Expulsion colonialiste en cours en Tanzanie… Les Maasaï se font voler leurs terres par la famille royale de Dubaï…

Les Maasaï vont-ils devenir la version XXIème siècle du vol des terres ancestrales d’un peuple, en plus de ce qui se passe déjà dans la forêt amazonienne ?

Le colonialisme est bien actif. C’est le fléau de cette planète et à cet égard, il est grand temps de l’éradiquer une fois pour toute…

Merci à Garfy pour nous avoir transmis cet article.

— Résistance 71 —

 

La Tanzanie menace d’expulsion 40 000 Masaaï de leurs terres pour la famille royale de Dubaï

 

Claire Bréguet

 

19 novembre 2014

 

url de l’article:

http://la-nouvelle-gazette.fr/la-tanzanie-menace-dexpulsion-40-000-maasai-de-leurs-terres-pour-la-famille-royale-de-dubai/11235

 

Les Maasaï de Tanzanie ont été sommés de quitter leurs terres ancestrales d’ici la fin de l’année, rapporte le Guardian. Les représentants de ce peuple se réuniront avec le Premier ministre Pinda Mizengo dans la capitale, Dodoma, mardi prochain pour exprimer leur mécontentement. Ils protestent sur la vente de terres considérant qu’on leur vole leur héritage, et qui affecte, directement et indirectement, les moyens de subsistance de 80 000 personnes.

L’année dernière, le gouvernement de la Tanzanie a déclaré qu’ils avaient réservé 1500 kilomètres carrés, «couloir de la faune» qui borde le parc national du Serengeti, pour organiser les chasses commerciales d’Ortelo Business Corporation (OBC), société organisatrice de safari de luxe basée aux Émirats arabes unis et créée par un fonctionnaire proche de la famille royale de Dubaï. OBC opère dans la région depuis environ 20 ans. Le gouvernement tanzanien a offert aux Maasaï une compensation de 1000 millions de shillings (environ 11.000 $). Cette somme ne leur serait pas directement versée mais serviraient aux investissements dans des projets de développement économique. Les Maasaï ont refusé l’offre.

“Je me sens trahi” a déclaré Samwuel Nangiria, coordinateur local de la Société civite Ngonett. Un milliard ce n’est rien, vous ne pouvez pas comparer cela avec la terre. La terre est notre héritage. Nos mères et grands mères y sont enterrées. Il n’y a rien qui se compare à cette terre, » dit Nangiria.

Nangiria pense que le gouvernement n’a pas renoncé à son intention d’obtenir ces terre, mais ne veut pas attirer l’attention mondiale. «Ils vont faire semblant de clore le projet pour tromper la presse internationale », a déclaré le militant, qui n’a pas réussi à contacter l’OBC.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :