Sciences, eugénisme et Nouvel Ordre Mondial: Bill Gates, Rockefeller & Co planifient le génocide planétaire…

Nous l’avions dit il y a plusieurs années déjà: l’escroquerie au réchauffement climatique anthropique dévoilée (surtout depuis le ClimateGate de 2009 et la révélation des données de la stagnation des température depuis maintenant 17 ans…) sera remplacée par une poussée du bon vieux Malthus et ses fadaises sur la « surpopulation » de la planète, le tout mâtiné d’imbécilités à la sauce darwiniste-sociale classique… Nous y sommes… On peut lire dans la fange oligarchique (presque) comme dans un livre ouvert…

Grand temps de mettre un coup d’arrêt et de balais dans toute cette fange pseudo-scientifique et véritablement criminelle !

— Résistance 71 —

 

Eugénisme et contrôle de la population: Comment les 85 personnes les plus riches du monde voient les 3,5 milliards les plus pauvres

 

Aaron Dykes & Melissa Melton

 

26 janvier 2014

 

url de l’article:

http://truthstreammedia.com/eugenics-and-population-control-how-the-85-richest-see-the-3-5-billion-poorest/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistsance 71 ~

 

Avec un timing imparable, Bill et Melinda Gates ont publié une lettre dans le Wall Street Journal au sujet des trois mythes sur les pauvres du monde, coïncidant avec un rapport annonçant que les 85 personnes les plus riches du monde (une liste dont ils font solidement partie…) ont plus d’argent que les 3,5 milliards plus pauvres de la planète, concrètement la moitié de la population terrestre.

Vidéo: Bill Gates applaudit le suicide démographique des populations:

http://www.youtube.com/watch?v=PMCAVORRl4c

Ceci représente un fossé complètement fou. Ces gens et leurs multi-mega-milliards règnent essentiellement sur le monde.
Dans le troisième mythe de leur réponse, les Gates félicitent la Thaïlande comme bon exemple de planification familiale parce que les femmes thaïlandaises sont passées de 6 enfants en moyenne par femme il y a encore quelques décennies, à juste 1,6 enfant par femme aujourd’hui.

Il y a simplement un problème. Le taux de remplacement de la population, qui est le nombre d’enfants nécessaires pour maintenir une population stable ; ce taux est de 2,1 enfants par femme (mais il est plus haut pour les pays ayant une plus grande mortalité). Ce qui veut dire qu’aujourd’hui la Thaïlande est en dessous du taux de remplacement de sa population, une réalité qui torpille les fondations socio-économiques du pays. C’est si terrible en Thaïlande (NdT: et que dire du Japon où le taux est récemment tombé à 1,2…), que des articles ont décrit en détail la “crise du vieillissement de la population” auquelle doit maintenant faire face le pays à cause de son taux de fécondité très bas. En fait, toutes la nations asiatiques font maintenant face à ce problème et la vaste majorité des pays développés est aussi sous le taux de remplacement de leur population.

Comptez sur Bill Gates, milliardaire eugéniste extraordinaire, pour applaudir les pays qui commettent un suicide démographique.

Pour plus d’info sur la “bonne conscience” et le complexe de l’industrie de la charité, voir:http://www.nytimes.com/2013/07/27/opinion/the-charitable-industrial-complex.html?_r=0

Population Control: A Centuries Old Agenda Driven by Philanthropic Dollars

Depuis un peu plus d’un siècle, depuis sa formation en 1913, la Fondation Rockefeller et d’autres organisations créées par la dynastie des Rockefeller ont mené les attitudes vers le contrôle des naissances, des populations et l’eugénisme.

L’argent de l’élite de la côte Est des Etats-Unis s’est joint à celui de la foule scientifique d’inclinaison aristocratique de la Grande-Bretagne pour créer une tentative organisée pour établir l’eugénisme comme mode de pensée qui permettrait un contrôle de l’élite et donnerait une raison pour intervenir dans la procréation de ceux qui seraient jugées impropres à la reproduction. Les magnats industriels ont jeté leur richesse derrière les champs du travail social, de la génétique, de la médecine, des agences de santé publique et de politiques pour établir de nouveaux bureaux, de nouvelles organisations et de nouvelles lois pour renforcer la mise en application de l’eugénisme, déclarant les “tarés” n’ayant plus droit à la reproduction, tout en glorifiant la reproduction des meilleurs comme ceux faisant progresser la race de l’état du monde.

Les Rockefeller furent des leaders dans ce domaine, utilisant leur fondation pour poursuivre des recherches sur l’eugénisme dans les universités et tentant de créer un “nouvel homme” en contrôlant la science de la vie et en établissant une tyrannie sur le cycle de reproduction. De manière privée, la famille Rockefeller finança Margaret Sanger, fondatrice d’une organisation qui devint Planned Parenthood et qui fut à la pointe de controverse dans un témoignage devant le congrès pour avoir effreint la loi en promouvant la contraception (et la stérilisation). Elle finança également des eugénistes extrêmes comme Paul Popenoe aux Etats-Unis et le Kaiser Wilhem Institute en Allemagne nazie, qui fut mis en place spécialement pour étudier l’eugénisme sous la responsabilité d’individu comme le tristement célèbre Dr Joseph Mengele.

Après la seconde guerre mondiale et la marque infâmante laissée par les nazis, les Rockefeller aidèrent l’eugénisme à muer de ses associations macabres et le fit renommer sous une étiquette comme celle de “Family Planning & Worldwide Planned Parenthood” au travers d’organisations comme celle notablement de John D. Rockefeller III et son Population Council ou Conseil sur la Population. L’argent des Rockefeller paya pour une vaste propagande et institua une campagne de programmes de stérilisation involontaire à Porto-Rico, au Brésil et en Californie même, parmi quelques endroits où ils furent effectués. Les ministères de plannification familiale nationale en Inde, en Chine au Pérou et ailleurs ont alors mis en place des campagnes de stérilisation obligatoire et/ou des limites de naissance comprenant des méthodes dictatoriales et génocidaires de contrôle des populations. Les programmes de planification familale furent poussés dans presque tous les pays en voie de développement du monde, avec une instance toute particulière sur les pays ayant un fort taux de croissance démographique, ce qui fut exprimé en écho dans la célèbre National Security Memorandum 200 d’Henry Kissinger en 1974, qui identifiait la population comme la menace majeure à la sécurité nationale et recommandait l’utilisation de “la nourriture comme arme” afin de faire chuter la croissance démographique.

Dans les années qui suivirent, la Fondation Rockefeller finança le développement de plantes génétiquement modifiées contenant des contraceptifs, comme au travers des travaux de Charles Arntzen. La Fondation Rockefeller finança aussi en catimini un vaccin stérilisant à l’HcG qui fut utilisé dans le vaccin du tétanos pour déclancher des avortment chimiquement induit chez des femmes enceintes et la stérilité chez de jeunes femmes vaccinées. Des études scientifiques ont démontré l’utilisation de ces vaccins trafiqués à des fins de stérilisation en Thaïlande et aux Philippines.

Tout ceci fut fait alors que les dollars des Rockefeller finançaient également lourdement l’industrie médicale et pharmaceutique et poussaient pour l’utilisation des vaccins dans le monde. Plus récemment, la Fondation Bill & Melinda Gates est devenue le plus grand philanthrope et a formé des alliances multiples avec la Fondation Rockefeller, étant d’accord pour utiliser leurs fortunes pour remplir leurs buts. Ceci peut-être vu dans l’alliance GAVI de la vaccination, AGRA (Alliance for a Green Revolution in Africa, NdT: à grand renfort d’OGM bien entendu !…) et CGIAR (Consultative Group on International Agriculture Research), parmi d’autres, qui poussent pour toujours plus de vaccins et de cultures OGM dans les pays en voies de développement tout comme développés.

Depuis cette époque, Gates et Rockefeller ont poussé le bouchon encore plus loin, organisant une réunion secrète entre milliardaires “philanthropes” du style de celle du Bilderberg pour coordonner l’agenda des efforts du contrôle de la population et autres sujets dominants. Cette réunion fut couverte par les médias avec tout l’apparat nécessaire, faisant le portrait de ces milliardaires barjots de contrôle comme celui de super-héros et de “sauveurs de la planète”.

Aaron Dykes a couvert précédemment comment les fonds aloués par la Fondation Gates paient de manière inadvertente pour une bonne publicité Voici juste quelques exemples de couverture dégoulinante dans un article de London Guardian en 2009, de ce soi-disant “Good Club” (NdT: Lien vers cet article dans l’article original en anglais)

  • “Peu doutent des bonnes intentions de Gates et Winfrey et de leur espèce. Ils ont déjà amélioré les conditions de vie de millions de personnes dans les pays en voie de développement. Mais les personnes les plus riches du monde peuvent-elles sauver la planète ?
  • “Des sources disent que Gates fut le plus brilant orateur, tandis que Turner fut le plus locace”.
  • “Il y a peu de doute que les membres du ‘Good Club’ ont fait un super boulot”.
    • “ [Editor’s Note: Soros’s actions here are less philanthropy
      “La Fondation Soros a fait un très bon travail en créant des institutions démocratiques et des médfias indépendants à travers les pays de l’ex-bloc de l’Est” et même sans conteste est prône à couvrir des changements de régimes politiques en tandem avec les objectifs des Etats-Unis…

Ce type de propagande se lit partout, elle est faite sur mesure pour brosser la manche de ces milliardaires comme Gates et Rockefeller, les mettant sur un piedestal qui protège leur importance et leur donne du crédit pour s’être appointés eux-mêmes à la barre du bateau mondial et ce de manières décidément non démocratiques.

Le Guardian a néanmoins émit quelques critiques de ce “Good Club”, Paul Harris écrit:

L’existence de ce Good Club fait penser à beaucouo que cela est une épée à double tranchant. D’un côté ils représentent un nouvel âge d’or de la philanthropie, rappelant les débuts du XXème siècle quand les gens comme Rockefeller, Vanderblit et Carnegie devinrent célèbres pour leur travail caritatif. Pourtant la portée et le pouvoir de ce Good Club sont vraiment nouveaux. Ses membres contrôlent une énorme richesse et avec cette richesse vient un énorme pouvoir qui pourrait remodeler les nations en accord avec leur volonté.
[…]
Il y a aussi le problème de la responsabilité, même le plus répressif des gouvernements est quand mème tenu par son peuple ou a la capacité de changer et réformer sous la pression populaire. Mais qui vote pour le Good Club ? Personne. C’est tout le problème. Ceci est une toute petite classe de gens qui se sont nommés eux-mêmes pour règler les problèmes du monde, à leur façon.

La même disparité de richesse qui a créée les 85 plus riches personnes du monde comme plus riches que la moitié de la population mondiale, leur a donné un melon sufisamment gros pour qu’ils puissent décider eux-mêmes de ce qui est bon. Qui les arrêtera ? Qui montrera du doigt même le mal fait, plutôt que de juste assumer qu’ils sont des saints et les remercier leurs actions unilatérales?

Publicités

19 Réponses to “Sciences, eugénisme et Nouvel Ordre Mondial: Bill Gates, Rockefeller & Co planifient le génocide planétaire…”

  1. Bonjour,

    On est bien d’accord que tout ça relève de la psychopathie, et si l’on veut en finir avec elle, il est important de ne pas se laisser piéger par les médias qui ne lâchent pas Bill Gates depuis des décennies. Rien ne dit ce qui est à l’origine de cette fondation où son père, psychopathe notoire est présent, ni qui écrit ces lettres, mais suivre l’actualité de Gates est intéressant parce que ça permet de voir qu’il a tout le lobby sioniste contre lui et ce n’est pas récent.

    Regardez ce billet de Makow
    http://henrymakow.com/2013/07/Bill-Gates-Porn-Addict-Days%20.html

    Le père de Bill Gates, avocat et président des barreaux de Seattle et de Washington était/est l’avocat des rothschild qui sont depuis plus de deux siècles derrière toutes les calamités que le monde a connues.

    Je suis personnellement dans une situation très dure depuis des années -j’ai bossé chez Microsoft en 1989, ce qui n’est pas récent, et Bill Gates m’a remarquée à une soirée pro en 1990, juste avant que je m’éclipse-, utilisée pour le ridiculiser lui, et le faire chuter. Ca a fait partie des stratégies déployées pour le contraindre à quitter Microsoft, dont pour parenthèse, le CA comporte sur 9 membres 5 Juifs Ashkénazes :
    http://thezog.info/who-controls-microsoft/

    Ce qui se joue actuellement est une lutte de pouvoir énorme : Ballmer a été viré (on dit élégamment qu’il a démissionné) le 23 août. Le 21 août Cameroonvoice avait repris ce billet :
    http://cameroonvoice.com/news/news.rcv?id=12156

    Je l’ai expliqué dans cet autre :
    http://cameroonvoice.com/news/article-news-13553.html

    Bill Gates vit sous la menace de voir diffuser des vidéos probablement prises par tromperie, comme ça arrive aux hommes qu’on veut piéger et faire chanter, ça se déduit de l’article de Makow.

    Je suis bien certaine que beaucoup de ce qu’il fait est fait sous la contrainte. Sinon, comment expliquez-vous le fait que le CEO ne soit toujours pas nommé depuis le 23 août ? A chaque passage difficile depuis, j’envoie des mails collectifs aux actionnaires, au CA et dirigeants avec également en CC Robert Hare et Paul Babiak, auteurs de « Snakes in suits », Stephen Walt et John Mearsheimer qu’on ne présente plus…J’ai porté plainte à l’IC3
    http://www.ic3.gov/default.aspx

    et cette plainte, je l’ai envoyé aux personnes sus-citées et aux juges et maire de Seattle.

    Si l’on veut contribuer à l’arrêt des crimes, crises et guerres en série que l’on connaît, il faut que les sites dissidents cessent de reprendre ce que les médias mainstreams balancent, et sur Bill Gates, la dissidence est aveugle et sourde. Il est manipulé. Comment un enfant de psychopathe pourrait-il fonctionner normalement avant le temps nécessaire pour se dégager ?

    J’ai fait ce billet il y a deux jours :
    http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-medias-microsoft-et-bill-gates-122256811.html

    Au lieu de reprendre ce qui est balancé de négatif sur lui, qui est réel, mais il est instrumentalisé, il faut observer l’attitude de la presse à son égard. Elle ne cesse de le casser. Entre le 23 août et janvier, personne ne lui a rien demandé sur Microsoft. Depuis mon dépôt de plainte à l’IC3, ça n’arrête pas :
    http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-plainte-enregistree-ce-jour-a-l-internet-crime-complaint-center-121848062.html

    Il y a beaucoup beaucoup à dire, et l’indice majeur est l’absence de CEO nommé. Aussi longtemps que Mediapart ne m’a pas bloquée, je n’ai cessé de poster des billets qui passaient dans son actu énonçant qu’il voulait reprendre MS -se sortir des griffes de son père-. Je ne sais pas, moi, faire passer un billet en actu :
    http://ddata.over-blog.com/1/67/15/03/2014/janvier-2014/Bill-Gates-et-Microsoft-copies-d-ecran-actu-google.pdf

    • Mon commentaire ne répond évidemment pas à l’ensemble de l’article. Je suis en ce moment très focalisée sur la façon de faire avancer ma plainte, ce qui revient à exposer les rothschild :

      Il faudrait que quelqu’un suive et traduise ce que fait Ken O’Keefe

      Dans la vidéo ci-dessus, à la fin David Icke désigne explicitement les rothschild et peu ont les couilles de le faire.

      Je n’ai pas encore vu cette autre sur le 9/11 :

      Une chose est évidente : votre billet important n’accède cependant pas, selon moi, à ceux qui sont responsables. Il n’y a rien de plus facile que de piéger un homme de pouvoir en lui envoyant une superbe femme qui l’entraînera dans mil galipettes filmées à son insu. Après, le jeu est clair « tu fais ça ou on balance, et ce sera viral ».

      Croyez-vous que ce soit Gates seul qui ait conçu ça ?

      Perso, je ne sais pas, mais je trouve que ça ressemble à un avertissement, quand bien même il s’est prêté au jeu. Ca a été présenté dans un Show de Jim Fallon.

      Sur les Rockeffeller, je sais très peu, juste la vidéo classique d’Aaron Russo.

      Dernier lien, cette lettre ouverte envoyée en mail collectif comme les autres, et qui n’a reçu ni démenti ni plainte, alors que quand j’envoie un courrier à un avocat avec des PJ qui dépassent 14 MB, la copie de Bill Gates me revient :
      http://nicoleguihaume.blogs.nouvelobs.com/archive/2013/10/12/lettre-ouverte-a-jean-philippe-courtois-president-de-microso-509333.html

      Je l’ai mise à plusieurs adresses.

      • Merci de ces commentaires intéressants Nicole.
        En ce qui nous concerne, de l’extérieur, voici ce que nous pensons: Bill Gates (fils) est certainement manipulé et ce depuis le départ. Sa fortune, fondée sur « l’adaptation » d’une technologie existante, et instituée au rang de monopole, n’a pas pu se faire sans des alliances puissantes. Bref, il est arrivé là où il est essentiellement parce qu’un groupe de personnes a déblayé les obstacles et ont permis un monopole éhonté sur un produit que beaucoup considère « pompé », bref, on va pas rentrer dans des détails de « computer geeks »…
        Tout a été fait pour l’amener où il est dans un fauteuil. Le but ? que ses milliards servent à ce qu’il fait maintenant sous la houlette de son père et d’une clique d’obscurs tâcherons eugénistes. Croit-il en ce qu’il fait ?… Veut-il en sortir ? Le peut-il ? Honnêtement, dans ce contexte, se poser cette question c’est pour nous entretenir la vision de l’arbre qui cache la forêt.
        S’il était vraiment « repentant », s’il voulait « sortir de ce cercle », il plaquerait vraiment tout pour ne pas y associer son nom. Il ne le fait pas. Il continue à parcourir le monde et à élucubrer sur des théories pseudo-scientifiques néo-malthusiennes et social-darwinistes, pour convaincre les bobos gogos que l’eugénisme est la solution du XXIème siècle. Le pouvoir dégénérateur du fric est décidément impressionnant !
        De l’extérieur, il ne mérite aucune sympathie et à ce stade, ce serait à lui de prouver au monde qu’il n’est pas le monstre que de plus en plus de gens réalisent qu’il est.
        La balle est dans son camp. Microsoft est une chose, sa fondation en est une autre.
        Voilà succintement ce que nous pensons de ce type. Est-il plus à plaindre qu’à critiquer ? Chacun voit midi à sa porte comme on dit.
        Pour finir, l’article parle de Bill Gates, mais aussi de ses acolytes du club des eugénistes comme Rockefeller (famille protégée des Rothschild depuis le départ..), Soros, etc… Ce qu’il faut combattre c’est cette nébuleuse eugéniste, criminelle mortifère qui se place au-dessus des lois qu’elle fait voter pour mieux se protéger, dont Gates n’est qu’un des pions lambda.

        « La finance conspire » disait Lincoln… Faudrait être vraiment inconscient pour ne pas garder cela en permanence dans un coin de sa tête quand on analyse quotidiennement ce qu’il se passe dans le monde… Après, il faut analyser et éviter de sombrer dans la paranoïa.

        • Il manifeste par le blocage de la nomination de CEO son opposition. La preuve qu’il est contraint est que la presse ne la pas interrogé sur Microsoft entre la démission de Ballmer et Davos. On peut penser que les interviews faites à ce moment l’ont été du fait de la lettre annuelle, et de Davos. Ma plainte IC3 est du 31 décembre, les juges et maire de Seattle l’ont reçu en même temps que le CA et les dirigeants de Microsoft, Robert Hare, Paul Babiak, Stephen Walt, John Mearsheimer…un démenti suffirait à la classer, elle ne l’est pas.

          Effectivement la finance conspire, et titrer sur Gates et Rockefeller quand les pires sont les Rothschild signe de la part des auteurs un manque de profondeur d’analyse, ou une position de sayanim. A peine une info sort sur la fondation, ils la balancent. Presque du boulot de pro.

          Le but est de rendre Gates insupportable pour lui rendre toute opposition impossible. Il est certainement l’un des plus informés sur l’organisation de cette nébuleuse, et donc le plus à même de s’y opposer s’il se dégage, d’où la flopée d’articles qui visent à le casser. Une recherche sur « http://truthstreammedia.com/ rothschild » ne donne de résultats que sur les commentaires. Etonnant de vouloir dénoncer les déviances de ce monde et de ne pas nommer les pires criminels…sauf si on bosse pour eux. Il me semble bien que c’est le cas.

          • Parce que les Rothschild ont des paravents efficaces, comme les Rockefeller et bien d’autres qui jouent le rôle de fusibles, cela fait partie de leur « contrat ». La plupart des gens qui enquêtent trouvent traces des Rockefeller, Soros, Gates, Turner, Murdock etc, mais il est manifestement bien plus difficile de remonter à la source bien protégée. Pourquoi par exemple Gates a été nommé des années « l’homme le plus riche du monde » par les merdias de base, alors que comparé à Evelyn de Rothschild ou au Vatican par exemple, Gates est un smicard du milliard… Le système met ses pantins en avant, faste, gloriole et propagande pour faire avancer un agenda.
            A un moment vous parliez d’Aaron Russo qui mentionnait Rockefeller et pourquoi pas Rothschild ? La réponse est simple: dans son expérience de campagne pour être gouverneur du Nevada, on lui a mis Nick Rockefeller dans les pattes, pour l’acheter… Ils ont sympathisé à cette époque, Russo a bien connu personnellement Nick Rockefeller et pas un Rothschild, il ne parle donc que de ce qu’il connaît et de qui il connaît et son témoignage méconnu sur ce que lui a dit Rockefeller AVANT les attentats du 11 Septembre est édifiant (jamais démenti non plus…).
            Gates est un fusible parmi bien d’autres. Pourquoi s’accrocher à Microsoft ? Il est dans le besoin ? L’entreprise est une pourriture faite, créée et payée pour aider à contrôler l’information, il l’a voulu de la sorte et même encore s’il avait été manipulé pour le faire, on ne l’a pas beaucoup entendu sur la traitrise alors que le monopole lui faisait engranger les milliards nécessaires à financer les programmes eugénistes mondiaux avec ses acolytes des fondations Rockefeller, Carnegie, Ford, toutes contrôlées par la méduse Rothschild…
            Si on se réfère à une structure mafieuse ou Rothschild serait le grand parrain, Gates est un sous-lieutenant de terrain, consentant ou pas ? La question n’a même plus de relevance à notre sens… Gates est une âme damnée du système.

        • Gates peut, s’il reprend Microsoft, s’opposer à ce qu’il a subi, et dont il connaît toutes les ramifications. Que vous le vouliez ou non, depuis 16 ans, je suis utilisée pour le disqualifier. La nuance étant que le but était que je me suicide. Ma plainte est active, encore une fois, il suffit d’un démenti pour l’annuler. Walt, Mearsheimer, Hare, Babiak en sont informés. Pas une fois ils ne se sont opposés à mes envois de mails, et des mails, ils en ont reçu.

          Il est faux de dire qu’il n’y a pas de documentation sur les Rothschild, et Russo, dont je vous ai dit connaître l’interview -malheureusement faite par le très sioniste Alex Jones- avait nécessairement, par son métier, accès à quantité de sources. Depuis l’origine, le Titanic a été l’objet de nombreux écrits pointant qu’il y avait deux bateaux, l’Olympic et le Titanic, que JPMorgan, et de nombreux journalistes ont annulé, que tout ça avait pour but de se débarrasser des opposants à la FED, ce que montre cette image :

          Cette expédition avec David Concannon pour History Channel prouve par la localisation de la double coque qu’il y a réelle tromperie :
          http://walrusvideo.com/titanics-final-moments-missing-pieces/

          La documentation sur les Rothschild, comme par exemple le « suicide » à la ceinture de robe de chambre d’Amschel en 1996, existe. Elle n’est pas traduite.

          La vidéo que je vous ai mise plus bas est sur celebrity networth, non traduite :
          http://www.celebritynetworth.com/watch/-uUSnq6gfRw/rothschild-family-just-a-conspiracy/

          Bref, on peut noircir les gens. La question du but et du sens s’impose quand on ne touche pas au plus grands criminels. Je ne sais pas sous-titrer une vidéo et mon niveau insuffisant d’anglais m’expose à risque d’erreur, mais je maintiens que la dissidence française sert les Rothschild.

        • Je comptais justement mettre à profit vos connaissances dans ce domaine – coupole au sommet de la hiérarchie. En général et partant du principe que le système est cybernétique, pour mes besoin, je peux tout à fait me contenter d’une « boite noire » comme dans les dispositifs scientifiques… on sait ce qui entre et comment cela sort, savoir qui se passe à l’intérieur n’est pas indispensable pour comprendre le fonctionnement global. Mais tout de même… je suis interpellée… vous pensez que les Rockefeller, Soros et autres Gates ne seraient que des façades ? Pour Gates nul doute qu’il soit du « fabriqué sur mesure » pour les besoins du système, un peut comme le débile mental George W. a fait pendant 8 ans de la figuration comme président des EU.
          Les chiffres qui ciblent les 85 plus riches confirment une fois de plus mon hypothèse, l’histoire des 1% est du pur baratin, il s’agit plutôt – ou au plus – de 1/1OO OOO les autres étant les valets bien rémunérés des premiers, mais des sous-fiffres sans aucun doute…je vois bien aussi le rôle décisif joué par les éminences grises : Kissinger, Brezinski et je suis en plein dans une dégoûtante incursion dans l’univers d’Attali, depuis que j’ai découvert le rôle effectif que joue ses programmations gerbantes pour l’avenir, aujourd’hui dans ma région. Assez proche du Brezinski côté société de surveillance, etc….

          Mais je suis curieuse… si ceux-là et les quelques autres qui leur sont généralement associés, n’oublions pas les Rothschild – ne sont que la façade… qui sont les autres ? Ce qui m’intéresse n’est pas tant leur identité, aucune intention de leur rendre visite, que leur mode de fonctionnement et la manière dont ils maintiendraient le paravent…et bien sûr une question à laquelle je sais que je ne trouverai jamais de réponse, quel plaisir tordu peuvent-ils prendre à être les malfaiteurs en chef de l’Histoire, alors qu’ils avaient les moyens de faire de cette planète un petit paradis… la seule explication que je trouve serait qu’il font partie de longue chaînes générationnels de famille qui ont pour principe de foutre en l’air leurs mômes et d’en faire des monstres qui ne connaissent pas le simple bonheur d’exister…

          • Les Rothschild sont la famille la plus riche du monde et de loin. Ils ont leur nez et leurs mains dans tout, à tous les niveaux. Ils contrôlent la City de Londres et sa Banque d’Angleterre qui est LE centre financier mondial. Ils gèrent les intérêts du vatican depuis 150 ans. Ils ont créé, financé John D. , le patriarche outre-Atlantique. En France le président G. Pompidou était un ancien fondé de pouvoir de la Banque Rothschild, Giscard d’Estaing et d’autres sont toujours sous contrôle Rothschild. La famille a financé le sionisme et ses idéologues, Hertzl and co
            C’est la méduse qui siège en haut de la pyramide et pilote finance politique et « sociétés secrètes » depuis au moins les guerres napoléoniennes, lorsque la banque Rotshschild de France finançait Napoléon et sa sœur de Londres le Duc de Wellington…
            Pourquoi tout çà ? Pour le pouvoir…
            Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument…

        • Anne, il n’y en a pas d’autres. Depuis 2 siècles les Rothschild dirigent :
          http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/the-rothschilds-and-their-200-years-of-political-influence-969772.html

          Ils avancent derrière des paravents qu’ils font chanter. Obama a eu deux campagnes financées en dépit du scandale Larry Sinclair, entre autres…

          • « La plupart des gens qui enquêtent trouvent traces des Rockefeller, Soros, Gates, Turner, Murdock etc, mais il est manifestement bien plus difficile de remonter à la source bien protégée. »
            C’est cette phrase là qui m’interpellait dans la réponse de R71…
            En fait je m’en fiche… ce qui m’énerve, c’est qu’ils ne nous laissent même plus la place pour être tranquillement pauvre matériellement et riches de toutes ces qualités inépuisables, d’amitié, de convivialité, de créativité qui font le vrai bonheur…
            Emploi, pouvoir d’achat Beurk !
            Sécurité… point trop n’en faut, celle de ne pas vivre dans un pays en guerre… les rêves classes moyennes m’ont toujours semblé de mauvais rêves de personnes à l’imagination pour le moins limitées. Un manque d’intelligence.

  2. >Nicole
    Bonjour,
    par manque de temps je n’ai pas lu tous les articles vers lesquels vos liens pointent, cela étant, un question :
    Si Bill Gates est manipulé pourquoi en arriver à l’évincer ?
    En gros : en quoi le rôle de rejeton « déviant » serait dévenu génant ?

    • Je ne suis pas sûre de comprendre, Marc ; l’évincer d’où ? De Microsoft, il l’a été en 2008, aboutissement d’un acharnement certain. Là, on ne veut pas l’évincer, mais bien au contraire le ligoter à la Fondation. Si son souhait était d’y rester, le CEO serait nommé depuis longtemps. La presse a soutenu Mulally à un point indécent. Puis Elop. Jusqu’à dire que Microsoft est toujours l’entreprise de Bill Gates qui n’y a plus que 4% bientôt (il revend chaque mois depuis le procès antitrust) puisqu’à l’évidence quelqu’un bloque. Le comité est composé de John Thompson, Charles Noski, Ballmer et Bill Gates. Tout indique qu’il y a blocage, or Mullaly est un pote de Ballmer, copain de Noski. Thompson, récent, ne pourrait pas bloquer.

