Oligarchie financière: Le cas HSBC ou quand la haute finance criminelle…

… Lave toujours plus blanc l’argent sale de la drogue et des trafics illicites en toute impunité. Nous avions traduit le mois dernier un excellent article d’Andrew Gavin Marshall à ce sujet. Les cartels transnationaux de la haute finance et celui de l’industrie sont les instigateurs de toujours plus de crimes à l’échelle planétaire, en effet, pourquoi arrêteraient-ils alors que pour les banques les frais de négociations ne représentent qu’un très faible pourcentage des profits engrangés.

Le dealer de hashich du coin de la rue fera de la prison, tandis que ceux qui blanchissent le fric gagné sur la misère humaine en amont et en aval du processus, non seulement ne risquent rien, mais sont en plus présentés comme les modèles de respectabilité de la société pathétiquement et pathologiquement décadente.

A force de marcher sur les mains la société a perdu ses repères. Effarant !

— Résistance 71 —

 

Comment les banquiers aident les trafiquants de drogue et les terroristes

 

Cryptogon

 

Le 5 Janvier 2013

 

url de l’article original:

http://www.cryptogon.com/?p=33062

 

~ Traduit de l’anglais par résistance 71 ~

 

 

Le mois dernier, HSBC a admis devant une cour de justice qu’elle avait autorisé de gros cartels de la drogue mexicain et colombien de blanchie au moins 881 millions de dollars. La banque a également admis avoir utilisé différents moyens techniques pour transférer des centaines de millions de dollars vers des nations sujettes à des sanctions commerciales incluant l’Iran, Cuba et le Soudan en violation de la loi Trading with the Enemy (Commercer avec l’ennemi). “En au moins une occasion, HSBC a informé une banque en Iran sur la manière de formater ses messages de paiement afin que les transactions ne soient pas bloquées ou rejetées par les Etats-Unis”, a dit l’assistant du ministre de la justice américain Lanny A. Breuer.

Ceci représente quelques unes des transgressions découvertes pendnat une enquête de deux ans menées par les ministères de la justice et des finances et reconnues par la banque HSBC lors d’un arrangement hors cour, connu sous le nom d’accord de report de poursuite, qui a été enregistré dans une cour de justice fédérale en Décembre.

Pas un seul responsable exécutif de la banque n’a été mis en accusation pour crime. Au lieu de cela, la banque a payé 1,9 milliards de dollars d’amendes et de renoncement, ou environ 10% des bénéfices bruts qu’elle a gagnés juste en 2010, une des cinq années pendant lesquelles la banque a admis avoir eu une conduite criminelle.

 

Related:

 

Banks Financing Mexico Gangs Admitted in Wells Fargo Deal

DEA Launders Mexican Profits of Drug Cartels

4 Réponses vers “Oligarchie financière: Le cas HSBC ou quand la haute finance criminelle…”

  1. Dieuswalwe Says:

    Pour l’Iran c’est bien pour Cuba aussi
    Je vais me mettre a la HSBC
    c’est pas celle a qui hollande vient
    De donner 400millôs de dyram
    IL S’EN FOUT C’EST VOTRE BLÉ

  2. https://www.hsbc.fr/1/2/hsbc-france/a-propos-d-hsbc/informations-presse/liste-cp?i=D75

    Et c’est le qatar qui a racheté le siège social à Paris de HSBC

  3. […] financiere, société état et démocratie. Suivez toutes les réponses à cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou envoyer un rétrolien depuis votre […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.