Résistance politique: La nation Mik:maq d’Elsipogtog du Nouveau Brunswick se bat contre l’extraction du gaz de schiste sur son territoire…

Les luttes entre les nations indiennes des Amériques et les gouvernements illégaux coloniaux va s’amplifier. Nous devons soutenir les efforts de ces nations de regain de souveraineté et d’obtenir de véritables réparations sur les dommages causés par plus de 500 ans de colonialisme brutal et sans merci, qui a mené au génocide et à l’exploitation de ressources sur des terres volées.

Le processus est engagé… De plus en plus de colons réalisent la position intenable dans laquelle ils se trouvent. On entend beaucoup parler de « réconciliation » et de « restitution »… Nous reviendrons bientôt sur ces deux notions.

— Résistance 71 —

 

Une manifestation des Indiens canadiens contre le fracturage hydraulique dégénère violemment

 

RT

 

18 Octobre 2013

 

url de l’article original:

http://rt.com/news/canadian-fracking-protest-erupts-violence-333/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Une manifestation anti-fracture hydraulique a dégénéré en violence lorsqu’une centaine environ de policiers ont cherché à contrôler plus de 100 manifestants canadiens qui mirent le feu à des véhicules et menacèrent des policiers à cheval.

La tension a débordé Jeudi lorsque la gendarmerie royale du Canada (RCMP, la “police montée”) a bougé pour démolir les barricades érigées par des membres de la nation indienne Elsipogtog dans la province du Nouveau Brunswick, Canada (NdT: en fait la nation Mik:maq sur le territoire d’Elsipogtog).

Des activistes et des aborigènes locaux ont manifesté depuis une semaine afin de protester contre l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste dans la région. La méthode d’extraction du gaz implique un forage superficiel et une fracturation à basse pression de la terre, ce qui ajoute des milliers de litres de produits chimiques dans les sous-sols, les nappes phréatiques et qui produit une odeur putride provenant des sols.

Au moins 40 personnes ont été arrêtées jeudi pour violation sur le port d’armes, menaces, intimidation, mauvaise conduite et violation d’un ordre de justice, a dit la police montée canadienne Le chef Indien Aaron Sock était parmi ceux qui ont été arrêtés. La police montée (gendarmerie royale) a affirmé qu’un moins un coup de feu a été tiré jeudi par quelqu’un d’autre qu’un policier et qu’au moins cinq véhicules de police ont été mis en flammes. Ils enquêtaient toujours sur la possibilité que des explosifs aient pu être implantés sur la scène et que des manifestants jetaient des pierres et des bouteilles, ainsi que le pulvérisage d’une sorte de liquide sur les policiers.

“La gendarmerie royale a travaillé diligemment avec toutes les parties impliquées dans l’espoir d’une résolution pacifique. Ces efforts n’ont pas été couronnés de succès. La tension montait et de sérieux actes criminels sont commis”, a dit la gendarme Julie Rogers-Marsh dans un communiqué de presse. “Il y a eu des menaces faites à des employés qui travaillaient avec une entreprise privée de sécurité sur le site, ainsi que des infractions sur les armes à feu, des incidents d’intimidation, de mauvaise conduite sur la voie publique et autre attitude criminelle. Pour ces raisons et pour s’assurer de la sécurité publique, une action de police fut requise.

Le chef Sock diffusa une note d’éviction à la société SWN Resources Canada il y a deux semaines, avertissant que l’entreprise gazière et pétrolière devait quitter le territoire autochtone. SWN cherche à commencer des tests sismiques avant de commencer la fracturation des sols pour l’extraction du gaz de schiste.

Les Nations Premières (indiennes), mobilisées sur la ligne que l’exploration énergétique constitue une invasion de leur terre tribale, ont commencé à bloquer l’autoroute 11 entre Rexton et Sainte-Anne-de-Kent. Cette action a occasionné une décision judiciaire le 3 Octobre, ordonnant aux manifestants de rester hors de la route.

Le fureur en ébulition en vint à érupter jeudi matin lorsque des gendarmes s’avancèrent sur l’autoroute pour forcer les manifestants hors de celle-ci. Ce qui s’ensuivit demeure incertain. Les leaders natifs maintiennent que la police les a provoqué en dégainant leurs armes, tandis que la RCMP dit qu’elle n’a pas eu d’autre choix que d’engager les manifestants.

Susan Levi-Peters, ancienne chef de la nation d’Elsipogtog a dit au journal du Toronto Globe and Mail que le conflit a très vite dégénéré après que le chef Sock fut appréhendé par les autorités. Des photos de Sock menotté furent diffusées régulièrement sur Twitter dans la journée, inspirant des messages de solidarité pour la tribu venant de partout.

D’autres disent que le chaos a commencé lorsque des coups de feu furent tirés, soit par la police, soit par un activiste.

“La situation est très volatile”, a dit Levi-Peters. “C’est une confrontation frontale entre le peuple et la gendarmerie maintenant et les guerriers sont au milieu encerclés par la RCMP, elle-même encerclée par le peuple.”

Publicités

11 Réponses to “Résistance politique: La nation Mik:maq d’Elsipogtog du Nouveau Brunswick se bat contre l’extraction du gaz de schiste sur son territoire…”

  1. Vidéo de soutien de la militante Mohawk Ellen Gabriel (Oka 1990) à la nation Mik:maq en lutte au Nouveau Brunswick:

  2. ragnarDaBreaker 18.10.2013 06:42

    Where is Greenpeace when big business is going to spoil the land with poisonous chemichals? They keep their mouth shut, everything goes as planned.

    dans les commentaires – greenpeace ahahahah

  3. Après Wounded Knee, je crois que c’est la première fois que j’entends parler d’un vrai soulèvement d’un peuple indien contre ses colonisateurs, non ? C’est révélateur de l’époque, serions-nous arriver au Tep Zeni (Point Zéro) comme disaient les Mayas ? Je dévore littéralement toutes infos à ce sujet. J’aimerais juste savoir comment à notre niveau nous pourrions aider ces peuples ? Leur victoire nous apprendrait beaucoup et nous montrerait le chemin… Merci de continuer à nous informer c’est déjà beaucoup. A+

    • Recherchez Oka 1990, Kanahwake, territoire Mohawk… Le plus gros siège après Wounded Knee 1973.
      Les aider, c’est nous aider… Parlez-en autour de vous, diffusez l’info.
      L’occidental affranchi du dogme de l’idéologie dominante se tenant côte à côte avec ses frères colonisés (amérindiens, africains etc…) est le salut de l’humanité.
      Ensemble nous y parviendrons !

  4. On détruit une région entière avec l’extraction des schistes bitumineux, qui a aussi pour conséquence de détruire les territoires des populations autochtones et cela pour des siècles et des siécles et pour l’instant, ça ne fait guère bouger grand monde, parce qu’on fait miroiter la manne financière pour le pays qui ne profite d’ailleurs qu’à quelques uns, puisque la mobilisation massive des québéquois a permis d’entraver le projet d’augmenter considérablement les droits d’inscription à l’université.

    • C’est le conflit des Indiens à resoudre également entre les « conseils de bandes » au Canada et « conseils de tribus » à yankland qui sont les marionnettes des gouvernements des banquiers et pilotent le business de l’intérieur, contre la gouvernance indienne traditionnelle qui refuse les conseils « injuns » vendus à l’oligarchie…
      Si nous, occidentaux prenons positions avec les sociétés traditionnelles autochtones, les conseils gouvernementaux perdront définitivement toute crédibilité, qu’ils ont déjà perdu, mais pas encore à la « face du monde »…

  5. il y a une conscience globale que les prédateurs capitalistes sont à l’oeuvre partout et achétent tous ceux qu’ils peuvent acheter, pour poursuivre leur prédation, mais il n’y a pas encore de mouvement de fond, tellement le pouvoir et l’accession au pouvoir corromp, même si les manifestations d’opposants pour diverses causes sont nombreuses, chacun opére dans son coin pour son petit business.

    Un exemple des GAP, où il semblerait que la commune veuille reprendre des activités, tant que les salariés ne prendront pas en mains la direction pour s’impliquer dans la gestion de l’entreprise et à tous les niveaux, il n’en résultera qu’un moindre mal, car ceux qui seront gardés reniendront à leur train train quotidien de salarié et quans l’entreprise battra de l’aile, avec la corruption des élus, qui puiseront dans les caisses pour combler les déficits, car ils n’ont aujourd’hui aucune compétence et ne souhaite pas en avoir, artrement que parader.

    Autre chose est une autre expérience en cours pour les pecheurs de sardines de Douarnenez, qui ont pris en mains l’ensemble du processus, une vingtaine de pêcheurs impliqués dans l’affaire pour sauvegarder la ressource : le retour à des méthodes de pêche anciennes avec filets qui n’abime pas le poisson, on ne pêche pas le samedi et dimanchen les jours de tempête, ce qui sauvegarde la vie familiale et la constrcution d’une usine de mise en boites et la labelisation du produit :

    pas besoin des élus pour cela et qu’on commence à baisser les rémunérations de ces bons à rien et le cumul de fonctions qui ne sert qu’à toucher l’argent des jetons de présence et on y verra plus clair.

      • Ces crises ont ceci de bons, faire comptrendre que les élus ne gérent plus rien et ne sont que des parasites pour la société et que les différentes filières doivent reprendre leurs activités en mains et virer ces élus et commencer à baisser drastiquement leurs émoluments et tous ceux qui autour vivent de cette manne publique et passer sous controle par des obligations de résultats de ceux qui font tourner la machine, soit l’économie comme les pêcheurs de Douarnenez et finis les subventions qui ne servent qu’à assurer la tranquillité des élus convertis en dette et payés de nouveau par le peuple.

  6. […] 1992. Au vu des évènements se déroulant dans la province du Nouveau Brunswick en ce moment où la nation Mik:maq est en lutte pour sa souveraineté sur ses territoires violés et doit faire face à la violence et la brutalité renouvelée de […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.