Résistance politique: Un critique dissident meurt mystérieusement au pays du goulag levant…

Aaron Schwartz défendait ce que nous sommes de plus en plus nombreux à défendre: la diffusion sans restreinte de toute information comme étant patrimoine de l’humanité. Sa critique justifiée de la politique d’assassinats extra-judiciares d’Obama est la porte ouverte à un « pinochisme » effréné latent dans cette dictature que sont les Etats-Unis.

Il en est mort. Tué par le régime totalitaire ? Constatant les exécutions extra-judiciaires perpétrées par le gouvernement de l’Amérike, pays du goulag levant… On ne serait pas du tout étonné de l’apprendre… La répression semble entrer dans une phase de renforcement, l’oligarchie sait au bout du compte, que le temps qui lui est imparti touche à sa fin… Les peuples prévaudront et les oligarques criminels et leurs sbires passeront aux oubliettes de l’Histoire.

— Résistance 71 —

 

Le critique de la “liste noire d’assassinats” d’Obama retrouvé mort à New York

 

Le 13 Janvier 2013,

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2013/01/13/283254/us-kill-list-critic-found-dead-in-ny/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le célèbre blogueur américain et prodige informatique Aaron Schwartz, qui dénonça la “liste noire d’assassinats” du président Obama ainsi que les cyber-attaques contre l’Iran, a été retrouvé mort à New York.

La police a trouvé le corps de l’intéressé âgé de 26 ans dans son appartement de la ville de New York, Brookklyn vendredi, a dit la porte-parole du médecin légiste de la ville.

Le médecin a conclu à une mort des suites d’un suicide par pendaison, aucun autres détails n’est disponible sur cette mort mystérieuse.

L’an dernier, Schwartz avait ouvertement critiqué les Etats-Unis et le régime israélien pour avoir lancé des attaques cybernétiques contre l’Iran.

Le blogueur était aussi un critique véhément de la liste d’assassinats du président Obama et d’autres politiques de celui-ci.

Obama a été rapporté approuver les noms mis sur une liste de personnes destinées à être assassinées, utilisée pour le ciblage des assassinats par drones des Etats-Unis.

Environ chaque semaine, plus de 100 membre de l’équipe du conseil national à la sécurité, se rassemblent au moyen d’une vidéo-conférence hyper sécurisée établie par le Pentagone; durant cette réunion les membres du groupes révisent les biographies des suspects au Yémen, Somalie et au Pakistan et “nomment” ceux qui devront être ciblés dans des attaques.

Obama reçoit ensuite les identités de ceux mis sur la “listes d’assassinats” et signe de sa main chaque élimination au Yémen, en Somalie ainsi que des attaques risquées au Pakistan.

Schwartz avait aussi reçu le crédit d’avoir été un des co-auteurs du logiciel internet de dissémination de l’information RSS 1.0 (Rich Site Summary), sur lequel il travailla dès l’âge de 14 ans.

RSS est fait pour délivrer le contenu de sites internet qui changent constamment, comme les pages d’information, pour aider les utilisateurs.

Schwartz fut un critique du monopole de l’information obtenu par des cartels privés et croyait que l’information devait être partagée et accessible à tous pour le bénéfice de la société entière.

“L’Information est le pouvoir. Mais comme tout pouvoir, il y a toujours ceux qui veulent le garder pour eux-mêmes”, avait-il écrit dans un manifeste en ligne en 2008.

Sur cette croyance, le prodige informatique avait créé le groupe à but non lucratif DemandProgress. Ce groupe avait lancé avec succès une campagne en 2011 pour bloquer une loi que le parlement américain voulait faire voter et appelée Stop Online Piracy Act (NdT: SOPA, dont l’équivalent en France à la même époque.. tiens, tiens… fut les lois LOPSI I et II).

Si cette loi avait été approuvée, elle aurait accordé aux cours de justice le droit de restreindre l’accès à certains sites internet considérés impliqués dans la partage illégal de la propriété intellectuelle.

DemandProgress argumentait qu’il avait mit un terme à ce projet de loi qui aurait très largement autorisé le gouvernement américain à censurer et à restreindre l’accès à une communication légitime sur internet.

21 Réponses to “Résistance politique: Un critique dissident meurt mystérieusement au pays du goulag levant…”

  1. « aux oubliettes de l’histoire » – espérons que non – ils méritent d’etre trainer dans la boue pour l’éternité

  2. christiane Says:

    Le suicide est l’argument ultime utilisé par tous les assassins politiques qui se débarrassent des gêneurs. Combien de « suicides » y-a-il eu en France sous Mitterrand, Chirac ou Sarkozy et combien y-en-aura-t-il sous Hollande ? quand ils n’ont pas recours au simple assassinat dont les auteurs ne sont jamais arrêtés.
     » … les peuples prévaudront  » quand arriverons-nous à nous débarrasser de tous ces politiques- criminels qui trahissent leur pays et leur peuple au bénéfice d’un état qui depuis son existence a continuellement été une menace pour la paix mondiale et qui n’hésite pas à recourir à la destruction des pays qui l’empêcheraient de mettre ses plans à exécution.

    • Nous y arriverons quand nous comprendrons qu’il n’y a pas de solutions au sein du système, il faut en sortir, le détruire et reconstruire solidairement. La prise de conscience est en marche, elle sera sûrement assez longue, mais à terme, l’évidence de l’obsolescence de l’État et de son illusion politique et sociale se verra comme le nez au milieu de la figure…

  3. Oui mais détruire ce système implique-t-il d’attendre que tout s’effondre avant de partir sur de nouvelles bases? Je dis cela à cause du temps que ça prend à « éveiller les masses » comme on dit. Si on attend que les gens se réveillent, on a en effet le temps de tous crever.

    • Rien ne va s’effondrer a priori, même si le capitalisme rentre dans une phase de fragilité de sa base (pas le sommet qui est plus puissant qu’auparavant, mais sans sa base, il est fragile). Il faut aider le processus. Plus besoin de barricades. Dans un contexte social propice et on y arrive gentiment, il faut créer un contre-pouvoir d’obédience totalement populaire. Le seul viable à long terme et réellement progressiste est le contre-pouvoir autogestionnaire. Tout cela se fait localement, pas à pas, sur les lieux de travail et d’habitation, jusqu’à ce que l’autogestion des communes, zones, régions etc, rende les institutions totalement obsolètes. Il suffit de peu de gens qui s’organisent et d’un effet boule-de-neige devant le succès de l’entreprise. Chacun a cela en soi, pas besoin d’être « révolutionnaire ».
      Prenons l’effet « notre-dame-des landes » par exemple. Transposons la méthode dans quelques zones rurales et urbaines, dans un contexte moins limite mais où la solidarité jouerait à plein…
      Il faut résoudre notre problème de division. Les peuples sont divisés depuis des siècles sur des lignes de différenciation fictives: sociales, politiques, ethniques, religieuses, sexistes, raciales, culturelles, etc… Il suffit de dire NON et d’assumer cette décision solidairement. Il suffit parfois d’un rien pour une plus grande prise de conscience…

      • christiane Says:

        Oui, ce système de contre-pouvoir autogestionnaire est en effet une idée à mettre en pratique, mais tenez-vous compte des millions d’immigrés qui, sur notre sol, n’ont absolument rien à voir avec notre culture, nos traditions, notre façon de vivre; avec eux, je le regrette fort, ce système d’une main de fer dans un gant de velours, ne mènerait nulle part à moins qu’un grand nombre d’entre eux retourne d’oû ils viennent. Chacun son métier, les vaches seront bien gardées.
        Et, qu’on ne me ressorte pas le coup de la culpabilité, pour ma part, je ne suis coupable de rien. Si on ouvre ce chapitre, je crois que les premiers à s’excuser et à battre leur coulpe seraient tous les hommes politiques, sauf rares exceptions, qui devraient demander pardon aux Français.
        Hollande vient d’envoyer nos soldats au casse-pipe, en première zone, alors que rien ne nous obligeait à le faire.
        Moi, je pense que ce devraient être les chefs d’état si généreux avec le sang des autres qu’on devrait envoyer au combat.

        • Alors là, c’est tout le contraire semble t’il… Les peuples africains, nord-africains vivent essentiellement en « autogestion » plus ou moins forcée devant la déliquescence de leurs états. Prenons la Kabylie par exemple, le peuple Kabyle a une grande expérience de l’autogestion, il n’est pas le seul. Il en va de même pour les peuples natifs nord et sud américains. Ces gens ne connaissaient pas la propriété privée, l’occident leur a imposé, leur a imposé des formes de gouvernement en adéquation avec les besoins coloniaux. Il ne faut certainement pas sous-estimée la capacité de ces gens à l’auto-suffisance, l’autogestion dans des sociétés où la solidarité est une question à la fois de tradition et de survie.
          En fait, nous pensons que nous aurons énormément à apprendre des membres de ces communautés, car en occident, nous avons oublié, on nous a fait oublier, comment fonctionner par et pour nous-mêmes, solidairement et pacifiquement. Cela ne veut pas dire qu’il n’y avait et n’y a pas de conflits dans ces sociétés, bien sûr qu’il y en a mais ils sont resolus d’une manière bien différente, dans la très vaste majorité des cas, par la négociation avec des décisions prises à l’unanimité. Pas de dictature de la majorité comme dans nos pseudo-démocraties occidentales.
          Pour ce qui est des chefs d’état, tout à fait d’accord, qu’ils se flinguent entre eux et nous foutent la paix…
          Simplement en ce qui nous concerne, enlevons l’État et donc son de facto « chefaillon » et d’un coup, la lumière sera…

          • je connais beaucoup de kabyles ici et je ne pense pas que l’autogestion les concerne – et n’oubliez pas l’islam –
            ils ont été repoussés par les arabes – c’était des tribus, un monde différent du nôtre ……… à bien étudier – pas de dictature ?? J’en doute fortement – pensez aux femmes

            • le kabyke d’ici et le kabyle de là-bas c’est pas pareil. Nous ne disons pas que c’est un « modèle parfait » loin s’en faut, mais ces gens ont une expérience ancestrale indéniable.
              Il faut étudier la vie communautaire kabyle ancestrale qui a trouvé un mouvement naturel autogestionnaire au début des années 60 après l’indépendance. Du reste, il y a eu une expérience autogestionnaire en Algérie entre 1963 et 1965… Comme l’état subsistait et s’était renforcé, çà a été récupéré et a périclité, mais le mouvement ouvrier algérien du début de l’indépendance était essentiellement un mouvement autogestionnaire. S’ils avaient fait tomber l’État à ce moment là, cela aurait continué et ce serait amélioré.
              L’état est un boulet que les peuples trainent, parce que l’état est le service de garantie de l’oligarchie parasite.

            • pour ce qui est de la femme.. la société française est très mal placée pour critiquer. La femme française égale à l’homme ? Vraiment ? même boulot, même salaire etc ?… pas de sexisme, pas de harcèlement sexuel ? pas de culture de « l’avantage sexuel » ?… Tout ce qu’on a fait dans le changement c’est façonner la femme à l’image de l’homme pour en faire une harpie, égoïste, carriériste en faire des amazones va t’en guerre élevées aux stéroïdes… Suffit de regarder en occident les harpies du système pour comprendre que quelque chose ne tourne vraiment pas rond: regardez les images des « femmes à succès »: Rice (les deux), Clinton, Pelosi, Thatcher, Merkel, chez nous les Lagarde et autre patronne du MEDEF..,
              Pathétique !

            • d’accord – moi je les mettrais à sarcler les betteraves …….. Quelque temps –

            • par exemple oui… c’est sur le terrain que les leaders se forgent et se reconnaissent, pas dans les cercles élitistes aristocratiques des incompétents et parasites du pouvoir.
              Que chacun analyse a condition de la femme dans la société anarchiste, la condition de la femme dans la révolution espagnole de 1936-39 entre autre… On est loin du compte aujourd’hui en France et partout.

          • christiane Says:

            pour ma part, je n’ai jamais été féministe, j’ai toujours considéré ce mouvement comme un élément déstabilisateur de la loi naturelle et de la société je considère les communautés hamish en particulier comme un modèle en miniature de ce que pourrait être un système d’auto-gestion. Néanmoins, je persiste à penser que l’islamisme est un obstacle majeur qu’il faudra combattre dans un avenir plus ou moins proche.

            • Toute religion a ses fondamentalistes, qui en général représentent une minorité. Ce qu’on appelle « l’islamisme » est essentiellement une création de l’occident afin de diviser pour mieux régner. Si on gratte la surface que trouve t’on: que les « frères musulmans » ont été créés par les services de renseignement britanniques dans les années 1920, que le Hamas palestinien a été créé par les services israéliens afin de diviser la résistance palestinienne jusqu’alors laïque et politiquement engagée (OLP, FPLP dont on reparle récemment avec Georges Ibrahim Abdallah), Al Qaïda créé par le NSC et CIA (Brzezinski et Robert Gates) en 1978-79, etc, etc…
              Que représente les véritables salafistes dans le monde musulman ? 1% , 2%.. une pécadille, combien y a t’il de musulmans par culture qui n’aspirent qu’à une vie normale et décente, pratiquant ou non ? 97% ? Plus ?… sûrement.
              Ne tombez pas dans l’excès inverse. Comme toute religion, l’islam rentrera dans le rang. Les fadaises religieuses sont les meilleurs outils de la division. L’oligarchie le sait parfaitement, elle joue cette corde sensible depuis des siècles.
              Le but étant un « choc des civilisations » fabriqué de toute pièce, tout est fait pour nous y amener et le plus violemment possible. L’islamisme tombera quand les ordures au pouvoir en occident tomberont, c’est aussi simple que cela.

            • et Lanza del Vasto – il pronait quoi ?
              Les 72 vierges – c’est le respect de la femme peut être –
              et ceux qui disent « croissez et multipliez vous » – ça non plus ne n’y croit pas –
              mais « ils ne sont ce qu’ils sont » que parce que nous sommes ce que nous sommes  » si notre niveau de conscience était plus élevé, ils n’auraient prise sur rien

              je ne suis pas féministe non plus – surtout quand j’observe certaines femmes – mais j’ai travaillé dans un monde d' »hommes et … franchement pas de quoi être admirative

  4. Je voudrais recentrer la discussion en prenant en compte les lieux autogérés concrets que je connais pour y avoir participé, pour les avoir fréquentés. Ce sont des lieux d’implantation locale intégrés dans un quartier,dans un village.Et jamais la question ne se pose des origines des participants. Et j’ai pu constater souvent l’apport positif de la contribution de musulmans qui ont un sens de l’hospitalité propice à la chaleur humaine de lieux conviviaux. c’est justement une des forces de ces lieux que de permettre une harmonisation des relations par la participation à la gestion commune d’un lieu qui permet justement à chacun de donner le meilleur de soi-même.
    Je ne comprends pas des expressions comme « ces gens »… pour écrire ce commentaire, il faut que je me rappelle que certains sont musulmans et d’autres ne le sont pas… parce que dans la pratique cela n’intervient pas et dans les discussions c’est enrichissant,
    Dans ma conception l’autogestion communale se fonde dans la notion d’habitant… venu d’ici ou ailleurs, temporaires ou permanent, de tels lieux j’en connais en Belgique, en France, en Espagne, en Suisse qui intègrent souvent des gens fort différents mais qu’un même état d’esprit réuni, un sens de la collectivité et du partage.

    • très juste.. c’est ce type de modèle qu’il faut développer et non pas le type « athénien » que certaines personnes voudraient voir restaurer ou du moins prendre pour modèle. Les Athéniens étaient fondamentalement racistes et ne toléraient pas la participation aux affaires de la cité de ceux qu’ils appelaient les « métèques ». Des personnes d’origines étrangères établies à Athènes depuis plusieurs générations ne pouvaient pas participer aux décisions de l’agora…
      Bref, oui, les expériences que tu cites sont à développer.

  5. Ce ne sont pas seulement les « métèques »qui sont exclus de la politique « démocratique » d’Athènes, les femmes, les professions manuelles, les esclaves… seuls ceux qui disposent de « loisirs actifs » sont citoyens et participent à l’agora.
    N’oublions pas non plus qu’Athènes a produit Platon qui a produit « La République » un petit chef d’œuvre pré-sioniste ou pré-communisme soviétique et encore, triste constat devenue en grande partie notre réalité, avec des dirigeants qui ont pour politique de maintenir le peuple dans l’ignorance et de le « protéger » par des mensonges, et des structures qui ressemblent aux kibboutz, pas ceux d’avant Israël qui étaient communaux, mais ceux qui placent l’éducation des enfants à entière discrétion de l’état. (ce qui figure aussi dans le programme de Mélenchon soi dit en passant).
    bref oui, les expériences que je cite sont de plus en plus attaquée par le système qui ne cesse d’en faire disparaître sous divers prétexte, discrètement, une par une, sans faire de bruit.
    Mais cela fait bien partie de la logique du système ancré dans la psychologie comportementaliste que d’agir toujours au-dessous du seuil de perception. Zones autonomes temporaires, qui disparaissent en un lieu pour réapparaître ailleurs, et petit à petit se multiplient.
    Ainsi pour en revenir au sujet de l’article, de nombreux exemples historiques avérés (documents déclassifiés, travaux de chercheurs et journalistes d’investigation) nous démontre que l’assassinat camouflé d’opposants est une pratique courante des pouvoirs qui contrôlent les différents régime étasuniens et de leurs alliés israéliens..
    On en revient toujours aux mêmes questions. Capables du fait ? Oui sans l’ombre d’un doute. Coupable du fait ? C’est toujours bien plus difficile à élucider.

  6. PS un lien vers un texte que je viens de lire et qui met en perspective cette constellations d’expériences qui participent à la refondation d’un autre monde et les moyens par lesquels chacun peut y participer…
    http://www.lavoiedujaguar.net/Nous-sommes-deja-en-chemin-creant

  7. […] suite à notre traduction article récente concernant la mort suspecte d’Aaron Schwartz, cyber-dissident au Nouvel Ordre Mondial et au totalitarisme grandissant servant à […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.