Nouvel Ordre Mondial: la destruction programmée de la souveraineté des nations est en marche…

Attaque de la souveraineté

 

Dr. Paul Craig Roberts

 

Le 15 janvier 2013

 

url de l’article original:

http://www.paulcraigroberts.org/2013/01/15/attack-on-sovereignty-paul-craig-roberts/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Ceux qui sont concernés par le “Nouvel Ordre Mondial” parlent comme si les Etats-Unis sont sous le contrôle d’une force conspiratrice extérieure. En fait, ce sont les Etats-Unis qui sont le Nouvel Ordre Mondial. C’est toute la problématique du monde unipolaire américain dont se plaignent la Chine, la Russie et l’Iran.

Washington a démontré qu’il n’a aucun respect pour ses propres lois, pour sa propre constitution, encore moins pour le droit international et la loi de souveraineté des autres pays. Tout ce qui compte est la volonté de Washington de poursuivre ses actions hégémoniques afin que Washington se rapproche toujours plus de devenir un dictateur mondial.

Les exemples sont si nombreux, que quelqu’un devrait en faire un livre. Pendant le gouvernement de Reagan, les lois banquières secrètes établies de longue date par la Suisse ont dû se plier à la volonté de Washington. Le gouvernement de Clinton a attaqué la Serbie, assassinant des civils et envoya la président serbe devant un tribunal international pour y être jugé comme criminel de guerre pour avoir défendu son pays. Le gouvernement américain s’engage dans une opération massive d’espionage des courriers électroniques des Européens ainsi que de leurs conversations téléphoniques et ce sans aucune relation avec le terrorisme. Julian Assange est confiné dans l’ambassade d’Équateur à Londres, parce que Washington ne permet pas au gouvernement britannique d’honorer l’accord fait sur son asile politique. Washington refuse de se soumettre à une décision concernant l’habeas corpus d’une cour d’appel britannique pour libérer Yunus Rahmatullah dont la détention a été décidée illégale par cette cour. Washington impose des sanctions sur d’autres pays et les fait appliquer en coupant des nations souveraines qui n’obéissent pas du système de paiement international.

La semaine dernière le régime Obama a prévenu le gouvernement britannique que c’était une violation des intérêts américains pour le Royaume-Uni de se retirer de l’Union Européenne ou de réduire ses liens avec celle-ci de quelque façon que ce soit.

En d’autres termes, la souveraineté de la Grande-Bretagne n’est pas un choix qui doit être fait par le gouvernement britannique ou son peuple. La décision est prise à Washington en regard des intérêts de Washington.

Les Britanniques sont si habitués à être la colonie de Washington que le vice premier ministre Nick Clegg et un groupe d’exécutifs du monde des affaires britannique se sont très vite alignés avec Washington.

Ceci laisse la Grande-Bretagne grandement dans l’embarras. L’économie britannique, qui fut une grande puissance industrielle, a été réduite à la seule City de Londres, le Wall Street britannique. Londres, tout comme New York est un centre financier international qui n’a pas son pareil en Europe. Sans son statut financier, il ne resterait plus grand chose du Royaume-Uni.

L’embarras pour la GB vient de ce que la solution à la crise de la dette souveraine vers laquelle l’UE se dirige tout droit, va retirer aux gouvernements membres leur souveraineté fiscale. Pour les nations individuelles, les dépenses, les impôts et ainsi le déficit ou les positions de surplus des budgets des pays membres seront planifiés par l’autorité centrale européenne. Ce qui de facto voudra dire la fin de la souveraineté des pays européens.

Pour que la GB reste dans l’UE tout en gardant sa propre monnaie et sa propre banque centrale voudrait dire qu’un statut spécial lui serait accordé. Le Royaume-Uni serait alors le seul état membre de l’UE qui resterait souverain. Quelles sont les chances pour que de tels privilèges lui soient accordés ? Est-ce ceci acceptable pour la France et l’Allemagne ?

