Guerre en Syrie: Poutine donne une leçon de diplomatie à l’occident…

Très marrant de voir d’un côté la presse atlantiste va t’en guerre de France (Libération, Le Monde, Figaro en tête de liste) présenter les propos du président russe comme étant un « rétropédalage » sur la Syrie, disant, comme pour influencer les politicards girouettes pour les débats de l’assemblée, que « La Russie envisage une action contre le régime d’Al Assad… » ; tandis que la presse russe et moyen-orientale (et alternative occidentale) présente l’entretien de Poutine avec les journalistes comme une leçon de diplomatie, disant que   toute action en dehors du CS de l’ONU ne serait que pure agression et violation du droit international… Ce qui est juste dans le contexte étatique auquel nous faisons logiquement face.

Ci-dessous, un condensé de cet entretien réalisé par RT, où Poutine donne à l’occident une leçon de diplomatie et de droit international, qui renvoit les énervés de la gâchette occidentaux à leurs pathétiques études néo-conservatrices impérialistes, sionistes et belliqueuses. Dans cet entretien, Poutine, profitant de la haute position morale qu’il occupe vis à vis de l’occident arrogant et belliciste, joue finement sur tous les terrains: politique, géopolitique, affectif, économique et termine sur une note de mise en garde fine (le dernier paragraphe fait allusion à des livraisons potentielles de S-300 ou 400 à l’Iran voire au Hezbollah… qui sait ?…)

Le monde mesure t’il la chance qu’il a qu’il y ait toujours un Poutine alentour ? Dans ce contexte de marasme étatique prévu et prévisible, il est le phare de l’espoir des nations obsolètes… Il est plus que jamais le garant de la paix mondiale en l’état actuel des choses !

— Résistance 71 —

 

Poutine met en garde contre toute action militaire contre la Syrie contournant le Conseil de Sécurité de l’ONU

 

RT

 

4 Septembre 2013

 

url de l’article original:

http://rt.com/news/putin-syria-interview-ap-387/

 

~ Traduit de l’an glais par Résistance 71 ~

 

La Russie a besoin de preuves convaincantes, pas de rumeurs, de la part des experts de l’ONU, que des armes chimiques ont été utilisées en Syrie a dit le président russe dans un entretien avec First Channel et Associated Press. Ensuite ce sera le rôle du conseil de sécurité de l’ONU de décider de la suite des évènements, a t’il dit.

Parlant a des journalistes de la chaîne de TV russe First Channel et d’AP, le président Vladimir Poutine a fait un nombre de remarques décisives en regard de la supposée attaque chimique dans le conflit syrien, qui a provoquée une menace d’attaque militaire des Etats-Unis sur la Syrie.

Nous croyons qu’au strict minimum nous devrions attendre les résultats de l’inspection de la commission de l’ONU en Syrie.  Nous croyons qu’au minimum les résultats de la commission d’inspection de l’ONU en Syrie devraient être prêts.”, a dit Poutine, ajoutant  que jusqu’ici aucune information n’était disponible sur quel type d’agent chimique avait été employé dans l’attaque près de Damas et qui l’avait perpétré.

J’ai déjà dit que je trouve absolument ridicule de dire que les forces gouvernementales syriennes, qui sont sur une mission offensive et dans certaines régions ont encerclé les soi-disant rebelles et sont en train de les finir, que les forces armées syriennes ont utilisé des armes chimiques prohibées”, a dit Poutine. “Elles savent parfaitement bien que ceci serait la cause de graves sanctions et même d’une opération militaire à leur encontre. Ceci serait stupide et totalement illogique.”

Nous partons du principe que si quelqu’un a des informations sur l’utilisation d’armes chimiques par l’armée régulière syrienne, alors ces preuves doivent être présentées au conseil de sécurité des Nations-Unies et aux inspecteurs de l’ONU”, a dit Poutine, insistant que la preuve se devait d’être “convainquante” et non pas fondée sur des “rumeurs” ou toute autre forme de renseignement résultant “de données d’écoutes”, de conversations, etc… “Mème aux Etats-Unis, des experts doutent du bien-fondé des faits présentés au gouvernement. Ces experts n’excluent pas la possibilité que l’opposition syrienne ait effectué une action de provocation planifiée au préalable afin de donner à leurs sponsors une raison pour une intervention militaire”, a t’il reconnu.

Poutine dit “ne pas exclure” que la Russie prenne part dans une opération militaire s’il est prouvé que le gouvernement syrien soit derrière cette attaque, mais qu’il insistait néanmoins qu’en accord avec le droit international, une décision du conseil de sécutité de l’ONU était requise pour ce faire.

Toutes autres raisons et moyens donnant une ‘excuse’ à une intervention militaire contre une nation souveraine sont inacceptables et ne peut pas être qualifiées autrement que par le mot d’agression”, a noté Poutine.

Répondant à une question concernant l’enregistrement vidéo d’enfants supposés être décédés des suites de l’attaque chimique près de Damas, Poutine a qualifié les images de ces enfants morts “d’horribles”.

“Les questions sont en fait qu’est-ce qu’il s’est passé et qui est responsable. La vidéo montrée ne répond aucunement à ces questions.”, a dit Poutine, partageant l’opinion que la vidéo de référence est une compilation faite par des militants qui, de l’avis même des Etats-Unis, ont des liens avec Al Qaïda et sont connus notoirement pour commettre des atrocités sans nom.

Poutine a recoommandé de faire attention au fait que dans la vidéo montrant des enfants morts, il n’y a pas de parents, de membres de la famille des enfants ou même de personnels médicaux, tandis que les personnes apparaissant dans la vidéo demeurent non-identifiées. Aussi terribles les photos soient-elles, ceci ne prouve en rien la culpabilité de quiconque, a dit Poutine et a appelé pour une enquête approfondie de l’incident.

La Russie remplit des contrats d’armement avec la Syrie “parce que nous croyons que nous travaillons avec un gouvernement légitime et que nous ne violons ni les lois internationales, ni nos obligations”, a assuré Poutine, insistant que l’ONU n’avait imposé aucune sanction sur l’exportation d’armes vers la Syrie.

Il a confirmé que Moscou avait signé un contrat avec Damas pour la livraison de systèmes complexes de défense anti-aérienne S-300. Le système S-300 est quelque peu démodé a dit Poutine “bien qu’ils doivent être un peu meilleurs que les missiles patriots américains”.

La Russie a déjà déployé pour elle-même les nouveaux systèmes S-400 et les S-500 à venir “et ceux-là sont très certainement des armes extrêment efficaces” a ajouté Poutine.

Nous avons un contrat de fourniture de missiles S-300, et nous avons déjà fourni une bonne partie, mais pas tout, parce que nous avons décidé de surprendre ces livraisons pendant un moment. Mais si nous voyons que la loi internationale est violée, nous reconsidèrerons nos actions futures, incluant la livraison de telles armes sensibles en certains endroits du monde,” a t’il promis.

Une Réponse vers “Guerre en Syrie: Poutine donne une leçon de diplomatie à l’occident…”

  1. J’adore l’humour de Poutine:
     » Le système S-300 est quelque peu démodé a dit Poutine “bien qu’ils doivent être un peu meilleurs que les missiles patriots américains”. 🙂 :-):-)
    « Et nous, nous avons encore les S-400 et S-500 à venir »
    Autrement dit, me chatouillez pas, les ricains, j’ai pas envie de rigoler…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :