Ukraine, Washington, UE, FMI, City de Londres et banksters… La curée a débuté

A lire en complément:

« Analyse sur le ‘coup’ en Ukraine » (Résistance 71)

« L’Ukraine sous le coup des banquiers fascistes » (Dean Henderson)

« La prétention de Washington en Ukraine sert la guerre » (Paul Craig Roberts)

*  *  *

Le pillage de l’Ukraine a commencé

 

Paul Craig Roberts

 

6 mars 2014

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2014/03/06/looting-ukraine-begun/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

D’après un rapport publié dans Kommersant-Ukraine, les sbires du ministère des finances de Washington qui prétendent être un gouvernement, ont préparé un plan d’austérité économique qui va amputer les retraites des Ukrainiens de 160 US$ à 80US$ par mois (50% de coupe…) de façon à ce que les banksters occidentaux qui prêtèrent de l’argent à l’Ukraine puissent se rembourser sur le dos des pauvres Ukrainiens.

http://www.kommersant.ua/doc/2424454 C’est la Grèce 2.0

Avant même qu’une quelconque stabilité ou légitimité ait été obtenue du gouvernement marionnette mis en place par le coup d’état orchestré depuis Washington contre le gouvernement légitime de l’Ukraine, les pillards de l’occident sont déjà à l’ouvrage. Les manifestants naïfs qui ont cru la propagande disant que l’offre de devenir membre de l’UE donnera une meilleure vie, vont voir leurs retraites (dans un premier temps) diminuées de moitiè à partie du mois d’Avril. Ceci n’est que le début.

Les médias occidentaux totalement corrompus décrivent les prêts comme des “aides”. Quoi qu’il en soit, les 11 milliards d’Euros que l’UE offre à Kiev n’est pas une aide, c’est un prêt ; de plus celui-ci vient avec beaucoup de contraintes, incluant l’acceptation par Kiev d’un plan d’austérité du FMI.

Rappelez-vous, des Ukrainiens crédules ont participé aux manifestations qui furent utilisées pour renverser leur gouvernement élu, parce qu’ils ont cru les mensonges que les ONG financées par Washington (NdT: par le biais de l’USAID, la NED et affiliés…) leur ont raconté, notamment qu’une fois qu’ils auraient intégré l’UE ils verraient les rues pavées d’or. Au lieu de cela, ils vont subir un plan drastique d’austérité du FMI et des coupes immédiates dans leurs retraites.

Le plan d’austérité va couper dans les services sociaux, dans les budgets de l’éducation, ordonner le licenciement de fonctionnaires, la dévaluation de la monnaie, ainsi augentant les prix des importations, dont bien sûr le gaz russe et donc par là même l’électricité et aussi ouvrir le patrimoine et les biens de l’Ukraine aux requins des corporations occidentales.

Les terres arables de l’agriculture ukrainienne vont passer dans les mains de l’agro-business américain (NdT: Monsanto and co… Imaginons l’horreur des énormes étendues agricoles ukrainiennes remplies d’OGM et de cultures bidons pour le bio-carburant… Ouch !)

Une partie de ce plan euro-washingtonien pour l’Ukraine, ou du moins pour la partie de l’Ukraine qui n’est pas passée à la Russie, a été couronné de succès. Ce qu’il reste du pays va être consciencieusement pillé par l’occident.

L’autre partie n’a pas si bien marché. Les sbires de Washington ont perdu le contrôle des manifestations au profit d’ultra-nationalistes armés. Ces groupes, dont les racines remontent à Hitler et à ceux qui combattirent pour l’Allemagne nazie durant la seconde guerre mondiale, se sont engagés dans une rhétorique et des actions qui ont poussé les populations du sud et de l’Est du pays à demander leur rattachement à la Russie, où du reste ils résidaient avant que l’URSS ne les délèguent à l’Ukraine dans les années 1950.

A l’heure où j’écris ces lignes, il semblerait que la Crimée ait fait sécession de l’Ukraine. Washington  et ses marionnettes de l’OTAN (NdT: Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord rappelons-le…) ne peuvent rien faire si ce n’est gesticuler et menacer de sanctions. L’imbécile de la Maison Blanche a démontré l’impotence de ces “Etats-Unis seule super-puissance” en émettant des sanctions contre des personnes inconnues, quelles qu’elles soient, responsables d’avoir retourné la Crimée à la Russie, où elle existait durant 200 ans, avant que, d’après Soljénitsine, un Kroutchev bourré, de descendance ukrainienne, ne rattache les provinces russes sud et orientales à l’Ukraine. Ayant observé ce qu’il s’est passé en Ukraine occidentale, ces provinces veulent retourner là où elles appartiennent en premier lieu, tout comme l’Ossétie du sud ne voulait rien avoir à faire avec la Georgie.

Les suppôts de Washington à Kiev ne peuvent rien faire au sujet de la Crimée, si ce n’est se lamenter et gesticuler. Sous l’accord russo-ukrainien, la Russie est permise d’avoir 25 000 troupes en Crimée. Les médias pressetitués des USA et de l’UE déplorent une “invasion russe de 16 000 troupes”, ceci est soit une totale ignorance ou une complicité flagrante avec les mensonges de Washington. De manière évidente, les médias occidentaux sont corrompus. Seul un idiot peut encore se fier à leurs commentaires et rapports. N’importe quel média qui continuerait à croire quoi que ce soit de ce que raconte Washington, après avoir vu George W. Bush et Dick Cheney envoyer leur ministre des AE Colin Powell aux Nations-Unies pour vendre les mensonges du régime au sujet “des armes de destruction massive irakiennes”, armes reconnues non-existantes par les inspecteurs de l’ONU qui en avaient averti au préalable la Maison Blanche, est clairement une pute médiatique achetée et payée pour.

Dans les anciennes provinces russes de l’Ukraine orientale, l’approche quelque peu timorée que Poutine a adopté envers la menace stratégique que Washington a amené à la Russie, a donné à Washington une chance de s’accrocher à un complexe industriel majeur qui sert à la fois l’industrie et l’économie russe ainsi que son complexe militaire. Les Ukrainiens dans l’Est du pays sont eux-mêmes dans les rues demandant leur dissociation du gouvernement illégitime de Kiev que Washington leur a imposé après ce coup d’état. Washington réalisant son incompétence crasse et ayant perdu la Crimée, a laissé ses sbires de Kiev nommer des oligarques ukrainiens, contre lesquels les manifestations de la place Maïdan furent en partie dirigées, à des positions clef de gouvernement dans les villes de l’Ukraine orientale. Ces oligarques possèdent leurs propres milices privées en plus de la police et de l’armée, du moins les quelques unités de l’armée ukrainienne demeurant fonctionnelles. Les leaders des populations russes protestant en Ukraine sont arrêtés et “portés disparus”. Washington et ses marionnettes de l’UE, qui proclament leur soutien à l’auto-détermination, ne soutiennent celle-ci que lorsqu’elle peut-être manipulée à leur profit. En conséquence, Washington œuvre à se débarrasser de l’auto-détermination en Ukraine orientale.

Ceci est un grave dilemme pour Poutine. Son approche profile bas a permis à Washington de saisir l’initiative en Ukraine orientale. Les oligarques Taruta et Kolomoysky ont été mis au pouvoir à Donetsk et à Dnipropetrovsk et sont en train de faire arrêter des Russes et commettent des crimes indescriptibles, mais vous ne l’entendrez jamais de la pressetituée occidentale et américaine. La stratégie de Washington est d’arrêter et de mettre six pieds sous terre les leaders des sécessionnistes de façon à ce qu’il ne reste plus aucune autorité pour demander l’aide de Poutine et l’intervention de la Russie.

Si Poutine a des drones, il a l’option de flinguer Taruta et Kolomoysky. Si Poutine laisse Washington s’emparer des provinces orientales russes de l’Ukraine, il aura alors démontré une faiblesse que Washington va exploiter. Washington exploitera la faiblesse au point qu’il forcera Poutine à faire la guerre.

Et cette guerre… sera nucléaire.

Publicités

2 Réponses to “Ukraine, Washington, UE, FMI, City de Londres et banksters… La curée a débuté”

  1. Duc1950 Says:

    All right,la pourriture du nom,du pays du goulag levant et leurs sbires vont y laisser des plumes,c’est sur;hélas,tout le monde sera logé à la mème enseigne.Et notre « trés cher gouvernement » soutient cette politique aussi sioniste que nazie?Tant pis pour lui,il risque d’ètre en tète de liste,avec le pays du goulag levant.Ce ne sera que justice.

  2. Christiane Says:

    Espérons que les provinces orientales russes de l’ Ukraine ne passeront jamais sous le contrôle de Washington; prions pour que Poutine sache empêcher ce crime des américains à qui tout est permis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.