Notre cadeau de Noël à vous tous… En forme d’espoir !

Nous avons traduit le manifeste des nations autochtones canadiennes du mouvement “Idle No More”, qui correspond à notre sens à une grande opportunité pour non seulement les Canadiens mais aussi pour les occidentaux éveillés aux turpitudes coloniales ancestrales et actuelles de notre civilisation, de rejoindre les mouvements de revendication autochtones où qu’ils soient. Du Canada aux Etats-Unis en passant par le Mexique et le continent africain colonisés, le salut de l’humanité viendra, à notre sens, de la jonction historique entre la sagesse des nations natives et la sagesse existante des progressistes occidentaux.

Néanmoins, nous voyons dans ce manifeste un danger potentiel et rejoignons en cela la pensée du Professeur de Sciences Politiques à l’Université de Victoria (Colombie Britannique, Canada) et activiste Mohawk Taiaiake Alfred lorsqu’il conseille aux mouvement autochtones de faire attention à leurs revendications. En effet, cantonner celles-ci au domaine économique de revendications de “partages de bénéfices”, ne fait que réclamer plus d’argent et jouer dans la cour mercantile de l’oligarchie. Si adresser la précarité est une nécessité évidente, “la participation aux bénéfices” ne doit néanmoins pas être le fondement des revendications natives, comme le suggère fort justement Alfred. Les revendications se doivent d’être plus culturelles et directement attachées aux valeurs traditionnelles des nations natives et du développement de ces valeurs au sein des jeunes générations, non pas pour crér un antagonisme communautariste erroné, mais pour à la fois préserver l’identité des personnes et créer l’opportunité de promotion de ces valeurs d’égalité, de justice et d’harmonie au sein des communautés occidentales.

C’est par la symbiose des cultures que la société dans son ensemble progressera. Cela n’empêche aucunement de conserver sa différence. La différence est bonne, la différence est nécessaire, car c’est de la différence, comprise de manière symbiotique, que naîtra la synthèse sociétaire tant attendue. L’organisation structurelle oligarchique de nos sociétés est bâtie sur la division voulue des peuples à des fins de contrôle du grand nombre par le plus petit nombre. Pour en sortir de manière définitive, nous devons comprendre que l’essence même de la société n’est pas la division et l’exploitation présentées honteusement par la pseudo-science sociale des intérêts oligarchiques comme étant inéluctable et parties inhérentes de la “nature humaine”, mais bien au contraire l’harmonie égalitaire réfutant l’exploitation et la hiérarchisation dogmatique par le nivellement du système pyramidal en société horizontale.

Citons une fois de plus le lumineux ethnologue français Pierre Clastres qui gagnerait à être plus lu et reconnu en ces temps troubles, lorsqu’il disait dans son remarquable ouvrage de 1974 “La Société contre l’État”:

“… Il n’y a donc pas de hiérarchie dans le champ de la technique, il n’y a pas de technologie inférieure ni supérieure; on ne peut mesurer un équipement technologique qu’à sa capaciter de satisfaire, en un milieu donné, les besoins de la société.”

Les sociétés dites “primitives” ne peuvent de fait l’être. Elles ne sont pas des sociétés en “devenir” en cours “d’étatisation”, bien au contraire, comme Pierre Clastres l’a démontré, elle refuse l’étatisation et refuse les concepts ségrégatifs et sources de division de la propriété et de la hiérarchisation sociétaire . La colonisation occidentale qui exploite et pille le monde depuis plus de 500 ans est fondée sur sa “mission civilisatrice”. Ceci est un concept non seulement faux et utilisé à dessein propagandiste, mais il a généré des crimes contre l’humanité incommensurables à commencer avec l’extermination systématique des nations autochtones du continent américain, le pillage de leurs ressources, l’éviction de leurs territoires ancestraux et les multiples tentatives de “purification culturelle”. En ce sens, nous, occidentaux, sommes tous des Amérindiens, des Africains ou des Palestiniens (cause moderne très similaire) et portons le fardeau cuturel de notre passé proche ou lointain. Nous devons comprendre le message des natifs qui géraient bien plus efficacement leur environnement avant la colonisation et l’exploitation occidentale.

Mitakuye Oyasin.

 

= Résistance 71 =

 

Le manifeste du mouvement “Idle No More”

Note du traducteur: Le nom du mouvement vient de ce que les nations indigènes de Canada ont décidé de: “Canadian native nations will be idle no more” ce qui peut de traduire par: “Les nations natives canadiennes ne seront plus en veilleuse”, c’est à dire ne seront plus “laisser-pour-compte”.

Nous soutenons que:

Les traités sont des accords de nation à nation entre les nations autochtones et la couronne, qui sont des nations souveraines. Les traités sont des accords qui ne peuvent pas être altérés ou brisés par une des parties des deux Nations. L’esprit et l’intention des accords de traité veulent dire que les gens des nations autochtones partageraient leur territoire, mais conserveraient leurs droits inhérents à leurs terres et à ses ressources. Au lieu de cela, les nations autochtones ont fait l’expérience d’une histoire coloniale qui a eu pour résultat une énorme perte de territoires, un manque de ressources et un financement inéquitable pour les services comme l’éducation et le logement.

Nous soutenons que:

Le Canada est devenu un des pays les plus riches du monde en utilisant sa terre et ses ressources. L’extraction minnière, les industries du bois, du pétrole et de la pêche sont parmi les plus puissantes au monde grâce à la terre et ses ressources. Quelques nations natives parmi les plus pauvres (comme les Attawapiskat) ont des mines ou d’autres moyens d’extraction des ressources sur leur territoire, mais ne reçoivent aucun partage des bénéfices énormes générés. L’exploitation des ressources naturelles a laissé une bonne partie des territoires et des plans d’eau pollués et empoisonnés, les animaux et les plantes meurent dans beaucoup d’endroits au Canada. Nous ne pouvons pas vivre sans la terre et l’eau. Nous avons des lois qui sont bien plus anciennes que celles de ce gouvernement colonial sur la façon de vivre sur la terre.

Nous soutenons que:

En ce moment, ce gouvernement essaie de passer beaucoup de lois afin que les territoires des réserves puissent également être vendus et achetés par de grosses entreprises afin de générer plus de bénéfices des ressources naturelles. Ils promettent de partager cette fois-ci. Pourquoi ces promesses seraient-elles différentes des promesses passées non tenues ? Ils ne nous laisserons rien si ce n’est que de l’eau, de la terre et de l’air empoisonnés. Ceci est une tentative de supprimer la souveraineté et le droit inhérent à la terre et aux ressources des nations autochtones.

Nous soutenons que:

Il y a beaucoup d’exemples de pays évoluant vers la durabilité et nous devons demander le développement durable également. Nous croyons en des communautés saines, justes, équitables et durables et nous avons une vision et un plan concernant le comment les bâtir.

S’il vous plaît, rejoignez-nous dans la création et réalisation de cette vision.

29 Réponses vers “Notre cadeau de Noël à vous tous… En forme d’espoir !”

  1. […] état et démocratie, terrorisme d’état. Suivez toutes les réponses à cet article par flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou envoyer un rétrolien depuis votre […]

  2. Merci pour le texte.

    Cela me fait « drôle » de le voir encadré par BNP, Nissan et Mc Donald…. Mais bon, c’est la vie. Je vai « cliquer » pour coûter à ces entreprises et vous « rapporter » des cents. Toutefois, si cela devait ne rapporter que des cents, sur le moyen-terme, n’hésitez pas à les supprimer.. Ces marques ne devraient pas avoir le droit de polluer votre espace.

    Joyeuses fêtes à ceux qui fêtent et le meilleur à tous.

    Tanguy

    • Alors là.. aucune idée de cela. Nous avons vérifié sur plusieurs ordinateurs (PC et Mac), les pages apparaissent normalement, sans « pubs ».
      Sachez que nous ne vendons aucun espace pour la publicité… Aucun ! et à notre connaissance, WordPress ne le fait pas à notre insu.
      Bizarre…

    • Je ne sais pas non plus à quoi Tanguy fait allusion. Je n’ai rien vu sur le site de Idle no more

  3. Ce mouvement « Idle no more » à débuter tout récemment, soit vers le 10 décembre avec le début de grève de la faim de la chef de la réserve d’Attawapiskat (Baie-James) , madame Theresa Spencer.

    C’est sur le site de Résistance71 que j’ai entendu parlé la première fois de ce mouvement.

    Cette protestation est dans le but de dénoncer les changements qu’apporteront le projet de Loi omnibus C-45. Document de 443 pages que je m’abstiendrai de lire, au politiques de l’opposition de faire leur boulot.

    Les aspects les plus litigieux qui font réagirent les Autochtones sont le manque de consultation du gouvernement concernant des changements législatifs qui les touchent directement au point de vue sociale et financiers et surtout une modification qui réduira considérablement la protection des cours d’eaux navigables du pays.

    Actuellement des milliers de rivières et lacs sont protégés par une très ancienne Loi. Avec celle-ci, il en resterait qu’une centaine à travers notre vaste pays. Ce qui me semble absurde à premier vue. Je suis en accord avec ce mouvement et je constate qu’il y a une mobilisation généralisé des différentes Nations (Québec inclut) qui organisent des manifestations en appui au mouvement.

    Espérant que ces événements touchent plus de gens possible et rapprochent les Premières Nations des ‘colonisateurs’.

    • +1 Pierre
      Nous l’avons dit ici à plusieurs reprises et le redirons sans cesse: nous pensons que l’avenir de la société des Amériques dans son ensemble passe par une symbiose entre la sagesse et le savoir-faire des nations natives et le progressisme de certaines idées issues de l’occident (les natifs dans une vaste majorité, sont des communistes libertaires, peu importe la terminologie… seuls les actes comptes…).
      Le problème de l’occident est le suivant: il n’y a pas de nations natives pour nous remettre sur le droit chemin…

      • il ne faut pas oublier qu’ils arrivent à en corrompre certains et que certains chefs de ces sociétés n’ont rien à envier en matière de corruption à nos capitalistes.

        Mais il ya effectivement un mouvement de grande ampleur sur touts les pays y compris au Brésil pour récupérer les droits sur les territoires et qu’on continue à les spolier, avec l’accord des gouvernements et heureusement au sein de ceux ci des gens qui les défendent, mais pas assez nombreux encore.

        Les guaranis ( 45 000 ) au Brésil qui régnaient sur quelques
        millions d’ha n’ont plus du fait de la déforestation que 330 000 ha à leur disposition et les gouverneurs locaux aident les fazeinderos à les spolier.

        • Oui… L’occident paiera tout cela très cher, c’est déjà en cours du reste.
          Les indiens Guarani du Brésil avaient été sujets d’étude du grand ethnologue, anthropologue politique français Pierre Clastres, dont on doit (re)découvrir les travaux tant ils résonnent juste.
          Nous préparons en ce moment même un long article sur la société, l’état, leur antagonisme et les solutions pour reprendre le dessus, Pierre Clastres et son œuvre sont au centre de la première partie sur la société. Les résultats de ses études sur les « sociétés primitives », résultats qu’il publia en 1974, peu avant sa mort précoce, dans un livre qui a fait et fait toujours date: « La société contre l’état ».
          Nous ne pouvons qu’encourager à lire ce petit livre de moins de 200 pages qui se lit quasiment d’une traite.
          « La société contre l’état », aux éditions de minuit.

    • On a tous le droit de rêver….

  4. Certaines communautés se prennent en mains et développent avec l’argent que le gouvernement donnent (en guise de compensation).
    Je pense particulièrement aux Innus sur la Côte Nord du St-Laurent, le village de Essipit à un vaste centre Récréo-touristique comprenant des condos-hôtel, des chalets à louer, un terrain de camping magnifiquement bien équipé, offre des croisières aux baleines, un restaurant de bonne qualité et une pourvoirie pour la chasse et la pêche. Un vrai paradis que je ne manque pas de m’y attarder quand je passe de ce côté.

    D’autres communautés ont développé des entreprises de constructions, de transport par camion ou avion. Plusieurs ont des pourvoiries de chasse et de pêche. Mais ce ne sont que des exceptions à la règle et ils sont assez récentes. Depuis des siècles, nous les a ont placés dans ce que encore aujourd’hui nous appelons « réserves » en leur donnant à se nourrir et de quoi se loger (une cabane oui!). Aujourd’hui, il y a des conflits avec certaines en raison de trafic de drogues, de cigarettes. Une petite gang de bandits fait la Loi du désordre à 30 minutes de Montréal, rien pour aider la communication entre nous.

    Comme je disais, trop longtemps, ils ont été payés à ne rien faire. La meilleur façon de tuer un homme (sans figuré) est de le payer à ne rien faire disait notre poète chansonnier Félix Leclerc.

  5. Comme on fait pour nos pauvres à qui on donne le RSA, qui devait être un revenu d’insertion ( 1 200 000 ) et qui s’enfoncent, travail de nos 2 oligarchies qui ainsi trafiquent les chiffres du chomage et dont la classe moyenne paie les dégâts de cette funeste politique, par une précarité de plus en plus grande ( enseignants avec des ocntrats à temps partiel ).

    Ne soyons donc pas condescants vis à vis de ces peuples, car nos pauvres suivent la même pente avec l’accord tacite de toute la société.

    • N’oublions jamais que cette paupérisation est absolument planifiée. Après avoir profité et engrangé les bénéfices durant les trente glorieuses, ce qui était une nécessité pour pouvoir accélérer le capitalisme monopoliste et le transfert par financiarisation de la richesse dans le moins de mains possible, la classe moyenne a été identifiée par les oligarques comme la nouvelle classe révolutionnaire, celle par qui la résistance au Nouvel Ordre Mondial viendra. La classe moyenne se doit donc d’être éliminée. Son élimination nivellera le bas et ramènera la société dans une ère quasi féodale: le néo-féodalisme en l’occurrence dans une société post-industrielle de contrôle absolu par le chaos politique et social, la guerre et la faim.
      Le seul moyen d’en sortir est de court-circuiter le système par l’autogestion et réinventer la société de fond en comble.
      Le but de l’oligarchie fasciste transnationale est simple: pucer tout le monde (RFID) pour un contrôle absolu dans une société virtuelle sans argent réel. Lorsque cette grille de contrôle sera mise en place, il ne sera plus possible d’échapper au système totalitaire planétaire. Tout dissident verra sa puce éteinte et il/elle ne pourra même plus ouvrir une porte… Les atteintes perpétuelles aux libertés individuelles et à la vie privée ne sont que des coups de boutoir successifs pour apprivoiser l’humain au contrôle absolu de sa vie, toujours bien sûr sous couvert de « sécurité » et de « bien-être », que de moins en moins de gens gobent. Des expériences ont déjà été conduites au pays du goulag levant et en Europe à ce sujet. Récemment, des élèves ont été exclus d’une école quelque part à yankland parce que les parents refusaient que leurs enfant portent une identification électronique dans l’école. Pas à pas on habitue les gens au flicage absolu.
      Nous conseillons toujours de visionner ce documentaire « EndGame » qui explique parfaitement bien là où l’oligarchie veut en venir. L’interview d’Aaron Russo avec Alex Jones est aussi édifiante à cet égard.

      A voir pour mieux comprendre… Ces deux documentaires sont essentiels !!

      http://www.youtube.com/watch?v=VVoydLfcmr4

      Aaron Russo:

      http://www.youtube.com/watch?v=owXtjrWACLg

    • NouvelOrdreNational Says:

      Le terme « pauvre » est très condescendant je trouve, il s’agit de gens comme vous et moi, et la faute vient de l’organisation de cette société pas de ces soi-disant pauvres, et il faudrait savoir ce que vous mettez en face: les riches peut être? Si une personne riche ou pauvre est une personne dont le salaire est bas ou élevé on ne va pas être d’accord sur les termes. Pour moi la personne pauvre c’est le riche ou celle ou celui qui estime que sa richesse matérielle ou son salaire supérieur lui donne de traiter de « pauvre » ses petits voisins, car enfin nous sommes tous sur le même bâteau qui va dans la même direction (et pas la bonne à priori), d’où ce besoin de classer les gens complètement inutile bref.
      À propos des annonces sur vos pages elles existaient un moment, puis elles ont laissé place à un « vide » en bas de page, ne subsiste que le lien: « about these ads ».

      Et puis un « riche » peut devenir « pauvre » et inversement, le problème c’est l’exploitation et ceux qui croient en profiter (certains même en écrasant les plus faibles pour pouvoir mieux s’élever!), mais nous vivons tous sur la même planète, et quand cette dernière tourne à l’envers tout le monde est concerné. Humainement c’est une affaire de loyauté et de compassion, non de jugement. Seul Dieu peut juger.

  6. Excellent documentaire ! Ce sont bien les banquiers alliés aux milieux d’affaires qui ont façonné le monde et les classes politiques n’ont été que les metteurs en scènes de l’ambition de ces catégories prédatrices.

    Il est bon de revenir à l’origine du desastre !

    • Absolument, c’est là où se situe la « révolution » qu’il faut dénoncer: le politique a toujours précédé l’économique et le social… quelque part vers la fin du XVIIIème siècle (révolutions bourgeoises américaines et françaises) l’économique a pris le pas et a assujetti le politique… Depuis lors, c’est la spirale infernale vers l’esclavagisme planétaire au moyen combiné du salariat et de la dette.
      Ces deux documentaires mettent les points sur les « i » et doivent être vus et diffusés sans modération.
      Nous avons un faible particulier pour Aaron Russo qui fut un grand résistant anti-nouvel ordre mondial, d’une lucidité exemplaire. Son documentaire « From Freedom to Fascism » est un must à voir… Existe t’il en français ?… Bonne question, si on le trouve on mettra le lien…

  7. il y a aussi, en marge de la vidéo un documentaire très interessant d’Alex Jones, qui va de pair avec la politique suivie par ces castes, pour faire diminuer la population mondiale, par les poisons qui sont contenus dans notre nourriture ( soit tous les additifs, farcis de mercure, plomb et autres joyeusetés ).

    D’ailleurs les liens entre l’industrie pharmaceutique et l’agroalimentaire sont très étroits.

  8. Alex Jones :

    « LA NOURRITURE INDUSTRIELLE STERILISE LA POPULATION »

      • il est cependant controversé par son appartenance initiale, par ceux qui veulent le combattre aux républicians, mais je crois qu’aujourd’hui, il n’est pas impossible que des gens apartenant à la droite prennent conscience de toutes ces réalités masqués et cachés jusqu’ici et je crois qu’il faut accepter ceux qui luttent sur des sujets essentiels quelle que soit leur appartenance.

        • Tout à fait, nous ne sommes pas du tout du même bord politique qu’AJ mais sa vision de longue haleine de la dégénérescence sociétaire et de la fascisation montante des états est juste et ce qu’il dénonce, parfois lourdement, se doit de l’être.
          Il est l’exemple même de l’ouverture pour une résistance universelle. Paul Craig Roberts que nous traduisons beaucoup sur Résistance 71 est souvent interviewé par AJ, c’est un républicain, toujours convaincu que Reagan a fait un bon boulot… (wow!..), mais ses chroniques et sa critique du système est lucide et plus qu’intéressante, les solutions qu’il apporterait ne sont pas en accord avec les nôtres, mais avant que de débattre de la direction à prendre pour une nouvelle société, encore faut-il se débarrasser de la pourriture dans laquelle nous sommes jusqu’au cou…
          Le paradigme « gauche-droite » est un miroir aux alouettes, une fadaise créée exclusivement pour diviser. Les évènements qui se déroulent partout ne font que toujours plus confirmer cela jour après jour.
          Il n’y a pas de solutions au sein du système, il n’y en a jamais eu et n’y en aura jamais. La bonne nouvelle est que cela devient de plus en plus évident à toujours plus de personnes semaine après semaine…

          petit à petit… On y arrive, on y arrive…

  9. La prise de conscience est de plus en plus importante et crée même provisoirement pour les moins aguerris une sorte de desespérance, tant est importante le constat des prédations de tous ordres sur la nature, sur nos vies, sur notre futur, sur l’existence même des pays, mais c’est le signe que des étapes dont franchies.

    Quand on voit qu’il y a encore peu, on aurait pas bougé devant les bombardements d’Israël sur Gaza et le tollé qu’il en est résulté à l’échelle planétaire. c’est une belle réussite !

    • A partir de maintenant tout est une question de masse critique et de capacité à transcender les divisions artificiellement induites…
      Solidarité, union, entre aide mutuelle dans un élan autogestionnaire, ce serait un excellent début.
      Pour que 2013 soit la première année d’une nouvelle conscience politique !

  10. Internet est un formidable outil et on en mesure l’efficacité chaque jour, et les débats qui ont eu lieu autour de l’islamisme où on voyait le racisme s’exprimer dans la majorité des blogs et en train de fondre comme neige au soleil : la cause les derniers débats sur l’Algérie ou beaucoup d’internautes par petits bouts, apportent une version de cette histoire et ce n’est plus la bataille idéologique, à partir de clichés des 2 côtés et c’est pareil pour l’église qui par ses prises de position sur le mariage pour tous, abhorre plus d’un internaute et aller à l’affrontement les dessert car les internautes se mobilisent pour apporter par petites touches toutes leurs informations, plus diverses les unes que les autres.

    il n’y a plus la barrière des médias qui empêchait tout passage d’information contraire à ses intérêts et nous pouvons dire un grand merci à ces centaines de milliers d’internautes qui offrent leur travail gratuitement.

    • Oui merci de toutes ces excellentes contributions. La blogosphère remplit son but d’éveil et c’est excellent, le temps de la mise en application de mesures populaires anti-establishment/système arrive, le but étant une reprise du pouvoir usurpé au peuple et sa dilution immédiate dans celui-ci.
      On finira par y arriver. Ce qu’il faut vraiment bien comprendre c’est que l’État est une étape de l’histoire et non pas la finalisation de la civilisation comme les morpions du système s’accordent tous à marteler pour des raisons de survie évidentes. L’état-nation existe depuis le XVIème siècle et déjà le signe du temps lui ordonne de disparaître. C’est sa destinée, disparaître, remplacé par l’humain adulte et responsable de sa destinée seul et sans délégation.
      Ceci n’est pas une utopie, c’est la logique implacable de l’évolution. L’État et le capitalisme sont une phase nécessaire de la maturation de l’Homme dans l’Histoire, mais une phase seulement. Elle s’avère particulièrement néfaste et doit servir à faire reconnaître à l’humanité que le pouvoir réside en nous et nous seuls, qu’il doit y être maintenu en dilution et que toute velléité d’établir une société pyramidale, hiérarchique n’amène que chaos, misère, pauvreté, désordre et marasme en tout genre.
      La prise de conscience est en marche, cela prendra du temps, mais contrairement à l’État et son règne de la division, elle est inéluctable.
      Puisse 2013 être une autre pierre ôtée à la pyramide.

  11. […] avons traduit à Noël le manifeste du mouvement Idle No More et avons relayé des informations importantes sur le mouvement. Notre position est la suivante, […]

  12. […] nations aborigènes du Canada a récemment monté la pression sur le gouvernement avec le mouvement Idle No More. Le gouvernement canadien a t’il adopté la méthode des escadrons de la mort appliquée pour […]

  13. […] l’avions dit dans notre présentation du manifeste en Décembre dernier: Gare à la récupération et à l’infiltration. Idle No More a rejoint le mouvement Occupy […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :