Résistance à l’empire: L’Iran en contre-pouvoir géopolitique… nucléaire…

Refaçonner le Moyen-Orient est un échec pour l’empire anglo-américain et ses satellites de l’Organisation Terroriste de l’Atlantique Nord. Le vent tourne et la donne change de main. C’est une évidence et les yanks ne s’y trompent pas. Ils abandonnent leurs mercenaires islamistes d’Al CIAda en Syrie, continuent pour la forme et ne pas perdre totalement la face à invectiver l’Iran, mais négocient en sous-main avec celui-ci.

La Russie règne sur la diplomatie mondiale. Son image internationale est au beau fixe, elle a sauvegardé la paix au Moyen-Orient après avoir sacrifié la Libye pour se regrouper avec plus de poids derrière la Syrie. Dans une partie d’échecs de cette envergure, l’occident ne fait pas le poids… Seule l’armada militaire et aventurière américaine peut imposer quelques diktats, mais de moins en moins…

Le vent tourne, l’empire dévoile ses pieds d’argile, mais demeure néanmoins très dangereux et fera encore souffrir bien des innocents… Le dévolu impérialiste s’achemine vers l’Asie, trop tranquille et trop prospère au goût des oligarques. La « querelle » sino-japonaise au sujet d’îles oubliées et la tension renouvelée par le truchement de la Corée du Nord n’arrivent pas par hasard… Rien n’arrive jamais par hasard en géopolitique… L’empire cherche un prétexte pour envoyer l’armada en Asie et essayer d’encercler la Chine, qui elle-même semble jouer un double-jeu.

Les mois à venir vont être bougrement intéressants !

— Résistance 71 —

 

 

Ahmadinejad: Pas de retour en arrière, l’Iran est une puissance nucléaire

 

Al Manar

 

Le 13 Février 2013

 

url de l’article original:

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=96700&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé ce mercredi que la République islamique d’Iran est devenue une puissance nucléaire. Et d’insister : Pas de retour en arrière.

« Nos ennemis ont en vain déployé tous leurs efforts afin d’empêcher l’Iran d’acquérir la technologie nucléaire. L’Iran est devenu une puissance nucléaire et ceci est irréversible ». « L’Occident n’a d’autre choix que de reconnaitre cette réalité », a-t-il affirmé.

Interrogé par des journalistes sur les négociations entre l’Iran et le groupe des 5+1, M.Ahmadinejad a réitéré que seules les négociations peuvent aboutir à la résolution des différents entre les deux parties. « Il n’y pas de trente six solutions. Il n’y en a qu’une », a-t-il ajouté

S’agissant de la demande l’AIEA de mener des inspections sur le site de Parchin, le président iranien a déclaré que « ce qui importe c’est le respect des accords conclus entre l’Iran et  l’AIEA, et cette dernière doit respecter les droits de l’Iran».

Installation de nouvelles centrifugeuses à Natanz

Entre-temps, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie nucléaire (OIEA), Fereydoun Abbassi Davani, a confirmé mercredi le début d’installation de centrifugeuses d’une nouvelle génération sur le site d’enrichissement d’uranium de Natanz dans le centre de l’Iran.

Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), chargée de surveiller les activités nucléaires iraniennes, l’Iran l’avait informée dans une lettre datée du 23 janvier de cette modernisation qui avait été dénoncée par les Occidentaux et l’entité sioniste.

« L’installation des nouvelles centrifugeuses a commencé il y a un mois à Natanz et cela continue », a déclaré M. Abbassi Davani, cité par plusieurs médias locaux, alors qu’une délégation de l’AIEA se trouve en Iran.

« Nous avons réussi à maîtriser la technologie pour la fabrication de matériel composite et nous avons réussi à fabriquer les pièces de la nouvelle génération de centrifugeuses avec ce matériel », a-t-il expliqué.

Selon lui, ces nouvelles centrifugeuses, plus puissantes, « sont destinées à faire de l’enrichissement à 5% et n’ont aucune utilisation pour faire de l’enrichissement à 20% ».

L’Iran déclare enrichir de l’uranium uniquement à des fins pacifiques, jusqu’à un degré de pureté de 5% pour produire de l’électricité, ou jusqu’à 20% afin d’alimenter un réacteur de recherche médicale.

Selon l’AIEA, l’Iran avait dans sa lettre précisé que « des centrifugeuses de type IR2m seraient utilisées dans l’unité A-22 » de Natanz, où Téhéran enrichit essentiellement de l’uranium jusqu’à 5% avec des centrifugeuses anciennes de type IR-1, plus lente que les machines IR2m.

Dans son dernier rapport de novembre 2012, l’Agence indiquait que Natanz abritait 8.856 centrifugeuses IR-1 en activité pour l’enrichissement à 5%, et 328 pour l’enrichissement à 20%.

L’Iran est sous le coup de plusieurs sanctions internationales visant entre autres son programme d’enrichissement d’uranium. Les Occidentaux accusent Téhéran de vouloir se doter de la bombe atomique sous couvert de son programme civil, ce que Téhéran dément catégoriquement.

Une Réponse to “Résistance à l’empire: L’Iran en contre-pouvoir géopolitique… nucléaire…”

  1. […] politique, société état et démocratie. Suivez toutes les réponses à cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou envoyer un rétrolien depuis votre […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.