Résistance autochtone à l’oléoduc trans-Canada occidental…

Les opposants défient le projet (d’oléoduc) du Canada

 

Press TV

 

18 Juin 2014

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2014/06/18/367481/canada-approves-oil-pipeline-project/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Les opposants ont juré d’arrêter la construction d’un oléoduc majeur au Canada, qui traverserait de la province occidentale d’Alberta, vers l’océan Pacifique, argumentant que cela viole les traités avec les aborigènes et met en danger l’environnement.

La projet de la “route nord (northern gateway)”, qui a été approuvé mardi, pave la route pour Enbridge, l’entreprise menant ce plan de construction de 6 milliards de dollars, pour construire un oléoduc entre Bruderheim, Alberta et Kitimat en Colombie Britannique.

Quoi qu’il en soit, les associations Environment Defense, Greenpeace et d’autres groupes activistes ont promis de défier la décision d’Ottawa de donner le feu vert au projet et ce à la fois devant les tribunaux et sur le terrain. Mais l’opposition la plus pressante est celle des peuples autochtones, connus sous le vocable (du gouvernement colonial) de Premières Nations du Canada.

Malheureusement, Ottawa n’a pas reçu le message qu’ils ont approuvé un projet mort et enterré”, a dit Art Sterritt, le directeur exécutif de Coastal First Nations, une alliance des premières nations du nord et du centre côtiers de la Colombie Britannique (NdT: capitale Vancouver) et de Haida Gwaii. “Au bout du compte, il y a ceux dont je fais partie, qui veulent aller là-bas et dire: Non ! vous ne ferez pas passer votre oléoduc à travers nos territoires !…” a t’il ajouté.

La cour suprême du Canada a décidé préalablement que les premières nations devaient être consultées au sujet de tous les projets traversant leurs territoires. La presque totalité des peuples indigènes de la zone ont exprimé leur opposition à l’oléoduc Northern Gateway.

Une très large coalition de groupes autchtones de Colombie Britannique ont signifié dans une déclaration commune “vouloir défendre les territoires quel qu’en soit le prix.”

Dans une déclaration officielle, le ministre canadien des ressources naturelles Greg Rickford a affirmé que le conduit pétrolier voulant aller de la province continentale vers la mer déverserait de grands dividendes économiques. Il a aussi noté que le gouvernement avait donné son feu vert pour ce projet d’oléoduc de 1177km, qui sera fait pour acheminer du pétrole vers l’Asie avec 209 conditions pour adresser les dégâts environnementaux.

La région du nord de la province d’Alberta est rapportée être la troisième région de réserve pétrolière du monde avec une estimation de réserves prouvées de l’ordre de 170 milliards de barrils.

4 Réponses vers “Résistance autochtone à l’oléoduc trans-Canada occidental…”

  1. vic934 Says:

    Tous les pipelines un jour ou l’autre ont des fuites qui endomagent l,environnemt,ent,Si vous ne me croyez pas consultez les demandes de l,Equateur contre les grandes compagnies de pétrole,qui on semées la maladie, la mort par le cancer et empoisonnées l,eau potable sur une grande partie de l,Amazonie.les proces durent depuis 20 ans ou plus et les Cies refusent de payer les dégats.il y a encore apres 20 ans des piscines d’huile dans les forets ou ils ont acheminés le pétrole et tout le long du pipe line il y a eu au moins 30 ou 40 fuites de celui-ci.

    • Absolument ! La question n’est pas de savoir « si » un pipeline va fuir… mais Quand ?… Les conséquences environnementales sont désastreuses et extrêmement durables.
      Le pire actuellement est le projet d’oléoduc (pipeline) Greystone XL qui devrait traverser depuis les champs d’exploitation de cette saloperie innommable de sables bitumeux d’Alberta vers le Golfe du Mexique. Ce qui va circuler dans ce conduit est du bitume liquéfié à l’aide de produits chimiques extrêment toxiques, le bitume l’étant lui-même. Le pipeline doit traverser les territoires indiens du Dakota, Minnesota etc jusqu’au golfe. Sur ces terres ancestrales se trouve également l’Oglala Aquifer ou la vaste nappe phréatique Oglala en territoires Sioux. Inutile de dire que les nations locales luttent et lutteront pour empêcher cette merde de passer sur leurs territoires. Une fuite conséquente et c’est un nappe phréatique qui alimente des millions de gens dans les état environnant qui sera polluée à tout jamais !
      Ces abrutis des compagnes pétrolières sont de dangereux psychopathes pour qui seuls profit et pouvoir comptent. Il est grand temps de leur botter le cul !

  2. très bon blog d infos , merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :