États policiers, polices militarisées, l’affaire de Ferguson et l’avènement du totalitarisme… Suite

Ceci est une mise à jour de PCR sur son article précédent, que nous avons traduit et publié le 28 Novembre.

— Résistance 71 —

 

Une réexamination de l’affaire de Ferguson

 

Paul Craig Roberts

 

28 novembre 2014

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2014/11/28/ferguson-reexamined-paul-craig-roberts/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Il y a eu très peu de bonnes questions posées, s’il y en a même eu, durant la grande audition de ce Grand Jury de Ferguson pour savoir si le policier Darren Wilson allait être inculpé du meurtre de Michael Brown.

La plus importante des questions qui n’a pas été examinée est de savoir si la police est entraînée pour immédiatement utiliser la force en tant que première ressource dans une crise et ce avant même d’évaluer la situation de terrain ou même de savoir s’ils sont bien à la bonne adresse pour leur intervention ? La police est-elle formée pour mettre la vie de ses membres bien au-dessus de celle de suspects potentiels ou de celle des familles dont les commandos de police forcent les demeures et que de savoir si la police ne fait qu’appliquer ce qu’on lui a enseigné lorsqu’elle tue sans raison des membres de public ? Alors que la police est entraînée pour l’utilisation de la force en première instance, elle ne peut donc plus être jugée comme responsable (NdT: elle “suit les ordres d’en haut”… L’excuse la plus invoquée au procès de Nüremberg…)

Il y a beaucoup de vidéos que l’on peut voir en ligne qui montrent que la première chose que la police fait lorsqu’elle arrive sur un lieu d’appel est d’utiliser la force.
Michael Brown n’était pas dans sa tombe de quelques heures que les flics de Cleveland ont tué un jeune garçon de 12 ans qui jouait dans la rue avec un pistolet jouet qui tirait des petites billes en plastique. Sur la vidéo, on voit que l’enfant non seulement ne menace personne, mais qu’il n’y a personne avec lui à ce moment précis. Le garçon joue un scenario ludique qu’il a en tête. Un observateur appelle la police. Celle-ci arrive et abat instantanément le garçon dès son arrivée.

Voici une sélection de vidéos et d’articles. Quelques videos sont compressés pour économiser du temps au visionnage. Elles sont d’une durée allant de 59 secondes à 7min51, qui montre le gamin marchant sur le trottoir. Toute l’action se produit à la fin. La police arrive et ouvre instantanément le feu, ne faisant absolument aucun effort d’évaluation de la situation.

http://www.nbcnews.com/news/us-news/video-shows-cleveland-cop-shoot-12-year-old-tamir-rice-n256656
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2850234/Video-released-showing-police-shooting-Tamir-Rice-12-carrying-BB-gun.html

http://www.wkyc.com/story/news/local/cleveland/2014/11/26/tamir-rice-shooting-video-released/19530745/

http://nypost.com/2014/11/27/cops-release-video-of-officer-fatally-shooting-12-year-old/

Quelques jours à peine avant que Michael Brown ne fut tué à Ferguson, la police de l’Ohio a assassiné John Crawford dans un magasin Walmart. Qu’avait-il fait ? Il avait pris une carabine à air comprimé d’une étagère du Walmart et était en train de parler au téléphone avec la mère de ses deux enfants, peut-être pour discuter de l’achat de la carabine pour les enfants. Un observateur nommé Ronald Ritchie s’est senti menacé et a appelé la police. La police s’est alors engoufrée dans le magasin et a abattu sur le champ Crawford. La police affirme que les agents ont ordonné à Crawford de lâcher la carabine, mais la vidéo montre la police tirant à vue sur Crawford. Le “citoyen concerné” Ritchie a en fait causé deux morts, car l’incident qui a causé la mort de Crawford a aussi vu la mort d’une cliente du magasin par crise cardiaque, Angela Williams, alors que celle-ci fuyait l’ouverture du feu de la police.

http://www.washingtonpost.com/news/post-nation/wp/2014/09/25/ohio-wal-mart-surveillance-video-shows-police-shooting-and-killing-john-crawford-iii/

Oui, vous l’avez deviné, le Grand Jury a aussi décidé que la police avait eu raison.

Voici une autre vidéo qui démontre qu’un policier abat une personne instantanément sans aucune cause probable pour son action: http://www.msnbc.com/all-in/watch/dashcam-shows-cops-shooting-an-unarmed-man-333655619609 Ceci est un cas rare dans lequel en fait le policier a été tenu pour responsable, sûrement parce que la vidéo empêchait les autorités de fabriquer l’histoire usuelle pour justifier l’action de la police.

Dans cette vidéo, la police abat un homme de race noire dans la rue. Après avoir tiré sur Kajieme Powell 10 fois, les flics continuent de braquer le corps sans vie tandis qu’il est menotté. Comme une litanie sans fin de ces vidéos, celle-ci montre que soit des psychopathes sont recrutés dans les forces de police ou alors alors que l’entraînement subi rend les flics psychopathes. http://www.youtube.com/watch?v=_68bmTlGtQ8

Ces deux rapports examinent l’histoire du policier Darren Wilson qui a abattu Michael Brown à Ferguson et concluent que l’histoire racontée par Wilson n’a pas de sens. http://www.vox.com/2014/11/25/7281165/darren-wilsons-story-side and http://www.vox.com/2014/11/25/7287443/dorian-johnson-story Plus que vraisemblablement, Michael Brown a été une autre victime des violences gratuites que la police est entraînée à utiliser. L’utilisation d’une force létale par Darren Wilson est en fait en concordance avec son entraînement.

Le problème du Grand Jury et du procureur de Ferguson et partout ailleurs est que le vrai problème, celui de l’entraînement de la police à utiliser une force létale en première instance, n’a pas été identifié comme la cause fondamentale de la mort de Michael Brown.

La décision du Grand Jury de Ferguson n’est pas une exonération de l’utilisation par Wilson de la force létale. Quiconque est familier avec le système de justice criminelle américain (sic) sait que n’importe quel procureur peut obtenir ou empêcher une accusation par un Grand Jury. Les procureurs sont autorisés à déterminer quelles preuves et témoignages seront présentés. Les procureurs sont autorisés à corrompre des témoins avec de l’argent ou des retraits de plaintes et ils peuvent faire passer en force des faux témoignages en menaçant des témoins d’accusation. Il est très rare qu’une mise en accusation ou un refus de mise en accusation repose sur des faits réels.

Le système judiciaire américain ne se préoccupe plus du tout de justice, mais de la carrière des procureurs, de punir les sans pouvoir (NdT: sans dents ?… 😉 ) et protéger les puissants. Alors que la justice ne fait grandement plus partie du système judiciaire, il n’est pas du tout surprenant que la police ne possède aucun concept de ce qu’est la justice.

Note: Voici une vidéo des brutes flics d’Alburquerque au Nouveau-Mexique, assassinant un homme blanc qui ne faisait rien d’autre que de transporter des étriers de freins de voiture. Remarquez comment la floppée de policiers prétend que l’homme qu’ils viennent de hâcher menu par balles est toujours dangereux.

http://www.youtube.com/watch?v=pBuwceiQ5Ik

2 Réponses vers “États policiers, polices militarisées, l’affaire de Ferguson et l’avènement du totalitarisme… Suite”

  1. Nous n’en sommes pas tout à fait là, mais ça avance, rien qu’à se rappeler la mort du jeune de 22 ans sur le barrage en construction dans le Tarn…!

    • Tout se qui se passe au pays du goulag levant vient ou viendra dans les pays satellites dont la France fait partie. Il y aura un « Ferguson français » sous peu, pas dans une ZAD… dans une ville de France. L’État n’a jamais d’autre solution que la coercition. Il est fondé là-dessus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.