Économie: Escroquerie et illusion…

C’est comme vous voulez !

 

2ccr

 

4 janvier 2014

 

url de l’article original:

http://2ccr.unblog.fr/2014/01/03/cest-comme-vous-voulez/

 

 

lls ne sont riches que parce que vous êtes pauvres. L’adage suivant lequel «un gagnant est un fabriquant de perdants» prend ici tout son sens : vous êtes les perdants, et le jeu est tellement faussé que vous ne pourrez jamais être gagnant, ni vous, ni vos enfants ou vos petits enfants.

Les fonds d’investissements imposent pour leurs actionnaires une rentabilité à deux chiffres totalement déconnectée de la réalité, et l’État par une batterie de mesures fiscales augmente encore leurs profits. La richesse de ces gagnants est obtenue au prix d’un écrasement sans précédent des salaires, des protections sociales, du pillage de l’État et de la destruction des services publics.

L’actionnaire, via les fonds de pension, peut être considéré comme un parasite, il repère une proie riche et en bonne santé, il se colle à elle et lui pompe toute son énergie, toutes ses ressources. Lorsqu’il s’en va il ne laisse qu’un corps à l’agonie, la misère et la désolation. Ce genre d’actionnaire ne crée rien, il pille et détruit ce qui fonctionne. Il demande et obtient également des aides et des subventions de l’Etat : c’est un «parasite assisté» ! Vous, votre famille, et vos biens, n’êtes que des «proies» !

Les grands groupes du CAC40 distribuent plus de 40% de leur bénéfice à leurs seuls actionnaires, et certains atteignent même les 60% ; il faut ensuite retirer les primes mirobolantes des dirigeants, et ce qui reste est partagé entre les millions de salariés qui ont produit les richesses. Quoi qu’en dise nos politiques le travail ne paye pas, seule la rente rapporte ! Tout le cynisme est dans cette phrase : «travailler plus pour gagner plus». Car toutes les mesures prissent sont en faveur du capital, pas du travail.

Dans un pays ou plus de la moitié de la population gagne moins de 1500 euro net et 80% moins de 2000 euros, la baisse continue du pouvoir d’achat est une mauvaise nouvelle, car 70% de la richesse nationale dépend de la consommation. Mais on dirait que les actionnaires, les financiers et le gouvernement n’en ont cure. Ils sont en train de nous jouer une version de «prends l’oseille et tires toi». Ce qu’il adviendra après n’est pas leur problème, pour l’instant ils se remplissent les poches !

Porter le salaire minimum à 1500 euros par mois est seulement un choix politique. Il faut qu’une partie des fameux gagnants, gagnent moins, ce qui ne les mettra pas sur la paille, rassurez-vous ! Pour cela il faut un gouvernement qui soit du côté des salariés et non assujetti au capital. La décision vous appartient, si vous préférez voter pour ceux qui vous oppressent : c’est votre choix ! Ils ont amassé tellement d’argent qu’ils sont à l’abri du besoin pour les milles prochaines années, et malgré cela s’ils peuvent vous faire les poches, ils le feront : ce sont de grands malades !

La course au profit est également une mauvaise nouvelle pour la planète, car la rentabilité à tout prix est incompatible avec l’écologie. Ce n’est pas non plus une bonne nouvelle pour les peuples du sud, que l’on va continuer à pressuriser. D’ailleurs certains commencent à se révolter contre nos méthodes avec un slogan: «ne nous apportez rien, mais ne nous prenez rien». On se demande si finalement le but de l’activité économique ne devrait pas être uniquement de satisfaire les besoins de la population en respectant l’environnement, plutôt que créer des emplois et de la richesse à tout prix. Évidement pour cela il faut repenser nos modes de production et de consommation, et surtout sortir du système capitaliste par une redistribution des richesses et le retour du citoyen dans la vie politique……. mais c’est à vous d’en décider, ne laissez pas les autres choisir à votre place.

 

7 Réponses vers “Économie: Escroquerie et illusion…”

  1. Doctorix Says:

    L’argent n’est rien, le travail est tout.
    Un travailleur pourrait vivre sans le capital, mais le capital ne pourrait vivre sans le travail.
    Il faut mettre sur la touche tous ces parasites, il faut que l’Etat reprenne en main sa monnaie, et prête aux travailleurs ce dont ils ont besoin pour travailler, sans intérêt. De plus, il faut se débarrasser des réglementations imposées par la corruption.
    Un petit exemple savoureux en forme de clin d’œil:
    http://www.ariegenews.com/news-1464-67205.html

  2. babacool Says:

    A mon sens, le véritable visage de notre système actuel n’est pas un régime capitaliste. Il est depuis longtemps pour ne pas dire depuis toujours qu’une dictature masquée. Depuis peu le monde montre de plus en plus son véritable visage. Il est de plus en plus en mesure de se dévoiler car son emprise sur le monde est quasi totale et suit son plan, son évolution, sa mutation! En basculant depuis quelques années de manière visible d’un système impérialiste à un système sataniste. Et sur ce dernier point, je vous invite à consulter la définition du terme « égrégore »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :