Une leçon de servitude: Résistance libanaise, Israël et le caniche « Union-européenne »…

Tzipi et le “Guardian”

 

Gilad Atzmon

 

23 Juillet 2013

 

url de l’article original:

http://www.gilad.co.uk/writings/tzipi-and-the-guardian.html

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

L’Union Européenne interventionniste, qui ensemble avec les Etats-Unis, infligent la terreur sur chaque bout de terrain riche en pétrole et autres minéraux, a décidé hier que la résistance libanaise à l’occupation de son territoire est terreur. Elle a classé le mouvement chi’ite comme une organisation terroriste.

Pathétique.

Le journal du “Guardian” de Londres, jadis un quotidien respecté, eut assez de courage pour affronter l’évènement, mais plutôt que de présenter une approche humaniste ou intellectuelle et critique, il a prétendu présenter une “position impartiale”. Hier il a publié un débat entre la criminelle de guerre Tzipi Livni et Sami Ramadani.

On pourrait se demander pourquoi Tzipi Livni, politicienne israélienne (NdT: ancienne ministre israélien des affaires étrangères), représente un côté de ce débat ? Israël n’est pas un membre de l’UE. Israël est clairement l’élément qui pousse pour que l’UE nomme le Hezbollah comme organisation terroriste. Pourtant, il est loin d’être clair pourquoi le Guardian a demandé à Livni son opinion sur ce débat en particulier ? Peut-être que le temps est venu pour le Guardian de décider s’il est le gardien de la vérité ou celui d’Israël.

Quoi qu’il en soit, du moins psycho-analytiquement, l’argument de Livni est fascinant. La va t’en guerre israélienne exhibe, représente, ce qu’est une projection.

Livni insiste par exemple que l’organisation “commet des attaques terroristes ciblant d’innocentes victimes civiles.” Mais en fait, c’est Israël et le gouvernement dont Livni faisait partie qui faisait exactement cela au temps de la seconde guerre du Liban et de l’opération “plomb durci” (à Gaza).

Livni se réfère également à la démocratie et à ses valeurs. “L’histoire nous a enseigné la nécessité de mettre des limites et des conditions à la participation démocratique.” Mais la vérité est qu’Israël retient des millions de Palestiniens dans des prisons de plein-air et les dépouille de tous droits civiques.

Mais Livni est correcte lorsqu’elle conclut qu’ “une ferme distinction entre des partis politiques légitimes et des organisations terroristes est cruciale pour la survie de la liberté, de la démocratie et de la modération.” Ainsi de cette façon, c’est Israël qui devrait être désigné comme appareil terroriste une bonne fois pour toute. Israël terrorise la région entière et menace de manière continue la paix mondiale.

Lire plus, l’article du Guardian de Londres: http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2013/jul/22/eu-hezbollah-israel

3 Réponses to “Une leçon de servitude: Résistance libanaise, Israël et le caniche « Union-européenne »…”

  1. Il faut rappeler que depuis le 16 février 2013 coexistent un Parlement Juif Européen au côté du Parlement Européen légitime. Il sert de contre-pouvoir sur les décisions inconvenantes pour la sensibilité israélienne. Dans le cas exposé aujourd’hui, il ne s’agit plus de contestation d’une politique définie par les Européens mais d’une suggestion (coercitive) d’un organe de direction. C’est une intrusion dans nos institutions qui devrait tout de même faire réfléchir sur notre indépendance.
    De plus, s’il fallait encore le conseiller, relisez ou découvrez le « Discours de la Servitude Volontaire d’Etienne de La Boétie »!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.