Fukushima, environnement et contamination planétaire: Économie de bout de chandelle, la centrale tient (littéralement) au ruban adhésif…

Bande adhésive et filet métallique ont été utilisés pour renforcer les réservoirs d’eau contaminée de Fukushima

 

RT

 

4 Janvier 2014

 

url de l’article original:

http://rt.com/news/fukushima-radiation-water-leak-186/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Alors que TEPCO a commencé les préparations pour un nettoyage du système de drainage et de ses tonnes d’eau radioactive fuitée sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima, un ancien employé révèle que la raison pour tant de fuites fut la réduction du coût des mesures qui vit l’utilisation de ruban adhésif, a rapporté le quotidien Asahi Shimbun.

Yoshitatsu Uechi, un mécanicien automobile et chauffeur de bus pour touristes, a travaillé sur le site de la centrale nucléaire dévastée entre le 2 Juillet et le 6 Décembre 2012, d’après l’article du Asahi Shimbun. Il était un des 17 employés en provenance de la préfecture d’Okinawa, qui fut envoyé pour travailler dans la centrale durement frappée afin de créer de nouveaux espaces de stockage de l’eau contaminée. Le tremblement de terre de Mars 2011 a déclenché un tsunami qui a touché la côte Est du Japon, endommageant la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. La catastrophe a provoqué la fusion de trois des réacteurs nucléaires de la centrale, menant au plus grand désastre nucléaire mondial depuis celui de Tchernobyl. L’eau utilisée pour refroidir les réacteurs a fuit dans le sol et a contaminé l’eau de sous-sol sur les lieux de la centrale, une partie de cette eau s’étant également échappée dans l’Océan Pacifique.

Ce Japonais de 48 ans a dit que des ouvriers furent envoyés dans plusieurs endroits de Fukushima, incluant une zone appelée H3 à haut niveau de radiation. Dans un de ces cas en Octobre 2012, Uechi fut chargé de recouvrir 5 ou 6 réservoirs de stockage sans couvercle dans la zone “E”, proche de H3 et il pleuvait, rapporte le journal japonais. Lorsqu’il fut installé en haut du réservoir haut de 10m, Uechi y trouva de la bande adhésive qui couvrait une ouverture d’environ 30cm. Après avoir utilisé une lame pour enlever la bande, il appliqua un agent d’étanchéité sur l’ooverture et y fixa un couvercle en acier, le fermant avec de gros écrous. En accord avec ses instructions, il devait utiliser 4 écrous, bien que le couvercle en ait eu 8. D’après l’employé, ses collègues lui dirent plus tard que l’utilisation de bande adhésive était une procédure normale pour gérer les problèmes “d’étanchéité” des réservoirs d’eau contaminée. “Je ne pouvais pas croire qu’un tel boulot ni fait ni à faire était entrepris, même si cela faisait partie de mesures temporaires”, a dit Uechi au quotidien Asahi Shimbun.

Parmi d’autres mesures temporaires économiques bricolées, l’utilisation de matériel d’occasion fut courante. Uechi a aussi dit que des filets en fil de fer ont été utilisés pour renforcer des barreaux durant le remplacement de coffrage en béton dans les fondations des réservoirs d’eau. De plus, des membranes résistantes à l’eau furent appliquées le long des joints à l’intérieur des réservoirs cylindriques et ce pour économiser sur les joints étanches nécessaires utilisés pour joindre les feuilles métalliques de la paroi des réservoirs. La pluie et la neige ont érodé l’agent anti-corosion mit sur les écrous des colliers de serrage, réduisant ainsi l’étanchéité, a ajouté Uechi. D’après l’ouvrier, un grand nombre de ces réservoirs ont été prouvés avoir fuité de l’eau contaminée.

Samedi, des ouvriers sur le site de la centrale ont commencé les préparations de nettoyage du système de drainage de la centrale qui contient plus de 20 000 tonnes d’eau hautement radioactive, d’après Tokyo Electric Power Company (TEPCO), l’opérateur de la centrale et responsable du nettoyage. En août dernier, TEPCO a détecté 2,35 milliards de Becquerels de césium par litre dans l’eau située dans les passages sous-terrains, qui fuitent dans le sous-sol et la nappe phréatique au travers de failles et fissures dans les tunnels de drainage.

Le niveau normal est estimé à 150 becquerels par litre de césium d’après l’UE. Les ouvriers doivent mettre en place l’équipement spécial pour geler la sol autour des réacteurs, d’après TEPCO. Ce plan inclut d’introduire des tuyaux transportant des réfrigérants liquides profondément de façon à ce qu’aucune quantité d’eau ne puisse traverser. La chercheuse sur les retombées de Fukushima, Christina Consolo a dit à RT que le problème de l’eau contaminée dans la centrale nucléaire est un problème très difficile à résoudre.

La rétention/stockage des eaux est un problème extrêmement difficile en soi, comme chacun connait le problème d’une cave où il y a des fuites, l’eau trouve toujours un passage. Le site a été bricolé avec du ruban adhésif depuis plus de deux ans. La plupart de ces “réparations” ne sont que temporaires et il y a tellement de problèmes à résoudre et le coût a toujours l’air d’être un gros problème en ce qui concerne ce qui est fait et ce qui ne l’est pas.”

Une Réponse vers “Fukushima, environnement et contamination planétaire: Économie de bout de chandelle, la centrale tient (littéralement) au ruban adhésif…”

  1. Je pense que le pire est arrivé ce 7/03/2011.
    J’ai revu depuis, le film avec mickaël Douglas, gene Hakman : « Le syndrôme chinois »… Comme souvent en mars, la lune était Heucate, je me souviens particulièrement de cette période car j’ai déménagé à ce moment-là ; Levée tôt, sur la route, couchée tard… 2011 a été une année catastrophique d’un point de vue climatique…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.