      L’évincer de Microsoft a permis de mettre Ballmer à sa place. C’est une histoire d’emprise sioniste, ni plus ni moins. ET tout en disant ça, j’apprécie, dans la première vidéo postée de Ken O’Keefe la conclusion de David Icke « nous ne sommes pas anti-Juifs ni pro Palestiniens…nous sommes anti injustice, pro justice »…il est injuste que sur 9 membres du CA 5 soient Juifs ashkénazes, cas des deux seules femmes.

      Ma compréhension est que toutes ces fondations sont tenues d’une façon ou d’une autre par rothschild. Gates Sr a fondé la sienne en 1994, et celle de Bill et Melinda Gates créée en 2000 a immédiatement fusionné.

      L’enjeu actuel semble être le passage en force d’un nouveau CEO, mais ils n’y parviennent pas. Si Bill Gates reprend MS, c’est bien la signature d’un désaccord avec la fondation où il n’a jamais été et ne reste que contraint.

      • Je parlais de Microsoft, en quoi Gates est-il devenu génant ?

        • C’est tout simple ; pour que l’entreprise passe sous contrôle sioniste, il fallait nécessairement la récupérer, donc deux étapes : le procès antitrust, et son père aurait pu le bloquer comme il a bloqué quantité de procédures. Etant l’avocat des rothschild, ce n’était pas son but, il ne l’a pas fait. Comme le décrit très bien résistance 71 plus haut, il est évident que ce n’est pas par hasard que Microsoft a pris cette place. Ca renvoie dans un autre domaine à une vidéo de Mickaël Jackson, je l’ai décrit là :
          http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-des-propos-de-michael-jackson-qu-il-faut-entendre-a-ne-concerne-pas-que-le-milieu-du-spectacle-122003265.html

          La stratégie est de repérer un potentiel, et par Microsoft le contrôle des données planétaires est aisé. Donc, tout mettre en oeuvre pour qu’elle prenne une place monopolistique. Mettre en accusation celui qui l’a co-fondée, et à qui son nom est associé, ce qui ternit son image, le fragilise. Puis lui tendre tous les pièges possibles et imaginables pour le contraindre à céder sa place. Pas besoin de dessin : Eltsine était visé par une procédure. On a piégé le procureur en le faisant filmer avec des prostituées, et les vidéos ont été balancées. Coup classique. On se moque de savoir si la personne est déviante ou pas. Quand on veut piéger, et le fait qu’il y ait vidéo est signature, on trouve le biais.

          Après, on obtient ce qu’on veut de la personne piégée en la faisant chanter. Un indice majeur est le temps de nomination du CEO. Je maintiens qu’à ce jour, Bill Gates vit sous contrainte, et je n’ai pas encore trouvé de documentation sur des enfants de psychopathes qui se dégagent de leur contexte. Je suis preneuse de toute info à ce sujet. Le problème de ce genre d’article est qu’il renforce les blocages. Les deux auteurs sont un Aaron (qui comme Aaron Russo nomme Rockefeller, mais surtout pas Rothschild, et une Melissa…qui pourraient bien être sayanim. Le but actuel est d’empêcher Gates de reprendre Microsoft.

  3. Bon… je ne crois pas qu’un Gates – même s’il le voulait, ce qui reste à prouver – puisse tout larguer et quitter le bateau. Les maffias on ne leur donne pas sa démission. Les ex-présidents des EU, eux-mêmes, font après leur mandat l’objet dune surveillance constante et rapprochée. Ils sont dépositaires de trop de sales secrets pour qu’on puisse les laisser se balader dans la nature. Et la société de surveillance c’est aussi cela… plus un recoin de la planète qui soit réellement à l’abri des « grandes oreilles » et de l’oeil de Big Brother. Que ce soit pour des Gates ou d’autres, il n’y a plus d’échappatoires, plus de forêts assez opaques pour reconstruire un monde parallèle comme le faisait les hors-la-loi au Moyen-Age… sinon, il y a longtemps que j’y serais.
    Une chose est la richesse, une autre le pouvoir. Je devrais relire « L’éminence grise » et Contrepoint d’Huxley, brebis galeuse d’une famille « d’initiés », proches du pouvoir, dotée de plusieurs Prix Nobel de biologie et théoriciens de l’eugénisme… Je vois aussi l’influence d’un Russell, dont on ne nous parle pas des théories fascistes, … et quelques autres.
    PS :Je me suis encore une fois laissé emporté par le fil… désolée mais R71 est un des seuls sites francophones qui permet une vraie réflexion…

