Résistance politique: Devant la fange politico-étatique et ses impasses irréversibles, voyons les solutions existantes…

La souveraineté inhérente des Haudenosaunee (Iroquois)

 

John Kane

 

juin 2013

 

url de l’article original:

http://www.letstalknativepride.blogspot.jp/2013/06/the-inherent-sovereignty-of.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

En 1776, quand un groupe de sujets britanniques voulurent se séparer de leur empire, il y avait plus qu’une bataille qui devait être combattue. Ils avaient besoin en premier lieu d’une raison, d’une philosophie que le reste du monde (l’Europe en particulier) pourrait embrasser pour une telle révolte. Cette raison fut mise en place dans la déclaration d’indépendance des treize états des Etats-Unis d’Amérique. “Nous considérons ces vérités être évidentes par elles-mêmes, que tous les hommes sont créés égaux, qu’ils sont autorisés par leur créateur à certains droits inaliénables et que parmi ceux-ci figurent la liberté, la vie et la poursuite du bonheur.” Quoi qu’il en soit, pour les Européens, cette vérité n’était pas évidente.

Sous le joug des monarchies européennes, tous les hommes n’étaient pas vus égaux et les droits ne provenaient pas de la création mais du trône, des familles royales. La “souveraineté” des monarques était dérivée du plus gros mensonge jamais dit par l’humain: que “dieu” avait accordé un pouvoir absolu et “divin” à certains élus pour régner sur les autres. Les rois et reines d’Europe règnaient en utilisant le pur mythe qu’ils avaient été choisis par dieu pour faire usage du pouvoir absolu et sans limite sur tout homme sur terre. La vaste majorité, ceux qui ne sont pas choisis par dieu, n’ont aucun droit inhérent à la liberté ou à la poursuite du bonheur sur terre. Tout privilège provient du trône et même la vie était un privilège donné ou limité à la discrétion de ces “règnants”.

Pendant des milliers d’années, les Haudenosaunee (NdT: littéralement “le peuple des grandes maisons” aussi connu sous le nom d’Iroquois) ont vécu dans un monde où seule la Nature et l’ordre naturel des choses donnaient un sens à la vie. La souveraineté était inhérente, elle était un  droit de naissance, elle était “inaliénable”. Le respect des voies de tous les éléments de la création guida notre propre voyage au travers des générations. Le pouvoir et l’autorité de nous occuper de nous-mêmes était un droit individuel et un devoir moral. Notre souveraineté n’était pas un droit collectif mais un droit que nous défendions collectivement. Notre peuple n’était pas “gouverné” ou mené par quelques privilégiés, mais au contraire était servi par eux. Le consentement direct du peuple était nécessaire pour toute décision majeure à prendre. Ceci fut le rationale, le modèle, pris par ceux qui rompirent avec leur monde blanc et qu’ils vendirent au reste du monde comme la “grande expérience” que sont les Etats-Unis d’Amérique, du moins sur le papier…

La “déclaration d’indépendance” édictait de fait que “les pouvoirs justes” d’un gouvernement dérivaient ces pouvoirs du “consentement des gouvernés”. La claire implication de ceci était que le pouvoir émanait du peuple et que toute “autorité” n’émanant pas du consentement du peuple ne pouvait pas être juste. Ceci était en provenance directe de la philosophie et de la voie des Haudenosaunee. Ceux qui étaient choisis pour des responsabilité spécifiques n’étaient pas entraînés comme leaders mais étaient en fait placés comme serviteur de leur peuple, à leur service. Les jeunes USA promirent d’adopter ce concept également. Mais les responsabilités se confondent souvent avec l’autorité, spécifiquement pour ceux qui ont vécus des siècles sous le joug d’une hiérarchie, d’un système de classes, d’un système de domination fait de disparités. Les influences du système européen non seulement corrompirent les intentions de leurs enfants, mais au bout du compte firent des dégâts également dans notre voie, dégâts qui survécurent les âges également.

Ne vous leurrez pas. Que les citoyens des Etats-Unis (et du Canada) voient maintenant leurs positions d’élus du peuple comme positions de “gouvernant” plutôt que de “serviteurs”, qu’ils acceptent l’extinction de leurs droits de naissance et leurs droits et privilèges comme “dons” de ces “gouvernants”, les Haudenosaunee eux ne le voient pas du tout comme cela ! élus soit par vote ou sélectionnés au travers des clans, ceux choisis par les gens du peuples sont des serviteurs. Ceux qui s’assoient dans les conseils au nom de leur peuple n’ont aucune autorité pour et par eux-mêmes. Les résolutions, les décisions et les propositions ne peuvent être faites qu’après le consentement du peuple, des membres de la communauté.

Comme notre souveraineté demeure investie dans le peuple, la surveillance constante de l’autorité de notre peuple mise en place par l’autorité assumée et abusive du “leadership tribal” par des officiels gouvernementaux non-indigènes doit être dénoncée. Ce que certain regarde comme une “nation” est en fait, “le peuple”. La “nation” n’est pas un conseil, un chef, un président, un PDG ou un fiduciaire. Encore et toujours, ces gens sont des serviteurs du peuple.

Nos modes de vie sont les moyens de notre survie. Le droit de nous occuper de nous-mêmes est une assertion de notre droit inhérent, de notre souveraineté. Le commerce qui s’effectue au travers de nos territoires et entre nos territoires est le commerce le plus vital et le plus productif que nous avons. Notre commerce individuel de nation à nation est un commerce de nation à nation et est une transaction d’un territoire indigène à un autre. Un acte d’agression par un gouvernement non-autochtone, une agence ou un officiel contre un individu se livrant à une action légale sur un territoire indigène ou entre des territoires indigènes est un acte d’agression contre nos nations.

Violer la souveraineté d’un individu, viole la souveraineté de nous tous. Le commerce effectué d’un territoire indigène à un autre par notre peuple est un acte souverain dans l’utilisation libre et la jouissance de nos territoires et nous avons le droit de nous occuper de nous-mêmes sans interférences, que le commerce soit pratiqué par des individus ou par une agence ou un représentant du peuple.

 

=  =  =

John Kane est un Mohawk de Kanahwake, activiste politique, résidant en territoire Seneca. Il est l’hôte de l’émission de Radio “Let’s Talk Native Pride”.

13 Réponses vers “Résistance politique: Devant la fange politico-étatique et ses impasses irréversibles, voyons les solutions existantes…”

  1. Ingérences, prise de pouvoir, déréglementation…
    J’ai toujours eu un penchant pour un état en particulier, et pourtant je n’y ai aucune famille, aucuns liens, rien. Il s’agit d’Haïti. Cette ile m’a toujours plu, je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça.
    À la suite du tremblement de terre de Janvier 2010, j’ai pris réguliérement des nouvelles de cette république (!), mais j’ai vite constaté qu’il était plus facile de cambrioler Fort Knox, que d’avoir des infos…
    Et, ô miracle, une journaliste canadienne y est allée, et a fait un article sur la reconstruction. J’ai une imagination débordante quand je pense aux ravages que peut provoquer l’Occident, mais là j’avoue avoir été –
    presque – étonné…

  2. Et les Celtes, ils vivaient comment ?

  3. Le plus grand mensonge de tous les temps : la monarchie de droit divin, inventée par l’église pour son propre profit et destinée à utiliser les royautés à guerroyer au nom des religions dans toute l’Europe; contre d’abord les églises dissidentes : le protestantisme, car le catholicisme et tous ses massacres n’a été établi que dans 3 pays : l’Espagne, la France et l’Italie faisant croire que la papauté régnait sur l’Europe entière et ce sont ces 3 pays qui sous l’égide de l’église ont commencé l’extermination des peuples et la légitimation de l’extermination des peuples d’Amérique du nord et d’Amérique latine, tout en condamant les peuples européens pour des siécles à l’illétrisme, meilleur moyen pour les dominer !

  4. Paracelse avait dit : a Luther et au Pape, je donnerai du fil à retordre ………

    C’est CHARLEMAGNE qui s’est fait couronner par le pape ……

  5. C’est là que l’imposture a commencé ! car point de pape avant et seulement un évêque de Rome ! et c’est là que les monarchies et l’église ont travaillé de concert pour réduirer les peuples à leur merci, en commencant l’évangélisation forcée des peuples !

    • +1
      L’alliance du prêtre, du juge et du général (seigneur de la guerre) est le début de la force coercitive étatique. Il faut éradiquer cette alliance à laquelle depuis se sont mêlés banquiers et affairistes.

  6. le commencement, c’est le constantinisme ………

    Et souvenez vous : s’ils n’ont plus peur du diable, ils n’auront plus besoin de dieu

    • oui, à ce sujet nous travaillons en ce moment à la traduction d’une partie d’un texte essentiel pour comprendre le colonialisme occidental et l’imposture de l’église depuis le départ. Ce texte a été écrit par un prêtre (canadien) qui a été excommunié pour sa défense des nations autochtones et la dénonciation des méfaits de l’église alliée plus tard au « gouvernement » usurpé du Canada (cela a fonctionné de la même façon au pays du goulag levant, mais le texte se concentre sur l’aspect canadien du problème…).
      Ce texte va en laisser plus d’un sur le c… soyons-en certain !
      L’imposture de la religion est incommensurable…

      • si mes souvenirs sont bons, le christianisme ne dépendait pas de ROME, Saint Martin était à Tours ???- je ne me souviens plus très bien, j’ai passé ma vie à lire ……….. C’est un breton qui a du écrire sur le christianisme primitif …….. et le celtisme ……

        Attendons donc le Canada ……….

        • Ce texte sur lequel nous travaillons expliquent très bien l’origine de la « doctrine papale de la découverte » du XVème siècle… Ceci fut subséquemment appliqué à l’ensemble de la colonisation… C’est impressionnant… On a appris un paquet de choses…

  7. La mise en place du pouvoir de l’église date bien de Charlemagne, qui a crée de façon concomittante le corps de l’aristocratie, ducs, comtes, en leur distribuant des terres ( Ies actes d’appropriation des seigneurs ) pour lutter contre les envahisseurs à l’intérieur, notamment les wikings qui pillaient à l’embouchure des fleuves ) et lui guerroyait à l’extérieur contre les saxons dans le nord paiens les forcant à se convertir sous peine de mort, ce qu’il ne réussit qu’à moitié et en Espagne contre les musulmans. il crée le corps de missi dominici pour administrer le territoire, un corps qui comprenait un administrateur et un ecclésiastique, avec les même droits attributions de taxes pour l’église et donc de terres et les 1ers prêtres envoyés dans les villages, autorisés à se marier au départ mais interdits par la suite pour qu’ils ne puissent accumuler des biens privés et que tous les biens retournent à l’église.

    Et de cette infrastructure, qui se constitua au fil des siécles, il leur fut facile de se transporter dans le nouveau monde et de massacrer tout en évangélisant le peu qu’il restait d’amérindiens et de se décréter maitres du monde.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.