Crime et mafia gouvernementale: Au pays du goulag levant (ex-USA), la Brigade des Stup plus gros trafiquant de cocaïne du pays…

Les plus gros crimes, trafic et terrorisme sont perpétrés par les États et leurs gouvernements quels qu’ils soient. Cela se confirme jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. etc. etc…

— Résistance 71 —

 

Le plus gros trafiquant de cocaïne des Etats-Unis révélé: La DEA (Brigade des Stups)

 

25 janvier 2014

 

url de l’article:

http://www.informationclearinghouse.info/article37472.htm

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

De nouveaux documents publiés ainsi que des témoignages du ministère de la ustice et d’officiels de la Drug Enforcement Administration (DEA), montrent maintenant que les histoires concernant le gouvernement qui importerait la cocaïne sont vraies. Une enquête faite au Mexique a trouvé que le gouvernement américain a permis le plus gros des cartels de la drogue de ce pays, Sinaloa, d’opérer sans crainte de persécution.. Ce groupe est responsable de 80% de la cocaïne qui entre dans le pays par Chicago. En échange, les leaders de Sinaloa donnent des informations à la DEA sur les gangs rivaux de la drogue.

Le cartel de la drogue qui travaille avec le gouvernement fédéral est dirigé par un des plus puissants trafiquants de drogue au monde. En plus de Chicago, son groupe maintient des opérations de cocaïne dans plusieurs des plus grandes villes américaines. Des déclarations écrites furent faites au tribunal de district de Chicago, confirmant l’alliance de la DEA et du plus gros cartel de la drogue mexicain. Le témoignage écrit, en plus d’autres preuves, montre des officiels de la DEA rencontrant des leaders du cartel Sinaloa plus de 50 fois entre 2000 et 2012. Ceci voudrait dire que le trafic autorisé par la DEA remonterait à au moins le début de l’administration de W. Bush et que cela continua sous la présidence d’Obama.

Un des leaders du groupe, Vincente Zambada-Niebla, affirme que le gouvernement américain a aussi fait envoyer des armes de type militaire au cartel Sinaloa. D’après des révélations récentes, ce furent ces armes qui furent à l’origine du scandale de l’Opération Fast and Furious (NdT: qui vit le bureau américain du Tabac de l’Alcool et des Armes, l’organisme fédéral qui gère ces trois produits, vendre des armes au Mexique, armes qui se retrouvèrent dans les mains du cartel de la drogue…).  Des armes automatiques, qui “disparurent” durant l’opération commandé par le ministre de la justice Eric Holder, réapparurent aux mains des membres du cartel pour tuer des agents fédéraux gardes-frontière. Cette toute dernière preuve pointe en direction d’un énorme scandale, impliquant à la fois les gouvernements républicain et démocrate. Au mieux, ceci donne la meilleure preuve jusqu’ici que le gouvernement fédéral est hautement responsable et soutient activement la contrebande de cocaïne dans le pays pour une valeur de multi-milliards de dollars. Pire même, des armes achetées pour l’armée américaine ont été envoyées au cartel de la drogue pour finalement tuer des agents américains.

Vidéo de l’affaire (en anglais):

http://www.youtube.com/watch?v=jbGaWSXfbWk

15 Réponses vers “Crime et mafia gouvernementale: Au pays du goulag levant (ex-USA), la Brigade des Stup plus gros trafiquant de cocaïne du pays…”

  1. ça ne m’étonne qu’à moitié….non ça m’étonnes pas en fait! LOL

  2. […] "De nouveaux documents publiés ainsi que des témoignages du ministère de la justice et d’officiels de la Drug Enforcement Administration (DEA), montrent maintenant que les histoires concernant le gouvernement qui importerait la cocaïne sont vraies. Une enquête faite au Mexique a révélé que le gouvernement américain a permis au plus gros des cartels de la drogue de ce pays, "Sinaloa", d’opérer sans crainte de persécution.. Ce groupe est responsable de 80% de la cocaïne qui entre dans le pays par Chicago. En échange, les leaders de Sinaloa donnent des informations à la DEA sur les gangs rivaux.Le cartel de la drogue qui travaille avec le gouvernement fédéral est dirigé par un des plus puissants trafiquants de drogue au monde. En plus de Chicago, son groupe maintient des opérations de cocaïne dans plusieurs des plus grandes villes américaines. Des déclarations écrites furent faites au tribunal de district de Chicago, confirmant l’alliance de la DEA et du plus gros cartel de la drogue mexicain. Le témoignage écrit, en plus d’autres preuves, montre des officiels de la DEA rencontrant des leaders du cartel Sinaloa plus de 50 fois entre 2000 et 2012. Ceci voudrait dire que le trafic autorisé par la DEA remonterait à au moins le début de l’administration de W. Bush et que cela continua sous la présidence d’Obama." (….)  […]

  3. Un population droguée est certainement également pratique :
    ne pense qu’au prochain shoot, ne réfléchit pas ou peu
    embastillable à volonté
    corvéable
    parquable
    etc etc

  4. Doctorix Says:

    S’agissant de l’interdiction des talibans sur la culture du pavot à opium dans les zones sous leur contrôle, les résultats de leur enquête annuelle du sol de culture du pavot en Afghanistan, montre que la production de l’année 2001 était d’environ 185 tonnes. Cela représentait une baisse par rapport aux 3300 tonnes de l’année préçedente en 2000 (diminution de plus de 94%). Par rapport à la récolte record de 4700 tonnes en 1998, la diminution est alors de 97%. De plus, l’interdiction des talibans avait en effet causé « le début d’une pénurie d’héroïne en Europe d’ici la fin de l’année 2001 », comme l’a reconnu par la suite ll’UNODC.

    Dans le lien suivant, vous aurez une idée de l’étendue du trafic de la drogue par la CIA:
    Les zones de production passent, en Afghanistan, après le départ des talibans, de moins de 100 hectares à plus de 80.000.
    http://actualitedelhistoire.over-blog.com/article-les-collusions-entre-la-cia-et-le-trafic-de-drogue-72725055.html

  5. Doctorix Says:

    En dehors du sujet, mais pour info à la rédaction de resistance71: un article élogieux de Mediapart sur le mouvement zapatiste et les alternatives au capitalisme aujourd’hui:
    http://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/260114/et-si-lexperience-zapatiste-ouvrait-des-pistes-pour-sortir-du-capitalisme

  6. jeangab1 Says:

    A reblogué ceci sur LA PILULE ROUGEet a ajouté:
    Bon se n’étais pas un secret pour certains, mais les preuves sont là maintenant…

  7. Plus j’avance et plus il me semble transparent que les soi disant guerre aux narcos en Amérique Latine sont un moyen de foutre le bordel total et de contrôler le marché juteux arme-drogue auquel il faut ajouter à présent le trafic d’organes qui est au top des activités maffieuses rentables… il existe même un « tourisme d’organes » dont Costa Rica est une destination,alors que les migrants d’Amérique Centrale sont des proies faciles lors de leur passage au Mexique.

    « L’armée serait-elle exempte ? Le fait que les narcos disposent d’armements et de munitions provenant directement des arsenaux militaires tend à prouver le contraire, et plus encore, le fait que ce sont quelques dizaines de transfuges du corps d’élite de l’armée, les « Grupos Aeromoviles de Fuerzas Especiales » (GAFES) qui ont créé en 1999 l’une de plus redoutables organisations criminelles du pays, les Zetas, groupe de tueurs initialement au service du cartel du Golfe. Rappellons aussi que les GAFES dont sont issus les Zetas avaient été créés en 1995 spécialement pour lutter contre l’insurrection au Chiapas. Ils ont suivi des entraînements aux USA et en Israel. L’armée américaine apporte aussi sa contribution, puisque nombre de chicanos ex-marines revenus d’Irak ou d’Afghanistan ont vendu leurs services à l’un ou l’autre des cartels mexicains… »
    (…) Le narcotrafic est seulement la forme exacerbée du « rêve américain » dans lequel on a plongé le pays. Et peu importe que ce rêve ait pris la forme d’un cauchemar, il continuera d’agiter le mauvais sommeil d’un pays ravagé.

    Je pourrais citer plein de passages de ce texte qui est le meilleur que j’ai lu à ce sujet, l’essentiel…
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-mexique-la-paranoia-et-la-terreur-comme-forme-de-gouvernement-1-122245676.html
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-mexique-la-paranoia-et-la-terreur-comme-forme-de-gouvernement-2-122245653.html
    http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-mexique-la-paranoia-et-la-terreur-comme-forme-de-gouvernement-3-122245631.html

    Ainsi commence la conclusion

    Nous voyons, en effet, une perspective de sortir de cette guerre absurde. Nous la voyons dans l’autodéfense armée des communautés indigènes. Dans cette désintégration inexorable de tout ce qui faisait société, le seul et unique point de résistance qui tienne bon, malgré les menaces, les intimidations, les assassinats et les disparitions, ce sont les communautés indigènes armées, dans la jungle du Chiapas ou sur la côte du Michoacán. Fortifier le système communautaire, tout ce qui le constitue pratiquement, tout ce qui en fait une puissance indéfectible est la seule réponse concrète à la violence actuelle. De sorte que l’expérience des communautés indigènes puisse servir d’exemple au monde métis lui-même.

    • Le trafic de la drogue est bien trop juteux et bien trop adéquate aux fins de contrôle des populations pour le laisser aux mafias locales et internationales. Dans la pure lignée de la collusion dès la fin de la seconde guerre mondiale entre la mafia yankee (la famille Luciano) qui aidait au contrôle des grands ports italiens dans le soucis de permettre une plus grande fluidité des afflux et contrebandes diverses auxquelles l’armée yankee se livrait en Europe, un pacte tacite avait été « signé » entre les grandes familles mafieuses aux States, en Italie, en France (via la Corse) et l’OSS (mamie de la CIA), l’armée et les groupes politiques locaux en charge… Ceci existe toujours à la puissance 10 aujourd’hui.
      Durant la guerre du Vietnam, la guerre secrète au Laos n’avait pas pour but le « pilonage » de la piste Ho Chi Minh, mais la récupération par la CIA et sa compagnie aérienne privée Air America, des réseaux de la drogue créés par le 2ème bureau français en Indochine. Ces réseaux existaient déjà, ils ont été redéveloppés par la CIA qui envoyaient des cargaisons complètes d’héroïnes par ses avions vers la Thaïlande, puis vers les Etats-Unis et l’Europe. La French Connection des années 70 étaient totalement intégrée à un réseau des services de renseignement yankee et français.
      L’ancien agent des stups de la police de LA Michael Ruppert, devenu journaliste d’enquête, explique dans un des ses livres, que « la guerre contre les narcos » était une façade et que des agents intervenant en Colombie avaient été avertis sèchement de « laisser tomber » car la cocaïne colombienne était « directement gérée depuis la Maison Blanche »…

  8. […] Source de la photo : salem-news.com Le plus gros trafiquant de cocaïne des États-Unis révélé : la DEA (Brigade des Stups) De nouveaux documents publiés ainsi que des témoignages du ministère de la Justice et d’officiels de la Drug Enforcement Administration (DEA), montrent maintenant que les histoires concernant le gouvernement qui importerait la cocaïne sont vraies. Une enquête faite au Mexique a trouvé que le gouvernement américain a permis le plus gros des cartels de la drogue de ce pays, Sinaloa, d’opérer sans crainte de persécution… Ce groupe est responsable des 80 % de la cocaïne qui entre dans le pays par Chicago. En échange, les leaders de Sinaloa donnent des informations à la DEA sur les gangs rivaux de la drogue. Le cartel de la drogue qui travaille avec le gouvernement fédéral est dirigé par un des plus puissants trafiquants de drogue au monde.En plus de Chicago, son groupe maintient des opérations de cocaïne dans plusieurs des plus grandes villes américaines. Des déclarations écrites furent faites au tribunal de district de Chicago, confirmant l’alliance de la DEA et du plus gros cartel de la drogue mexicain. Le témoignage écrit, en plus d’autres preuves, montre des officiels du DEA rencontrant des leaders du cartel Sinaloa plus de 50 fois entre 2000 et 2012. Ceci voudrait dire que le trafic autorisé par la DEA remonterait à au moins le début de l’administration de W. Bush et que cela continua sous la présidence d’Obama.Un des leaders du groupe, Vincente Zambada-Niebla, affirme que le gouvernement américain a aussi fait envoyer des armes de type militaire au cartel Sinaloa. D’après des révélations récentes, ce furent ces armes qui furent à l’origine du scandale de l’Opération Fast and Furious (NdT: qui vit le bureau américain du Tabac de l’Alcool et des Armes, l’organisme fédéral qui gère ces trois produits, vendre des armes au Mexique, armes qui se retrouvèrent dans les mains du cartel de la drogue…). Des armes automatiques, qui « disparurent » durant l’opération commandée par le ministre de la Justice Éric Holder, réapparurent aux mains des membres du cartel pour tuer des agents fédéraux gardes-frontière. Cette toute dernière preuve pointe en direction d’un énorme scandale, impliquant à la fois les gouvernements républicain et démocrate. Au mieux, ceci donne la meilleure preuve jusqu’ici que le gouvernement fédéral est hautement responsable et soutient activement la contrebande de cocaïne dans le pays pour une valeur de multimilliards de dollars. Pire même, des armes achetées pour l’armée américaine ont été envoyées au cartel de la drogue pour finalement tuer des agents américains. Pour obtenir plus d’informations à ce sujet, veuillez cliquer sur le titre de l’article.  […]

  9. […] Résistance solidaire au Nouvel Ordre Mondial « Crime et mafia gouvernementale: Au pays du goulag levant (ex-USA), la Brigade des Stup plus gros tra… […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.