Attentat de Boston: Tamerlan Tsarnaïev recruté en 2012 par une ONG georgienne façade de la CIA (source russe)

Tamerlan Tsarnaïev recruté par une Foundation Georgienne

 

Izvestia TV

 

24 Avril 2013

 

url de l’article original;

http://izvestia.ru/news/549252

 

 

~ Traduit du russe par Résistance 71 ~

 

 

Un des organisateurs de l’attaque terroriste de Boston, Tamerlan Tsarnaïev, a étudié au sein d’un séminaire conduit en conjonction avec les services spéciaux américains de Georgie.

 

Des documents ont été mis à la disposition d’ “Izvestia”, documents en provenance du département de contre-espionage du ministère de l’intérieur de Georgie, confirmant que l’organisation georgienne “Fond pour le Caucase”, qui opère avec l’ONG américaine du fond Jamestown, où figura un temps en son comité directeur, un des idéologues de la politique étrangère américaine, Zbigniew Brzezinski, était engagée dans le recrutement de résidents du nord-caucase afin de travailler pour les intérêts des Etats-Unis et de la Georgie.

D’après les rapports du colonel du Directorat Principal du département du contre-espionage du ministère de l’intérieur de Georgie, Gregory Chanturia au ministre de l’intérieur Irakli Garibashvili, le “Fond pour le Caucase” en coopération avec la fondation Jamestown a effectué des séminaires durant l’été 2012 pour la jeunesse du Caucase, incluant la partie russe. L’un des participants était Tamerlan Tsarnaïev, qui était alors en Russie de Janvier à Juillet 2012.

“Le fond pour le Caucase” écrit Chanturia fut établi le 7 Novembre 2008, juste après le conflit entre la Georgie et l’Ossétie afin de “contrôler les processus se déroulant dans la région du nord-Caucase”. Ainsi, le cas de département de contre-espionage du ministère de l’intérieur devint une opération de renseignement appelée “DTV”, dont le but principal était de recruter de jeunes gens et des intellectuels du nord-Caucase afin d’améliorer l’instabilité et l’extrémisme dans les régions du sud de la Russie.

“Afin de financer l’organisation, il fut déterminé une somme mensuelle de 33 millions de lari (660 000 roubles). Depuis l’établissement de l’organisation avant le 1er Janvier 2013, la somme allouée est de plus de 4 milliards de GEL (81 millions de roubles)”, écrivit Chanturia dans un rapport.

Les documents se réfèrent au travail du “Fond pour le Caucase” dans les trois zones frontalières de l’Azerbaïdjan et du Dagestan: Balacan, Zakatalsky et Kakh.

De plus, un colonel du contre-espionage de Tbilissi rapporte que les forces de sécurité de la Tchétchénie, grâce au “fond pour le Caucase” georgien et le fond Jamestown sont favorables au peuple georgien, lequel est invité à de multiples évènements dans la république sous des prétextes innocents. Dans ces séminaires, les russes recrutent et préparent des actes de terrorisme.

Le directeur adjoint de l’ONG “Agence pour les initiatives socio-politiques” Tatiev Iles, qui supervise le district fédéral du nord-Caucase, a dit que les activités de ce “Fond pour le Caucase” soulève bien trop de questions. Comment la Georgie, qui ne survit que d’emprunts, a t’elle cet argent pour ces fonds ? demande l’expert. Je n’exclue pas que cet argent soit affilié au ministère des affaires étrangères (états-unien) pour ses opérations dans le nord-caucase.

Le directeur de New York de l’Institut pour la Démocratie et la Coopération, Andranik Migranyan, qui a appris du “Fond pour le Caucase” par les informations, croit que les activités de l’organisation, comme elles sont décrites dans les documents sont consistantes avec la politique des autorités georgiennes.

Le gouvernement Saakashvili suit une ligne anti-russe, dit l’analyste.

Le directeur général du Conseil de Stratégie National Valery Hamsters argumente qu’exagérer la force des ennemis extérieurs en Georgie peut-être bénéfique à la gestion des républiques du nord-Caucase.

Je pense que le facteur georgien est exagéré, pense l’expert. Personnellement, je n’ai aucun doute que la Georgie ne gère que l’introduction de ses espions et le recrutement de citoyens russes.

Un membre du comité de sécurité Anatoly a même promis de se connecter selon leur capacité à l’enquête sur le “Fond pour le Caucase”.

Les documents auxquels vous référez disent la vérité, a t’il dit. Nous ne voyons aucun bon geste de la part de la Georgie ou des Etats-Unis, leur but étant de s’ingérer et de contrôler l’état russe.

La fondation Jamestown a démontré de manière répétitive son intérêt pour la Georgie et les affaires de la Russie dans le nord-Caucase. En 2007, la fondation a tenu un séminaire intitulé: “le futur de l’Ingoustie”, séminaire auquel participa l’ancien combattant Aslan Maskhadov.

En Mars 2010, La fondation Jamestown a demandé au Comité International Olympique de ne pas se faire tenir les prochains JO d’hiver à Sochi, citant les évènements tragiques de la guerre du Caucase au XIXème siècle.

En 2011, un fond de politologues a prédit que la Georgie allait prendre dans les années à venir un rôle politique dominant dans le Caucase et serait un sérieux compétiteur pour la russie en tant que leader régional.

Le ministère russe des affaires étrangères a répondu répétitivement à la politique de ce fond et s’est formellement plaint dans une note officielle aux Etats-Unis à Moscou.

47 Réponses to “Attentat de Boston: Tamerlan Tsarnaïev recruté en 2012 par une ONG georgienne façade de la CIA (source russe)”

  1. […] Traduction de l’article d’Izvestia par Résistance 71 […]

  2. Un passant Says:

    « Traduit du russe par Résistance 71 »
    Vous av(i)ez des russophones ds votre équipe?!
    L’autre jour j’étais tombé aussi sur un article de RT traduit par E&R et reblogué par un site anarchiste (le vôtre)… (bien sûr l’article ne traitait pas d’Anarchisme mais d’actu internationale)
    Mais l’écoulement des eaux de la montagne dans la plaine blogosphérique fait parfois de drôles de méandres, non?
    Radio Kremlin -> National Socialisme 2.0 -> blog anarchiste
    Enfin, t’inquiète, pour moi c tjrs nettement mieux qu’une dépêche de Reuters traduite par Jean-Michel Apathie et rebloguée par un sympathisant « anar »… 😉

    • au moins y a un site anarchiste qui relaie « l’actu internationale »… et puis la contribution russe à l’anarchie est inestimable. 😉

      • Un passant Says:

        Sans doute plus que celle de E&R…

      • Un passant Says:

        Vous n’avez pas compris ma parenthèse « (bien sûr l’article ne traitait pas d’Anarchisme mais d’actu internationale) »… c’était une parenthèse factuelle.
        Ce n’est évidemment pas un problème qu’un blog « anarchiste » (ou n’importe quoi d’autre d’ailleurs) relaie l’actu (et vous êtes l’un des rares sites anarchistes à la relayer? Mais quelle misère ces sites anarchistes 😉 ) mais ce qui pourrait éventuellement poser questions pour quelque lecteur que ce soit (et plus encore j’imagine pour ceux qui auraient une conscience politique aiguisée) c’est la source, le prisme, le contenu et au fond la motivation des relais en question sans oublier leur cohérence (par exemple avec l’Anarchie). Je dis bien « éventuellement ». Mais bon, je ne vais pas m’y coller plus que ça.
        Le silence est d’or,
        Amicalement

        • oui on comprend bien, c’est pour çà qu’on avait précisé dans un de nos entretiens précédents que l’analyse de ce qui se passe doit se faire dans le contexte où çà se passe, c’est à dire en tenant compte de la fonction étatique et capitaliste de toutes ces affaires.
          Après quand on parle de solutions, là nous basculons invariablement sur la ligne anarchiste.
          Nous sommes parfaitement conscient que cela puisse surprendre, mais il y a deux choses bien distinctes sur ce blog: le relais d’info alternative et l’analyse géopolitique dans un souci de vérité et les propositions de solutions politiques à ce marasme.
          Nous pensons être unique en ce sens, mais bon on ne connaît ni ne lit tout… 😉
          fraternellement

        • Un passant Says:

          Est-ce que donc (si ça n’est pas indiscret) dans une option étatique vous êtes parfois proches des points de vue par exemple de E&R ? – que « je » n’aime pas trop comme vs l’avez compris (ça n’a d’ailleurs que très peu d’importance) même si je suis parfois bien d’accord avec Soral qui a au moins le (grand) courage de dire certaines « vérités » (?) tout haut.

          • non car ils ratissent large business oblige, si certaines analyses géopolitiques convergent, le côté catho, action française allant en s’aggravant est particulièrement irritant. Ils ont le mérite d’analyser et de proposer des solutions, comme nous. Comme c’est souvent le cas, si les analyses peuvent converger, nos solutions politiques sont aux antipodes. Toujours croire aujourd’hui en les « vertus » de l’État et de ses institutions forcément oppressives quelque soit le régime en place, ce n’est qu’une question de degré, relève de l’obscurantisme.

        • Un passant Says:

          Mais donc malgré que vous soyez sur l’essentiel « aux antipodes », cela ne ne vous dérangera pas de les relayer encore éventuellement à l’occasion?

          • une information pertinente peut provenir de n’importe où, après c’est l’usage qu’on en fait.
            Exemple, souvent nous mettons notre propre commentaire en préambule d’un article ou surtout d’une traduction, certains blogs relaient tout, d’autres sont intéressés par la traduc’ pas par notre commentaire ou analyse qu’ils zappent, il n’y a aucun problème, l’info circule… c’est l’essentiel.

        • Un passant Says:

          Si j’étais blogueur… j’essaierais de trouver « naturellement » des sources qui me conviennent pour diffuser des infos qui me semblent pertinentes. Si cela n’est pas possible (certaines « vérités » ne sortent que de la bouche non pas des enfants mais des filières de l’extrême-droîïttte 😉 ), je ne sais pas si je les publierais ou alors j’émettrais des réserves d’usage – mais ça n’engage que moi (blogueur ou lecteur, peu importe).
          Car, pour répondre à Zénon dans un récent billet, il ne faut sinon pas s’étonner que certains (certes peut-être mal intentionnés) accusent l’internet alternatif de, je cite, « confusionnisme ».

          Un pass…ionné d’infos (et non de propagandes (même si je suis conscient qu’il en faut) – et encore moins, évidemment je ne vise pas R71, d’onanisme blogosphérique)

        • Un passant Says:

          Post scriptum à propos de mon intérêt (dans le sens noble du terme) à connaître les sources et différents diffuseurs dans la lecture (éventuellement critique et analytique) des « infos » (même extraordinairement pertinentes comme celle du jour que vous avez traduite):
          https://sputniknews.com/columnists/201701191049765550-how-trump-presidency-will-play-out/

        • Un passant Says:

          Et dans le genre « réserves d’usage », celles en 3 lignes (préambule du billet) de ce blog ne sont pas piquées des hannetons:
          https://histoireetsociete.wordpress.com/2015/11/18/attaques-terroristes-a-paris-qui-en-profite-par-pepe-escobar/

          • surtout venant d’une ancienne membre du comité centrale du parti communiste français… L’hôpital qui se fout de la charité. Y en a vraiment qui ferait mieux de s’écraser… de plus faire une recherche sur P. Escobar (pas Pablo le caïd de la came hein…) on ne trouve RIEN de la sorte…

        • Un passant Says:

          Je me disais aussi que pour compléter mon enquête je devais maintenant me renseigner sur Danielle Bleitrach 😉 Aaah quel boulot lecteur de blogs!
          Cela dit si c’est juste avoir été membre du parti communiste (extrême-gauche) qui est une infamie, alors on peut se demander pourquoi avoir des accointances avec l’extrême-droite ne le serait pas (cf Soral et compagnie).

          • Escobar est un journaliste indépendant qui publie et s’entretient avec qui le laisse parler et expliquer les choses. On ne sait pas s’il a été reçu par soral, si c’est le cas çà n’en fait pas forcément un gars de chez eux. Être membre d’un PC fait qu’on endorse la coercition étatique, être membre de son comité directeur, c’est prendre des décisions de soutien à des politiques répressives. Quand Escobar sera au comité directeur du FN, il sera en par avec elle.
            Critiquer quand on a soutenu les ignominies génocidaires marxistes, vraiment ?
            Escobar écrit régulièrement pour Tomdispatch et Truthout, pas vraiment des nids fascistes, ses articles sont repris par un grand nombre de médias « de gauche », mais bien évidemment classés dans la « fachosphère » selon les clowns de service, cerbères du système. Ses interviews sur RT, Sputnik News (russis), Press TV (Iran) sont réguliers, pourquoi ? Parce qu’Escobar lutte contre l’empire et que ce n’est pas les merdias obsolètes qui vont lui donner la parole.
            Ses articles sont des analyses géopolitiques avec lesquelles on peut être d’accord, ou pas, mais à aucun moment il ne laisse poindre un quelconque sentiment de tendance politique, ce n’est pas son rôle et si nous pensons qu’il est « de goooooche », on en est pas sûr non plus. Quoi qu’il en soit, ses articles sont souvent (pas toujours) pertinents. De plus, son style particulier est toujours une bouffée d’air frais dans la merdasse ambiante, nous inclus.

        • Un passant Says:

          En cherchant un peu, ça m’a pris 30 secondes: Escobar (celui dont on parle) est cité dans cet article. Je ne connais pas les auteurs de ce blog mais s’ils sont vraiment des défenseurs des ouvriers, ils ne sont pas du genre à s’écraser:
          https://communismeouvrier.wordpress.com/2014/10/01/la-fachosphere-francaise-en-visite-en-iran/

          Post scriptum (final?): Celui qui sait ne parle pas et celui qui parle ne sait pas. (Proverbe chinois)
          Autrement dit, puisque je parle – et c’est bien mon droit -, je ne sais pas.

          • tu rigoles? façade « antifa » classique cerbère and co… c’est simple, quand tu as un site « marxo-trotsko-gauchiste » qui bourre à longueur de paragraphes les mots « extrême-droite », « fasciste » et surtout « complotiste », « complosphère », « négationiste » et maintenant (cet article date de 2014 hein) « fake news » et toute la sémantique usuelle, çà doit direct faire tilt direct.
            De plus tout cela procède de l’amalgame au ras des pâquerettes.
            L’oligarchie a encore quelques beaux jours devant elle… mais moins qu’elle le pense…

        • Un passant Says:

          Tilt 🙂
          Je ne suis qu’un passant neutre, je ne fais que passer, je joue le rôle du candide, je préfère poser des questions que donner des réponses (me prends pas pour ce que je ne suis pas).
          Cela dit, il n’est pas nécessaire d’être membre d’un parti pour le favoriser en catimini… je ne parle plus d’escobar mais en général… je pense à Jacques Sapir et les Econoclastes vis-à-vis du FN par exemple parmi d’autres.
          De plus, hé hé, j’ai moi aussi mon côté conspi (hein, Docteur!) et circulent sur le web des rumeurs j’en suis sûr parfois fondées de financement et de soutien de blogs et sites alternatifs par les services de propagande de tout poil y compris « anti-empire ». Au fond, pour eux, favoriser le développement des extrêmes-droites et autres « populismes » n’est-il pas un moyen de foutre le boxon dans notre empire qui, je te le concède aisément, n’en a sans doute pas besoin tant son état de déliquescence semble bien avancé – guerre de l’information et des opinions qui existe, tu seras d’accord?, dans tous les camps – autrement dit: personne ne fait d’omelettes sans casser d’œufs.
          Et en ce qui nous concerne, dans notre relation blogueur-lecteur, je vous vois plus comme un blog « résistant solidaire au NOM » (c’est d’ailleurs le sous-titre de Résistance 71) que comme un blog primordialement anarchiste. Enfin, oui, non, vous faites les deux, avec dans la première fonction l’utilisation de sources régulières qui font plutôt la part belle aux régimes autocratiques qu’à l’Anarchisme! Curieux mélange de genres… bien différents voire carrément opposés !! Et d’ailleurs, je suis persuadé que bcp de vos lecteurs (comme Doctorix etc) ne sont pas (du tout) des anars…

          • La lutte contre le NOM est certes importante, l’info alternative que nous relayons, traduisons ou publions de notre plume sert de fondement critique pour y apporter notre solution, qui est la révolution sociale et donc la mise en place de la société des sociétés des associations libres émancipées, non pyramidales, anti-autoritaire, égalitaire et non coercitive.
            Le but est la révolution sociale sur fond de lutte contre le NOM.
            C’est l’Espagne 1936 avec un « Franco » (fascisme) planétaire et un peuple à la conscience politique sérieusement élimée par quelques décennies de société spectacle consommation à tout va… Orwell avait raison et Orwell a combattu en Espagne et a rendu hommage à la Catalogne anarchiste comme il se devait.

        • Un passant Says:

          « Être membre d’un PC fait qu’on endorse la coercition étatique, être membre de son comité directeur, c’est prendre des décisions de soutien à des politiques répressives. »
          J’ai rencontré EN VRAI des lecteurs d’E&R qui m’ont dit très sérieusement que Monsieur Hitler était le meilleur homme politique du 20ème siècle.

        • Un passant Says:

          « façade « antifa » classique cerbère and co… c’est simple, quand tu as un site « marxo-trotsko-gauchiste »
          Et, conspi pour conspi, si je t’ai bien compris tu me signales que des sites marxistes sont parfois des sites antifas déguisés?

          • certains sont déguisés d’autres pas, d’autres sont sincères dans ce qu’ils font, faut faire le tri… tu l’as dit, la « guerre de l’info » et l’intox font rage.

        • Un passant Says:

          Tu sais que certains (antifas et/ou marxistes?) te répondront que dès qu’on lit « cristo-sionistes » ça doit faire tilt et qu’on a affaire à des fachos antisémites?
          Un passant neutre (pourtant chuis pas suisse)

        • Un passant Says:

          « la connerie humaine est incommensurable »
          ben oui, c’est pour ça que pour ma part je refuserais de partager les infos de ces gens-là…
          aussi je vois mieux maintenant le combat et les rancœurs qui subsistent entre les communistes et les anarchistes – au stade où j’en suis, il est peut-être encore un peu trop tôt pour m’en mêler
          mais pourquoi ces divisions et tensions sont-elles nettement plus sensibles et visibles à vous lire avec l’extrême-gauche qu’avec l’extrême-droite?

          • parce que l’extrême droite on la connaît, on sait où elle est et ce qu’elle fait ou fera, c’est sans surprise, par contre nous savons qu’on ne peut pas faire confiance à cette extrême gauche, vendue, infiltrée et bouffant au rätelier de l’oligarchie. Les anarchistes ne peuvent pas oublier Makhno, Cronstadt, l’Espagne 36, le faire est suicidaire.
            Nous savons que tous les sbires de l’État se ligueront pour défendre leurs privilèges, ils pédalent pour la même fange oligarchique !
            Ceci dit malgré tout, dans le contexte actuel, une pertinence de propos peut venir de partout à la fois, c’est le paradoxe….

        • Un passant Says:

          PS d’ailleurs, et grâce à vous, j’ai vu d’autres vidéos de Cousin sur youtube et lui, là en bon « marxiste », il charge sur les anarchistes justement à propos de l’Espagne 36… tu vois sans doute mieux que moi ce que je veux dire…
          Mais cela dit vous avez des analyses en commun, vous le relayez d’ailleurs, et je comprends, c’est des types qui savent causer et écrire comme escobar… ou comme soral dont cousin est un copain…
          franchement, par moments, j’y comprends plus rien!

    • Un passant Says:

      Je fais des progrès car j’avais, en y réfléchissant, à peu près prévu votre réponse: je pensais au côté « traitre » de l’extr-gauche alors qu’avec l’extr-droite au moins on risque pas d’être trahi 😉
      @+

      • Un passant Says:

        Et ajoutons que Soral, si je ne me trompe, est un ancien… marxiste 😉

      • Un passant Says:

        « Ceci dit malgré tout, dans le contexte actuel, une pertinence de propos peut venir de partout à la fois, c’est le paradoxe…. »
        Pas faux non plus. Donc le mélange des « genres » est inévitable, va falloir que je m’y fasse.
        Cela dit, d’après vous, est-ce qu’il est possible d’être critique avec Poutine, le régime Assad, iranien, etc tout en étant anti-impérialisme US-Israël? Ou c’est une vue fantasmée de mon esprit et dans le contexte actuel, comme vous dites, ça n’est plus possible: il faut choisir clairement un camp, quitte à s’asseoir sur certains idéaux?

