Résistance politique: La voie légale à la chute de l’empire… Les Mohawks montrent le chemin…

Encore un hiver

 

Mohawk Nation News

 

28 Mai 2014

 

url de l’article:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/05/28/one-more-winter/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le système de conseil de bande (tribu) entrepreneurial fait partie intégrante de la corporation, de l’entreprise Canada. La mission de l’entreprise est de distribuer la pauvreté parmi nos peuples afin de pouvoir accélérer les extractions des ressources de nos territoires pour leurs entreprises multinationales. Pour que notre peuple récupère son pouvoir inhérent et ses possessions, le conseil de bande doit dissoudre la grille du pouvoir entrepreneurial.

Les chefs corporatistes essaient finalement d’arrêter le vol constant de notre toujours croissant Indian Trust Fund (fond fiduciaire indien). 50% du bénéfice sur chaque caillou, arbre et ressource naturelle, sont partis dans nos fonds fiduciaires depuis que les envahisseurs sont arrivés les mains vides sur nos côtes. L’entreprise de la Couronne (City de Londres) appelée “Canada” a commis un génocide et nous a placé dans des camps de prisonniers appelés “réserves” tandis qu’elle volait toutes nos possessions.

Les chefs entrepreneuriaux peuvent instantanément dissoudre leur entité de conseil de bande (tribu) ~ NdT: qui est un système étatique fédéral de contrôle des populations autochtones. Les conseils de bandes (tribus aux USA), n’ont aucune validité dans le système de gouvernance traditionnel des nations autochtones. Ces conseils sont des fabrications de l’administration coloniale pour contrôler le processus de prise de décision des peuples indigènes sous domination ~
Procurez-vous la paperasserie, remplissez-la et allez en personne au Registre Général pour dissoudre l’entité de conseil de bande entrepreneurial. Dès que ceci est fait, allez immédiatement à la banque et retirez tout du compte et ferme-le. De là, chaque communauté envoie une facture à l’entreprise “Canada” pour sa part des quelques 950 000 milliards de dollars du fond fiduciaire indien, part bien sûr “payabe en or seulement”.

Lorsque le Canada refuse de payer la facture, une action en justice peut-être commencée au Tribunal Arbitral International de La Hague.

La guerre coloniale de plus de 500 ans est presque finie. Comme le dit le juge Murray Sinclair de la Commission Vérité & Réconciliation (CVR) dans ses communiqués: le mandat de la CVR est de trouver la vérité et de développer une stratégie de réconciliation. La commission et ses membres n’ont aucun mandat pour faire payer la couronne.

Ils ne le peuvent pas parce que tous les tribunaux du Canada sont contrôlés par l’amirauté au travers du Vatican, qui est la couronne (NdT: voir le lien entre la City de Londres et le Vatican. La City de Londres a été créée par le Vatican il y a plus de 800 ans et gère ses intérêts…)
Des plaintes peuvent être déposées pour abus de confiance et génocide contre l’entreprise de la couronne “Canada” devant le Tribunal Arbitral International de La Hague. Ce tribunal n’est pas un tribunal de l’amirauté contrôlé par la couronne/Vatican.

Plantez plus de cultures parce que nous allons avoir un mauvais hiver. Rien ne peut-être pire que les expériences brutales que nos ancêtres ont vécues il y a deux générations de cela aux mains de ces envahisseurs sans pitié.

La guerre est bientôt finie. Encore un dur hiver froid à passer. Comme le chante Vera Lynn: “We’ll meet again. Don’t know where, don’t know when. But I know we’ll meet again, some sunny day. Keep smiling through, just like you always do. Til the blue skies drive the dark clouds far away”.

Corpo Chiefs kill education bill.

9 Réponses to “Résistance politique: La voie légale à la chute de l’empire… Les Mohawks montrent le chemin…”

    • Il ne rigole pas ! C’est la teneur du message des Mohawks que nous relayons depuis un moment.
      Il est évident que les sommes sont effarantes mais néanmoins réelles, est-ce possible de les recouvrer ? Non, mais la procédure est là, la procédure de destitution totale de l’empire, qui agit pour les banquiers transnationaux, la « couronne »/City de Londres acolyte du Vatican dans le crime et le pillage international depuis plus de 5 siècles !
      Faire chuter l’empire, c’est lui tirer le paillasson de dessous les pieds, récupérer la terre pour les Indiens et utiliser les wampum deux rangées pour gérer les colons destitués voulant rester, c’est en fait parfaitement réalisable, parce que l’empire est construit sur du vent, une illusion de terres volées, spoliées et sur des peuples quasi exterminés, mais toujours là, tenaces et en lutte pour leur droit naturel.
      Pas à pas, les consciences s’éveillent, de plus en plus de blancs réalisent l’infâmie dont ils sont les complices tacites et de plus en plus désirent réellement corriger les torts et parvenir à une justice qui passera forcément par une restitution et par l’application du traité existant depuis 1701 comme nous l’avons déjà dit ici pour l’Amérique du Nord. Un traité similaire pourra être établi au sud.
      Morales et Kahentinetha ont raison, la fin de la guerre coloniale de 500ans est proche… Le monde changera alors du tout au tout !

    • P.S: merci du lien, nous allons publier le discours de Morales inclut dans l’article… Il vaut le coup.

  1. JBL1960 Says:

    Je suis en plein accord avec MNN et avec vous quand vous dîtes notamment : « Pas à pas, les consciences s’éveillent, de plus en plus de blancs réalisent l’infamie dont ils sont les complices tacites et de plus en plus désirent réellement corriger les torts… » Et je pense également que la fin de la guerre coloniale de 500 ans est proche… Et que le monde changera alors du tout au tout ! Merci de nous traduire, pratiquement en temps réel, les propos des MNN. Pour ma part, ça me permet de toujours recentrer ma pensée sur le but à atteindre à savoir, Le changement de paradigme. Tant de choses viennent nous parasiter. C’est difficile de rester concentrée et de ne pas se perdre ou se diluer… Encore merci et A+

  2. Les Mohawks sont surs du tribunal internationnal de La Hague;j’aimerais avoir leur certitude à ce sujet.

    • comme dans nos traductions précédentes, ils pensent que ce tribunal a été créé par le Tsar de Russie Nicolas II et n’a jamais dépendant du Vatican et autre entités assimilées. Les Mohawks et les amérindiens pensent, à juste titre, que tout ce qui vient de l’ONU est corrompu et ne fait que jouer dans la cour des criminels oligarques.
      Nous pensons (sans avoir approfondi la rechercher il est vrai…), que ce tribunal a également été récupéré par les oligarques.
      On se renseigne plus avant.

      • Merci pour les recherches.Si la pourriture oligarchique a récupéré ce tribunal,c’est mal barré pour les amérindiens,et pour nous aussi.

        • Voici ce que nous avons trouvé et ce qu’on peut dire sur la Cour Permanente d’Arbitrage de La Haye:
          Créée effectivement en 1899 à l’instigation du tsar Nicolas II de Russie. Deux conventions: 1899 et 1907. Le bâtiment où elle siège maintenant a été payé par Andrew Carnegie, le grand magnat de l’acier, en 1913, un des grands profiteurs de la première guerre mondiale. Depuis, la fondation Carnegie est tombée sous la gestion de la… Fondation Rockefeller…
          Question: pourquoi avoir recours au financement d’un milliardaire pour un tribunal arbitral supposé être « neutre » ?
          Il y a 115 membres, tous des états bien sûr. Il n’y a pas de « juges » permanents mais une liste « d’arbitres » parmi laquelle les requérants peuvent choisir.
          Le préambule des deux documents issus des deux conventions (1899 et 1907) ont une entâme de 25 lignes listant les rois, reines, empereurs, présidents, ayant appelé cette cour de leurs bons vœux… Ben tiens ! Ironiquement un des articles de la convention (article 15 si on se rappelle bien) dit en substance que si une guerre est déclenchée, un recours devant la cour international d’arbitrage ne changera en rien les préparations de la guerre ou les opérations militaires en cours.. C’est pas beau çà ??
          La cour est dirigée administrativement par un secrétaire général (SG), depuis sa création 3 « barons » en ont été SG le dernier en date pendant 12 ans entre 1968 et 1980 !!
          Ces SG sont le plus souvent hollandais ayant des liens avec la famille royale hollandaise (quand on sait que le prince Bernhard de Hollande, ancien SS, est un des fondateurs du grouoe Bilderberg et qu’il a organisé la 1ère réunion en Hollande en 1954…), plusieurs furent ambassadeurs de Hollande dans différents pays, bref des larbins du système étatique.
          Bref, sous un papier d’emballage doré et sympa, ce tribunal semble pourtant bien être une affaire du « club des grands » où les états « arbitrent » leurs différents entre eux. Il ne semble pas y avoir d’indépendance réelle et les « arbitres » peuvent parfaitement être sous influence.
          Les sessions se tiennent à huis-clos.
          Notre avis: Si les Amérindiens parviennent à amener leur cas devant ce tribunal, ce sera un « coup médiatique », mais les états rendent justice… Ils seront considérés comme des entités au sein d’états souverains existant et des arbitres devront trancher sur la souveraineté de nations indigènes déjà placées sous le joug administratif d’états coloniaux.
          Le débat devra se porter très vite sur la fraude territoriale des états coloniaux, le cœur de l’affaire est de fait la colonisation. La procédure prendra des années, beaucoup d’argent et le temps dans ce cas précis, joue pour l’empire…
          Ceci aura le mérite d’amener l’affaire sur le devant de la scène, mais les sessions étant à huis-clos, le public se lassera et ce n’est pas le meilleur moyen de gagner les esprits sur le long terme. Ce peut être une tactique au sein d’une stratégie élaborée, mais y aller et en attendre « monts et merveilles » serait à notre sens une erreur.
          Ce que les Mohawks essaient de faire dans la circonstance mondiale actuelle est d’obtenir le soutien officiel de la Russie en appui de procédures légales contre les états coloniaux.
          La question est la suivante à notre sens: A quel point la Russie (Poutine) veut-elle l’annihilation de l’empire ? La question indigène est le cheval de troie dans le système colonial, c’est le bouton à pousser de l’intérieur en fait, à soutenir de l’extérieur pour miner l’empire, forcer sa disparition et négocier des compromis.
          La Russie le veut-elle vraiment ou s’accommoderait-elle (en accord tacite entre « grands ») d’une nouvelle guerre-froide ?…
          Tout est là…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.