Si les Britanniques doivent se fondre dans l’UE, ils devront abandonner leur monnaie, leur banque centrale, leur système de lois et leur statut économique de centre financier du monde et accepter la gouvernance de la bureaucratie européenne. Les Britanniques devront accepter d’arrêter d’être quelqu’un pour devenir personne.

Cela, par contre, libérerait la GB d’être la marionnette de Washington à moins que l’UE elle-même ne soit une marionnette de Washington.

D’après certains rapports, à un moment de cette année, l’Écosse, une partie du Royaume-Uni, doit voter pour quitter le Royaume-Uni et devenir une nation indépendante. N’est-il pas ironique de constater qu’alors que le Royaume-Uni entre dans un débat pour se démembrer lui-même, il doit en même temps faire face à être fusionné dans un état multi-national ?

13 Réponses vers “Nouvel Ordre Mondial: la destruction programmée de la souveraineté des nations est en marche…”

  1. washington c’est washington – et tout le peuple n’est pas cela – si je lis les forums – il y en a beaucoup qui sont conscients –
    quelles sont les origines de cette mafia ? d’où sont-ils venus après la guerre ? Je pense en particulier à un dont je n’arrive pas à me souvenir du nom – mais lisez la liste des Bilderberg entr’autre –

    • Très juste, c’est bien pour cela que Paul Craig Roberts prend toujours le soin de nommer « Washington » comme responsable, c’est à dire la clique d’aristocrates parasites. Le peuple américain se dissocie (ou pas ) de ses dirigeants…

  2. christiane Says:

    D’un article à l’autre, nous oscillons de l’optimisme raisonné au pessimisme le plus noir. Je pensais vraiment que les politiques anglais avaient une colonne vertébrale plus rigide que celle des nôtres qui se couchent sans vergogne aux pieds des Américains, alliés et gérants de l’UE qui n’a aucune considération pour les peuples. Donnez-nous malgré tout une lueur d’espoir, car j’ai du mal à admettre la soumission complète du Royaume Uni.

    • En termes de finance, la City de Londres est le centre mondial de la haute finance. Wall Street n’existerait pas sans La City. Ce que les banksters ont décidé se fera. Si la City a décidé que l’Angleterre et ce qu’il reste de son empire intra muros périclitent, alors c’est ce qu’ils tenteront de faire.
      Roberts voit La City comme la vassale de Wall Street, c’est l’inverse.

      « La finance conspire » disait Lincoln…

      Tout vient de là. Il suffit de dire non ! c’est aussi simple que cela.

      Coluche disait: « Quand on pense qu’il suffirait que les gens ne viennent pas pour qu’il n’y ait personne »… la même chose s’applique à ce que nous sommes forcés de subir; ainsi pour paraphraser Coluche: « quand on pense qu’il suffirait que les gens disent non, pour que çà ne se fasse pas »… Phrase du jour à méditer…

      • christiane Says:

        Oui, et nous savons ce qui arriva à Lincoln qui voulait se
        mettre en travers de leur puissance. Les seuls qui puissent dire non, ce sont les peuples, c’est pour cela que le pouvoir Obama veut les désarmer. Voulez-vous dire
        que les Anglais tenteront malgré tout de quitter l’ UE pour
        sauver leur pouvoir financier ou que les banquiers les
        en empêcheront par tous les moyens ?
        Même dans les plans les plus parfaits, subsiste une faille,
        espérons que cette faille profitera aux peuples qui sauront s’y engouffrer et faire vaciller cet édifice de malheur jusqu’à ce qu’il s’ écroule.

        • Les anglais ont Nigel Garage !!!!
          mais nous également devrions quitter le navire armé par les washington dès l’origine

          • Farage.. Nigel Farage, ses interventions à l’assemblée européenne sont toujours à regarder… s’il n’existait pas, il faudrait l’inventer…
            Nous, le peuple, devrions quitter le système dans son entièreté et retrouver la véritable souveraineté qui jamais n’aurait dû nous échapper. Autogestion des communes libres unies en confédération… Seule solution viable pour l’humanité !

  3. L’Angleterre a toujours été à la botte des US – comme vous le dites, WASHINGTON et City – bon je vais me forcer à lire Adam Smith s-

    Il suffit de dire NON, c’est d’accord, mais il faut soulever des montagnes pour convaincre les autres ………. Mais on y arrive – avec beaucoup, beaucoup de patience « il faut donner du temps au temps » comme disait Cervantès (et non mitterand )

  4. Washington DC, comme on dit, est une cité autonome du NWO, comme Vatican City et comme London City.

    Il faut se poser la question du « drapeau US frangé d’Or » que l’on voit à la Maison Blanche, qui n’est PAS l’emblème national des E-U (sans franges d’or).
    Quant à savoir qui commande, Londres ou Washington, c’est une question qui doit se poser au niveau des « Familles » illuminati de la Finance globale. Est-ce la faction US (Rockefeller et quelques autres comme Morgan…) ou est-ce la faction Britannique (Rothschild et quelques autres) qui prédomine ?

    A noter aussi, que les E-U sont en réalité un refuge de Nazis de très haut rang. Opération « Paperclip » après la 2° guerre mondiale, et des clans pro-Nazis comme la « famille Bush ». Prescott Bush (père de G Bush) fut même inculpé pour collaboration avec les Nazis.

    • Le drapeau américain à « frange d’or » est un drapeau militaire, réservé aux enceintes militaires (normalement exclusivement). C’est le drapeau qui siège dans toutes les cours de justice MILITAIRES, les cours martiales donc… C’est donc le Pentagone qui est au pouvoir (celui-ci n’existerait pas sans la haute finance, de fait, le Pentagone, comme l’a écrit le Général « Butch » Butler de l’USMC est la main armée de Wall Street depuis au moins la guerre contre l’Espagne…).
      En parallèle, les Rockefellers ne seraient pas ce qu’ils sont sans les Rotschilds. Il faut bien comprendre que l’Angleterre ayant perdu l’Amérique, elle ne pouvait pas revenir sous la forme des Rotschilds, trop cousu de fil blanc, mais elle pouvait y revenir alliant à jamais les Rotschilds et une famille du cru. Ce fut les Rockefellers, la famille a géré les intérêts des Rotschilds aux Etats-Unis depuis le tout début du XXème siècle.
      S’il y a convergence d’intérêts évident entre les Rockefellers, Rotschilds, Morgan, Kuhh-Loeb etc, celle-ci devient primordiale pour la centralisation des grandes lignes monopolistes économiques et politiques ; néanmoins la City de Londres demeure la maison mère de la haute finance parasite du capitalisme monopoliste.
      Il est vrai que c’est plus difficile de savoir maintenant, mais qu’importe ! Nous savons où est l’ennemi !…

  5. christiane Says:

    Il semblerait qu’un système d’autogestion serait en formation en
    Espagne; pouvez-vous nous donner de plus amples informations à ce sujet ? Est-ce qu’il a des chances de s’implanter vraiment , de faire tache d’huile et serait-il à plus ou moins longue échéance un danger pour le pouvoir en place et par ricochet pour le pouvoir de Bruxelles ?

    • Oui, il y a toujours Marinaleda en Andalousie depuis un moment, mais surtout il y a des récup´´rations ouvrières d’usines… Il est intéressant de revenir à ce sujet, nous avions mis en mémoire cet article à ce sujet le mois dernier, puis avec la fin d’année et d’autres projets/traductions, on l’avait … oublié.. On le mettra en ligne ces jours-ci.

      http://www.anarkismo.net/article/24578

      L’Espagne a une grande tradition libertaire depuis les années 1868-70. La Catalunya est en phase de sécession. Ils pourraient refaire Barcelone 1936.. en mieux soyons-en sûr…
      Espérons que cela fasse boule-de-neige.
      Tous les états y verront un danger immédiat, la bureaucratie européenne également c’est évident.

      On y arrive, pas à pas.

      « Aucune armée ne peut arrêter une idée dont l’heure a sonné » disait Victor Hugo qui ne cachait pas sa sympathie pour la Commune…

  6. chanson : vous connaissez la chanson « le premier qui dit la vérité il doit etre executé »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :