Résistance politique: La résurgence indigène devient un phénomène intercontinental…

Du lien des activismes entre les peuples colonisés d’Afrique, des Amériques, d’Asie, d’Océanie et de celui des peuples occidentaux réconciliés se tenant côte à côte avec leurs frères dans l’oppression, l’inégalité et l’injustice, viendra le salut de l’humanité.

Nous en sommes plus que jamais convaincus et l’idée même que les mouvements de résistance autochtone, de résurgence indigène, y compris occidentale, liée profondément à la terre et à l’ancrage ancestral culturel, puissent s’unifier, terrifie, pétrifie les « élites oligarchiques » auto-proclamées et ce à juste titre.

Le monde est à la veille d’un très grand chambardement politique, la renverse de marée sera libératrice. L’ère étatico-entrepreneuriale touche à sa fin, cela devient de plus en plus une évidence.

— Résistance 71 —

 

DU PANAFRICANISME DE NOS PERES AU PANAFRICANISME STRATEGIQUE DE NOS PAIRS DE LA GENERATION ACTUELLE

Panafricanisme 2.0

18 février 2014

url de l’article original:

http://panafricanism2point0.com/a-la-une/du-panafricanisme-de-nos-peres-au-panafricanisme-strategique-de-nos-pairs-de-la-generation-actuelle/

 

Le panafricanisme depuis sa naissance avec Henry Sylvester WILLIAMS peut se résumer en trois étapes fondamentales, à chaque africain de se saisir lui-même de cette mission générationnelle, de la trahir ou de l’accomplir : la première étape du panafricanisme, celle de nos pères Marcus Garvey, Kwame N’Krumah, Thomas Sankara, et autres fut le « panégrisme » révolutionnaire contre l’impérialisme, la traite négrière et l’esclavage. Mais la deuxième étape, celle d’aujourd’hui fut un combat pour l’éveil des consciences, contre l’aliénation culturelle, intellectuelle et spirituelle.

L’AFRIQUE, BERCEAU DE TOUTES LES CIVILISATIONS, NUL PEUPLE ET NUL INDIVIDU NE DEVRAIT L’IGNORER

Aucun peuple ne doit ignorer son histoire, la connaissance du passé permet aux générations qui se succèdent d’orienter leur choix. Mais les dirigeants qui conduisent l’humanité dans le décor semblent ignorer volontairement l’histoire. Ils ont achevé de mettre dans les esprits de beaucoup des énormités et ont imposé la suprématie raciale blanche. Cet état de fait crée une confusion chez les masses mélanodermes, on peut tenter de manipuler l’histoire mais on ne peut l’effacer, car les preuves tangibles de son existence sont belles et bien vivantes. L’Afrique est le berceau de toutes les civilisations, nul peuple et nul individu ne devrait l’ignorer sous peine d’être fourvoyé et mené à sa perte.

LA NOUVELLE GENERATION

Une nouvelle génération se construit depuis des décennies, de la lutte contre l’esclavage à la lutte pour la libération des peuples colonisés. Mais les effets ne sautent pas aux yeux puisque la plus résistante des chaines, celle de l’esprit, reste à briser comme le disait Shaka Zulu. La mission de notre génération, est donc d’appliquer toutes les théories enseignées par nos ainés dans les écoles, universités et lieux de savoir africain. Elles ont certes, et doivent être réactualisées. Mais l’Afrique ne peut en aucun cas se développer selon le modèle occidental. Les réalités diffèrent et d’aucun peut se mettre à convoiter une civilisation qui s’effondre, minée par l’homosexualité, la pédophilie, les violations de la dignité humaine par exemple. Notre mission est de sortir de l’aliénation psychologique et de mener un combat de déstabilisation contre le mondialisme et ceux qui se prétendent les amis de l’Afrique, mais qui sont tout le contraire.

LE ROLE HISTORIQUE DE LA DIASPORA.

Les africains dispersés à travers le globe, ceux de la diaspora historique déportés au cours de l’esclavage dans la douleur de ne plus jamais revoir les leurs ; mais aussi celles et ceux partis à la recherche d’un « Eldorado » occidental illusoire pouvant prétendument résoudre les problèmes de l’africain ; devraient revenir sur le continent pour partager leur expérience avec les frères et soeurs y habitant.

Publicités

4 Réponses to “Résistance politique: La résurgence indigène devient un phénomène intercontinental…”

  1. Bien que d’aucuns prétendent que les races n’existent pas,je pense qu’elles existent et qu’elles sont complémentaires plutot qu’adversaires(comme les sexes).ceci dit,il serait bon que des gens qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas(oligarques),arrètent de prendre la population mondiale pour une masse d’ arriérés.

  2. Certes, DUC1950, mais le mot race a été tellement mal utilisé à dessin du reste. Race supérieure, race inférieure, race blanche, race noire… Je dis souvent, que je me sens terrienne avant tout. Le reste, française de branche, de souche, citoyenne du monde ; Bof… En tout cas, c’est pas gagné hein ? J’me cramponne, grave… Merci à vous et A+

  3. Présentation de ce nouveau site internet Panafricanisme 2.0 par un des analystes: Kemi Seba à la télévision sénégalaise.
    Une chose: A quand des émissions de ce type en France ?
    La démarche est engagée, la résurgence indigène ouvrira les yeux de la vaste majorité des occidentaux, qui se rallieront aux valeurs traditionnelles présentées en bien sûr les adaptant à leur environnement socio-culturel et historique.

    Le renouveau est en marche et nous saluons la naissance de Panafricanisme 2.0 qui se devait d’exister. Puissent-ils éviter les turpitudes de la récupération politique.

  4. […] de Melbourne en Australie, rejoint tout à fait les dires des deux articles récents (1 et 2) de Panafricanisme 2.0 que nous avons publié ces derniers […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.