien et comme dirait le grand Georges: « Mourir pour des idées, d’accord mais de mort len-en-te, d’accord mais de mort len-en-en-ente… » 😉

  5. oscarsutter Says:

    Je viens de lire la mention de la Voïvodine:

    incroyable; sur le ton de la blague sinistre bien sûr, je dirais:
    il est temps qu’un fameux voïvode valaque se réveille et mette bon ordre dans la circulation du… bon sens, je suppose que vous voyez à qui je fais allusion…

  6. oscarsutter Says:

    Plus sérieusement: si cette poursuite du démantèlement de la Serbie se confirmait, ce serait localement, pour ce qui est de la Voïvodine, au profit de la Hongrie, il y a une importante minorité hongroise en Voïvodine; seulement il en va de même en Transylvanie, et les appétits nationalistes hongrois en vue de reconstituer une « grande Hongrie » pourraient se tourner ensuite contre la Roumanie; vous voyez d’ici le scénario qui pourrait s’ensuivre;

    cela me fait penser à un commentaire de Staline juste après le fin de la seconde guerre mondiale à propos du projet de création de l’état d’Israël: « bon, je suppose qu’il faudra bien la leur donner maintenant, aux Juifs, cette terre qu’ils réclament, mais je vous le dis, ce sera le bordel ensuite, et quel bordel, vous verrez… »

    Staline criminel, mais plus lucide et visionnaire que Hitler…

  7. et voilà pour l’ingérence en Syrie, c’était prévu !! alors pour l’Ukraine ……….. et ensuite ??

  8. oscarsutter Says:

    A propos de l’Ukraine: je viens d’entendre une assez longue explication historique par le « philosophe » Michel Serre(s?) de la cause lointaine du conflit entre Russie et « Ukraine » à la radio: sa tactique m’a semblé être de commencer par un exposé de faits exact, des faits souvent oubliés je le reconnais volontiers, qui tournent tous autour de l’opposition d’origine médiévale entre l’ Europe occidentale catholique et la partie orientale du continent, qui s’est séparée de la première et donc affranchie de l’autorité du pape depuis le schisme orthodoxe.
    En conclusion de son laïus, Serres insiste sur le fait que que ça s’est compliqué vers la fin du XVIème siècle ,en 1596 si je me souviens bien, par la création de l’église uniate en Ukraine, qui a inauguré un retour de l’Ukraine vers l’Europe occidentale, retour que l’Ukraine -la distinction entre Ukraine de l’ouest et de l’est étant bien entendu passée sous silence- voudrait à présent poursuivre et achever, attaquée pour cette raison par les méchants Russes; mais ce que ce brave homme « oublie » aussi et surtout de dire, c’est que l’apparition de l’église « uniate » n’est très probablement pas étrangère à l’occupation à partir de cette époque de la partie occidentale de l’Ukraine par la Pologne catholique; il ne mentionne même pas cet événement et ses conséquences, comme si tout était une question de conversion religieuse miraculeuse, en tout les cas spontanée, sans aucune cause politique voire, lâchons le gros mot, coloniale de la part de la Pologne; voilà une brillante opération d’enfumage intellectuel ou je ne m’y connais pas!!

    • La Pologne a une influence néfaste dans la région, mais pour comprendre ce qu’il se passe aujourd’hui en Ukraine, il faut être assez terre à terre: Un président ukrainien élu ignore les appels du pied de l’UE, refuse son intégration dans l’OTAN et voit plus d’intérêts (à juste titre) pour l’Ukraine de se rapprocher de la Russie que de l’UE, de l’OTAN et donc du maître yankee. Ceci est inacceptable et la CIA, l’UE et l’OTAN œuvrent au travers de la 5ème colonne des ONG bidon implantées en Europe de l’Est (dont la Russie) pour refaire une « révolution colorée » et mettre un régime nazi de convenance à la place (les évènements de Maïdan qui prennent de l’ampleur alors que la Russie est occupée avec ses JO de Sotchi…).
      Depuis la propagande occidentale bat son plein pour diaboliser la Russie et Poutine, surtout depuis que la Crimée se soit (historiquement légitimement) rattachée à la Russie… La Pologne a joué un rôle essentiel dans le putsch du Maïdan il y a un an.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.