    Où je veux en venir… Gates ne compte pas, il est un pion dans l’histoire, sacrifiable sans conséquences significatives si besoin était. Par contre si je remonte dans le temps, depuis les Révolutions Française et des USA, ce que je retrouve en permanence, c’est cette République de Platon + l’industrialisme… auxquels viennent se greffer tout d’abord l’eugénisme… et à voir comme on été subsidié les labos de génétique (mécanique du vivant) c’est assez évident, surtout si on envisage les autres champs de recherches possibles. Puis vient le transhumanisme… et la cybernétique… mais tout cela continue à ce développer dans le cadre d’une science industrialiste et mécaniste, qui catalyse des processus qui garantissent à la fois l’accumulation concentrationnaire de pouvoir par accumulation de capital qui permet la mainmise sur la politique pour la détruire au profit d’un économisme triomphant, mais toujours conçu sur le mode industriel.
    Bref… Platon conçoit sa « République idéale » mais qui ne peut se réaliser que sur une table rase… Israël est ce qui en est le plus proche. Cette République devient l’idéologie dune aristocratie qui se distingue de la noblesse féodale, par le fait que ce ne sont plus des qualités personnelles qui déterminent le pouvoir, mais le fait de posséder les finances qui assurent la mise en place du projet « République » et le contrôle du système, qui se perpétue mais évolue aussi… de manière toujours plus contrainte par l’évolution réelle et la divergence croissante entre biologie et mécanique du vivant qui conduisent à remplacer l’humain par le cyborg et le robot, l’abeille par des drones… Et à l’heure actuelle, le pouvoir n’est plus réellement décisionnaire mais bien celui de « gestionnaires de projet ». Les décisions concernent le bon fonctionnement du système – cybernétique – et sa globalisation. Et les mécanismes de formatage et sélection de gestionnaires sont de plus en plus performant… ceux de rouages aussi, les différents offices d’intégration sous le nom de pôle emploi et autres y pourvoient… exclus et non-intégrables sont des synonymes.
    L’univers carcéral se développe et les « Possédants » sont de plus en plus dès l’enfance protégé de tout contact avec « la populace », et donc aussi prisonniers… ils peuvent fréquenter des lieux auxquels les autres n’ont pas accès… mais ne sont jamais initiés aux joies de la vie simple. S’il y a bien une chose qui leur est étrangère, c’est la liberté…
    Et cela expliquerait cette haine de l’humanité, parce que les formes actuelles de développement du projet, nous enseigne cela, la mise en œuvre d’une haine féroce de l’humanité – et du vivant – qui conduit à mettre la planète à feu et à sang en multipliant les foyers de guerre, en affamant des populations et en transformant les « Supermarchés » en vendeurs patentés de poison, la pharmacopée en outils de destruction de la mémoire iatrogènes.
    Je m’étonne qu’on ne trouve pas plus d’analyses pertinentes de cette pathologie du pouvoir, une obsession à vouloir réaliser une idéologie alors qu’elle ne cesse de faire ses preuves de son inadéquation totale à la réalité….

    Et la question que je voulais poser au départ Soros ? je le retrouve dans un tas de mauvais coups, mais je n’arrive pas à le cerner.
    Et pour conclure… ce ne sont pas des personnes en tant que telles qui sont à combattre, mais bien une idéologie, qu’il faut traquer jusque dans les plus ténues de ses manifestations : microfascisme ordinaire, au plus profond de soi

    • On peut penser idéologie ; j’aurais plutôt tendance à penser pathologie. On est confronté à des dirigeants psychopathes, tels que les étudient Hare et Babiak, tels que les présentent « I, psychopath », et « I am fishead », « Snakes in suits »

      Un point est notable, toutefois ; le plus intéressant de ce « haut du pavé » est à l’évidence Bill Gates, qui, contrairement aux autres, a tracé sa route, l’a choisie seul, en opposition à ses parents, et selon toutes probabilités, pour s’en protéger. A treize ans il passait son temps dans les ordinateurs, qui en étaient à leurs débuts, donc ce n’est pas une question de formatage, et il n’a de point commun avec GWB. Qu’après, son père, et ses relations aient appuyé sur l’accélérateur à fond, fait jouer le carnet d’adresses, OK, mais ils n’ont pas été là pour le mener à créer une entreprise quand leur projet était qu’il fasse Harvard.

      Par contre, les médias, tout comme la dissidence dont il faut se méfier parce que les Rothschild n’ont pu faire fortune qu’en ayant des agents dans tous les camps, dissidence incluse, ce, dès les guerres napoléoniennes, n’ont eu de cesse de le prendre pour cible, et la seule étude des propos tenus à son égard, et du fondement sur lequel on les avance est révélateur de l’ampleur du contrôle mental. Par exemple, il est évident que les Rothschild sont derrière les fondations, mais cependant, Gates se focalise sur la polio. J’ai eu un voisin, en France, où il était né et avait grandi, qui était très invalidé par les séquelles de la polio qu’il avait contractée enfant. Les homéopathes disent dans l’ensemble que face à elle, seule la vaccination protège.

      Cela posé, cette disqualification constante et facile est pointeur du degré de formatage, y compris de la dissidence. Il y a certainement beaucoup à reprocher à cette fondation. Son père en est à l’origine par la sienne propre créée en 1994, Buffett y est, Melinda Gates aussi, dont on parle bien peu, comme si tout était de la seule responsabilité de Bill Gates.

      Face à un contexte de psychopathie, ce genre d’attitude renforce les difficultés, en focalisant sur un niveau sur lequel existe déjà bien des pressions. Il serait plus intelligent de s’acharner comme le propose David Icke à dénoncer tout ce qui existe sur les Rothschild, qui sont derrière, ET à l’origine, maniant pièges et chantages comme personne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s