Colonialisme Afrique: L’empire attaque le néo-panafricanisme comme il a attaqué et détruit le « Black Power » du pays du goulag levant…

L’Africa Power d’Obama : Décimer le panafricanisme non-aligné comme ils ont décimé le «Black Power» U.S

Kémi Seba

15 Août 2014

url de l’article:

http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-16117.html

 

Les afro-américains se sont battus pour que puisse exister un président noir siégeant dans la Maison Blanche (cf. Maison de l’Oligarchie Blanche Circoncise) . Ils ont oublié que le président n »était qu’un SIMPLE locataire de la demeure, soumis aux règles des propriétaires, accessoirement grands architectes, peu francs et maçons de cette blanche maison.

En laissant rentrer ce « black » président (comme ils l’appellent) dans cette pâle maison d’Occident, les propriétaires savaient qu’il OXYDERAIENT tout un processus de lutte noire pour la réappropriation d’un pouvoir politique auto-déterminé et INTÈGRE. Ils savaient qu’en créant une vague de soutien immense dans l’afro-communauté, ils court-circuiteraient le principe d’ébène fierté en rendant les sympathisants noirs d’Obama complices des oligarques méfaits. Martin Luther King, dans les derniers jours de sa vie, disait à Harry Belafonte, au sujet de sa lutte pour l’intégration ,« J’AI PEUR D’AVOIR FAIT RENTRER MON PEUPLE DANS UNE MAISON EN FEU » (http://www.walkingbutterfly.com/2012/01/16/mlk-jr-were-integrating-into-a-burning-house/). Il se fit assassiner lorsqu’il voulut faire marche arrière. OBAMA (avec tous ceux qui l’ont supporté) est rentré dans cette maison en feu, et pire encore, en pyromane missionnaire, a exporté ce feu aux 4 coins du monde, sur les bons conseils de ses propriétaires.

Après avoir décimé le BLACK POWER U.S, les propriétaires de la BARAQUE (et de BARACK) ont décidé de s’attaquer (en agissant toujours sous proxy) à l’Afrique, continent dans lequel ils ont perdu beaucoup de terrain face à la Chine. En proposant un plan énergétique d’envergure de 26 milliards de dollars pour la Terre-Mère, les USA ont pour objectif double de :

1) pousser l’Union Africaine, déjà bien fragile et malléable, à infléchir sa posture traditionnellement non alignée, lors des conflits dans lesquels les Américains sont partis pris en l’aidant plus que quiconque sur ses problèmes d’électricité, un souci majeur sur le continent.

2) Étendre des bases d’Africom, (http://www.voltairenet.org/mot2299.html?lang=fr) à terme partout sur le territoire.

En somme, désintégrer le panafricanisme anti-mondialiste, comme ils ont désintégré le BLACK POWER U.S.

Pour l’éviter il ne tiendra, qu’aux Africains, de demeurer vigilants, ne pas tomber DANS L’ÉMOTION, sous prétexte que le président noir de la Maison Blanche veut nous aider. N’oubliez pas, à toutes fins utiles, que les propriétaires de cette Maison Blanche ont fait tuer les présidents et 1er ministres noirs de nos maisons NOIRES , les mêmes qui aujourd’hui veulent nous vendre de l’espoir et leur monde illusoire.

Source: http://makandalspeaks.blogspot.it/2014/08/lafrica-power-dobama-decimer-le.html

2 Réponses vers “Colonialisme Afrique: L’empire attaque le néo-panafricanisme comme il a attaqué et détruit le « Black Power » du pays du goulag levant…”

  1. Duc1950 Says:

    On ne pourra pas accuser les »propriétaires » de racisme,vu qu’ils ont aussi tué (au moins)un président blanc;leurs seuls motifs sont(et ont toujours été)leurs intèréts.

  2. il parait que son vrai nom était « Barry Soetero » et que sa mère travaillait pour la CIA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.