        • çà dépend des gens, nous le sommes parce que nous sommes hors système, nous reconnaissons et dénonçons l’agressivité sans borne de l’occident impérialiste, le condamnons, mais nous avons aussi dit que Assad était un autocrate, que Poutine pédalait pour GazProm (mais en gardant les intérêt de la Russie à cœur, il n’a pas encore l’âme d’un PDG… c’est un fonctionnaire avant tout…), quant aux mollahs, nous pissons sur tout régime théocratique, mais avec l’honnêteté de dire que dans toute cette histoire, les chiites sont les agressés et non pas les agresseurs. La position anarchiste est simple: rien dans le système en place n’est satisfaisant, tout doit partir, pas en changeant les têtes en haut de la pyramide et en gardant la structure intacte, non, en aplatissant cette foutue pyramide, de là les têtes changeront toutes seules… Le mauvais côté de la position anarchiste est que TOUT LE MONDE, de l’extrême gauche étatique à l’extrême droite supra nationaliste, est contre. L’histoire l’a prouvé en maintes occasions et c’est cela qui devrait faire réfléchir les gens… Pour paraphraser le toujours excellent Georges B. dès qu’il s7agit de rosser les anars, tout le monde se réconcilie. 😉
          Si la société anarchiste était si « utopiste » et foldingue que çà, pourquoi depuis le XVIIIème siècle, l’ensemble du spectre étatique d’un bord à l’autre l’a t’il combattu, parfois même au moyen de collaboration improbable comme pour écraser la Commune de Paris en 1871 ou la révolution sociale espagnole de 1936 ? Les gugusses maintiennent la division pour mieux régner, mais s’unifie pour casser le seul mouvement unificateur valide et solide, qu’est-ce que cela devrait enseigner au commun des citoyens ? Mais voilà, personne n’en parle, ce n’est bien sûr pas enseigné. Pourquoi n’enseigne t’on pas les penseurs anarchistes en philo ? Ils devraient pourtant être au programme au bahut et en fac… omerta totale, pourquoi ?
          De quoi ont-ils si peur ?…
          Donc pour revenir à ta question, en ce qui nous concerne on tape sur tout ce qui est du ressort du consensus du statu quo oligarchique, simplement en ce moment, les plus ordures sont en occident. Fouille un peu les archives anarchistes concernant la critique de l’URSS et de tout état marxiste, tu verras, ça foisonne, parce que l’anarchie c’est la voie du milieu, celle de l’équilibre originel.

        • Un passant Says:

          « De quoi ont-ils si peur ?… »
          Ceux qui ont le Pouvoir ont peur de le perdre.
          Et ceux qui ne l’ont pas ont sans doute peur de la Vraie Liberté.

        • Un passant Says:

          PS: c’est intéressant c’est pour ça que je continue à vous lire. Mais je pense que j’ai raison de me méfier d’internet qui est noyauté par toutes sortes de propagandistes, envahi par plein de gens de l’UPR, du FN et de plein d’autres officines, sectes et même services gouvernementaux ! (On peut par exemple se demander comment Escobar dans l’excellent article que je vous ai collé plus haut en sait tant sur les services secrets)
          Un caminante

        • Un passant Says:

          Evidemment y’aurait bcp à dire (vous inquiétez pas y’a un moment je vais passer à autre chose 😉 ) mais les énormes bénéfices de Gazprom sont généreusement répartis dans la population russe?

        • Un passant Says:

          oui, je n’ai jamais vu bcp de différences entre des privilèges d’état et des privilèges privés.

        • Un passant Says:

          Qui plus est:
          « La société est cotée à la Bourse de Londres depuis le 1er janvier 2006 et a presque doublé de valeur en deux mois à la suite de la crise avec l’Ukraine (voir infra). Les investisseurs internationaux détiennent environ 20 % du capital, l’État russe, 50 % plus une action, le reste étant réparti entre des détenteurs russes et étrangers. » Wikipedia

        • Un passant Says:

          A propos de lâcher-prise, c’est justement ce que j’essaie de pratiquer, aussi m’arrive-t-il de temps en temps de lâcher la « géopolitique » (qui franchement m’écœure) et même internet en général (qui franchement me bouffe trop de temps).
          Aussi, il m’arrivera à l’occasion de relayer vos partages anarchistes et amérindiens, beaucoup moins souvent ceux concernant « l’actu (inter)nationale » pour la simple et intelligente raison que je n’ai aucune preuve que ce qui y est avancé soit l’exacte vérité des FAITS – comme dirait Doctorix (un ancien de votre équipe, non?).

          • confidence pour confidence, la géopolitique nous emmerde à fond aussi, parce qu’elle n’est qu’une fabrication servant la veulerie et la soif de domination du plus petit nombre manipulant le reste de la planète. Quand le monde sera devenu enfin politiquement adulte, tout cela n’existera plus, car plus aucune raison d’être, peut-être pas de notre vivant, mais ça viendra. Pour l’heure, on est obligé d’essayer de comprendre au mieux pour pas (trop) se faire rouler dans la farine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.