Syrie et 3ème guerre mondiale: La guerre sioniste d’Obama (Press TV)

Obama va faire une guerre “sioniste” en Syrie (Analyste)

 

Press TV

 

8 Septembre 2013

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/09/08/322716/obama-waging-zionists-war-on-syria/

 

~ Traduit de l’anglais ar Résistance 71 ~

 

Un analyste prominent dit qu’en tombant dans le piège sioniste de la guerre contre la Syrie, le président américain Obama va provoquer une “crise irréversible” au Moyen-Orient, ajoutant encore à son palmarès criminel, rapporte Press TV.

Dans un article publié sur le site internet de Press TV samedi, l’universitaire et écricain iranien Dr. Ismail Salami a dit que le lobby sioniste, incluant l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), l’Anti-Defamation League (ADL) et la Republican Jewish Coalition (RJC), sont derrière la campagne de guerre d’Obama contre la Syrie.

“Obama devrait y réfléchir à deux fois plutôt que de suivre n’importe quel appel du pied des sionistes. La liste de ses crimes s’allonge de jour en jour et la corde sioniste qu’il tient dans les mains est en fait une corde pourrie”, a écrit Salami

Salami a villipendé le fait que le président américain réagisse au doigt et à l’œil lorsque ses maîtres sionistes, qui n’ont aucune limite à infliger des pertes humaines et à plonger la région entière dans une crise éternelle et irréversible, le sifflent.

La réthorique de guerre contre la Syrie s’est intensifiée après que les forces d’opposition soutenues par l’étranger aient accusé le président Bachar Al-Assad d’avoir lancé une attaque chimique sur un fief militant dans la banlieue de Damas le 21 août.

Damas a véhémentement nié les accusations, disant que cette attaque a été perpétrée par les militants eux-mêmes comme opération fausse-bannière.

Le 31 août, Obama a dit qu’il avait décidé que Washington devait prendre des mesures militaires contre le gouvernement syrien, ce qui voudrait dire des frappes militaires unilatérales sans mandat de l’ONU.

Obama a dit que malgré qu’il ait pris sa décision, il mènerait le cas devant le congrès des Etats-Unis, mais il a ajouté qu’il était prêt à ordonner une action militaire contre la Syrie et son gouvernement à tout moment.

Mercredi, le comité du sénat pour les afffaires étrangères a voté à 10 contre 7 en faveur d’une résolution autorisant Obama et son gouvernement à attaquer la Syrie.

Les officiels du gouvernement Obama se sont embarqués dans une campagne de lobbying extensive à Capitol Hill. Quelques 250 membres et leaders de l’AIPAC sont en train de planifier de prendre d’assaut les couloirs du congrès la semaine qui vient pour persuader les parlementaires américains de voter une résolution autorisant d’attaquer la Syrie.

Salami a réfuté les proclamations humanitaires d’Obama vis à vis de la Syrie en argumentant que le président américain ne peut montrer aucune sympathie pour le peuple syrien “tout en étant parfaitement au courant de qui sont les véritables coupables derrière les récentes attaques chimiques d’un côté et de l’autre, il est totalement froid et indifférent envers la destinée tragique de femmes et d’enfants tués sur son ordre en Afghanistan, au Pakistan, en Somalie, au Yémen, etc…”

L’analyste a noté l’escalade dans les assassinats par attaques de drones depuis qu’Obama est président, disant: “La guerre des drones d’Obama s’est accélérée à un degré devenu maintenant ridicule et déplorable et ceci est assez pour en faire un criminel de guerre dans une cour de justice équitable.”

“Sardoniquement, lorsque Obama a accepté son prix Nobel de la Paix en 2009, il a autorisé encore plus d’attaques de drones que George W. Bush n’avait approuvé durant sa présidence.” A écrit Salami.

Les Etats-Unis utilisent souvent le moyen de l’assassinat par drones pour atteindre des cibles au Pakistan et dans d’autres pays incluant le Yémen et l’Afghanistan.

Washington affirme que ses attaques ne touchent que des cibles militantes, néanmoins la liste des victimes montre que des civils pakistanais et autres sont très souvent victimes de ces attaques non légiférées par l’ONU.

Obama a récemment défendu le fait que l’utilisation controversée de ses drones ne se fait qu’en état de “légitime defense”.

L’ONU quant à elle dit que les attaques de drones américains au Pakistan sont devenus un défi croissant au droit international.

9 Réponses vers “Syrie et 3ème guerre mondiale: La guerre sioniste d’Obama (Press TV)”

  1. Est-il vrai que le renouvellement du bail de la FED arrive à expiration cette année ? Il a été signé en 1913 pour 100 ans. Il va donc repartir pour 100 ans, encore, sans que nous puissions rien faire ?

  2. Obama ne craint rien,il va s’évaporer dans une de ces citées souterraines si une guerre atomique éclate, avec tous ses amis criminels comme lui.Nous on va continuer payer comme toujours si on vit encore.

  3. Gilles Gomel Says:

    Bonjour.

    Je suis tombé sur un article qui mérite vraiment toute la publicité possible (même si cela paraît un peu trop beau). Je l’ai traduit et posté sur mon blog :
    http://www.la-langue-verte-et-la-cuite.com/
    Merci.

  4. Selon des récits des populations qui vivent là où se produisent ces attaques par drones et qui sont les premières à savoir qu’elles font de nombreuses victimes civiles (au mauvais endroit, au mauvais moment), les victimes ne sont pas seulement ceux qui meurent ou sont blessés. L’ensemble de la population vit dans un état de terreur. Un monsieur raconte, les attaques le plus souvent ont lieu de nuit. Il entend alors les drones venir de loin. Il a peur, peut-être est-il au mauvais endroit, au mauvais moment, comment savoir. Les drones sont sur lui. La terreur le prend. Ils passent. Ouf ! ce n’est pas pour cette fois. Les drones passent, le stress reste. Ce monsieur à perdu le sommeil, sa santé s’en ressens, la peur est devenue permanente. N’importe qui peut être victime aléatoire, cette nuit, demain… ce n’est pas cela qu’on appelle du terrorisme ?

    • Bien sûr, le monde du pouvoir coercitif (étatique) est fondé la dessus, la peur…
      Nous l’avons dit souvent et le redirons sans cesse: les plus grands terroristes sont les États, la « guerre contre le terrorisme » est la guerre contre les États.
      C’est l’évidence même.

      • Je dirais plutôt que la guerre contre le terrorisme est la guerre des états contre les peuples. Guerre préventive contre la légitime insurrection. De même que pour les nazis d’antan, les terroristes étaient ceux que nous appelons résistants.
        C’est cela notre réalité, avec cette criminalisation de la dissidence qui progresse et cette confiscation du pouvoir de la nation par des intérêts «  » »supérieurs » » » » Mais constitutionnellement parlant, il y a un fossé infranchissable entre le concept de nation (entité abstraite, citoyens notion exclusive, élisant non plus des mandataires mais des dirigeants, des décideurs) et celui de peuple souverain (constitué de personnes concrètes, habitants décidant ensemble de leur propre destin)

        • oui de l’autre sens si vous voulez… Vu du côté des peuples, la guerre contre le terrorisme c’est la guerre contre l’état de manière générale, plus grand générateur de terrorisme domestique et au-delà de ses frontières. Le pouvoir coercitif est l’ennemi des peuples et seul le pouvoir étatique est coercitif. Les sociétés sans État sont des sociétés à pouvoir non-coercitif dilué dans le peuple. Elles sont le paradigme perdu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :