La solution au colonialisme en Amérique du Nord existe depuis le XVIIème siècle: Guswenta, traité Wampum Deux Rangées (Nation Onondaga)

Wampum Deux Rangées – Gusweñta

 

Onondaga Nation (Haudenosaunee / Iroquois), peuple des collines

 

Source:

http://www.onondaganation.org/culture/wampum/two-row-wampum-belt-guswenta/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

4 février 2015

 

En 1613, les Mohawks remarquèrent que des gens venaient sur leur territoire de manière non annoncée. Les visiteurs avaient commencé à couper des arbres et à défricher des terres pour leurs maisons et leurs fermes. Ils avaient pénétré sur la terre Haudenosaunee (Confédération Iroquoise) et occupaient maintenant quelques chambres vides sur leurs terres. Les nouveaux venus étaient bizarrement habillés et avaient des poils sur le visage. Ils avaient des ustensiles de cuisine en fer et leurs familles voyageaient avec eux. Ces gens avaient besoin d’un endroit pour y vivre. Les Mohawks envoyèrent un messager coureur à Onondaga afin de réunir une conférence Haudenosaunee.

A cette réunion, il fut discuté et entendu qu’une délégation devait voyager et rencontrer ces gens là où ils s’étaient établis afin d’en savoir plus sur leurs intentions. Ce fut une tâche difficile pour la délégation. Les gens qu’ils rencontrèrent parlaient une langue qu’ils n’avaient jamais entendu auparavant. Cela prît beaucoup de temps et de patience pour les les deux peuples commencent à communiquer.

Après bon nombre de discussions, il fut décidé que les Haudenosaunee et les Européens devaient avoir une façon de s’adresser l’un à l’autre lorsqu’ils se rencontraient. Les colons avec leurs grands bateaux pensaient qu’ils devraient être appelés “pères” par les autochtones et les Haudenosaunee se référeraient à “fils”. Les Haudenosaunee dirent alors que cela ne pouvait pas être. “Nous nous adresserons les uns les autres en disant ’frères’, ceci voudra dire que nous sommes égaux.”

Alors que les Haudenosaunee et les Hollandais se découvraient les uns les autres, un accord fut passé sur la façon dont ils se traiteraient aussi les uns les autres et comment ils vivraient ensemble. Chacune de leur façon de vivre serait représentée par une ligne mauve, les deux lignes parallèles sur fond blanc seront tissées sur une ceinture Wampum. “Une des rangées est le navire de nos frères blancs avec leur façon de vivre, l’autre est notre canoë avec notre façon de vivre. Chacun voyagera côte à côte, descendant la rivière de la vie. Aucune des deux parties n’essaiera de diriger le navire de l’autre.

Les peuples Haudenosaunee et les Hollandais se mirent d’accord sur trois principes pour que ce traité dure. Le premier fut l’amitié: les Haudensaunee et leurs frères blancs vivraient dans l’amitié des peuples ; le second fut la paix: il y aura la paix entre ces deux peuples et cultures ; le principe final fut l’éternité: cet accord fut passé pour toujours.

Les Hollandais enregistrèrent cet accord sur papier avec trois chaînes d’argent. Des chaînes de fer ne feraient pas l’affaire car elles rouilleraient et finiraient par se briser avec le temps. L’argent, d’un autre côté, peut-être poli et renouvelé lorsque les frères se rencontrent. Les peuples Haudenosaunee et Hollandais se mirent d’accord pour appeler ce traité “La chaîne d’accord argentée de l’amitié” (Silver Covenant Chain of Friendship).

Haudenosaunee expliquèrent aux Hollandais qu’ils n’utiisaient pas de papier pour garder les archives de leur histoire, et qu’ils tisseraient des ceintures wampums faites de nacre de coquillages de couleurs blanche et mauve. Les peuples Haudenosaunee firent une ceinture pour enregistrer cet accord. La ceinture a deux rangées mauves parallèles représentant les deux vaisseaux. Un des vaisseaux est le canoë Haudenosaunee avec à son bord les us, coutumes et politique de leurs peuples. L’autre est le vaisseau hollandais avec à son bord son peuple, ses lois, religion et façon de vivre. Chaque nation va respecter les us et coutumes de l’autre et n’interfèrera pas avec l’autre. “Ensemble nous voyagerons dans la paix et l’amitié pour toujours, aussi longtemps que l’herbe sera verte, aussi lontgemps que l’eau coule de la montagne, aussi longtemps que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest et aussi longtemps que notre Terre-Mère demeurera.

L’importance de  Gusweñta aujourd’hui

Les nations Haudenosaunee regardent le Wampum Deux Rangées comme un traité vivant ; une façon par laquelle elles ont établi la paix entre les peuples, par le fait que chaque nation respectera les façons de l’autre et qu’elles se rencontreront pour discuter des solutions aux problèmes rencontrés ensemble au gré de la vie.

Une Réponse to “La solution au colonialisme en Amérique du Nord existe depuis le XVIIème siècle: Guswenta, traité Wampum Deux Rangées (Nation Onondaga)”

  1. rien a voir avec le sujet, mais ca devrait intéresser un geo stratège comme toi 🙂 http://en.wikipedia.org/wiki/First_Barbary_War

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.