Résistance politique: Modèle de processus consensuel dans la société iroquoise…

Tout est possible lorsque le politico-économique est décidé localement et le consensus obtenu au travers d’une société horizontale. Une fois de plus, il est de plus en plus évident que nous avons beaucoup à apprendre des nations indigènes des Amériques et de tous les peuples colonisés.

La solution est là, locale, et ne pourra être mise en pratique efficacement que lorsque nous aurons enfin compris que notre organisation sociale doit sortir du carcan oppresseur de l’état, des institutions et des entités décisionnaires n&ayant rien à voir avec nous, le peuple… Les Iroquois le savent depuis environ le XIIème siècle, qui fut en Europe jusqu’à la fin XVème siècle, la période des cités médiévales indépendantes et fédérées.

L’état a détruit le consensus et imposé la société pyramidale oligarchique, il est le résultat de la division au sein des peuples, qui par essence, favorise la minorité accapareuse.

— Résistance 71 —

 

Décisions, décisions

 

Mohawk Nation News

 

2 Août 2013

 

url de l’article original

http://mohawknationnews.com/blog/2013/08/02/decisions-decisions/

 

— Traduit de l’anglais par Résistance 71 —

 

Comment résolvons nous les problèmes en utilisant le processus de prise de décision consensuelle des Mohawks ? Divisez le groupe en trois clans: clans du loup, de la tortue et de l’ours. Asseyez-vous en cercle chacun faisant face à l’autre en égal. Utilisez le critère de base: paix, rectitude et pouvoir.

Le problème: prétendez être des gens d’une réserve indienne où un train a déraillé et percuté le centre de la communauté. Dix personnes sont décédées. Ils vont être dépassés très vite par le FBI, les services sociaux, les médias, les conseillers psy, les opérations caritatives, les curieux, les autorités et les représentants de l’entreprise de chemins de fer impliquée. Les gens ont besoin de se rassembler avant d’être sous les feux de la rampe.

Le clan du loup délibère en premier. Après avoir discuté les multiples facettes de l’horreur de l’évènement, ils parviennent à trois bonnes idées. D’abord, demander à des observateurs neutres de gérer ceux de l’extérieur ; puis demander à un groupe neutre d’être au front pour faire tampon ; troisièmement, les clans gèreront les victimes, les familles et la communauté. Tout le monde veut la paix. Ces trois décisions sont passées par dessus le feu au clan de la tortue, qui les discutent. Ils sont d’accord avec les trois idées et développent plus avant la troisième. Puis ceci est passé au dessus du feu au clan de l’ours qui discute et entérine les décisions des deux autres clans.

Ceci constitue la voie traditionnelle des Haudenosauneee (Iroquois) pour résoudre des problèmes. Chaque personne doit participer de façon à ce que le niveau de connaissance soit élevé et discuté jusqu`à compréhension. Une résolution est alors atteinte pour l’intérêt commun. Il est essentiel qu’il y ait une unité d’esprit.

La structure de la prise de décision dans la loi internationale et la règle de la loi provient de la constitution iroquoise, Kaianere:kowa ou la grande loi de la paix. Elle est faite et conçue pour que le monde entier arrête la guerre. La constitution des Etats-Unis fut fondée sur cette philosophie de l’égalité et de chacun à une voix. Les outils pour résoudre les problèmes sont basés sur notre relation avec le monde naturel. Le problème est que les Etats-Unis ont maintenu leur système commercial hiérarchique en leur sein. La charte de l’ONU est fondé sur la constitution des Etats-Unis avec le même inconvénient. Chacun a la responsabilité, le devoir de sauver la véritable règle de la loi dans le monde.

Le processus de prise de décision donne à chacun une voix. Leurs pensées et sentiments sont validés. Ils n’attendent pas après une information fabriquée pour que des décisions soient prises par une minorité de personnes, décisions qui sont ensuite appliquées de force. Chacun doit rechercher la vérité.

http://www.youtube.com/watch?v=DlUpmv4oZrY

Prise de décision de consensus:

http://www.seedsforchange.org.uk/consensus

2 Réponses vers “Résistance politique: Modèle de processus consensuel dans la société iroquoise…”

  1. Le principe de l’arbre à palabres.
    D’ailleurs, on finit toujours par s’entendre avec ses ennemis mais jamais avec les faux-culs (dicton russe)

    • oui.. pas plus faux-cul que l’entité américaine, demandez aux Indiens… Plus de 400 « traités » illégaux de toute façon et… aucun n’a été respecté.
      Signer un accord avec les yanks, c’est savoir que rien ne sera respecté, sauf si on a les moyens de pouvoir leur botter le cul en cas de traitrise… Toute la politique yankee est fondée là-dessus !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :