Canada et colonialisme: Le pillage des terres continue… Pour le passage d’oléoducs, le gouvernement colonial canadien veut se refrotter aux Mohawks…

et c’est bien connu: Qui s’y frotte s’y pique ! Alors, le territoire de Kahnawake un Oka puissance 10 ? La folie coloniale n’a plus de limites. Il faut y mettre un terme, une bonne fois pour toute !

— Résistance 71 —

 

Remue-méninges

 

Mohawk Nation News

 

2 décembre 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/12/01/stir-the-mind/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

2ème partie

 

Le Conseil Mohawk de Kahnawake (CMK, qui est l’entité élue coloniale “représentant” la communauté au sein du sytème de l’Indian Act) appelle à une journée de consultation sur la supposée perte de propriété de la Seigneurie de Sault de St Louis (SSSL) par les Mohawks de Kahnawake. Elle n’a jamais été perdue. Nous avons toujours su où elle se trouvait ! Nous ne somme pas les intrus. On nous demande si nous voulons demeurer sur notre patrie, notre terre ancestrale. Poser cette question implique qu’ils savent que cette terre est nôtre. Le débat est restreint à l’acceptation de la perte de nos terres, si c’est possible de les rendre et si nous serons retirés, déplacés de l’endroit.
Ces remarques sont celles d’anciens qui se ressemblent spirituellement, fondées sur nos enseignements d’avant la venue des colonisateurs.

Le conseil de bande a cadré la question de telle façon de faire accepter la perte de notre terre. Ele ne peut pas nous être rendue puisque c’est à nous. Nous ne pouvons pas abandonner quelque chose qui appartient à nos enfants et aux générations futures. Il est de notre devoir et responsabilité de protéger le droit de naissance de nos enfants pour l’utilisation libre et le droit à notre patrie, terres ancestrales.

Ce problème international doit inclure tousl les Rotinoshonni (Iroquois). La SSSL fait partie de Kanienkehaka, “le peuple du silex”, ou nation Mohawk, qui fait partie de Rotinoshonni / Confédération Iroquoise (NdT: depuis environ 800 ans !… Plus vieille confédération au monde), les 49 familles de la confédération et nos amis et alliés. La région entière est kanienkeh (Mohawk). Tous nos frères et sœurs devraient se rappeler que notre terre n’est pas à vendre. Nous continuons à adhérer à ces enseignements.

Le problème est l’occupation illégitime par des communautés non-Ongwehonwe (NdT: peuples originels) sur plus de 18000 Ha, petite portion de notre terre. Le gouvernement canadien est responsable pour les siècles d’utilisation de notre terre et de nos ressources, perturbant ainsi notre mode de vie et créant les problèmes que nous avons eu à endurer. Comment les non-Ongwehonwe pourraient-ils réparer les dégâts faits ? Est-ce que ceux qui désirent rester vont coopérer avec nous ? Les occupants veulent-ils rester ou partir ? Veulent-ils vivre sous les auspices d’un conseil de notre peuple ?

Veulent-ils suivre notre loi et vivre en paix avec Ongwehonwe ou pas ? Ces colons qui veulent rester devront vivre selon Kaianerekowa (La Grande Loi de la Paix). Ceux qui ne veulent pas doivent débarrasser le plancher et aller résider avec leurs semblables. Le CMK, un bras armé du Québec et du Canada, peut nous rejoindre ou partir avec ceux qui ne veulent pas adhérer à Kaianerekowa.

La “fiction légale” est la suivante: En 1680, le roi de France Louis XIV a donné notre terre aux jésuites. En 1762, le général Gage de l’armée britannique les a dépossédé et a affirmé le fait que la terre appartient aux Iroquois, leurs amis et alliés.

Le 25 octobre 1924, la colonie du Canada a illégalement transformé Kahnawake en un camp de prisonniers de guerre. Maintenant ils veulent nous déplacer et nous relocaliser quelque part d’autre. Nous resterons ! Les colons vivant sur la Seigneurie vont nous compenser comme ils l’ont fait avant l’évènement génocidaire de 1924.

L’économie entière du Canada et des Etats-Unis est fondée sur ces gens continuant le mensonge de ce que notre terre peut-être monnétarisée. Dès que nous acquiesçons à cette fraude, les banquiers gagnent. Cette réunion (du CMK) est faite pour mettre une étiquette de prix sur notre terre. Nous refusons de participer à cette escroquerie totalement illégale.

Nous sommes ici pour vous remuer les méninges. Comme le dit si bien Charles Pride: “Oh, the snakes crawl at night. That’s what they say. When the sun goes down, then the snakes will play”.

2 Réponses to “Canada et colonialisme: Le pillage des terres continue… Pour le passage d’oléoducs, le gouvernement colonial canadien veut se refrotter aux Mohawks…”

  1. Merci R71 pour cette traduc en temps réel ; C’est tellement riche d’enseignement pour nous. La situation globale se tend vous ne trouvez pas ? Les zélites mondiales de tous bords se cramponnent et font n’importe quoi ! Aurons-nous le courage, la force d’agir au moment opportun, les angles de « tir » vont et viennent… Le temps passe, inexorablement. En tout cas, merci d’exister, ça nous remue les méninges et perso, j’aime ça ! A+

    • Le problème à notre sens est le suivant: Les peuples réagissent toujours, mais souvent une fois au pied du mur… L’idéal serait de prendre l’initiative et arrêter d’essayer de rattraper le coup de retard que nous avons (image des échecs où nous jouerions avec les « noirs »), le reprendre et du même coup prendre finalement le contrôle du jeu…
      Toujours un plaisir de savoir que nous servons un peu à quelque chose. 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.