Résistance politique: représailles de l’empire au Brésil… Une révolution colorée se déroule t’elle au Brésil ?..

La question doit être effectivement posée au vu de ce que représente le Brésil dans le jardin sud-américain de l’empire du goulag levant (ex-USA). Affaire à suivre…

— Résistance 71 —

 

Brésil : Une nouvelle Révolution de Couleurs ?

 

Chantal Dupille

 

21 Juin 2013

 

url de l’article original:

http://chantaldupille.over-blog.com/article-bresil-une-nouvelle-revolution-de-couleurs-le-diable-americain-118625402.html

 

Une nouvelle Révolution de Couleurs se profile, aussi artificielle que les autres. Dans sa folle boulimie de domination du monde, l’Occident usraélien (Anglo-Saxons et Israël) cible tous les Etats les uns après les autres ; Aucun ne doit échapper à ses fourches criminelles. En particulier, l’Amérique Latine progressiste, émancipée, bolivarienne, profondément marquée par le Commandant Chavez (1), irrite profondément les tyrans à Washington, Tel-Aviv et Londres. Après avoir liquidé le nouveau Bolivar, le regretté Chavez, après avoir dans un silence assourdissant sorti les dirigeants du Honduras et du Paraguay (coup d’Etat « soft ») qui travaillaient à l’amélioration des conditions de vie de leur peuple, voici que les vautours usraéliens travaillent à la déstabilisation du Brésil comme d’ailleurs du Vénézuela (projets d’assassinat de Maduro, avec l’aide d’une Colombie fière d’être appelée « l’Israël latino-américain ») ou de Bolivie… Les méthodes sont éprouvées : Chaos économique en provoquant en particulier des pénuries, comme au Chili du socialiste Salvador Allende, utilisation des Réseaux Sociaux avec des jeunes qui croient encore au mirage mortel de l’Occident, ou des fausses ONG plus politiques qu’humanitaires inquiétant à juste titre des Etats comme la Russie…

Et Bien sûr, le rôle des Médias comme France24 est monstrueux : Au lieu d’informer, ils travaillent à la destruction des Etats progressistes, non-alignés, quitte à plaider pour les plus atroces guerres illégales en employant les pires terroristes égorgeurs, cannibales etc, comme en Syrie. Ainsi, le sous-marin israélien des néocons Ockrent-Kouchner prétend que l’Etat dynamique et progressiste du Brésil, est anti-social, qu’il s’en prend à la riche classe moyenne par les Impôts (qui justement sont un instrument de justice redistributive), qu’il dépense trop pour les futurs JO… le dernier argument du jour est que le Gouvernement est « dépassé, incompétent ». Les meRdias disent aux citoyens comment penser – contre leurs intérêts. Leurs dirigeants, leurs presstitués devraient se retrouver devant des tribunaux ! Et dire que France24 ose se prétendre la Voix de la France, alors qu’elle est le porte-parole des intérêts israéliens et plus généralement des Atlantistes sans foi ni loi préparant le Nouvel Ordre Mondial totalitaire devant enchaîner tous les peuples…

Au Brésil, les événements comme au Chili hier et un peu partout, n’ont rien de spontané, tout est provoqué canalisé instrumentalisé au profit de la seule Oligarchie fascisante. Et tant pis si ces fausses révolutions sacrifient les populations… Les richesses du monde doivent être accaparées, et les populations contrôlées de la naissance à la mort. Une pseudo Elite vampirise la planète, elle se réunit à Bilderberg ou ailleurs (sans hasard avant le G8) et en face d’elle, un homme courageux et déterminé se dresse pour lui faire entendre raison, Droit, devoirs : Vladimir Poutine, le nouvel héros des peuples. Ses projets sont aux antipodes de ceux des criminels usraéliens, car lui plaide pour la non-ingérence, la paix, le multipolaire, le Droit, la famille…

Mais revenons au Brésil. Son progressisme et sa réussite dérangent, son indépendance aussi (ainsi, il est membre du BRICS avec la Chine, la Russie, l’Afrique du Sud..), l’Occident veut ruiner ce pays non-aligné qui lui fait ombrage en se rapprochant de ses grands rivaux russe et chinois. Il ne doit y avoir qu’une Union commerciale, particulièrement en Amérique latine, sous son égide dictatoriale et ultra-libérale. Il doit seul accaparer terres, ressources, biens… et imposer sans entraves son Nouvel Ordre Mondial qui réduira la population, la domptera et l’asservira.

Le changement de gouvernement au Brésil commencera par signer la disparition du secteur social, des services publics, et plus généralement, de l’indépendance du pays. Puis le Brésil se verra imposer contre sa volonté le terrifiant Nouvel Ordre Mondial. Avec l’Occident, il n’y a pas de place pour les « francs-tireurs », les non-alignés.

Au menu du nouveau Brésil : Pauvreté généralisée, soumission, dépendance, endettement, puis dictature du NWO. Le désir de changement est provoqué artificiellement en utilisant les cerveaux les plus malléables, jeunes ou féminins (continuellement ciblés dans les Médias travaillant soi-disant à leur émancipation, pour mieux les enrôler ensuite dans les pseudo révolutions pour « la démocratie », « le progrès », etc). L’Amérique Latine de gauche, progressiste, sociale, indépendante, doit faire place à l' »ordre » nouveau. Celui qu’ont connu, justement, les Etats sous la coupe des dictateurs mis en place par l’Amérique criminelle…

Aujourd’hui, nous en sommes au stade où les faux médias vrais instruments d’agitations mortifères, font courir le bruit que le Brésil impose trop ses citoyens, et qu’ils doivent se libérer des charges et réclamer un nouveau gouvernement. Les leaders de demain sont repérés sur les Réseaux Sociaux, ils doivent être les icônes de ces fausses Révolutions.

Le monde dessiné par l’Occident est machiavélique, criminel, monstrueux. Le savoir, c’est déjà s’émanciper !

(1) l’Afrique aussi pleure son héros, Kadhafi qui voulait libérer le continent du colonialisme assassin de l’Occident)

6 Réponses vers “Résistance politique: représailles de l’empire au Brésil… Une révolution colorée se déroule t’elle au Brésil ?..”

  1. il est tout à fait possible que sur cette révolution spontanée, les USA en profite avec les grands propriétaires fonciers et les milieux d’affaires à la récupérer, à leur profit.

    Mais on a affaire desormais à des révolutionnaires lucides dont les demandes dépassent un seul objectif et non comme au Québec et au Chili descendaient dans la rue contre l’augmentation des frais universitaires, quoique au Chili ils luttaient aussi contre l’accaparement des ressources par les multinationales.

    Et la Turquie est un autre exemple que les USA scrute à la loupe et dont ils approuvent la répression par Erdogan.

    Ce sont dans les deux cas des révolutions qui sont en train de murir et qui sont des exemples que les peuples de la planète entière regardent, malgré le black out des médias habituel sur tous les mouvements de protestation qui ne cessent de s’amplifier dans le monde.

    Laissons le temps au temps ! pour savoir ce qu’elles vont devenir !

    • tout à fait d’accord, ne nous emballons pas, ni d’un côté ni de l’autre.
      en ce qui nous concerne, notre grande déception est venu du mouvement espagnol des « indignados », bien parti, démantelé volontairement pour éviter une longue stagnation. On aurait pu attendre plus d’initiatives populaires et de développement autogestionnaire vu l’historique de l’Espagne en la matière. A de rares exceptions près ce fut décevant.
      La révolte sans conscience politique critique n’est bien souvent que militantisme aveugle et naïf, quoi qu’il en soit,soutien aux peuples en lutte !

  2. Non le mouvement autogestionnaire est dans le même voie, il est trop divers et les frontières sont très étanches entre les diverses tendances qui le composent, mais il est en train de murir et le meilleur exemple est Notre Dame des Landes et dans le Morvan où ils s’opposaient à l’implantation d’une scierie et leurs projets mirifiques qui auraient détruits toutes les petites entreprises
    oueuvrant dans le même domaine dans le département.

    Et en Espagne comme en Gréce, ces mouvements de protestation ont de l’avenir ! ils se cherchent encore.

    on nous a berné pendant 30 ans, puis pendant 4 ans depuis 2008, mais desormais où ils se dévoilent, il n’y a plus de doute, on est en marche pour comprendre que nous ne pouvons compter que sur nous mêmes et chaque mouvement alternatif au néo libéralisme, autre que le PS, qui avec les solfériniens dévoile ce qu’il est.

    De même, Si on n’entend plus les soi disants théoriciens du complot, ou les lanceurs d’alerte, c’est que les idées qui’ils propageaient ont gagné les consciences et alimentent les raisonnements et on voit beaucoup d’économistes et d’experts reprendre leurs idées et les popager, beaucoup parce qu’ils sont fragilisés sur leurs emplois ou on les dégage, mais peu importe, ils s’approprient et diffusent.

    Et cette évolution s’incarne dans l’effondrement de la presse officielle.

    • oui.. c’est l’esprit, une fois mûrie localement, l’Idée autogestionnaire et la pratique de la commune libre, librement associée à d’autres se doit d’être mis en pratique. Beaucoup de choses se règlent d’elles-mêmes, les décisions qui doivent être prises sont prises en assemblée.
      C’est em mettant la mais à la pâte que cela prend forme.
      Il est essentiel que les gens comprennent la supercherie imposée par le système et prennent ensemble la décision de le quitter. Très la « marginalité » devient la nouvelle norme…

  3. Chacun a sa propre conception des idées et des groupes auxquelles il adhère et c’est l’individualisme qui a produit ce genre de choses, mais cela n’empêche pas de se retrouver sur un socle commun et c’est ce qui se produira de plus en plus.

    Au Brésil qu’on veut nous présenter comme modéle mais où l’oligarchie tien touts les leviers et où Dilma Roussef n’a que des marges réduites, les brésiliens ont compris, ceux dont le niveau de vie s’est quelque peu amélioré, que on ne leur offrait cependant que des strapontins et d’ailleurs il y a une absence de leaders, ce qui montre qu’ils n’ont plus envie d’être récupérés.

    Et en Europe, où la classe moyenne est en voie de paupéraisation, par strates plus ou moins pauvres, ils vont se radicaliser, dans le même sens, pour choisir des luttes très diverses.

    Quand je dis que les pauvres ne votent pas ou votent en masse pour le FN, c’est ceux qui sont largués depuis longtemps et que les 2 partis UMP PS ont offerts du RMI, qui est d’ailleurs financé par la classe moyenne. et pas les cadres ou ouvriers qualifiés qui perdent leur emploi ou jeunes bien formés mais avec de petits boulots.

    Au Brésil, les très pauvres sont majoritairement entre les mains des évangélistes et ceux là n’étaient pas dans les manifs, comme les très pauvres du Maghreb qui sont entre les mains des frères musulmans.

    du moins en majorité, mais ils ont aussi dans ces classes des gens qui ont une conscience de classe, comme les indigènes qui manifestaient au Brésil, mais eux on les matraque et les assassisnats sont fréquents.

    • Briser l’alliance du chef de guerre, du prêtre et du juge… On en revient toujours là. Ceci ne peut-être fait qu’en s’associant librement hors du système imposé et défendu par l’alliance oligarchique originelle, fondement de l’État par la division politique puis économique par induction.
      Il est dans l’intérêt de 99% des gens constituant nos sociétés de fonder et de développer les communes libres et de fonctionner confédéralement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.