Résistance politique au colonialisme: Prosélytisme de l’idéologie raciste coloniale à la chambre du pays du goulag levant…

Quand nous disons sans cesse que nous ne vivons en aucun cas dans une « société post-coloniale » comme l’oligarchie essaie de le faire croire depuis un demi-siècle, mais dans une société où le colonialisme est non seulement vivace, mais dont l’idéologie est affirmée quasiment quotidiennement en occident. En voici encore une preuve…

Il n’y a pas de solution pour l’humanité sans l’éradication de ce fléau. Le colonialisme, expression de la coercition suprémaciste occidentale, est le fondement de la misère dans le monde. Il est plus que grand temps d’y mettre un terme définitif en privant l’empire de son territoire volé depuis plus de 500 ans!

— Résistance 71 —

 

Une tradition sans fin des croisades, 2014

 

Steven Newcomb

 

28 mars 2014

 

url de l’article original:

http://indiancountrytodaymedianetwork.com/2014/03/28/never-ending-crusading-tradition-2014

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

“Je pense à cet hémisphère occidental, dans sa totalité, comme le domaine de la chrétienté”, député républicain de l’Iowa Steve King, dans son discours à l’assemblée des Etats-Unis le 25 février 2014.

Les lecteurs réguliers de mes colonnes savent que j’écris continuellement, certains pourraient dire obsessivement, au sujet des acquis de la “découverte” chrétienne, de la “domination/dominion” et de la “loi” coloniale. Je suis sûr que certaines personnes voient sans doute mes écrits sur le sujet et disent: “pas encore, Newcomb n’a t’il pas encore réalisé que tout cela s’est passé il y a bien longtemps ? N’a t’il pas encore compris que cette façon de penser est toute dans le passé ?”

Et bien, le 25 février courant, le député Steve King (Républicain, Iowa) a fait un discours sur les “valeurs judéo-chrétiennes” au parlement américain. Le député King a dit qu’il pense que “l’hémisphère occidental, dans sa totalité est celui de la chrétienté occidentale.” Il parla du “fondement de la civilisation occidentale, du judéo-christianisme, des valeurs qui viennent de l’ancien et du nouveau testaments, les valeurs que Christophe Colomb a amené ici à travers l’océan.”

King a dit que la chrétienté occidentale “n’a pas été affirmée assez fortement dans cette partie du monde, et sûrement pas assez dans les autres.” Il s’est fait le partisan de ce que le gouvernement Obama devrait imposer de telles valeurs sur ce qui est typiquement appelé “l’Amérique Latine”.

Avec son discours, le député King a clairement démontré qu’une telle pensée occidentale sur la chrétienté ne fait pas du tout “partie du passé”. De telles idées sont toujours employées contre nos nations, contre nos peuples dans le présent et ce depuis les plus hautes positions du pouvoir au sein du gouvernement des Etats-Unis. Le commentaire de King me fait penser à celui du juge John Catron et de ce qu’il avait à dire sur la “loi de la chrétienté” à la cour suprême de l’état du Tennessee dans l’affaire “l’état contre Foreman” en 1835. Deux ans plus tard, Catron était nommé à la cour suprême des Etats-Unis par le président qui haïssait les Indiens, Andrew Jackson. Voici ce que Catron écrivit dans l’affaire État contre Foreman:

Nous maintenons que les principes édictés au XVème siècle comme étant la loi de la chrétienté, que la découverte a donné le titre et le pouvoir d’assumer la souveraineté sur et de gouverner les autochtones non-convertis et non baptisés d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Nord et du Sud, a été reconnue comme faisant partie de la loi nationale (la loi des nations) depuis près de quatre siècles et que ceci est maintenant reconnu comme étant le pouvoir chrétien dans ses départements politique et judiciaire… Que, du cap Horn à la Baie d’Hudson, la loi de la chrétienté est reconnue et pratiquée comme la seule règle de pouvoir souverain par lequel l’Indien autochtone est forcé d’obéir (par coercition)… Notre affirmation est fondée sur le droit de forcer (coercition) les autochtones à l’obéissance.

Le discours du député King près de 180 ans après la décision de l’État contre Foreman, nous permet de focaliser sur un fait très peu connu: Une tradition de l’impérialisme chrétien sert de pierre angulaire à la loi et la politique indienne des Etats-Unis. Ces idées fondatrices peuvent être tracées jusqu’à ce qui a été appelé “l’âge de la découverte” et proclame un droit de domination territorial royal, qui est très bien symbolisé par Colomb, Cortez, Pizarro, Cabot, Cartier et bien d’autres agents colonisateurs et porteurs de domination et de déshumanisation.

“Colomb” a un autre nom: Christobal Colón ou “le colonisateur porteur du Christ”. Ce que le député King appelle les “valeurs que Colomb a apporté à travers l’océan” est un système de valeur de domination contre nos nations originelles. Guidé mentalement par des passages bibliques de l’ancien et du nouveau testaments, Colón et d’autres voyageurs envahisseurs des XVème, XVIème, XVIIème siècles et des siècles ultérieurs, clamèrent et affirmèrent la domination royale, droit de la domination chrétienne, sur les terres, territoires, ressources de nos nations et de nos peuples. Ces saisies, qui furent faites pour faire bénéficier, donner le pouvoir et enrichir la “chrétienté occidendale”, persistent à l’encontre de nos nations jusqu’à aujourd’hui. Bon nombre “d’états” du monde sont devenus les successeurs des monarques de la chrétienté.

Ceci parce que des pays comme le Canada, les Etats-Unis, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, ainsi que d’autres pays de part l’hémisphère occidental ont été fondé cérémonialement sur la base de dogmes religieux clef et de jugements contre les non-chrétiens. Le juge suprême John Marshall exemplifia tout ceci lorsqu’il affirma dans le rendu de la décision de la cour suprême des Etats-Unis sur l’affaire Johnson contre mcIntosh (1823), que le “droit de la découverte”, et l’assertion d’une “domination ultime”, ont été “confinés à des pays alors inconnus au peuple chrétien.

En touchant terre, Colón plantait les standards royaux (drapeaux) qui symbolisaient la prise de juridiction dominante et les standards royaux de jugement que lui et le monde chrétien utilisaient contre les nations et les peuples originels. Pour ce faire, Colón érigea deux symboles principaux sur place: une croix symbolisant la religion chrétienne, dont la source est la bible et un échafaud qui symbolise le “système judiciaire chrétien” et qui sera utilisé contre les “païens” et les “infidèles”.

Les “valeurs” dominantes portées par Colomb (Colón), sont très bien illustrées dans une lettre qu’il envoya à la reine Isabelle de Castille et au roi Ferdinand. Dans la lettre, Colón dit des îles où il toucha terre:

Et j’en ai toutes pris possession pour vos altesses, par proclamation et par déploiement des standards royaux, il ne me fût fait aucune opposition.

Les monarques de la chrétienté s’arrogèrent le droit de “prendre possession” de manière cérémonieuse de terres et d’en exercer la “domination territoriale” sur ces terre “découvertes et à être découvertes” et ce partout dans le monde où des nations non-chrétiennes et leurs peuples vivaient. Ces monarques d’esprit chrétien le firent sur la base de la croyance et de leur jugement que nos ancêtres étaient “des barbares” ou “des bêtes”, parce qu’ils n’avaient jamais été baptisés chrétiens.

Ceci est le fondement de la définition internationale fonctionnelle du terme “indigène” (ou “peuples dominés”, aussi bien que le fondement de l’affirmation que nos nations et nos peuples n’ont aucun droit d’être libérés du cadre de cette domination.

Ceci représente la tradition de croisade génocidaire et mortelle que le député King a invoqué lorsqu’il parla de “la grande empreinte des valeurs morales et de l’éthique qui a émergé des valeurs de notre ancien testament ainsi que de notre nouveau testament…” Rappelez-vous le discours du député King au sujet de la “chrétienté occidentale” et de l’affirmation de Catron sur le “droit de forcer à obéir”, la prochaine fois que vous verrez une manchette de journal expliquant la criminalisation, l’arrestation, la mise sous surveillance, des peuples originels, déclarés conjointement “adversaires de l’état”, pour protester contre la destruction de nos terres et de nos territoires comme par exemple avec les pipelines du North Gateway et Keystone XL ou le problème de l’exploitation des sables bitumeux.

Rappelez-vous le discours de King la prochaine fois que vous penserez à l’empoisonnement de nos eaux autrefois si pures et par exension à l’empoisonnement des générations futures avec des polluants chimiques et radioactifs et finalement, rappelez-vous le discours de King la prochaine fois que vous entendrez une discussion au sujet du comment nous avons besoin de “nous réconcilier”, “d’accepter” l’assomption de la “souveraineté de la couronne”, qui est faussement fondée sur la doctrine de la chrétienté, de la découverte chrétienne et de la domination.

Steven Newcomb est le co-fondateur et co-directeur de l’Indigenous Law Institute et il est l’auteur de l’ouvrage “Pagans in the Promised Land: Decoding the Doctrine of Christian Discovery” (2008, Fulcrum). Il étudie la loi fédérale indienne et la loi internationale depuis le début des années 1980.

Publicités

3 Réponses to “Résistance politique au colonialisme: Prosélytisme de l’idéologie raciste coloniale à la chambre du pays du goulag levant…”

  1. JBL1960 Says:

    Newcomb a parfaitement raison de nous rappeler les faits et gestes des colonisateurs d’aujourd’hui. Merci R71 de nous traduire ce texte. Ils nous rappellent à notre mission « originelle ». Par ailleurs, avez-vous vu que le Quatar condamne à mort les athées et les hérétiques ? Ben, j’irai trainer par là-bas. 1 parce que je suis une femme et 2 parce que je suis athée… Enfin, continuons à nous enrichir de tout ce qui permettra à l’éveil de nos consciences. On avance, on avance. Allez A+.

  2. Nous pouvons noter aussi que l’état d’esprit et la mentalité de la plupart des » responsables élus »n’ont pas évolué depuis plus de 500 ans,et il doit logiquement en ètre de mème pour ce qui leur sert de cerveau.En fait,un fameux progrés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.