Disparition de femmes autochtones au Canada: Manigances, complicité au plus haut niveau de l’État…

Cette article datant de Décembre 2012 est bien sûr à mettre en relation avec notre traduction récente de l’article sur l’ultimatum à Harper.

La perversion du système a atteint un niveau inégalé. Nous devons œuvrer ensemble pour son éradication totale…

— Résistance 71 —

 

Des politiciens canadiens impliqués dans les meurtres de femmes autochtones

 

Alfred Lambremont Webre

 

20 décembre 2012

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2012/12/20/279219/canada-aboriginal-killings-cover-up/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Un avocat international dit qu’il y a un maquillage par la classe dirigeante canadienne et sa police au sujet de la disparition et des meurtres de femmes autochtones et d’enfants au Canada.

A l’arrière plan, Amnesty International a publié un rapport condamnant de sérieuses violations des droits de l’Homme au Canada et ce concernant les peuples autochtones, les femmes et les réfugiés/migrants. Le plus préoccupant est la police d’état kidnappant des enfants indigènes des écoles et de leurs parents, l’arme au poing, pour les mettre dans des centres de contrôle juvéniles. Le gouvernement canadien a aussi récemment soumis un projet de loi au parlement, connu sous le nom de Bill C45 afin de changer les règles au sujet des terres indigènes et de leurs recours, ce qui a été violé non officiellement depuis quelque temps et ce qui a déclanché des protestations, des manifestations et des grèves de la faim.

Press TV a eu un entretien avec Mr Alfred Lambremont Webre, avocat international de Vancouver à ce sujet. Ce qui suit est un transcript approximatif de l’entretien.

Press TV: Pourquoi le Canada accuse t’il d’autres pays, l’Iran par exemple, de violations des droits de l’Homme, mais nous voyons bien que le pays souffre lui-même de sérieuses violations de ces mêmes droits de manière domestique ?

Webre: Et bien vous voyez, le Canada est maintenant sous un gouvernement  conservateur, celui du premier ministre Stephen Harper et à cause de certaines inepties dans la constitution canadienne, le premier ministre canadien est virtuellement un dictateur et Stephen Harper est un sioniste avéré et déclaré.

Voilà pourquoi le Canada est devenu un état client d’Israël, alors qu’il fut (dans le passé) un des seuls pays occidentaux à avoir coupé les relations diplomatiques avec Israël.

Le Canada sous le très sioniste Harper suit maintenant les mêmes politique répressives au Canada qu’Israël suit dans ses propres territoires (NdT: qu’il occupe…), contre les Palestiniens. Ceci constitue mon analyse.

Par exemple, depuis cette semaine, ici à Vancouver, il y a eu la diffusion d’une enquête par le procureur général Wally Oppal sur la façon dont la police de Vancouver a géré les disparitions des femmes autochtones ces 20 dernières années et un grand nombre de ces femmes ayant été kidnappées par le tueur en série Robert Picton de la partie basse orientale de Vancouver.

Ce que les preuves ont montré est que depuis 1992, ils avaient identifié Robert Picton comme étant la personne qui enlevait les femmes autochtones, les emmenait dans sa ferme à cochons, les tuait comme des cochons et les passait dans son hachoir ; que la police savait tout cela depuis tout ce temps.

Ensuite nous avons et je sais ceci tout comme un journaliste local, connaissance commune avec le révérend Kevin Annett et d’autres témoins, nous avons les preuves et ceci fut indiqué lorsqu’un informateur de police fut placé dans la même cellule que Robert Picton, déguisé en prisonnier, qu’à la ferme de Picton, la police de Vancouver ainsi que les Hell’s Angels, y amenaient des politiciens connus pour y avoir des rites sataniques avec des femmes autochtones pour ensuite les tuer dans des snuff films. Ce genre de rituel satanique a pris le dessus à Vancouver,

Et pour rendre les choses bien pires, ceci provient du Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État…

Press TV: En tant que personne qui est dans le monde légal depuis des années, pouvez-vous nous dire le nombre d’actions en justice qui ont été émises sur ces sujets ?

Webre: Absolument aucune. Ces affaires sont prises en compte par des tribunaux citoyens ici comme le Tribunal International contre les Crimes de l’Église et de l’État.

Nous avons aussi des témoins contre le chef de l’état du Canada en 1964… Elisabeth de Windsor (Elisabeth II d’Angleterre) et sa clique sont venus et ont pris 10 enfants autochtones d’une école aborigène à… Ces enfants n’ont plus jamais refait surface.

Nous avons aussi William Coombes comme témoin et ceci va être traité au Tribunal ci-dessus mentionné, ceci est sur vidéo car Mr Coombes a été assassiné en 2011, ceci est le chef du Canada.

La raison pour laquelle le Canada fait tout ceci est parce qu’il est devenu un ultime état sioniste sous la couronne britannique et sous l’emprise d’Israël.

 

6 Réponses vers “Disparition de femmes autochtones au Canada: Manigances, complicité au plus haut niveau de l’État…”

  1. Le Canada est vraiment un triste pays.N’y a t il vraiment que des ordures pour représenter les peuples,dans les démocraties actuelles?Il semblerait qu’en politique,l’intégrité ne « court pas les rues ».

    • Elle n’a jamais couru les rues. Ce qu’il faut vraiment comprendre est que la « république » n’est qu’une aristocratie monarchique déguisée. Le pouvoir (politique et économique) corrompt et le système pyramidal coercitif, hiérarchique des sociétés est un modèle rétrograde, archaïque, qui musèle toute forme de progressisme politique et social par design, puisque les États sont construits pour préserver, protéger les privilèges du plus petit nombre.
      Croire aujourd’hui comme hier, qu’on peut « réformer » le système de l’intérieur, le rendre « meilleur » en mettant Bozo à la place de Kiri le clown n’est plus de la naïveté, mais de la complicité de crimes envers les peuples.
      Nous le disons depuis longtemps et le répèterons sans cesse: Voter, c’est abdiquer, abdiquer sa souveraineté et la compétence naturelle collective du peuple au profit d’une clique oligarchique. Voter, c’est approuver, c’est mettre son sceau de validation personnel par son bulletin de vote, des crimes incessants commis par des ™élites » auto-proclamées, perverties et dégénérées. Voter, c’est valider la politique de la coercition, de la guerre et de la dette perpétuelle. Voter c’est déléguer le pouvoir populaire à des criminels et en être complice.
      Comment faire pour en sortir ?… Observons les luttes des Indiens des Amériques, qui œuvrent pour reprendre le pouvoir, annihiler le pouvoir « élu » des conseils de bandes/tribus, pour retourner au mode de gouvernance ancestral où la chefferie n’a pas de pouvoir et le pouvoir est dilué dans le peuple des nations (cf les études des ethnologues politiques « du milieu », c’est à dire non marxiste et non structuraliste évolutionniste (Levi-Strauss) Pierre Clastres, Marshall Sahlins et Robert Jaulin, à ce sujet). La société traditionnelle humaine est « anarchiste » par nature ; elle ne donne pas de pouvoir au chef, qui n’est que le porte-parole des décisions unanimes de la communauté…
      C’est là où il faut en revenir, c’est là où se trouve la véritable solution à nos problèmes…

  2. Oui,le chef doit ètre fier et honoré de représenter les citoyens,ne pas s’engraisser sur leur dos,et les écouter attentivement.Malheureusement,dans nos sociétés actuelles;il n’y a plus d’honneur,il n’y a plus rien que le fric qui compte,et il y a vraiment du boulot pour revenir à des valeurs morales acceptables;mai tout travail non fait reste à faire,alors,essayons de le faire.

    • Très juste. Le concept est le suivant et il est très simple: Le « chef » n’a aucun pouvoir, il n’est que le porte-parole de la communauté. Le pouvoir lui, est dilué dans le peuple qui prend les décisions via un « conseil » après avoir été consulté. Toute décision ne peut se prendre qu’à l’UNANIMITÉ !… pas de dictature de la majorité. Pas d’unanimité ? On fait pas. Aucune raison de flipper car quasiment toutes les décisions à prendre sont évidentes et de bons sens commun ; elles se prendront à l’unanimité, en suivant la loi naturelle. Certaines devront être débattues, mais c’est l’unanimité qui fait agir. Idem dans les autres communautés. Lorsqu’il y un débat, chaque délégué de communautés (contrôlés et révocables à tout moment et qui n’ont aucun pouvoir décisionnaire, juste celui de rendre compte), sait que les positions qu’ils exposeront sont unanimes dans leur communauté, idem pour ceux de l’autre (des autres communautés), le but est de discuter pour qu’une décision sur un point particulier important pour ces communautés, soit prise de manière unanime. Si ce n’est pas faisable, on passe à autre chose, plus de discussion plus tard et chaque communauté maintient son autonomie et gère selon ses décisions.
      Bien sûr il y aura certaine points de vue divergents, mais si la société ne fonctionne plus pour le profit… pas tant que cela…

  3. intéressant… quid de la place de la guerre dans ce schéma naturel de pouvoir dilué ?

    • Dans une société égalitaire où le profit, l’argent, la propriété privée des moyens de production, de distribution et de services ont été éliminé, il n’y a plus de raison de faire la guerre. La guerre depuis la haute antiquité n’est motivée que par l’accaparement et la volonté hégémonique raciale, dont les fondements sont racistes (suprématie de la race blanche par le monopole économique et technologique).
      La guerre n’est pas dans la nature de l’Homme. Si l’Homme était si prône à la guerre, si les sociétés humaines étaient si orientées à la guerre, l’oligarchie n’aurait pas besoin de forcer les gens à se battre à grand renfort de milliards de dollars de propagande mensongère pour entretenir les conflits, les humains se foutraient sur la gueule en permanence sans attendre un quelconque feu vert de « l’autorité ».
      La guerre est induite, elle est forcée à la fis dans les sociétés dites « primitives » et dans les sociétés étatiques, le pire étant dans les sociétés étatiques puisque la guerre prend des proportions hégémoniques et génocidaires. Il faut remonter à la source: la propriété, la supprimer ce qui supprimera de manière inhérente la valeur marchande, l’argent, le salariat etc… de là, plus de raison de faire la guerre pour des choses qui n’ont plus d’étiquette de prix…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :