Ingérence et impérialisme au Moyen-Orient: La guerre de l’espionnage fait rage…

La guerre d’espionnage et de contre-espionnage entre Israël et le Hezbollah

 

Al Manar

 

11 Novembre 2013

 

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?fromval=1&cid=18&frid=18&eid=140249

 

Suite à l’infiltration par les forces ennemies israéliennes du territoire libanais en plantant des engins d’espionnage tout le long de la ligne bleue, voire à l’intérieur du territoire libanais, le Liban a décidé d’affronter cette nouvelle forme de violation de la souveraineté libanaise conformément au droit international.

Le président de la commission parlementaire des Télécommunications et de l’Information, Hassan Fadlallah, a annoncé ce lundi, au terme de la réunion de la commission, qu’une série de mesures a été décidée pour faire face à l’espionnage israélien, dont la déposition d’une plainte contre l’entité sioniste auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU.

« Les membres de la commission ont discuté de l’espionnage exercé par Israël contre le Liban. Un espionnage qui constitue une agression contre le Liban. Ce dossier a pris une nouvelle dimension à l’heure actuelle, avec les techniques utilisées par l’ennemi », a indiqué le député.

« Nous avons examiné le rapport de la commission ministérielle formée en juillet 2013. Selon ce rapport, le nombre des tours utilisés par l’ennemi pour espionner les Libanais a augmenté, ainsi que le nombre des engins d’écoute, introduits illicitement au Liban par l’ennemi », a-t-il ajouté

Et de poursuivre: « La question est périlleuse et expose notre sécurité, économie et notre vie à de véritables périls. Nous prendrons des mesures de dissuasion et d’autres d’ordre politique, contre l’ennemi. »

Selon les propos du député Fadlallah, le Liban déposera une plainte contre l’entité sioniste auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU et fournira des efforts afin d’expulser « Israël » de l’Union Internationale des Télécommunications.

Il a enfin appelé toutes les parties politiques à agir avec responsabilité, et à mettre de côté leurs différends afin de plancher sur les questions d’ordre national.

« Cette agression israélienne vise toutes les institutions militaires, armée, Sûreté Générale et FSI. Elle vise aussi tous les secteurs du pays, non un parti ou une faction déterminée », a expliqué le député.
 »Nous appuyons tous, les autorités compétentes, pour qu’elles préservent nos secrets nationaux et la sécurité du pays », a-t-il conclu.

Quand le Hezbollah s’infiltre au sein de l’unité d’écoute israélienne 8200

Or, selon un article publié par le quotidien libanais asSafir, intitulé « quand le Hezbollah réussi à s’infiltrer au sein de l’Unité 8200 d’écoute israélienne », l’entité sioniste dispose de  la plus importante unité d’écoute et d’espionnage dans la région.

Selon asSafir, l’unité 8200 a pour mission de s’infiltrer dans des réseaux informatiques, à déchiffrer les mots de passe , à contrôler les conversations téléphoniques de tous les citoyens des pays arabes , et pas seulement ceux du Liban.

Cette unité a aussi pour charge d’accomplir des opérations d’espionnage électronique et cybernétique : c’est-a-dire de surveiller, d’écouter, de scanner et de brouiller.

Sauf que cette unité a perdu de son prestige quand elle a constaté que   le Hezbollah avait  réussi de s’y infiltrer. 
 
Toujours selon asSafir, cette unité a subi un terrible échec dans la guerre d’Octobre 1973, après avoir omis  un avertissement au sujet de l’éclatement de cette guerre.

Mais, l’échec le plus important que l’unité ait pu subir dans son histoire, a été quand le  Hezbollah a fait exploser un cellular  piégé au sein  du laboratoire secret de l’unité 8200 à l’intérieur de son siège.
 
Citant le livre «L’Etat d’Israël fera tout» de Mark Ronen Bergman, asSafir écrit que cette opération du Hezbollah, que  le service de renseignement militaire (AMAN) a appelé «  le dossier cartoon», «est la preuve de l’échec cuisant  de l’armée israélienne dans sa guerre contre le Hezbollah au Liban».

Selon Bergman, «les hommes du Hezbollah ont conduit dans la nuit du 20 Février 1999, une attaque contre le siège du  bataillon 20 de l’Armée du Liban Sud (ALS) dans la ville de Jezzine ».

Une opération qui s’est traduite par bombardement des deux bâtiments via la plantation d’engins explosifs prés du siège provoquant leur effondrement.

Or, au cours des opérations de ratissage menées par le commandant du bataillon, le lendemain matin, on a trouvé parmi les décombres un téléphone mobile libanais, avec deux cartouches de munitions  pour une kalachnikov, ainsi qu’un fusible jaune d’une longueur de 30 cm.

Bergman précise: «Le rapport de l’enquête interne rédigé par l’officier du renseignement de la liaison de l’unité avec le Liban, le colonel Avi Azarov, rapporte que le  téléphone libanais a été transféré à l’unité 8200. Il a ajouté: « C’est ainsi que le téléphone mobile libanaise est entré dans le sacro-saint lieu d’espionnage israélien ».

Et de poursuivre: «l’officier du renseignement a transferé le telephone mobile à Jean Hikamim, un unité de l’ Armée du Sud semblable à celle de 8200, et qui à son tour l’a remis au chef de la division des objectifs de l’Unité 8200. Ce dernier l’a transféré à la base de l’unité 8200 dans le nord d’Israël, pour être transmis ensuite au président de la division d’espionnage spécialisée contre le Hezbollah et atterrir en fin de compte entre les mains de la direction de l’Unité 8200 dans le centre d’Israël. Mais tout le monde a omis de respecter  les instructions de sécurité de la maison, à savoir : examiner l’appareil pour savoir s’il est piégé ».

Les experts israéliens dans l’unité avaient de gros espoirs sur les données que pouvaient renfermer  ce téléphone mobile  , croyant  qu’ils pourront y trouver des numéros de téléphone et autres données qui leur permettront de renforcer la surveillance  sur le Hezbollah. Or, la charge de  la batterie du téléphone portable avait été vidée par mesure de sécurité. Deux officiers du laboratoire de l’unité Oded et Aanbar avaient pour mission de recharger le cellular et le connecter avec le Liban, sachant que le laboratoire est considéré comme un lieu d’une   extrêmement importance et tenu top secret  car ses membres sont essentiellement des officiers chargés des anti-virus et du programme firewall. »

Quand  «Oded et Aanbar ont contacté le président de la division, ils lui ont demandé si l’appareil avait été examiné. Le chef de la division a répondu  qu’il ne savait pas, mais qu’il pense  que oui. Sinon le cellular n’aurait jamis atteri ici.  Aanbar est allé voir le lieutenant Hanan qui lui a dit que le cellular a été trouvé  dans le village de Jezzine. Tous deux se sont rendus  au laboratoire pour  brancher un chargeur de batterie approprié au téléphone. Aanbar a tenu le téléphone dans sa main gauche, tandis que le clavier du téléphone était dans sa main tendue vers le bas, la batterie a été dirigée vers le haut pour permettre à Hanan de brancher la charge de la batterie à l’électricité. A 18:30, quand Hanna a branche la batterie, l’engin a explosé  ».

Bergmen conclu: «cette explosion a secoué l’une des institutions les plus sensibles et les plus confidentielles dans l’Etat d’Israël, au point que l’unité 8200 a  qualifé cet attentat de choc pour l’unité ».

L’unité 8200 qui a surnommé Israël « la capitale des écoutes mondiales

D’abord appelée Unité 848 l’Unité 8200 est la plus importante Unité israélienne de collecte et décriptage de données dont certaines activités sont dissimulées au cœur d’une « réserve naturelle et touristique » celle du Mont Avital/Tall Abu an Nada, cachées même aux « yeux » hyper fouineurs mais pour une fois volontairement aveugles de Google.

Dans les années 90 l’armée israélienne a recruté des centaines de hackers leur donnant le choix entre intégrer l’Unité 8200 ou aller en prison. L’Unité 8200 est l’unité la plus importante de l’armée israélienne comprenant plusieurs milliers de soldats.

Chargée des activités SIGINT interception, enregistrement et décodage de signaux l’Unité 8200 est sous commandement du Brigadier Gl N. Bien que ses quartiers généraux se situent à Camp Glilot à Tel Aviv certaines de ses installations d’écoutes se trouvent sur la base Urim dans le Negev à 30Km de Beersheva mais aussi, ce dont on parle beaucoup moins car particulièrement bien camouflées dans une « réserve naturelle et touristique » dans le ventre du Mont Avital sur les hauteurs du Golan syrien occupé avec des annexes dans le même secteur sur le Mont Bental et le Mont Hermon.

Ces dernières installations épient 24h sur 24 tous les signaux émis en Syrie et au Liban, tout type de communications téléphoniques, internet etc… Cette activité intense d’espionnage a lieu dans un environnement touristique de camouflage particulièrement actif celui principalement de la colonie(kiboutz) de Merom Golan qui a développé des activités touristiques comme un centre équestre avec des chambres d’hôtes, saloon restaurant style Farwest et d’autres activités de randonnées nature.

Merom Golan a été crée en 1967 juste après la guerre des six jours mais cette colonie a été installée là où elle se trouve actuellement dans le cratère du Mont Avital pour des raisons stratégiques surtout pour fournir une couverture civile à des activités militaires d’espionnage intense high tech développées ultérieurement après la guerre de Kippour par l’Unité 8200. Les civils de Merom Golan avait été évacués dans la panique le premier jour de la guerre de Kippour en 1973, les réservistes du kibboutz mobilisés sur place s’y étaient terrés pendant plusieurs jours alors que des unités de tankistes étaient décimées pour ressortir de leurs trous à rats après que l’armée israélienne ait reçu le renfort de l’armée américaine en troupes ( soldats US juifs) et en armement sans lesquels Israël aurait été vaincu.

Toutes les activités SIGINT de l’Unité 8200 sur le Golan sont regroupées dans un système de galeries creusées à l’intérieur du Mont Avital véritable fourmilière avec ces différents niveaux. C’est dans le ventre du Mont Avital que s’activent tous ces espions et hackers de l’armée israélienne qui utilisent les données collectées par les grandes antennes extérieures (voir photos) les traitent et les manipulent grâce à du matériel informatique et high tech des plus perfectionné au monde.

On parle peu de cette base de l’Unité 8200 dans le ventre du Mont Avital – même les « yeux » satellitaires hyper fouineurs de Google la dissimulent pour ne laisser voir que la colonie de Merom Golan – car c’est la raison principale – avec les réserves d’eau du Golan – pour laquelle les gouvernements israéliens successifs ont refusé de rendre le Golan occupé à la Syrie. Le parlement israélien vient tout juste de voter en toute illégalité une loi exigeant un referendum pour la restitution du Golan.

Ces dernières années, les activités de l’Unité 8200 se sont intensifiées dans le monde virtuel avec la création d’une nouvelle Unité placée sous le commandement du col A. ancien commandant de l’unité spéciale des renseignements militaires lui-même sous commandement du Brigadier Gl. N. 
Les champs d’action de cette nouvelle Unité intégrée à l’Unité 8200 : tous les systèmes technologiques les ordinateurs, les réseaux de communication internet, de téléphonie mobile et fixe, les bases de données, les centres de commande et autres systèmes vitaux gérant les infrastructures industrielles, électriques, nucléaires, des communications, des ministères gouvernementaux, les centres financiers, et aussi les centres de commandement militaire. Cette nouvelle Unité est aussi chargée de la défense de systèmes vitaux israéliens.

L’Unité 8200 qui a surnommé Israël « la capitale des écoutes mondiales « déploie également ses ramifications dans le secteur privé grâce à ses ex recrues qui après avoir quitté l’Unité créent des sociétés high tech ayant pour but d’infiltrer et contrôler non seulement le secteur prive mais aussi les institutions gouvernementales et même les infrastructures militaires et de sécurité comme c’est le cas pour le Homeland Security Department des US qui utilise les services de Checkpoint une société créée par Gil Shwed vétéran de l’Unité 8200 et l’un des plus jeunes milliardaires sionistes pour son système de carte d’identité américaine… que le Mossad n’aura ainsi aucun mal à cloner.

Autre vétérans de l’Unité 8200, Yehuda et Zohar Zisapel qui ont vendu 23 sociétés de télécoms dont 7 pour 1 milliard chacune. Jacob « Kobi » Alexander a crée lui Converse Technology qui soustraite les matériels technologiques d’écoutes introduits dans chaque système de téléphonie US.

Deux sociétés créées en Israël, Verint et Narus, ont été chargées par AT&T de l’espionnage des téléphones et communications internet et ont réalisé des opérations de surveillance de masse non seulement aux US mais aussi à l’international.

L’Unité 8200 a pratiquement accès à toutes les communications vocales et données américaines mais aussi à celles d’autres pays. Ce système d’espionnage massif d’individus, d’organisations, de sociétés, d’institutions gouvernementales, et sa capacité à jouer les intrus dévastateurs – infiltration des télécoms libanaises avec pour conséquence le meurtre d’Hariri – est la résultante des activités d’un régime fasciste qui doit être démantelé parce qu’il n’a aucune justification légale et encore moins morale.

Selon asSafir, parmi les plus gros succés de l’Unité 8200 , on peut citer:

1. l’enregistrement des conversations téléphoniques entre l’ancien président Gamal Abdel Nasser et le roi Hussein de Jordanie en 1967. 
2. la surveillance  et le décodage des communications entre l’Iran et le Pakistan dans le cadre de son programme nucléaire. 
3. Sa collaboration avec le renseignement américain pour développer le virus américain qui a attaqué les ordinateurs en Iran.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.