Résistance politique: Indiens ET colons côte à côte dans la lutte au Nouveau Brunswick…

Mise à jour: Le tribunal qui avait rendu l’injonction de lever le blocus vient d’annuler sa décision. Victoire légale (si tant est que la mascarade du système judiciaire en général soit valide…) pour les Mik’maqs et leurs supporteurs dans leur juste lutte contre la fracturation hydraulique en territoires non colonisés… L’oligarchie commence à sentir le vent du boulet. A suivre…

— Résistance 71 —

 

Mur de briques

 

Mohawk Nation News

 

21 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://mohawknationnews.com/blog/2013/10/21/brick-wall/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Les conseils de bandes / de tribus sont des “villes-états corporatistes, entrepreneuriales” ! Le Conseil Mohawk de Kahnawake (MCK) a diffusé une déclaration faisant état qu’il est une entité étatique entrepreneuriale séparé de la confédération iroquoise.

La gendarmerie royale du canada a autorisé des “gardiens de la paix” locaux de nous avertir que nous pourrons être mis en état d’arrestation pour notre soutien de solidarité avec les Mik:maqs Elsipotog du Nouveau Brunswick. Ils résistent en ce moment la fracturation hydraulique intentée par l’entreprise multinationale SWN Resources of Canada and USA sur notre territoire inhérent qui N’EST PAS un territoire de la “couronne”. Les Mohawks de Kahnawake ont distribué des pamphlets de soutien à la résistance et afin de protéger tous les enfants de l’empoisonnement occasionné par la fracturation hydraulique des sols. Nous sommes absolument subjugué par le soutien obtenu du monde entier par les non-autochtones, non-indiens.

Pour bien comprendre les dangers de la fracturation hydraulique pour la santé et l’environnement voir notre article “Rêves de pipe” (https://resistance71.wordpress.com/2013/07/18/neoliberalisme-et-negligence-explosion-dun-train-de-transport-petrolier-au-quebec-suite-bis/ )

Voir également (en anglais):

MNN. “Warrior Cohorts” and the attached McDonald-Laurier think tank report “Canada and First Nations, Cooperation or Conflict”  http://www.macdonaldlaurier.ca/files/pdf/2013.01.05-MLI-Canada_FirstNations_BLAND_vWEB.pdf

Cela résume le calendrier en cours des gouvernements canadien et américain de continuer l’extermination des peuples autochtones. Ils veulent continuer d’essayer de voler nos ressources naturelles et de les exporter dans le monde entier. Les chemins de fer sont détruits pour être remplacés par des pipelines et ce au prix d’explosions, de feu et de la mort d’êtres humains et de l’environnement.

Des fusils furent mis en joue contre des femmes, des anciens et de jeunes enfants désarmés. Nos poupons sont même décrits comme étant des “bébés guerriers” qui pourraient bien mettre en joue les flics canadiens et les bidasses américains armés jusqu’aux dents avec leurs tétines ! Ah-ah ah ah ah ah !!

Des agents provocateurs s’infiltrent pour commencer le conflit et la destruction est mise sur notre dos. La pressetituée fut écartée et la famine d’info commença. Médias alternatifs du monde entier… Prenez le relais (NdT: Ce que fait Résistance 71, entre autres …)

Les flics entrepreneuriaux furent incapables de trouver nos leaders inexistants. Notre leader est Kasatstensera kowa so oiera ou Le grand Pouvoir Naturel. La loi internationale soutient une pleine consultation avec nous ce que nous permettons, en se basant sur l’accord du wampum à deux rangées. Nous avons un mandat spécifique de la Grande Loi de la Paix pour protéger et défendre notre terre et notre peuple.

Nous, gens désarmés, nous rassemblons partout dans nos communautés de l’île de la grande tortue et dans le monde pour demander la paix. Regardez la vidéo “Face à face au blocus Mik’maq, la véritable histoire” (en anglais: : “Showdown Mi’kmaq Blockade – the Real Story” ), notre message est:

 

“Tu ne voleras point !”

2 Réponses to “Résistance politique: Indiens ET colons côte à côte dans la lutte au Nouveau Brunswick…”

  1. ils commencent à criminaliser la protestation des autochtones, voyant que l’opinion publique se mobilise à leurs côtés.

    c’est ce qui se passe églement en Andalousie où ils ont arrêté et retenu en garde vue 48 h le leader syndical à l’origine de l’offensive auto gestionnaire contre les latitifundias ( 60 % des tertes détenus par 3% des propriétaires. la duchesse d’Albe 30 000 hagrassement subventionnée par Bruxelles.

    En Andalousie, l’agriculture comme partout ailleurs en voie de l’être a éré démantelée au profit de l’agro bussiness et ce mouvement dénonce l’apparition de ce fait d’esclaves sans terre à la merci des terra tenientes.

    • oui, mais tout ceci touche à sa fin…Le déclic, l’effet boule-de-neige commence à se produire, on le sent poindre… Maintenant il faut communiquer et s’organiser, internationalement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.