Ingérence occidentale en Ukraine: Les trois composants de Washington… Prétention, arrogance crâne et malfaisance (Paul Craig Roberts)

La prétention, l’arrogance crâne et la méchanceté de Washington ont établi un créneau pour la guerre

 

Paul Craig Roberts

 

3 mars 2014

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2014/03/03/washingtons-arrogance-hubris-evil-set-stage-war/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En certains endroits, l’attention du public rattrappe les dires et analyses des Stephen Lendman, Michel Chossudovsky, Rick Rozoff, moi-même et quelques autres, dans la réalisation du grave danger qui a été créé par Washington avec cette crise en Ukraine.

Les politiciens marionnettes que Washington avait l’intention de placer en charge de l’Ukraine ont perdu le contrôle au profit de néo-nazis armés et bien organisés, qui attaquent les juifs, les Russes et qui intimident les politiciens ukrainiens. Le gouvernement de Crimée, une province russe que Kroutchev avait transféré à la république socialiste d’Ukraine dans les années 1950, a désavoué le gouvernement illégitime qui a saisi le pouvoir illégalement à Kiev et a demandé la protection russe. Les forces militaires régulières ukrainiennes de Crimée se sont jointes à la Russie. Le gouvernement russe a également annoncé que la Russie protégerait de même les anciennes provinces russes de l’Ukraine orientale.

Comme l’avait signifié Alexandre Soljénitsine, ce fut une folie de la part du parti communiste soviétique que de transférer des provinces historiques russes à l’Ukraine. A l’époque, il avait semblé au leadership soviétique que c’était de fait une bonne idée. L’Ukraine faisait partie de l’Union Soviétique et avait été contrôlée par la Russie depuis le XVIIIème siècle. Ajouter un territoire russe à l’Ukraine servait à diluer les éléments nazis de l’Ukraine occidentale, qui s’étaient battus aux côtés d’Hitler durant la seconde guerre mondiale. Un autre facteur fut peut-être aussi le fait du patrimoine ukrainien de Kroutchev lui-même.

N’importe comment, ceci ne fut d’aucune importance jusqu’à ce que l’URSS et l’ancien empire soviétique ne se disloquent. Sous la pression de Washington, l’Ukraine devint un pays séparé retenant les provinces russes, mais la Russie gardait sa base navale de la Mer Noire en Crimée.

Washington essaya, mais échoua de récupérer l’Ukraine en 2004 avec la “révolution orange” financée par Washington. D’après la vice-ministre des AE Victoria Nuland, depuis cet échec, Washington a “investi” 5 milliards de dollars en Ukraine afin de fomenter une agitation en faveur d’une adhésion de l’Ukraine à L’Union Européenne (UE). Si l’Ukraine devenait membre de l’UE, cela ouvrirait le pays au pillage par les banques occidentales et les entreprises multinationales, mais le but principal de Washington est d’établir des bases de missiles américaines à la frontière russo-ukrainienne, de virer la Russie de sa base navale de Crimée sur la Mer Noire et de ses industries militaires de l’Ukraine orientale. Pour l’Ukraine, devenir membre de l’UE veut dire devenir membre de l’OTAN.

Washington veut des bases de missiles en ukraine afin de dégrader la dissuasion nucléaire russe, ainsi réduisant la capacité de la Russie à résister à l’hégémonie américaine. Il n’y a que trois pays qui demeurent sur la route de l’hégémonie totale de Washington sur le monde: la Russie, la Chine et l’Iran.

L’Iran est encerclé par des bases militaires US et a la flotte américaine patrouillant ses côtes. Le “pivot vers l’Asie” annoncé par le régime va t’en guerre d’Obama est en train d’encercler la Chine de bases navales et aériennes. Washington encercle la Russie avec des bases de missiles US et de l’OTAN. Les gouvernements corrompus de Pologne et de la République Tchèque ont été payés pour accepter des bases de radars et de missiles américaines sur leur territoire, ce qui rend ces pays des cibles de prédilection pour une annihilation nucléaire. Washington a acheté l’ancienne province soviétique et russe de Georgie, lieu de naissance de Joseph Staline (NdT: de son nom de famille bien georgien Dougachvili) et est en train de pousser cette marionnette au sein de l’OTAN.

Les marionnettes d’Europe de l’Ouest de Washington sont trop après son argent pour reconnaître le fait que ces mouvements des plus provocateurs sont des menaces directes à la Russie. L’attitude générale des gouvernements européens occidentaux semble être “après moi le déluge”.

La Russie a été lente à réagir aux nombreuses années de provocations de Washington, espérant que des signes de bon sens et de bonne volonté émergeraient de l’occident. Au lieu de cela, la Russie a fait l’expérience d’une montée de sa diabolisation de la part de Washington et des capitales européennes et de la haine, bave aux lèvres par ses dénonciations vicieuses, de la pressetituée occidentale à la botte. La vaste majorité des populations d’Europe de l’Ouest et des Etats-Unis est conditionnée à ne pas voir les problèmes occasionnés par l’ingérence perpétuelle de Washington en Ukraine, pour mieux le blâmer sur la Russie. Hier j’ai entendu sur une radio nationale, un pressetitué de ces médias dire que Poutine était le problème.

L’ignorance, l’absence d’intégrité et le manque d’indépendance des médias américains (NdT: et du reste du monde occidental…) ajoute de beaucoup à la perspective d’une guerre. L’image qui est tracée pour le public américain insouciant est totalement fausse. Un peupe informé aurait éclaté de rire lorsque le ministre des AE John Kerry a dénoncé la Russie pour “avoir envahi l’Ukraine” en “violation de la loi internationale”. Kerry est le ministre des affaires étrangères d’un pays qui a totalement illégalement envahi l’Irak, l’Afghanistan, la Somalie, a organisé le renversement de gouvernement en Syrie, attaque les populations civiles au Pakistan et au Yémen avec des drones et leurs missiles, menace constamment d’attaquer l’iran, a lâché des personnels militaires entraînés américains, israéliens et georgiens sur la population russe en Ossétie du Sud et menace maintenant la Russie de sanctions pour aider des Russes et ses intérêts stratégiques. Le gouvernement russe a noté que Kerry avait monté l’hypocrisie à un nouveau niveau.

Kerry n’a aucune réponse à cette question: “Depuis quand le gouvernement des Etats-Unis souscrit-il de manière véritable et défend-il le concept de souveraineté et d’intégrité territoriales ?”

Kerry, comme toujours, ment comme un arracheur de dents. La Russie n’a pas envahi l’Ukraine. La Russie a envoyé quelques troupes supplémentaires rejoindre celles déjà stationnées dans sa base de la Mer Noire en Crimée en vue des déclarations et actions violemment anti-russes émanant de Kiev. Comme les troupes régulières ukrainiennes stationnées en Crimée sont passées de l’autre côté, l’envoi des troupes supplémentaires ne fut pas vraiment nécessaire à l’usage.

Kerry l’idiot, vautré dans son arrogance, sa crânerie et sa malfaisance, a directement menacé la Russie. Le ministre russe des AE a balayé les menaces de Kerry comme étant “inacceptables”. La scène est mise en place pour la guerre.

Notez bien l’absurdité de la situation. Kiev a été subjuguée par des ultra-nationalistes néo-nazis. Une clique de voyous ultra-nationalistes est la dernière chose dont a besoin l’UE en tant qu’état membre. L’UE est en train de centraliser le pouvoir et supprimer la souveraineté des états membres (NdT: Ce qui est en ligne avec un Nouvel Ordre Mondial fasciste supranational tel que le veut “l’élite” auto-proclamée). Notez également l’alignement du régime néo-conservateur Obama sur les néo-nazis antisémites. La clique néo-conservatrice qui a dominé le gouvernement américain depuis le régime Clinton est lourdement juive, dont beaucoup sont des double-nationaux israélo-américains, Les néo-conservateurs juifs, la vice ministre des AE Victoria Nuland et la conseillère à la sécurité Susan Rice, ont perdu le contrôle de leur coup d’état néo-nazi qui prêche la “mort aux juifs”.

Le quotidien israélien Haaretz a rapporté le 24 février que le rabbin ukrainien Moshe Reuven Azman a conseillé “aux juifs de Kiev de quitter la ville et même le pays”. Edward Dolinsky, chef d’une organisation protectrice de juifs ukrainiens, a décrit la situation pour les juifs ukrainiens comme étant “difficile” et a demandé l’aide d’Israël.

Ceci est la situation que Washington a créé et défend tout en accusant la Russie de faire suffoquer la démocratie ukrainienne. Une démocratie élue, voilà ce qu’avait l’Ukraine auparavant, avant que Washington ne la renverse.

A ce moment précis, il n’y a pas de gouvernement légitime en Ukraine.

Tout le monde doit vraiment bien comprendre que Washington ment au sujet de l’Ukraine tout comme Washington a menti au sujet de Saddam Hussein et des armes de destruction massive en Irak, tout comme Washington a menti au sujet des armes nucléaires iraniennes, au sujet des armes chimiques utilisées par le président Al-Assad en Syrie, tout comme Washington a menti au sujet de l’Afghanistan, de la Libye, de l’espionnage de la NSA, de la torture. En fait, à propos de quoi Washington n’a t’il pas menti ?

Washington comprend trois éléments: Prétention, crâne arrogance et malfaisance. Il n’y a rien d’autre là-bas.

7 Réponses vers “Ingérence occidentale en Ukraine: Les trois composants de Washington… Prétention, arrogance crâne et malfaisance (Paul Craig Roberts)”

  1. A reblogué ceci sur salimsellami's Bloget a ajouté:
    Oui à propos de quoi #Washington n’a pas menti ? Si l’on se réfère à cet article , on est en droit de se poser la question suivante : L’#Europe existe t-elle vraiment ?

    • l’Europe des peuples n’a jamais existé. Ce qui a été mis en place sciemment est une « europe » des corporations et des banquiers, ce qui revient au même…
      L’UE est une entité commerciale fasciste au sens mussolinien du terme: fusion de l’état et des corporations. Tout le reste n’est que rhétorique politicienne et enfumage des populations.

  2. JBL1960 Says:

    Absolument d’accord avec cet article.
    D’ailleurs, personnellement ; je me suis gondolée de rire quand j’ai entendu Kerryouioui mentir, sans vergogne…
    Mais, ça ne suffit pas hein ?
    Creusons-nous les méninges afin de trouver une solution pour stopper cette folie.
    Merci R71 et A+

  3. Duc1950 Says:

    Si beaucoup(trop) de monde accorde sa confiance à des fourbes(kerrikiki,oblabla,et à leurs guignols de service hollandouille,fadius et consort),c’est gràce à la désinformation outrancière pratiquée par la plupart des merdias à la botte.Il faudrait arriver à créer des médias neutres,ne déformant(ou ne cachant )aucune vérité.Ceci dit,je pense que Poutine(étant malgré tout ce qu’il est)a une autre intégrité que les bras cassés et les fachos occidentaux,et surtout ,une autre vue de la paix dans le monde.

  4. Excellent article! Quel culot ces Kerry et Obama pour venir donner des lecons à la Russie et au monde entier. Le temps de la suprématie américaine est terminé, ils ne sont plus du tout crédible et pourtant nos idiots de dirigeant francais leurs lèches les bottes. Tout ceci est pitoyable, Poutine encore une fois va leur donner une lecon.

  5. faisons renverser nos gouvernements ,c’est un acte démocratique ,non? Ils nous ont livrés aux loups qu’est les banquiers et le FMI.
    C’est le temps d’en finir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.