Pays du goulag levant (ex-USA), terrorisme maison et guerre des drones…

Pourquoi Obama ne frappe t’il pas de ses drones ce terroriste ?

 

Parce que le gouvernement américain est derrière les terroristes en Syrie…

 

Paul Joseph Watson

Le 12 Mars 2013

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/why-doesnt-obama-drone-strike-this-terrorist/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Alors que le gouvernement Obama semble être si prône de son autorité à tuer des citoyens américains dans des territoires étrangers, pourquoi a t’il donc échoué de frapper de ses drones cet ancien militaire américain Eric Harroun, qui combat maintenant avec le groupe terroriste affilié à Al Qaïda: Jahbat al-Nousra, en Syrie?

Cette question ne peut-être que réthorique car sa réponse est déjà connue. Harroun ne sera pas ciblé parce qu’il se bat du même côté que les insurgés de l’Armée Syrienne Libre (ASL) menée par des terroristes notoires, que le gouvernement Obama a soutenu avec des centaines de millions de dollars.

“C’est un soldat américain formé et qui est devenu guerrier musulman, se déplaçant des Etats-Unis vers des pays où les vents du printemps arabe soufflent, combattant aux côtés de djihadistes et de terroristes qui détestent les Etats-Unis tout en célébrant ses exploits sanglants avec des vidéos téléchargées sur YouTube”, rapporte la chaîne de TV Fox News.

Lorsqu’on lui demande comment il se sent de combattre aux côtés de terroristes d’Al Qaïda, Harroun a répondu: “Les Etats-Unis jouent aussi un double jeu”.

Harroun, âgé de 30 ans et né à Phœnix, Arizona, a aidé au renversement du président égyptien Hosni Moubarak avant de voyager vers la Syrie et de rejoindre l’organisation Jahbat al-Nousra, qui a été mise par le ministère des affaires étrangères américain sur la liste des groupes terroristes après son implication dans de nombreuses attaques qui ont tuées des civils.

En Décembre dernier, 29 groupes d’opposition syriens, soutenus par les Etats-Unis, ont juré allégence à Al-Nousra, un groupe affilié à Al Qaïda, duquel le New York Times dit (NdT: Le NYT est la voix de la CIA aux Etats-Unis…) “qu’il a tué de nombreuses troupes américaines en Irak”.

De nombreux rapports confirment qu’Al Nousra est le front principal qui combat les forces syriennes et commande d’autres groupes rebelles. Al Nousra a aussi des liens très proches avec Al Qaïda en Irak, responsable récemment du massacre de troupes formées par les américains.

Si le gouvernement Obama croit vraiment en la nécessité de tuer des Américains qui travaillent aux côtés des ennemis de l’Amérique à l’étranger, alors pourquoi n’y a t’il eu aucune discussion que ce soit concernant le ciblage d’Harroun par une attaque de drone ? Pourquoi l’armée américaine continue t’elle de lui payer des indemnités de handicap, à lui, Harroun, un terroriste connu et reconnu ?

Un autre Américain qui a combattu aux côtés des terroristes d’Al Qaïda en Libye et en Syrie, Matthew VanDyke, vient de rentrer récemment aux Etats-Unis et est planifié pour donner une conférence à Washington DC ce week-end. VanDyke a admis qu’il voulait à l’origine rejoindre la CIA mais est devenu plus tard un “combattant de la liberté”.

VanDyke a combattu avec des militants libyens sous la bannière du Groupe Islamiste Combarttant Libyen, un groupe terroriste qui a tué des soldats américians en Irak, et pourtant il ne sera même pas sujet à enquête de la part des autorités lorsqu’il viendra dans la capitale de la nation. D’un autre côté, le gouvernement fédéral recherche des terroristes potentiels américains, qui achètent de la nourriture en grosse quantité ou paie pour un café en argent liquide.

Le citoyen américian Anouar Al-Alwaki a été tué dans une attaque de drone (au Yémen) simplement parce qu’il avait produit de la propagande vidéo et communiqué avec des personnes accusées de terrorisme. Son fils de 16 ans fut également tué simplement parce qu’il partageait le même patronyme avec son père. D’autres citoyens américains comme John Walker Lindh ont été emprisonnés et torturés à Guantanamo Bay pour avoir combattu avec les Talibans (NdT: une autre création, avec Al Qaïda, de la CIA).

Cependant, Harroun et VanDyke sont libres de voler à travers le monde, de ré-entrer les Etats-Unis comme ils le désirent, malgré qu’ils aient commis les mêmes crimes que des gens comme Lindh et Al-Alwaki.

La présence d’Eric Harroun en Syrie sert d’une autre référence nous rappelant que des dollars issus de nos impôts sont utilisés pour financer des insurrections menées par des terrorisres d’Al Qaïda qui épousent ouvertement leur haine de l’Amérique en détruisant des églises chrétiennes, en brûlant des drapeaux américains, en chantant des slogans anti-américains et en chantant les louages d’Oussama Ben Laden tout en glorifiant les attaques du 11 Septembre.

Alors que les attaques des drones d’Obama continuent de tuer 98% d’innocents qui ne sont même pas “suspectés” d’être des “terroristes” et ce incluant des centaines d’enfants, les vrais terroristes comme Harroun et les sbires de son espèce, continuent à faire ce qu’ils veulent parce que leurs motifs sont directement alignés avec la campagne néo-coloniale non-stop de l’occident pour remplacer les leaders de nations non-coopératifs comme Bachar Al-Assad, par des marionnettes extrémistes bien plus faciles à manipuler.

Une Réponse to “Pays du goulag levant (ex-USA), terrorisme maison et guerre des drones…”

  1. […] Pourquoi Obama ne frappe t’il pas de ses drones ce terroriste ?  […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.