Résistance politique à la corruption colonialiste du Canada, entreprise de la City de Londres…

Autant en emporte le vent

 

Mohawk Nation News

 

16 février 2014

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2014/02/16/gone-with-the-wind/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’entreprise Heenan Blaikie est la version canadienne légale de l”assassin économique” John Perkins (Perkins. ‘Economic Hit Man’. ). Elle est la plus importante firme légale du Canada et elle édicte les règle afin que le business de la guerre soit “légal”. Nos ressources sont volées et nous (les autochtones), sommes criminalisés pour résister à ce hold-up. Heenan a établi des contrats pour de l’armement canadien, des navires de guerre et même des vaisseaux d’attaque russes avec les deux côtés de conflits en Afrique et dans le monde et ce afin que la guerre continue. Ils ont battu les tambours pour l’accès aux ressources minières en territoires indigènes, pour le pétrole et les ressources énergétiques en Afrique, au Canada et ailleurs au profit de leurs clients entrepreneuriaux des corporations. Ils ont collecté d’énormes commissions sur chaque contrat.

Des fêtes luxueuses ont été organisées à Paris par des avocats de Heenan, Jean Chrétien, Pierre Trudeau et autres officiels de haut niveau du gouvernement afin de rencontrer et de faire affaires avec de gros clients internationaux. Des versements illicites furent effectués à des épouses de leaders africains. Ils étaient, ils sont les “faiseurs de pluie”, les personnes qui amènent les clients, l’argent ou le respect sur une transaction fondée uniquement sur leurs associations. Des anciens premiers ministres rassemblent des dictateurs et des fabriquants d’armes.

Le boulot de ces firmes est de maintenir une guerre constante afin de diviser nos esprits. Le consensus des 51% entrepreneuriaux est fait pour diviser les gens dans le milieu de façon à ce que jamais les gens ne puissent devenir un corps-un esprit. Le quatrième monde, celui de la hiérarchie, touche à sa fin. Le cinquième monde sera égalitaire. La paix règnera sur terre finalement.

Ces cabales vont toutes chuter et tous ces criminels finiront en prison au “Vaterland” et non pas dans de grandes propriétés au Queensland en Australie, dans les îles du nord de la Nouvelle-Zélande ou en Suisse.

D’après Kaianerehkowa, la Loi de la Grande Paix de l’Île de la Grande Tortue, aucune personne qui soutient la guerre n’est autorisée dans nos communautés. Nous allons récupérer tout le butin volé et nous allons traduire ces criminels en justice.

Ils devront courir le “défi Mohawk” (Mohawk gauntlet)

La (seule) solution au mondialisme est de manger localement.

Comme le chante si bien Jim Morrison: ““You know the day destroys the night/Tu sais que le jour détruit la nuit. Night divides the day/la nuit divise le jour. Try to run/essaie de t’enfuir. Try to hide/essaie de te cacher. Break on through to the other side/passe de l’autre côté du miroir”.

Jim Morrison. “Break on through to the Other Side”.

“How Rogue African Arms Deal Unraveled Heenan Blaikie”.

“Canada Arms Deal with Saudis”.

Publicités

4 Réponses to “Résistance politique à la corruption colonialiste du Canada, entreprise de la City de Londres…”

  1. En tant que fan de jim morrison ; Il est vrai que le texte de cette chanson colle fort bien à l’esprit des Mohawk Nation ! Bel article, bel analyse ; Ça nous change de l’ambiance française actuelle, non ? Actuellement, c’est branle-bas de combat pour nous faire voter ! Y se réveille bien tard ! Pourtant, je ne vois pas d’autre solution que de porter un coup d’arrêt à ce système. Pour les Municipales, pour les Européennes pour moi c’est NON !!!

  2. Par définition, le terrorisme d’État reste difficile à identifier puisqu’il relève du secret et que la difficulté tient à mettre en relation de façon formelle la perpétration des actes relevant du terrorisme et l’État qui en est le commanditaire. Ceci est compliqué par le rideau qui empêche de faire la distinction entre l’autorité qui a donné l’ordre et celui qui n’est pas au courant. Le concept reste souvent totalement tabou dans le cadre des relations diplomatiques entre deux pays. Dans le traitement médiatique, les journalistes évitent également – par manque d’éléments de preuve – de procéder à une attribution en direction d’un État et préfèrent s’en tenir d’abord à la réserve.

    • Le « terrorisme d’état » peut se comprendre à deux niveaux:
      Le premier est celui que vous mentionnez, en tant que terroriste ou commanditaire du terrorisme (cf la création d’Al Qaïda, ce qui se passe en Syrie depuis 3 ans, en Ukraine maintenant etc…)
      Le second est plus général: par le simple fait d’être l’État (société politiquement divisée à pouvoir coercitif), il est terrorisme… L’État est le « plus froid des monstres froids » disait Nietzsche, il a le monopole total de la violence dite légitime et est coercitif et répressif par nature. En cela l’État représente l’épitome du terrorisme dans l’exercice du pouvoir coercitif par une minorité contre la vaste majorité pour préserver des intérêts particuliers.
      En cela, l’État n’existe et ne survit que grâce à la terreur qu’il inflige; bien sûr, il y a différents degrés, mais le principe demeure.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.