Ingérence et crime de guerre en Syrie: USA et Qatar commanditaires d’une attaque faux-drapeau à l’arme chimique à Homs ?…

Des courriers électroniques fuités révèlent un plan d’attaque fausse bannière à l’arme chimique en Syrie “approuvé par Washington”

 

Le gouvernement Obama est-il complice de crime de guerre ?

 

Paul Joseph Watson


 

Le 28 Janvier 2013

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/hack-reveals-washington-approved-plan-to-stage-chemical-weapons-attack-in-syria/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Des courriers électronique qui auraient été piratés du sous-traitant à la défense britannique Britam, révèlent un plan “approuvé par Washington” et financé par le Qatar de perpétrer une attaque faux-drapeau à l’arme chimique en Syrie et blâmer l’évènement sur le régime Al-Assad, remplissant ainsi ce que le gouvernement Obama a dit constituer le franchissement d’une “ligne rouge” qui mandaterait une intervention militaire américaine.

Les courriels fuités, obtenus par un hacker en Malaisie, montrent un échange (click here for screenshot) entre le directeur de Britam, une entreprise sous-traitante du ministère de la défense britannique, David Goulding et le fondateur de l’entreprise Philip Doughty:

=  =  =

Phil

Nous avons une nouvelle offre. C’est encore au sujet de la Syrie. Les Qataris proposent une affaire juteuse et disent que c’est approuvé par Washington.

Nous devrons délivrer une AC (Ndt: Initiales pour “Arme Chimique”, en anglais CW for “Chemical Weapon”) à Homs, un obus d’origine soviétique venant de Libye, similaire à ceux qu’Assad devrait avoir. Ils veulent que nous déployions notre personnel ukrainien qui peut parler russe et que nous fassions une vidéo.

Franchement, je ne pense pas que ce soit une bonne idée, mais les sommes offertes sont énormes. Ton opinion ?

Salutations, David

=  =  =

Le fait que le plan implique la livraison d’une arme chimique qui serait “similaire à celles qu’Assad possède”, suggère on ne peut plus clairement que l’idée est de procéder à une attaque faux-drapeau qui serait blâmée sur Assad par les émirats arabes comme le Qatar et les puissances de l’OTAN.

Si l’affirmation de ce que ce complot “a été approuvé par Washington” peut être vérifiée, alors le gouvernement Obama est complice de crime de guerre.

D’après Cyber War News, qui détaille le processus du comment les courriels ont été piratés et inclut des prises d’écran des documents fuités, le piratage a aussi mis à jour “des informations extrêmement personnelles” incluant des copies des passeports d’employés de Britam, dont certains paraissent être des mercenaires.

Une liste complète de tous les documents peut-être trouvée here. Un administrateur de systèmes de logiciels qui a analysé les détails de l’en-tête électronique des courriels a conclut: “Je dois admettre que le courriel semble être tout à fait authentique… Tous ces faits sont justes. Ainsi, avec l’objectivité d’un briseur de mythes, je dois dire que c’est plausible.”

Les profils en ligne de l’entreprise confirment que David Goulding et Philip Doughty travaillent bien pour Britam Defence.

L’an dernier, des rapports ont commencé a circuler disant que des rebelles combattant en Syrie, soutenus par les Etats-Unis, avaient reçu des masques à gaz et étaient volontaires pour perpétrer une attaque fausse bannière à l’arme chimique qui serait blâmées sur le régime Al-Assad pour graisser les gonds de la porte ouvrant sur une intervention de l’OTAN en Syrie.

Peu après, en Août, Le président Obama avait averti que l’utilisation et même le transport d’armes chimiques par le régime Al-Assad représenteraient la ligne rouge à ne pas franchir et qui précipiterait une intervention militaire. Le président français François Hollande a emboîté le pas, déclarant que l’utilisation de telles armes “légitimerait une intervention militaire directe.”

A la même période, une source a dit à la chaîne syrienne Addounia qu’une compagnie saoudienne avait affrêté 1400 ambulances avec des systèmes filtrant anti-gaz et anti-armes chimiques pour un coût de 97 000 US$ par véhicule, en préparation d’une attaque par arme chimique de la par des rebelles de l’ASL qui utiliseraient des mortiers. 400 autres véhicules furent préparés de la sorte pour transporter des troupes.

L’attaque aurait été blâmée sur l’Armée Arabe Syrienne et exploitée comme excuse pour un assaut militaire du pays. Un rapport de mars 2012 de la Brookings Institution intitulé: Saving Syria, Assessing Options for Regime Change, avait mis en exergue ce même scenario, celui de la fabrication d’une crise humanitaire qui serait citée comme justification pour une attaque sur la Syrie.

Hier, le vice premier ministre israélien Silvan Shalom a dit aux journalistes qui si les rebelles syriens obtenaient des armes chimiques en provenance du stock d’armes chimiques du régime Al-Assad, ceci forcerait Israël à déclencher des “opérations préventives” ou en d’autres termes, une attaque militaire sur la Syrie.

En Décembre dernier, une vidéo choquante fut diffusée par les milieux rebelles, montrant ce qui apparaissait être un test de gaz neurotoxique sur des lapins, poussant à la confirmation que les rebelles avaient déjà acquis des armes chimiques.

Ainsi que l’a aussi souligné Tony Cartalucci: “La mention d’acquérir des armes chimiques de la Libye est aussi particulièrement troublante. L’arsenal de la Libye est tombé dans les mains d’extrémistes sectaires en 2011 avec l’aide de l’OTAN dans la culmination des efforts pour renverser la nation nord-africaine. Depuis lors, les militant libyens menés par des commandants du Groupe Islamique Combattant Libyen d’Al Qaïda, ont armé d’autres extrémistes sectaires à travers le monde arabe, aussi loin à l’Ouest que le Mali et à l’Est que la Syrie.”

Le mois dernier, 29 groupes différents d’opposition syrienne, tous soutenus par les Etats-Unis, ont juré allégeance à Al Nousra, un groupe affilié à Al Qaïda qui, comme l’a rapporté le New York Times, “a tué beaucoup de soldats américains en Irak”.

De nombreux rapports confirment qu’Al-Nousra est la force combattante majeure en Syrie et commande d’autres groupes rebelles. De par leur rôle important et le fait que ce groupe terroriste est responsable de plusieurs attaques sanglantes en Syrie, la notion que le gouvernement Obama aurait approuvé le plan qui pourrait voir des armes chimiques tomber volontairement entre les mains de terroristes d’Al Qaïda, pourrait représenter un scandale encore plus grand que celui déjà important du Benghazigate.

Dans une histoire liée à ceci, l’armée électronique syrienne, un groupe séparé d’hacktivistes, continue de fuiter des fichiers piratés et des courriels provenant de nombreux ministères sensibles étrangers et de sites internet militaires qui appartiennent à l’Arabie Saoudite, au Qatar, à la Turquie et ce incluant des courriels envoyés du plus haut niveau entre ces pays.

 

4 Réponses vers “Ingérence et crime de guerre en Syrie: USA et Qatar commanditaires d’une attaque faux-drapeau à l’arme chimique à Homs ?…”

  1. […] Des courriers électroniques fuités révèlent un plan d’attaque fausse bannière à l’arme chimique en Syrie “approuvé par Washington” Le gouvernement Obama est-il complice de crime de guerre ? …  […]

  2. LOUANCHI Says:

    HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

  3. et l’histoire se répète on dirais … ça ne fait aucune sens qu’en phase de victoire Bachar se mette a utiliser de l’arme chimique…

    • Absolument, de plus depuis le false-flag de La Ghouta en 2013, l’armement chimique de la Syrie a été démantelé en 2014 par les Yanks avec l’accord d’Assad… par contre des produits toxiques en provenance de Turquie ont été stockés par les mercenaires de l’OTAN d’Al CIAda et la Syrie avait averti l’OIAC il y a un moment.
      Tout cela est cousu de fil blanc ! On est dans un délire fales-flag La Ghouta 2.0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.