Affaire d’Ottawa: Compte-rendu d’un prof d’université vivant dans le centre ville d’Ottawa (Denis Rancourt)

Analyse pertinente

— Résistance 71 —

 

La police tue le tireur et perd un suspect à Ottawa… Le 11 Septembre canadien ?

 

Denis Rancourt

 

23 Octobre 2014

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2014/10/23/police-kill-shooter-and-lose-suspect-in-ottawa-canadas-911/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Je vis dans la capitale du Canada Ottawa, à distance de marche de là où le soldat canadien a été tué au mémorial de la guerre en ce matin du 22 Octobre 2014.

Le tireur, avec l’aide d’un complice conducteur (d’après d’authentiques témoins occulaires interviewé par les médias sur place), s’est ensuite rendu dans le bâtiment du parlement (Centre Block) dans lequel le premier ministre rencontrait son cabinet ministériel et c’est là qu’il a été abattu par la police.

La totalité de la colline du parlement, la mairie, le tribunal provincial, le centre commercial du Centre Rideau, l’université d’Ottawa etc, furent bouclés pour la mâtinée et la plus grande partie de la journée. Le trafic urbain est tombé à presque zéro et les gens furent instruits de rester loin du centre ville.

Ce matin (23 octobre) le chef de la police municipale a annoncé qu’il n’y avait “qu’un seul tireur” qui a été tué, qu’il n’y avait plus aucune menace pour la sécurité publique et n’a fait aucune mention du chauffeur. Le maire a mis les choses en perspective en indiquant qu’il y avait eu au total quatre meurtres à Ottawa cette année. La population d’Ottawa est d’environ 1 million d’habitants.

Le Canada est en guerre avec de nombreux pays depuis plus de dix ans et ce en soutien total de la machine de guerre américano-israélienne, qui attaque des civils de manière régulière par ses bombardements militaires et ses occupations violentes de l’Irak, de l’Afghanistan, de la Libye, de la Syrie, de Gaza… le tout partie intégrante d’un terrorisme géopolitique visant à renverser des gouvernements et à contrôler leurs territoires et leurs ressources.

Le Canada est de toute évidence une nation annexée par la super-puissance américaine. Il est impressionnant de constater que le public canadien paraît généralement accepter la notion que ce meurtre d’un soldat au Canada est un acte de “terrorisme”. En fait, c’est soit un acte de guerre, s’il a vraiment été dirigé par ceux qui sont attaqués par le Canada ou c’est un meurtre/assassinat. Ce n’est pas un acte qui peut intimider une nation de manière réaliste. C’est plutôt pirouetté en “acte terroriste” pour justifier la militarisation et les politiques d’état-policier se développant.

= Les personnes qui bénéficieront le plus de ce meurtre sont le premier ministre Harper et son parti politique, si la pirouette appliquée et la réaction du public vont dans leur sens et bénéfice. L’establishment de la surveillance militaire et ceux qui sont motivés à suivre les Etats-Unis sont aussi les bénéficiaires évidents de ce meurtre. Ceux attaqués par le Canada ne dériveront aucun bénéfice du tout de la mort de ce soldat, au contraire, de plus aucun groupe extérieur n’a revendiqué la responsabilité de cet acte. =

La dernière fois qu’il y a eu une attaque “terroriste” à Ottawa fut le vandalisme de 2010 qui se déroula à l’entré d’une banque vide, en relation avec le G20 de Toronto. La vidéo de l’attaque a montré trois attaquants, incluant le vidéaste, mais deux personnes furent mises en examen et une seule inculpée, jugée et mise en prison.

Il s’est avéré que la personne condamnée pour vandalisme avait été suivie depuis des années et accompagnée par un infiltrateur de la police qui ne fut jamais interrogé (ni durant l’enquête, ni devant les juges) et qui a disparu d’Ottawa.

Nous avons maintenant un cas similaire. Qui est le chauffeur ? Qui est derriere le meurtre prémédité et l’attaque sur le Centre Block ? Nous pouvons toujours réver qu’une enquête impartiale et efficace de la police sur l’homicide sera faite et rendue publique, mais sans suspect vivant, il n’y aura même pas de procès.

Les jours qui ont précédé le meurtre du 22 octobre, un ancien militaire a percuté deux soldats avec sa voiture dans un parking de la ville de St-Jean-sur-Richelieu au Québec et a tué l’un d’entr’eux. Le chauffeur fut pris en chasse, sa voiture se retournant dans un fossé. Lorsqu’il en émergea, il fut abattu par deux policiers qui ont affirmé qu’il brandissait un “grand couteau”. Le seul suspect a été abattu plutôt qu’interpelé. Harper a divagué au parlement que ce délit de fuite était “une attaque terroriste”.

Il n’y aura pas de procès.

Comprendre les crimes domestiques et informer le public semble être le dernier des soucis des autorités ; par contre, justifier la militarisation à outrance du Canada et ses guerres, voilà qui est en tête de l’agenda.

6 Réponses vers “Affaire d’Ottawa: Compte-rendu d’un prof d’université vivant dans le centre ville d’Ottawa (Denis Rancourt)”

  1. « Vous avez cru, jusqu’à ce jour qu’il y avait des tyrans ? Eh bien ! Vous vous êtes trompés, il n’y a que des esclaves : Là où nul n’obéit, personne ne commande. » Plus nous serons nombreux à retirer nos chaînes, et plus ce sera difficile pour les zélites mondiales… Pas besoin de haine, de sang, de violence quoi ! Bon, c’est long, très long… Mais, ça vient ! Allez A+

  2. Vidéo de l’évènement présentée à ;la presse par ze big boss de la police montée et analysée par un média alternatif (en anglais).
    Il y a un paquet de faits particulièrement troublants…

  3. Le motif de cette attaque à Ottawa ?
    Le parlement votait une loi liberticide quasiment au même moment, le but est de renforcer l’état policier et de retourner l’opinion publique canadienne pour soutenir la nouvelle guerre du Canada en irak/syrie…

    très bonne analyse ici (en anglais) très bien documentée:

  4. Le lavage de cerveau du citoyen commence d’abord et surtout par la sémantique !
     » Acte terroriste » écrivent ils d’emblée tout en s’empressant de mettre en place un telling stories où l’émotion à la part belle , allant jusqu’à faire passer la victime pour un cousin de mère Teresa , empêchant ainsi toute contextualisation de l’évènement et rendre impossible le rapprochement avec tout les crimes de guerre commis quotidiennement par leurs armées un peu partout dans le monde . Toute une partie du problème est donc vicieusement effacé car une réelle prise de recul rendrait , de facto inopérant l’effet recherché par un attentat sous fausse bannière et pourrait même produire l’effet inverse :
    Des citoyens demanderaient alors aux gouvernants d’arrêter d’abord de massacrer des populations innocentes et de piller leur richesse .
    C’est d’abord sur ce terrain que le travail de résistance doit commencer en détricotant chacun de leurs mots et tournure de phrases un peu comme le faisait Jacques Vergès avec sa défense  » en rupture  » pour mettre ses adversaires face à leur contradiction .
    Si Les mots ont un sens , il ne faut pas oublier qu’ils FONT sens aussi dans la mesure où si vous laissez passer cette première violence , vous pourriez sans vous en rendre compte , être amené par exemple , à parler « de guerre  » entre Israéliens et Palestinien et donc  » de nécessité de faire la paix » , sous -entendant des négociations pour y arriver alors qu’en réalité ,il est question d’agression et de spoliation de la terre d’un peuple ! Je devrais donc négocier pour que l’on me rende ce qui m’appartient ?
    Désolé d’avoir été si long sur ce point précis mais je crois qu’il est important de , d’abord déconstruire le discours de leurs communicants , je veux dire aérer le cerveau du lecteur en quelque sorte pour mieux le prédisposer à prendre conscience de l’immense fossé entre la réalité des faits et la fiction qu’ils veulent nous faire avaler par l’utilisation de mots qui facilitent le remplacement du vrai par le faux .
    Ils ont beau avoir l’avantage des armes , leurs succès vient surtout de leur capacité à travestir la réalité , je reste persuadé que c’est bien sur ce terrain de la communication que nous parviendront à les neutraliser , la preuve en est que le formidable travail que vous faites , si j’en juge par les remises en questions constantes de leurs thèses à travers les réseaux sociaux , commence déjà à fissurer la cuirasse de ce géant aux pieds d’argile .

    • Absolument ! Nous sommes d’autant plus d’accord que nous traduisons et relayons sur ce point les excellentes analyses sémantico-légales de Steven Newcomb, qui par exemple, accomplit ce travail pour expliquer les mensonges et l’escroquerie coloniaux depuis le XVème siècle et le phrasé moderne colonial ; en l’occurrence sur le génocide et le vol des terres des Amérindiens, ce qui correspond, excusons du peu, au territoire de l’empire qui est en fait totalement fictif puisqu’usurpé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :