Ingérence occidentale en Ukraine: Le massacre d’Odessa perpétré par les nazis du « Pravy Sektor », qui en parle ??…

Le silence des merdias sur cette affaire n’est plus seulement assourdissant… Il est aussi complice à 100% ! La réalité des faits en Ukraine est la suivante: Un coup d’état de l’OTAN / UE a sorti un président élu (incompétent, corrompu ou non n’est pas la question…) pour le remplacer par une junte nazie qui a des ramifications de plus en plus évidentes avec l’Opération Gladio de l’OTAN, même si celle-ci n’existe officiellement plus.

Le pays du goulag levant (ex-USA) et ses satellites de l’OTAN (dont la France) ont approuvé et avalisé le coup, le directeur de la CIA s’est rendu à Kiev personnellement, après la chute du régime élu, a donné sa feuille de route au « Secteur Droit / Pravy Sektor » pour des opérations terroristes de contrôle / déstabilisation après que les populations russophones aient manifesté leur désir de séparation et de retour sous protection russe (comme la Crimée aujourd’hui de nouveau russe). Le but est de leurrer la Russie a une intervention physique en Ukraine pour justifier de toutes les mesures offensives de l’occident à son égard, mesures qui existent déjà mais demandent à être pirouettées en « mesures de punition contre une nation ayant agressé sa voisine »… Tandis que le système feint de lutter contre le « fascisme » à domicile, nos politicards dominants s’acoquinent bien volontiers avec les néo-nazis de la place Maïdan (le criminel BHL en tête), qui servent les intérêts des banksters et gros industriels. Tout cela va mal se finir, et pas pour ceux que croient les oligarques… Guignols, les peuples n’avalent plus vos bobards de propagande !… Cette ère est finie.

— Résistance 71 —

 

Kiev le secteur droit et la nuit de cristal d’Odessa

 

F. William Engdahl

 

5 Mai 2014

 

url de l’article original:

http://www.veteranstoday.com/2014/05/05/kiev-and-right-sector-kristallnacht-odessa-extreme-graphics/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

[ Editor’s Note:  Ceci fut un travail très désagréable à faire ce matin, mais nous avons toujours représenté la mort ici sur VT du mieux que possible.

Les Etats-Unis et l’Union Européenne ont ignoré toutes les requêtes faites pour qu’ils utilisent leur moyen considérable de levier pour que soit Kiev musèle le Secteur Droit, soit le désarme et le démantèle en tant que menace à la sécurité nationale.

Mais les puissances occidentales, ayant échappé au radar avec l’utilisation de troupes proxy paramilitaires terroristes en Syrie et d’autres endroits (Libye), ont développé une politique “sans peur” pour continuer à les utiliser. Le problème sous-jacent est la couverture diplomatique et l’immunité dont les perpétrateurs du gouvernement et les politiciens ont bénéficié.

J’ai écrit ici à de nombreuses reprises que les pays du monde ont vraiment besoin de regarder différemment l’immunité diplomatique. Une des carottes qui continue de leurrer une relation intime entre les syndicats du crime internatioal et les structures politiciennes de haut niveau est de protéger les saloperies qu’ils font, les crimes contre l’humanité et crimes de guerre en les planquant derrière des classifications (bidon) de sécurité diverses et de les immuniser contre les poursuites judiciaires.

A Veteran Today, nous avions prévenu depuis longtemps que si le Secteur Droit était autorisé à fonctionner, ce ne serait qu’une question de temps avant qu’un massacre n’ait lieu, malgré le très bas niveau de violence se tenant en ukraine orientale et méridionale.

Mais une de nos préoccupation fut que les puissances occidentales voulurent que quelque chose de tel se produise, de façon à provoquer les Russes pour qu’ils entrent en Ukraine pour qu’elles puissent dire: “On vous l’avait dit” et ainsi pouvoir mettre en application un grand programme de sanctions et oui, ils sont assez tordus pour faire cela et bien pire encore.

La plupart d’entre nous sait très bien que les gouvernements occidentaux se foutent royalement du peuple ukrainien. L’occident est là pour l’exploiter, purement et simplement, de la même manière que ce dont nous accusions les soviétiques de faire.

Bien que VT ne serait pas mécontent de voir les Russes entrer en ukraine afin de sécuriser l’endroit et arrêter les terroristes nationaux-socialistes d’Odessa… les vrais, mais le temps est venu maintenant de braquer le lance-flamme vers les Nations-Unies.

Il est aussi temps de laisser les citoyens américains et européens avoir leur dernière chance de foutre la trouille à leurs variés gouvernements corrompus.

Pourquoi? Parce que si le prix à payer politiquement et diplomatiquement pour tous ceux impliqués dans cette escalade ukainienne n’est pas infernal, alors nous ne faisons que contempler un modèle de ce qui sera utilisé contre nous lorsque les “élites” l’auront choisi et je peux vous garantir que cela se produira…

Jim W. Dean ]

VT voudrait remercier Mr. Engdahl pour cet excellent travail de journalisme d’enquête. Comme vous allez le lire ci-dessous, les merdias gardent ces deux mots de “Secteur Droit” hors de leur couverture des évènements, se révélant eux-mêmes ainsi comme complices et facilitateurs de ce qui se passe.

– Les activistes “pro-russes” n’avaient aucune arme, seulement des bâtons ou des battes.

– Les cocktails Molotov provenaient de l’extérieur du bâtiment

– Les radicaux pro-Kiev et anti-russes (ensuite identifiés comme membres du réseau Secteur Droit, Pravy Sektor) ont pris d’assaut le bâtiment syndicaliste et y ont pénétré de force en peu de temps.

– La femme dans la vidéo a dit qu’elle était avec trois autres femmes et environ un douzaine d’hommes et aussi avec deux hommes morts (asphyxiés par les fumées de l’incendie déclenché par les cocktails molotov) étaient dans une autre pièce. Les hommes amenèrent les deux cadavres aux femmes pour premiers soins, mais il était déjà trop tard… Ensuite ils ont réussi à bloquer l’entrée de leur pièce avec des meubles et des boîtes et ont put résister au forcage de la porte pendant environ 15 minutes.

– A ce moment, les 16 personnes barricadées ont entendu des coups de feu dans le couloir.

– Puis quelqu’un a frappé à la porte et a supplié qu’on les soustrait du couloir. Ils disaient qu’ils étaient aussi des activistes pro-autonomie (anti-Kiev).

-Après une brève discussion, les hommes dans la pièce voulurent enlever quelques meubles bloquant la porte, laissant une fente entrouverte pour évaluer la situation. C’est alors que les jeunes voyous (ils avaient menti) ont immédiatement commencé à tirer par la fente de la porte dans la pièce où se trouvaient les 16 personnes.

– La femme (de la vidéo) a regardé un des jeunes voyous dans les yeux. Il portait un masque noir et lui a tiré dessus avec son pistolet en rigolant, il l’a manqua, puis il cria à ses potes: “J’ai tué un Koloradin!”, argaud pour désigner ceux qui recherchent l’autonomie fédérale pour les provinces régionales.”

– Ensuite les voyous ont lancé peut-être 4 ballons contenant un gaz aérosol, puis 2 ou 3 minutes plus tard, le gaz faisait de l’effet sur plusieurs hommes, ils réussirent à casser la porte et à entrer dans la pièce.

-Ils ont alors tué immédiatement tous les hommes et ceux qui étaient encore vivant, ils les frappèrent à mort avec des gourdins en disant: “économisons les munitions et tuons les de la sorte…” Ces animaux ont aussi frappé les deux cadavres bien que les femmes criaient qu’ils éaient déjà morts…

-Puis ils discutèrent qu’ils voulaient emmener les morts à la cave

– Les quatre femmes implorèrent la pitié et cette femme (de la vidéo) leur a dit qu’elle avait un enfant en bas âge et donc…

– Les 4 femmes furent emmenées dans le couloir où régnaient un véritable enfer. Il y avait beaucoup de cadavres partout, y compris dans la cage d’escalier. Bon nombre des voyous trainaient les cadavres pour être emmenés à la cave en proférant de mauvaises blagues.

– Puis les criminels ont saisi une des femmes et l’ont emmené quelque part. Elle a entendu des cris puis plus rien.

– Puis la femme de la vidéo fut interrogée pendant environ 15 minutes. Les terroristes lui demandaient d’avouer qu’elle était russe, mais elle avait un passeport ukrainien avec une adresse à Odessa.

– Dans ce chaos indescriptible, elle a par la suite réussi à se sauver du bâtiment qui dès lors était entouré par les pompiers et la police. Les pompiers arrivèrent après 1h20, bien que la caserne se trouva de l’autre côté de la rue. Ils ont affirmé qu’ils avaient été bloqué par les terroristes.

Tous les politiciens ukrainiens de Kiev se félicitèrent du massacre de civils innocents et les terroristes ont obtenu des primes pour travail bien fait.

Dans les sous-sols du bâtiment furent retrouvés beaucoup de cadavres, d’autres simplement disparurent. Ceux qui avaient été emmenés dans les hôpitaux se dépéchèrent de fuir car la police secrète ukrainienne, le SBU, saisissaient toutes les données personnelles des gens hospitalisés afin d’obtenir vengeance plus tard.”

La vidéo en ukrainien:

http://www.youtube.com/watch?v=ovX9tVTq6KI

Une autre vidéo d’une autre source en anglais et un reportage similaire;

http://ersieesist.livejournal.com/813.html

Des derniers rapports des journalistes, la femme de la vidéo d’Odessa a été depuis menacée et recherche asile hors d’Ukraine de manière urgente.

Avec un soutien inconditionnel de Washington pour l’heure, le Pravy Sektor pense qu’il a carte blanche pour agir, terroriser les gens et commettre des crimes bestiaux.

Les derniers rapports tweetés par la correspondante et témoin occulaire de RT Irina Galouchko, qui rapporte depuis Odessa, disent que Ivan Katerinchuk, le chef de la police régionale dont certains disent qu’il fut instrumental dans les clashes de vendredi, a dit aux voyous terroristes du Secteur Droit à Odessa par la suite qu’il avait été sur la place Maïdan (où le Secteur Droit a contrôlé les manifestations d’une manière extrêmement violente) et qu’il “espérait que le Secteur Droit soit utile et diligent” (sic).

Il a ouvert son discours initial au public avec un chant traditionnel du Secteur Droit “gloire aux héros” et la foule de répondre traditionnellement en chœur “mort aux ennemis”.

[1] Après avoir été nommé nouveau directeur de la police régionale, Ketarinechuk a immédiatement déclaré que “le séparatisme est illégal, hors-la-loi, ainsi que sa propagande,” allocution qui fut bruyamment saluée par les bandits du Secteur Droit.[2]

Des rapporrts de témoins occulaires disent que des milliers de ces voyous du Secteur Droit et d’autres néo-nazis se rendent en Ukraine de l’Est et dans la région d’Odessa. Le 24 Avril, 8 jours avant le massacre d’Odessa par les criminels du Secteur Droit, Dimitri Yarosh, le chef d’une bande du Secteur Droit et leur candidat à la présidentiel (sic) a annoncé que le groupe avait déménagé son QG de Kiev dans l’Est de l’Ukraine.

“J’ai bougé mon QG à Dniepropetrovsk. Le but est de prévenir l’étendue de l’infection du Kremlin”, a annoncé Yarosh dans une conférence de presse sur les lieux.

Il a aussi reconnu la création d’une nouvelle brigade paramilitaire de quelques 800 terroristes entraînés et une unité spéciale combattante appelée “Donbass”.

Yarosh a ajouté que “nous coordonnons toutes nos actions avec le leadership du conseil national de la défense de l’Ukraine et le ministère des affaires intérieures et de la sécurité ukrainien.” Le chef de conseil national de défense et de la sécurité installé par le coup d’état est Andreï Parubiy un co-fondateur du parti national socialiste (nazi) d’Ukraine avec Oleh Tyahnybok, le chef virulent et antisémite du parti Svoboda.

Il est suspecté par des sources bien in formées que les combattants de l’unité Donbass incluent les membres de l’Assemblée Nationale Ukrainienne de l’auto-défense du peuple, formés par l’OTAN pour la “sale guerre” (NdT: style Chili de Pinochet et Argentine de Videla), qui a été engagée pour et par l’OTAN dans une sorte d’opération Gladio B depuis la dissolution de l’URSS, tuant des militaires russes et des civils en Tchétechénie et en Georgie et maintenant à la maison en Ukraine. Des médias locaux rapportent que l’unité Donbass comprendrait 800 criminels du même type que ceux qui ont massacré des civils innocents à Odessa le 2 Mai courant.

La scène est constituée pour que se produise une guerre civile totale en Ukraine orientale entre les quelques 10 millions de citoyens russophones et le reste du pays. Jusqu’ici les médias de masse occidentaux ont gardé un silence total sur le rôle des activités criminelles du Pravy Sektor dans ces évènements.

Que cette insanité ne se propage pas plus loin, car cela attirera à un moment donné Poutine à intervenir et alors, Victoria Nulland, Susan Rice, Samantha Power et le patron de la CIA John Brennan pourraient bien avoir leur guerre mondiale bien massacrante qu’ils appellent de leurs vœux pieux.

[i] RT, Ukraine’s far right leader moves HQ to the east, forms new squadron, RT.com, April 24, 2014,

http://rt.com/news/154452-right-sector-yarosh-unit/

[1] Irina Galushko, Tweets accessed in https://twitter.com/IrinaGalushkoRT

[2] Ibid.

8 Réponses to “Ingérence occidentale en Ukraine: Le massacre d’Odessa perpétré par les nazis du « Pravy Sektor », qui en parle ??…”

  1. JBL1960 Says:

    Cet article analyse bien la situation réelle ; Nous sommes la cible, nous, les peuples. Hier, Odessa, demain ou après-demain ; nous.
    Ce ne sont que des répétitions générales, à chaque fois. C’est pourquoi les merdias et la boitakon désinforment. Je conseille à tous de revisionner http://www.3poings2crochets.kazeo.com. Ils accélèrent car nous nous éveillons. Écoutez l’Hollandouille ; il faut allez plus vite, plus fort. Il exécute le Plan. Pourquoi ne pas l’abreuver de message clair à l’adresse qui ne nécessite pas de timbrer. Tout le monde possède une feuille, un stylo et une enveloppe. Ce débile reçoit 800 lettres par jour qu’il en reçoive des milliers d’un coup lui précisant bien que nous ne sommes plus dupes en listant les opérations avec lesquelles il s’est rendu complice. Nous pouvons agir. Perso, je l’ai déjà fait et je ne vais pas me priver pour recommencer. L’heure est trop grave, car pour moi, il est évident que la tentation est trop forte pour les Zélites zuniennes et qu’ils veulent la guerre. On a vu avec le 21/08/2013 en Syrie, Odessa est une nouvelle provocation pour déclencher la guerre. Il n’y a plus de doute. Agissons, il est déjà bien tard… Merci R71 et A+

  2. Melodik Says:

    Nous nous sommes barricadés à la Maison et nous pensions que cela pourrait nous sauver de l’attaque. Nous ne nous attendions pas que ces gredins décideraient incendier la Maison. Vous pensez, peut-être, maintenant, alors qui donc résolvait ? Et je vous répondrai que c’était leur action préméditée par avance, qui nous a trompés. Il s’est trouvé que parmi nous il y avait des gens du secteur droit qui se donnaient pour les nôtres en nous implorant de ne pas nous disperser. Enfin ils nous ont proposés de nous cacher à la Maison des Syndicats. A ce moment-là nous ne pouvions pas encore soupçonner quelque chose de mauvais. Personnellement, j’ai apperçu quelque chose d’étrange. Après que nous ayons entré par l’entrée principale, des gens avec des boîtes étranges ont entré à la suite de nous. Je me souviens précisément qu’ il y avait dans ces boîtes quelques emballages rappelant le jus. Mais qu’est-ce que c’était en réalité ? Je n’y ai pas attaché de l’importance à ce moment-là. Quand on a commencé l’assaut du bâtiment, bien des personnes se sont laissées aller à la panique et se disperser par l’édifice. Le petit groupe des gens avec moi essayaient trouver une place près de la fenêtre par laquelle on jetait le moins. Mais on ne s’est pas passé sans pétards fumigènes, pierres, bouteilles à composés incendières. Nous arrêtions incendie jusqu’à ce qu’ il y ait eu de l’eau et quelques extincteurs qui se sont vite vidés. Puis un si grand enfumage a commancé que nous ne nous vouyions pas l’un l’autre. Quelques-uns se sont accroupis pour qu’on puisse respirer. D’autres mouillaient des mouchoirs et respiraient par eux. Nous restions assis tranquillement et nous ne regardions par la fenêtre toutes les fois pour ne pas être aperçus. Peut-être, c’est porquoi même que nous avons survécu. Des gens criaient et appeler au secours par les fenêtres voisines, en outre, on a enetendu des cris déchirants. Puis on a commencé à sauter par les fenêtres. Mais nous nous retenaient et taisaient jusqu’au dernier moment quand une autopompe est arrivée. Les gens du secteur droit ne laissaient pas passer une autopompe à l’intérieur. On a été perdu encore 15-20 minutes. Les pompiers ne pouvaient pas éteindre l’incendie, car le secteur droit couper des boyaux. Tout ce que les pompiers ont pu faire ce n’est que nous tendre une échelle de sauvetage. C’est ainsi qu’on nous a sauvés. Mais si on pense, que pourrait-il se passer, si nous criions, appelions au secours et donnions des signes de vie à ce bureau où nous nous étions ? Nous nous sommes persuadés entièrement qu’ il fallait agir sans sentiments et ne pas perdre l’équilibre. Et voici donc des pierres d’achoppement de cette tragédie. Comme j’ai déjà dit, j’avais vu des gens étranges au bâtiment qui avaient apporté des boîtes. Maintenant, quelques jours après je m’en suis rappelée, quand on avait commencé à publier des articles sur ce que c’a été l’action préméditée, et qu’outre ce que nous ont été incendiés du dehors, on nous tuaient à l’ intérieur !

    Presque tous les écoles, collèges, universités seront fermés à Odessa dès le lendemain. On a reçu l’ordre de libérer entièrement pour le 8 mai les foyers d’étudiants et de ne pas s’y établir jusqu’ à 12 mai. Il est connu aussi de bonne source que d’après l’ordre on arrange les hôpitaux pour être prêts à recevoir des blessés. Tout est déjà organisé. Mais il n’est pas encore précis quand les blessés seront amenés. Cette information est véridique et reçue des parents, des amis qui étudient, travaillent et y se rapportent. Dites à tout le monde, qu’ on prépare un massacre affreux à Odessa. Soyez prudents !

  3. Melodik Says:

    Comment tuait-on à la Maison des Syndicats
    Quand je me trouvais à la Maison des Syndicats, il a été très difficile de me présenter, que tout cela se terminerait par le massacre des gens désarmés, parmi lesquels se trouvaient des femmes et des enfants. Je veux rendre grâces à Dieu et à mon Ange Gardien que j’ai survécu. Le 2 mai nous croyions que ce sont nous qui avions été maîtres de nos destins, nous-mêmes. Nous nous sommes barricadés à la Maison et nous pensions que cela pourrait nous sauver de l’attaque. Nous ne nous attendions pas que ces gredins décideraient incendier la Maison. Vous pensez, peut-être, maintenant, alors qui donc résolvait ? Et je vous répondrai que c’était leur action préméditée par avance, qui nous a trompés. Il s’est trouvé que parmi nous il y avait des gens du secteur droit qui se donnaient pour les nôtres en nous implorant de ne pas nous disperser. Enfin ils nous ont proposés de nous cacher à la Maison des Syndicats. A ce moment-là nous ne pouvions pas encore soupçonner quelque chose de mauvais. Personnellement, j’ai apperçu quelque chose d’étrange. Après que nous ayons entré par l’entrée principale, des gens avec des boîtes étranges ont entré à la suite de nous. Je me souviens précisément qu’ il y avait dans ces boîtes quelques emballages rappelant le jus. Mais qu’est-ce que c’était en réalité ? Je n’y ai pas attaché de l’importance à ce moment-là. Quand on a commencé l’assaut du bâtiment, bien des personnes se sont laissées aller à la panique et se disperser par l’édifice. Le petit groupe des gens avec moi essayaient trouver une place près de la fenêtre par laquelle on jetait le moins. Mais on ne s’est pas passé sans pétards fumigènes, pierres, bouteilles à composés incendières. Nous arrêtions incendie jusqu’à ce qu’ il y ait eu de l’eau et quelques extincteurs qui se sont vite vidés. Puis un si grand enfumage a commancé que nous ne nous vouyions pas l’un l’autre. Quelques-uns se sont accroupis pour qu’on puisse respirer. D’autres mouillaient des mouchoirs et respiraient par eux. Nous restions assis tranquillement et nous ne regardions par la fenêtre toutes les fois pour ne pas être aperçus. Peut-être, c’est porquoi même que nous avons survécu. Des gens criaient et appeler au secours par les fenêtres voisines, en outre, on a enetendu des cris déchirants. Puis on a commencé à sauter par les fenêtres. Mais nous nous retenaient et taisaient jusqu’au dernier moment quand une autopompe est arrivée. Les gens du secteur droit ne laissaient pas passer une autopompe à l’intérieur. On a été perdu encore 15-20 minutes. Les pompiers ne pouvaient pas éteindre l’incendie, car le secteur droit couper des boyaux. Tout ce que les pompiers ont pu faire ce n’est que nous tendre une échelle de sauvetage. C’est ainsi qu’on nous a sauvés. Mais si on pense, que pourrait-il se passer, si nous criions, appelions au secours et donnions des signes de vie à ce bureau où nous nous étions ? Nous nous sommes persuadés entièrement qu’ il fallait agir sans sentiments et ne pas perdre l’équilibre. Et voici donc des pierres d’achoppement de cette tragédie. Comme j’ai déjà dit, j’avais vu des gens étranges au bâtiment qui avaient apporté des boîtes. Maintenant, quelques jours après je m’en suis rappelée, quand on avait commencé à publier des articles sur ce que c’a été l’action préméditée, et qu’outre ce que nous ont été incendiés du dehors, on nous tuaient à l’ intérieur !

    Presque tous les écoles, collèges, universités seront fermés à Odessa dès le lendemain. On a reçu l’ordre de libérer entièrement pour le 8 mai les foyers d’étudiants et de ne pas s’y établir jusqu’ à 12 mai. Il est connu aussi de bonne source que d’après l’ordre on arrange les hôpitaux pour être prêts à recevoir des blessés. Tout est déjà organisé. Mais il n’est pas encore précis quand les blessés seront amenés. Cette information est véridique et reçue des parents, des amis qui étudient, travaillent et y se rapportent. Dites à tout le monde, qu’ on prépare un massacre affreux à Odessa. Soyez prudents !

  4. Melodik Says:

    L’illusion d’optique – comment les chaînes ukrainiennes éclairent les événements tragiques à Odessa

    Les habitants d’Odessa réclament les investigations objectives des causes de la tragédie et la punition des coupables. Mais, à juger par la réaction de Kiev officiel, ce ne sera pas facile à faire. A Kiev on préfère ne pas parler de quarantes perdus et de deux cent victimes. C’est une véritable politique à doubles standarts.
    Mais il y a beaucoup de témoignages réels: les matérieux de vidéo et de photos, faits pendant la tragédie du 2 mai à Odessa. Il y a ceux qui sont, au sens propre, derrière des bandes d’assassins à Odessa, qui les dirigent et préparent les provocations – regardez attentivement!
    Aucun mot des gens qui ont été transformés en torchons vivants à la Maison des Syndicats n’est prononcé à la télévision ukrainienne ainsi que des enterrements des perdus. Il n’y a que de courts messages du processus de l’investigation de «l’attaque contre la procession des enragés du football».
    Les déclarations contadictoires des actions des structures de sécurité le 2 mai à Odessa, prononcées par le gouvernement actuel, ont l’air très étrange. Le président par intérim loue la police tandis que le chef du Ministère de l’intérieur de l’Ukraine la critique.
    Tourchinov: « Beaucoup d’agents de police agissaient conformément à la situation, il y a beaucoup de ceux qui essayaient à accomplir leur devoir en faisant ce dont ils étaient obligés ».
    Avakov: « La police d’Odessa agissaient horriblement, peut-être, d’une façon criminelle. Toute la direction de la police d’Odessa est relevée. On est en train d’investiguer leurs activités ».
    Par conséquent la partie des policiers étant à l’encerclement a refusé de servir au nouveau pouvoir. Ils ont enlevé les boucliers. En ce qui concerne le changement de direction de la police d’Odessa, on l’a planifié d’avance à cette situation. La personne qui a été vérifiée pendant Maidan est nommé dirigeant à Odessa.
    Ivan Katérintchuk: « Je suis Ivan Petrovitch Katérintchuk, le général-major de la police, nommé aujourd’hui le chef de la direction générale du Ministère de l’intérieur de l’Ukraine à la région d’Odessa. J’ai passé Maidan comme vous, j’ai été aux barricades de Kiev et de Tchernihiv. Je veux, comme vous, la légitimité sur tout le territoire de l’Ukraine ».
    Du point de vue de Kiev officiel la compréhension de la légitimité du général est correcte. Katérintchuk, dirigeant la police de Tchernihiv jusqu’à ce moment, et selon l’information de sa biographie, fouettant le pouvoir ukrainien précédent, possède un détail très intéressant et pas affiché à sa biographie: en 1996 il a terminé la filiale de l’Académie de FBR en Europe.
    On nomme « Kolorades » aux meetings pareils ceux qui portent sur la poitrine le ruban de Saint George et luttent contre le fascisme en Ukraine. Le nouveau dirigeant n’a aucune réaction aux répliques pareilles. Par contre, il a commencé son discours de la même façon que tous les nationalistes ukrainiens.
    En même temps la télévision ukrainienne tait les détails de l’investigation de la tragédie.
    La plupart des détails du conflit mortel à Odessa font penser aux provocations planifiées d’avance. Au sujet du programme «Vremya», qui a été présenté à la veille de la tragédie, on a montré un petit groupe de gens et une partie des policiers avec les marques rouges sur les manches.

  5. Pas directement lié au sujet de l’article, mais nous saisissons cette opportunité pour présenter ce débat qui a eu lieu en Belgique sur l’information, les médias, les médiamensonges. Long mais très instructif.
    intervenants: Bernard Hennebert, Nadia Bouria et Michel Collon
    L’intervention spécifique de Michell Collon: min47 => min68
    Les Questions / réponses à la fin sont très intéressantes.
    Bref, à voir et à diffuser sans modération…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.