Résistance politique aux états policiers en formation à travers l’occident… Le cas du Canada

Nous assistons actuellement, au travers de l’escroquerie de cette « guerre contre le terrorisme » déclenchée à grande échelle après l’attaque fausse-bannière du 11 septembre 2001 au pays du goulag levant, à un véritable bourgeonnement des états policiers et de la répression systématique des peuples. Ce que nous explique Mohawk Nation News pour la Canada dans l’article que nous avons traduit ci-dessous, n’est qu’une extension de ce qui se passe aux EU, en GB et maintenant en France ne nous y trompons pas…

Les peuples occidentaux arrivent à la croisée des chemin de leur « civilisation » mortifère. Nous avons été réduits en esclavage il y a longtemps, mais retrouver la véritable liberté ne tient en fait qu’à nous… Il suffit de dire NON ! STOP à la mascarade ! pour jouer à un jeu, aussi mauvais soit-il, il faut des participants… Sortons du jeu, ensemble et construisons le nôtre, ensemble également !

— Résistance 71 —

 

SS ~ Stazi Stephen

 

Mohawk Nation News

 

4 Février 2015

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2015/02/04/ss-stazi-stephen/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Pour nous faire peur, le premier ministre (canadien) Harper dit que nous sommes en guerre contre l’État Islamique ! Qu’ “un grand mal est descendu sur le monde”. Veut-il parler de lui-même ? Ce flinguage au parlement d’Ottawa lui a vraiment fait peur alors même que ce fut un attentat fausse-bannière. Pour se “protéger”, il est en train de tourner l’agence d’espionage canadienne CSIS (Canada Security and Intelligence Service) en une force de police secrète comme le fut la Gestapo (NdT: Pour ceux qui ne le sauraient pas le terme “Gestapo” est un diminutif de l’allemand: “Geheim Staat Polizei” qui veut dire “police secrète (geheim) d’État (Staat)…).

Harper et sa prévision non-existante, décidera lui-même des menaces et de la règle entrepreneuriale à suivre. Les INDIENS, écolos, et quiconque en fait pourra être transformé à volonté en “terroriste”. La loi protège le vol corporatiste de nos ressources natives. Il va décider ce qui constitue de l’espionnage ou pas, des interférences, du terrorisme et qui paraît diminuer son autorité. Tout ceci n’a absolument rien à voir avec les djihadistes.

La collecte de renseignement était séparée du boulot de police il y a encore quelques trente ans, lorsque la GRC (police montée ou Gendarmerie Royale du Canada) enfreignait régulièrement la loi et les droits civils. Maintenant le CSIS peut tout faire. Ses agents peuvent pénétrer par infraction dans le logement de quelqu’un, saisir, copier des documents, installer, enlever ou faire l’entretien de tout ce qu’ils veulent, comme les ordinateurs ou des engins électroniques de surveillance, ou faire tout ce qu’un juge pense et décide être “raisonnable”. Ceux qui les questionnent ou résistent leur infraction de la loi peuvent êrre arrêtés et faire face à 5 ans d’emprisonnement. Les fournisseurs d’internet installent des systèmes d’interception de données pour collecter les données des utilisateurs, qu’ils pourront donner au gouvernement, qui prendra quelque information désirée sans aucun mandat ou autorisation judiciaire. La loi anti-terrorisme est une couverture “légale” pour faire ce qu’il leur plait de faire, comme dans le Patriot Act des Etats-Unis. Ils n’ont pas besoin d’une raison (proximate cause en droit anglo-saxon) pour vous arrêter et vous jeter en prison pour aussi longtemps qu’ils le désirent dans leur système de prisons privées.

Les services secrets canadiens du CSIS reçoivent les pouvoirs des troupes d’assaut nazies pour arrêter et punir l’opposition dissidente. Les Canadiens sont encouragés à la délation et à dénoncer les critiques de la politique gouvernementale. Sans qu’ils soient officiellement accusés de quoi que ce soit, leurs droits civiques seront suspendus et ils seront envoyés dans des camps de concentration privés.

Ceux qui discutent ou pensent au sujet du terrorisme de manière “générale” seront criminalisés. Pourquoi donc le CSIS envahisseur (Gestapo) n’est-il pas supervisé et contrôlé ?

En 1933, après l’incendie fausse-bannière du Reichstag, Hitler a fait passer la loi des pleins pouvoirs (24 Mars 1933). Comme Harper auourd’hui, Hitler a fait passer ses propres lois par décrets, a mis en place la Gestapo, a fait interdire les syndicats ouvriers et les partis politiques d’opposition. Il se déclara Führer et élimina la (le semblant) de démocratie. Il promît alors que ses pouvoirs totalitaires ne dureraient que peu de temps, juste le temps de mettre à bien quelques mesures de redressement, sans dire quelles étaient ces mesures. Harper est en train de suivre le modèle tracé par Hitler. Il est en train de montrer au monde que le Canada est une dictature fasciste.

Ces lois fascistes ne s’appliquent qu’à leurs citoyens entrepreneuriaux et à leurs INDIENS de corporations qui sont avec eux dans leur bateau de l’amirauté. Le boulot de chaque Conseil de Bande est de sélectionner les bagnards INDIENS pour leurs nouveaux camps de concentration. Nous, le peuple naturel, resterons toujours en accord avec la loi (naturelle, Kaianere’ko:wa) et resterons dans notre canoë.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.