Résistance politique: Le chef national de l’Assemblée des Premières Nations quitte le navire corporatif…

Cet article fait remonter Idle No More du trou où le mouvement était un peu tombé. Nous en sommes ravis.

 

Article connexe:

https://resistance71.wordpress.com/2014/05/04/resistance-politique-le-grand-chef-de-lassemblee-des-premieres-nations-canadienne-quitte-la-grille-de-controle-corporatiste/

 

= Résistance 71 =

 

Shawn Atléo forcé de démissionner comme chef national dû à l’indignation des peuples des premières nations, au moment où l’opposition s’élève contre la loi assimilationiste précipitée sur l’éducation des premières nations

 

#KillBillC33 #NoWayFNEA #IdleNoMore #CDNPoli

 

Idle No More

 

2 mai 2014

 

url de l’article en français:

http://www.idlenomore.ca/shawn_atleo_forced_out_over_education_act

 

Aujourd’hui, après quatre années de servilité et de manque de leadership face au gouvernement Haper voué à un programme agressif d’assimilation et d’extermination des Premières Nations, le Chef national Shawn Atleo a été forcé de démissioner suite à  la pression populaire et la révolte grondante des chefs. C’est la première fois qu’un chef national démissionne de toute l’histoire de l’institution. Au cours de son mandat, M. Atleo a été plus préoccupé de garder Ottawa heureux que de représenter les aspirations des Premières Nations. Quand la population s’est levée lors des manifestations Idle No More, il a fait obstacle au mouvement en légitimant la manoeuvre absurde du gouvernement en se rendant à une rencontre controversée avec le bureau du Premier ministre le 11 janvier 2013, sans le mandat de l’Assemblée des Chefs.

Plus récemment, il n’a servi que de couverture pour la loi de type orwellienne sur l’éducation des Premières Nations, qui vise à terminer le travail de « tuer l’Indien dans l’enfant » qui a été mis en place par le régime des pensionnats autochtones en mettant l’éducation des Premières Nations sous le contrôle du gouvernement et des auorités centrales qui sont déconnectés des réalités des Premières Nations. Et ce, tout en prétendant, de manière malhonnête, placer l’éducation sous le contrôle des Premières Nations. Tout cela était trop insoutenable pour les Premières Nations et plusieurs chefs.

Arthur Manuel, le cofondateur de Defenders of the Land, dont le père George Manuel à fondé la Fraternité des Indiens du Canada, qui est plus tard devenu l’Assemblée des Premières Nations, a affirmé : « Quand mon père à débuté la Fraternité des Indiens du Canada, c’était une organisation populaire qui représentait le peuple. Maintenant, c’est une organisation qui sert Ottawa et qui est contrôlée par le financement provenant d’Ottawa. Seul un vrai mouvement provenant du peuple peut remplir le vide de gouvernance parmi les Premières Nations, et j’espère que le départ d’Atleo va permettre à ce type de mouvement de s’épanouir ».

« Avec le gouvernement Harper qui refuse de débattre, qui ignore les préoccupations des Premières Nations et qui se dépêche de faire adopter le projet de loi C-33 avant l’été, notre mouvement doit maintenir la pression sur l’exécutif de l’Assemblée des Chefs afin qu’elle fasse preuve de vrai leadership et qu’elle lutte contre Harper et son programme d’extermination. La loi sur le contrôle par les Premières Nations sur leur éducation n’est rien d’autre qu’un faux terme créé par le gouvernement Harper. Elle s’attaque au cœur mêmes de notre identité en tant que Premières Nations ainsi qu’à notre capacité de choisir notre propre mode de vie », a exprimé Janice Makokis, une militante du mouvement Idle No More.

« La réunoin d’urgence de la Confédération des Nations de l’Assemblée des Premières Nations convoquée par le Chef régional de l’Ontario Stan Beardy, qui doit avoir lieu à Ottawa le 14 mai 2014, est le moment idéal pour exiger des comptes à nos dirigeants. Le temps est venu pour eux de montrer qu’ils sont du côté de nos peuples, nos traités, nos droits inhérents et notre autodétermination », a indiqué Sylvia McAdam d’Idle No More. « Nous devons diriger l’énergie de notre mouvement contre la machine qu’est le gouvernement Harper et empêcher notre propre peuple de devenir l’instrument de notre propre destruction. »

– 30 –

Pour renseignements, contactez:

Russell Diabo (613) 296-0110

Janice Makokis (780) 915-0310

Sylvia McAdam (306) 281-8158

Arthur Manuel (250) 319-0688

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :