L’ingérence impérialiste en Syrie serait-elle proche de sa fin ?…

Syrie: Al Qusseir théâtre de tous les changements !

 

Amar Djerrad

 

9 Mai 2013

 

url de l’article:

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3479

 

De la chute du régime dans une « semaine », puis dans un « mois » à deux ans déjà ; de la « bataille de Homs », de « Damas » puis « d’Alep » à d’autres ; de mensonge en mensonge, de tactique en tactique jusqu’à épuisement des possibilités, de l’édification d’une armée baptisée « libre » à l’importation de milliers de terroristes sous tromperie « djihadistes », les stratèges américano-sionistes et leurs suppôts arabo-wahabo-takfiro-monarchiques n’ont essuyé qu’échec après échec, déroute après déroute malgré des fonds financiers considérables et une propagande médiatique de guerre sans précédent. Mais les choses, souvent, ne se tiennent qu’à un fil !

Le fil cette fois, semble-t-il, est la ville d’Al Qusseir, dans la banlieue de Homs, qui reste le dernier théâtre qui annoncera la fin de l’agression contre la Syrie du fait de la concentration des forces antagonistes. Après les coups de boutoir que l’armée n’a cessé d’infliger aux terroristes wahabo-takfiristes depuis surtout ces trois derniers mois dans plusieurs localités et zones des banlieues de Damas, d’Idleb, de Lattaquié, d’Alep, de Deir Ezzor, de Daraa et de Hama essentiellement, où l’on rapporte des centaines de tués par jour, la ville d’Al Qusseir semble, selon les derniers développements, le point nodal choisit par les stratèges américains, qui déterminera l’issue de la guerre.

Al Qusseir était bien le point hautement stratégique et déterminant pour envahir Damas sur lequel repose toute la stratégie des américano-sionistes. Des milliers de terroristes, bien armés, ont été dirigés vers cet endroit. On parle de 5000 terroristes, pour la plupart des non syriens (arabes et non arabes), bien armés par l’occident, assiégés par l’Armée arabe syrienne qui leur a coupé tous les moyens et sources d’approvisionnement en particulier la destruction des tunnels servant aux déplacements et au stockage des armes, munitions et denrées. C’était le quitte ou double ; l’ultime tentative pour ne pas perdre la face c’est à dire la guerre. Ce n’est pas par hasard que les sionistes sur ordre des USA, dans un élan de « survie », tels des bêtes blessées, ont tenté le moyen abject – qui a mis à nu le lien entre les djihadistes et les sionistes – d’intervenir directement, par un raid, pour venir en aide à leurs terroristes en croyant pouvoir desserrer l’étau afin de sauver du fiasco toute leur stratégie qui visait à mettre genou l’axe de résistance du Moyen-Orient.

C’était sans compter sur l’expérience, l’intelligence et surtout la patience des Syriens qui étaient au courant des moindres détails, qui ont laissé faire, mais tout en érigeant une contre stratégie permettant de donner ensuite le coup de grâce définitif. Un proverbe arabe dit bien que « la ruse de qui est sans ruse, c’est la patience » et celle-ci permet toujours de venir à bout de ses desseins, car, « la patience a beaucoup plus de pouvoir que la force » (Plutarque). Maintenant, les choses paraissent tirer vers leur fin. C’est la reddition totale ou le suicide. Al Qusseir, sonne le glas de l’Amérique dans sa tentative de dominer le monde ; mets à nu les connivences, avec le terrorisme, de ceux qui prétendent le combattre ; dévoile la trahison des islamistes et des monarchies arabes ; ouvre la voie à de nouveaux rapports de force multipolaire ; obligent les régimes surtout colonialistes, népotiques ou ploutocratiques à des changements radicaux de leur politique sous peine de disparaitre.

 

DJERRAD Amar

7 Réponses vers “L’ingérence impérialiste en Syrie serait-elle proche de sa fin ?…”

  1. wordpress Says:

    Bel éclairage !
    Sheikh Imran Hosein nous donne peut-être la suite… ?
    https://www.youtube.com/watch?v=yP6EHn6O4Xc

  2. Sur fond de destruction totale du pays !

    Espérons que cela constituera un exemple important du refus de l’ingérence occidentale et de son bras armé, les monarchies du golfe et la Turquie et que les régimes islamistes installés subiront des revers afin de pouvoir songer à lutter pour des démocraties mais les dettes accumulées dans ces luttes raménent les pays vers la précarité et la domination des organismes étrangers qui saisiront l’aubaine, mais partageons les expériences car tout les pays se trouvent menacés par ce systéme qui se résume en 2 mots :

    l’esclavage pour l’Asie dans son ensemble et l’Afrique tels que le Bangladesh avec des salaires entre 30 € et 50 € ou la guerre !

    esclavage qui gagne les côtes européennes, puisque en Grèce et en Allemagne, salaires à 1€50 l’h quand ils sont payés !

    rappel : En Grèce, des contremaitres tirent sur une centaine de saisonniers du Bangladesh venus réclamer le paiement de 6 mois de salaires dus : 30 blessés dont 10 grave et personne ne haut lieu à Bruxelles ne s’indigne !

  3. […] Syrie: Al Qusseir théâtre de tous les changements !  […]

  4. Doctorix Says:

    J’ai réussi à publier un article sur agoravox a propos des raids israéliens sur Damas (non pas un mais trois raids), info que j’ai trouvée sur…Le Figaro, tenez-vous bien.
    Cette source , mais aussi le fait que mon texte soit passé, indique que le combat est considéré comme perdu par l’Occident, non?
    En tous cas, les commentaires sont unanimes (94%+), et les chiens de garde sont à la niche:
    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/israel-bombarde-la-syrie-dans-un-135474?pn=1000#forum3715865

  5. Si vous pouviez dire vrai.J’espère de tout coeur que vous ayez raison.Mais ces charognards de sionistes vont-ils vraiment lâcher le morceau?

    • Ils ne peuvent plus gagner sur ce front… ils doivent donc faire des concessions, bien sûr qu’ils ne lâcheront pas le morceau. du reste l’histoire yankee est fondée sur le mensonge et la trahison. Quand les yanks signent un traité, c’est qu’il ne peuvent plus faire autrement et ils cherchent à gagner du temps, puis ils trahissent les causes et reviennent à la charge… Il suffit de se pencher un peu sur l’histoire de la conquête de l’Ouest américain après l’indépendance de 1776. Les Indiens le savent, ils ont été et sont toujours trahis aujourd’hui. Les yanks font pareil ailleurs. C’est viscéral chez eux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.