Résistance politique: Assez de mascarade et pour une véritable indignation !

“Le mouvement ouvrier révolutionnaire, entre les deux guerres, fut anéanti par l’action conjuguée de la bureaucratie stalinienne et du totalitarisme fasciste, qui avait emprunté sa forme d’organisation au parti totalitaire expérimenté en Russie. La fascisme a été une défense extrémiste de l’économie bourgeoise menacée de la crise et la subversion prolétarienne, l’état de siège dans la société capitaliste, par lequel cette société se sauve et se donne une première rationalisation d’urgence en faisant massivement intervenir l’État dans sa gestion…. Le fascisme est l’archaïsme techniquement équippé.”

“Jamais il n’a été permis de mentir au citoyen/spectateur avec une si parfaite absence de conséquence. Le spectateur est seulement censé ignorer tout, ne mériter rien.”

~ Guy Debord ~

 

Indigne, vraiment ?

 

Régis Dufour

 

Le Monde Libertaire

 

11 Avril 2013

 

url de l’article:

http://www.monde-libertaire.fr/france/16350-indigne-vraiment

 

 

Mais de quoi essaie-t-on de nous convaincre ? Indigne, vraiment ? Ce qui me paraît symptomatique à la révélation de chaque scandale politique c’est le moutonnement, c’est la propagation d’une indignation qui n’en finit plus de s’indigner, qui oublie et regrette l’exercice précédent, qui installe peu à peu des formes de radicalisations identitaires qui sont des formes de critiques parcellaires qui fascisent la société au lieu de la porter au révolutionnaire.

Ce qui est symptomatique ce sont ces cris d’indignations stériles qui se succèdent, d’année en année, d’exercice en exercice, sans qu’aucune des questions qui méritent d’être posées n’émerge ni forcément dans les médias (et pour cause !), ni sur les réseaux sociaux.

Ça se contente de dire « Sarkozy pas gentil ! » puis « Hollande pas gentil ! » et s’installe durablement une fascisation progressive de la société dont le FN est seulement la partie immergée.

Par quel levier le scandale Cahuzac a-t-il été révélé ? Qui tire véritablement les ficelles ? En quoi la révélation d’un seul scandale cache-t-elle la corruption de l’ensemble, et quand je dis l’ensemble il n’est pas question d’impliquer seulement le personnel politique. En quoi l’illusion de la fantomatique liberté d’expression (notamment de la presse) est-elle maintenue ? Pourquoi entend-on induire en vous l’idée de l’illégitimité de l’actuel président (ou du précédent ?) sans pour autant que vous ayez la possibilité de tirer, d’exercice en exercice, les conséquences insurrectionnelles qui s’imposent ? Debord appelait ce genre de scandales un « leurre ».

L’organisation bureaucratique du monde implique dans la chaîne de la corruption un personnel considérablement plus important qu’une figure politique. « Tout le monde » en croque plus ou moins. Mais ce qui gagne du terrain, véritablement, c’est la contre-révolution au détriment de la révolution. C’est l’image progressive d’une société gagnée par la fièvre de l’argent, par l’égoïsme, par la rivalité, par le mensonge, par l’indifférence, par des vérités inessentielles, par le minimalisme critique, par l’ignorance, par la haine, par la parole bravache et maligne, c’est cette image qui prévaut et dans le regard que chacun porte sur chacun, c’est encore cela qui triomphe et ce qui s’accroît, par cette fascisation sans cesse accrue, c’est la guerre de tous contre tous, sur fond de criminalité et de rapines galopantes qui renforcent l’autre pendant de la fascisation progressive de la société, la perte progressive du sentiment de liberté par le système de surveillance.

Ils ne vous laissent que cela, et vous préparent des lendemains qui ne chanteront certainement pas. Debord disait : « Le destin du spectacle n’est certainement pas de finir en despotisme éclairé. »

 

2 Réponses vers “Résistance politique: Assez de mascarade et pour une véritable indignation !”

  1. shana23 Says:

    Nous vivons dans une société totalement corrompue surtout dans les échelons supérieurs, où chacun tire le drap à soi, et pointe du doigt l’autre afin qu’on ne voit surtout pas les malversations que chacun fait.
    Les gens s’indigent, mais se préparent automatiquement au prochain scandale, car complètement désabusés par tous ces scandales les uns après les autres.
    Est-ce voulu, afin d’endormir le peuple, et espérer ainsi, qu’il ne bougera plus ?
    La question est posée, mais je pense qu’il y a encore beaucoup trop de gens qui sont tranquilles, avec un niveau de vie à faire pâlir d’envie une bonne partie des autres, ayant acquis un patrimoine et ayant toujours un travail et surtout « pour certains » préférant garder le peu qu’ils ont que de risquer justement de le perdre.
    Alors on s’indigne, mais en fait c’est l’immobilisme complet, et c’est usant, je le vois autour de moi !

    • juste… c’est le fatalisme, la résignation qui sont autant à vaincre que l’oligarchie. Le peuple a été endormi par des décennies de poudre aux yeux et maintenant en état de crainte perpétuelle du lendemain, c’est le jeu de l’oligarchie qu’il faut casser.
      Cela ne peut se faire que par le pompage des rideaux de fumée, la pensée critique et un retour à la solidarité de lutte. Nous n’en sommes qu’au début, celui de vaincre l’inertie engendrée par la société du spectacle qui a jetée le voile de l’illusion devant nos yeux… Celui se déchire et tout le monde peut voir le « magicien » de derrière le rideau, que l’oligarchie persuade toujours d’ignorer… Plus pour longtemps !
      La lutte continue !
      No pasaran !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.