Ingérence impérialiste: La Bolivie vire l’agence USAID (CIA) de son territoire…

Excellent ! Moralès fera t’il plus fort que Chavez ? L’USAID est une vitrine de la CIA. Cette agence devrait être virée de tous les pays, ses fonctions sont exclusivement des fonctions d’ingérence et de renseignement.

Plus que temps de donner un grand coup de balai dans cette fange bureaucratiqaue œuvrant pour l’empire et à terme, le Nouvel Ordre Mondial fasciste qui se met en place.

— Résistance 71 —

 

Evo Moralès annonce l’expulsion de l’agence américaine pour le développement (USAID) pour conspiration envers le peuple bolivien

 

Press TV

 

Le 1er Mai 2013

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/05/01/301344/bolivia-to-expel-usaid-for-conspiracy/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le président bolivien Evo Moralès dit qu’il va expulser l’US Agency for International Development (USAID) du pays, accusant l’agence de chercher à “conspirer” contre le peuple bolivien et le gouvernement.

Moralès a fait l’annonce Mercredi au cours d’un rassemblement politique à La Paz en célébration de la fête du travail du 1er Mai, a rapporté l’AFP.

Moralès avait déjà menacé l’agence d’expulsion dans le passé, disant que ses programmes ont des objectifs plus politiques que sociaux.

 Le président de gauche a fait remarquer qu’il “ne manquait pas d’institutions américaines qui continuent à conspirer contre notre peuple et spécifiquement contre le gouvernement national, c’est pourquoi nous prenons cette opportunité d’annoncer en cette fête du travail, que nous avons décidé d’expulser l’USAID du pays.”

“Plus d’USAID pour manipuler et utiliser nos leaders”, a t’il ajouté.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères états-unien a nié les accusations comme “étant sans fondement”.

“Nous pensons que les programmes ont été positifs pour le peuple bolivien et ont été coordonnés avec le gouvernement et les agences appropriées sous le contrôle de leur propre plan de développement national.” A t’il dit.

L’agence a travaillé en Bolivie depuis près de dix ans et avait un budget de 52 millions de dollars pour le pays en 2010

Moralès a aussi villipendé une remarque du ministre des affaires étrangères américain John Kerry qui a décrit l’Amérique Latine comme étant “le jardin privé” des Etats-Unis.

Les Etats-Unis “pensent probablement qu’ils peuvent toujours nous manipuler politiquement et économiquement. Ceci appartient au passé,” a t’il déclaré.

Moralès a été publiquement très critique de la politique américaine envers sa nation.

En 2008, il a expulsé l’ambassadeur américain et la DEA (Drug Enforcement Administration) pour conspirer contre le gouvernement bolivien. La Bolivie est un producteur majeur de feuilles de coca qui peuvent être utilisées dans la production de cocaïne

Le 8 Septembre 2012, Moralès a dit que les Etats-Unis étaient devenus “le refuge des criminels” en réponse au refus de Washington d’extrader l’ancien président bolivien Gonzalo Sanchez de Lozada, qui est recherché dans son pays suite à une enquête concernant la mort de 63 personnes durant la répression militaire des manifestations anti-gouvernementales d’Octobre 2003.

 

5 Réponses vers “Ingérence impérialiste: La Bolivie vire l’agence USAID (CIA) de son territoire…”

  1. Quelques précisions sur le « pourquoi  » cette expulsion maintenant. Elle répond à la déclaration de Kerry
    “L’hémisphère occidental (terme de connotation colonialiste utilisé aux USA pour désigner l’Amérique Latine. NdT) est notre cour-arrière (idem), il est d’une importance vitale pour nous. Avec une grande fréquence, beaucoup de pays de la région sentent que les USA ne leur portent pas assez d’attention et dans certaines occasions c’est très certainement la vérité. Nous devons nous rapprocher vigoureusement, nous avons planifié de le faire. Le Président se rendra bientôt au Mexique et ensuite au Sud je ne me rappelle pas dans quels pays, mais il va dans la région ».

    Elle a été faite avant la réunion spéciale d’Unasur à Lima au sujet du Venezuela le 17 avril et Morales envisageait de demander une position commune en réaction, ce qui n’a pas été fait, et d’envisager l’expulsion de l’Ambassadeur US et de l’USAID dès son retour.
    Petite anecdote néocoloniale :
    La déclaration insultante faite par Kerry à l’ensemble de l’Amérique Latine est une déclaration de guerre. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de la réaction d’Evo Morales. Evo qui prenant possession du bureau présidentiel lors de sa première entrée en fonction, fut surpris de trouver une porte dérobée au fond de ce bureau. « Mais où mène cette porte » demanda-t-il intrigué. La réponse choquante fut « Cette porte est celle du couloir qui mène directement aux bureaux de l’Ambassadeur des USA ». La porte a depuis été condamnée. Aucun Latino-Américain digne de ce nom, l’immense majorité des habitants du continent, ne souhaite la voir se rouvrir.

    Il n’y a donc pas eu de déclaration officielle à la suite de cette réunion d’Unasur mais il semble par contre que des stratégies régionale de refus ferme de l’ingérence de l’Empire du Nord aient été discutées et soient mises en œuvre.
    On peut se douter que l’Empire avide de ressources et de domination maladive n’en restera pas là.
    Une nouvelle phase de guerre donc qui n’en n’est qu’à ses débuts.

    • Merci de ces précisions Anne…
      Le coup de la porte directe à l’ambassadeur… si ils mettaient çà dans un film.. on dirait qu’ils exagèrent !…

      • Autres précisions concernant les méthodes de l’USAID et autres ONG en Bolivie. Dans le cadre d’un programme dit de « culture stratégique » (autrement dit adaptation de la propagande aux spécificités locales), des ethnologues US vont expliquer aux peuples originaires que leur gouvernement les vole et les spolie, et que aux USA, ils seraient entièrement propriétaires et libre de disposer comme ils l’entendent des ressources de leurs territoires. (sic, sic, sic)
        En juin 2O12, après la destitution de Lugo a eu lieu une tentative de coup d’état en Bolivie. Rébellion de plusieurs jours des forces de polices avec armement lourd pour l’occasion. La jonction devait se faire avec une marche indigène de protestation qui devait arriver à La Paz ces mêmes jours.
        Une des causes d’échec de cette tentative de coup d’état : « Les dirigeants indigènes ont refusé le rôle qui leur était assigné dans le scénario : « Nous sommes là pour mener une critique constructive visant une amélioration des actions du gouvernement, pas pour mettre le pays à feu et à sang » ont-ils dit en substance. Et la marche s’est arrêtée à quelques kilomètre des la capitale. Le pays avait alors frôlé la catastrophe.

        Au sujet de la culture stratégique
        http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-culture-strategique-le-commandement-sud-et-la-militarisation-des-universites-107628444.html

        • Merci de cet éclairage, dommage qu’ils se soient laissés embarqués dans l’affaire en première instance.
          Les mouvements natifs doivent communiquer ou ce sera autant de coups d’épée dans l’eau.
          UNION, Solidarité et autogestion !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :