Censure et larbinisme chronique: Le Canada sombre dans le dogmatisme inquisitorial pour plaire à Israël…

Bienvenus au XVIème siècle version canadienne… Le pathétisme a t’il un fond ?

— Résistance 71 —

 

Ottawa donne l’ordre à la presse scientifique canadienne de ne plus publier d’articles de scientifiques iraniens

 

Press TV

 

Le 19 Décembre 2012

 

url de l’article original:

http://www.presstv.ir/detail/2012/12/19/278933/canada-bans-iranian-scientific-articles/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Le gouvernement canadien a ordonné aux publications scientifiques du pays de ne pas publier d’articles émanant de scientifiques et de chercheurs  iraniens, a appris Press TV.

Les universitaires iraniens qui avaient reçus un accord préalable de publication par des journaux scientifiques canadiens, ont reçu de nouveaux messages leur notifiant de la décision de ces journaux/revues de ne plus publier leurs travaux à cause d’une décision politique récente adoptée par le gouvernement canadien.

Récemment, le “Canadian Journal of Psychiatric Nursing Research” a refusé de publier l’article d’un assistant professeur d’université iranien et ce malgré que l’article fut au préalable accepté pour publication.

Le journal a argumenté qu’ “il ne serait pas autorisé à publier l’article” comme précédemment annoncé, citant des raisons politiques et non pas académiques. Il a dit qu’Ottawa a fermé sa mission diplomatique à Téhéran pour ce qu’ils appellent “des abus des droits civiques de citoyens iraniens” et aussi “de menace à la sécurité du personnel canadien et d’Israël.”

Le 7 Septembre, le gouvernement  canadien a fermé son ambassade à Téhéran et ordonné que les diplomates iraniens quittent le Canada sous cinq jours.

Dans une déclaration officielle, le ministre canadien des affaires étrangères John Baird a dit que le Canada voyait l’Iran “comme la menace la plus significative pour la paix mondiale”, ajoutant que “l’Iran menace de manière coutumière l’existence d’Israël.”

Le porte-parole du ministère iranien des affaires étrangères Ramin Mehmanparast a censuré la décision d’Ottawa comme étant une décision anti-diplomatique et un pas vers les politiques dictées par Israël.

“Les actions hostiles du gouvernement actuel raciste canadien sont en fait en ligne avec les politiques qui sont dictées par le rtégime sioniste et le gouvernement britannique”, a dit Mehmanparast.

Des experts pensent que l’action du Canada de couper ses relations diplomatiques avec l’Iran révèlent une attitude de soumission envers le régime d’Israël.

“La décision abrupte du Canada de couper tous liens avec la république islamique d’Iran provient manifestement d’un grand coup de barre sioniste, ce qui a pénétré la structure politique du pays,” a dit l’universitaire iranien Ismail Salami dans un éditorial publié sur le site de Press TV le 11 Septembre 2012.

L’analyste a dit que gouverné comme une monarchie constitutionnelle avec à sa tête la reine d’Angleterre Elisabeth II, le Canada peut être vu comme un pays “soutenant les régimes coloniaux comme Israël et recherchant à isoler des nations pacifiques comme l’Iran.”

Le premier ministre canadien Stephen Harper et son ministre Baird ont exprimé encore et toujours leur soutien inconditionnel à Israël et sont connus pour danser sur la musique d’Israël.

 

 

 

7 Réponses to “Censure et larbinisme chronique: Le Canada sombre dans le dogmatisme inquisitorial pour plaire à Israël…”

  1. […] Bienvenus au XVIème siècle version canadienne… Le pathétisme a t’il un fond ? – Résistance 71 – Ottawa donne l’ordre à la presse scientifique canadienne de ne plus pu…  […]

  2. J’ai honte d’être canadien dans les circonstances.

    • La honte est sur l’occident et ses crimes génocidaires depuis plus de 500 ans partout sur la planète au nom d’une « civilisation » et d’une « christianisation » forcenées et absurdes avant que d’être criminelles. Les occidentaux éveillés aux turpitudes de notre « civilisation » doivent se rapprocher de la pensée et du savoir-faire des populations natives, c’est par la symbiose des cultures natives et occidentale progressiste que viendra le salut pour nos sociétés.
      A cet égard, les quelques Canadiens dans nos rangs sont surpris du peu de relais dans les médias alternatifs concernant le mouvement Idle No More, de surcroi le site internet du mouvement est exclusivement en anglais, rien en français pour les Canadiens francophones, nous leur avons envoyé une correspondance afin de signaler ce fait, pas de réponse.
      Qu’en est-il ?

      • C’est une honte d’avoir fermé l’ambassade d’Iran et de poursuivre ce chemin aveugle et sans aucun bénéfice pour le pays. Les actes de politiques étrangères du gouvernement canadien sont dictés par les É.U. et Israël. Nous francophones, pensons différemment, l’Assemblée Nationale du Québec a voté une motion sans opposition qui reconnait le droit des Palestiniens à l’autodétermination et à la création d’un État.

        Pour ‘’Idle No More’’, je vais risquer une réponse :

        Les Affaires Autochtones et Développement du Nord est un ministère de juridiction fédérale, historiquement, les agents en contact avec les autochtones étaient tous de langues anglaises.

        Les premières nations du Canada comptent environ 1,2 million d’individus sur 32 millions de population. La très grande majorité vive en Ontario et 4 autres provinces de l’ouest (anglais). Au Québec (seule province de langue française) on compte à peine 108 000, soit moins près de 9% de tous les autochtones du pays. La moitié, les Inuits sont au grand nord du Québec (Nunavut) ou loin des centres urbains. Même les Iroquois près de Montréal sont majoritairement de langue anglaise, on retrouve des francophones près de la ville de Québec (Hurons), sur la Côte Nord (Montagnais et Cris) et en Gaspésie (Micmacs). Les nations qui parlent encore français ont été proches et souvent alliés des premiers colons venus de France qui se sont battus contre les Anglais et Iroquois.

        • Merci de la réponse. La cause palestinienne et la cause des natifs des Amériques sont très proches l’une de l’autre. Attention néanmoins au réductionnisme: si les natifs ne sont plus que 1,2 millions (sur combien à l’origine au Canada ?..), il y a une raison à cela. Ils ne sont pas une « minorité », ils sont les habitants naturels et légaux de territoires colonisés (çà rappelle quelque chose du côté de la Méditerranée non ?..), grosse nuance…
          😉

          • Ce n’est pas dans le sens de réductionnisme que j’indique leur population et leur région mais afin d’expliquer le fait que vous n’ayez pas de réponse de Idle No More et que de la langue anglaise est utilisé majoritairement par les autochtones.

            • Ok merci, notre remarque était à titre indicatif, absolument rien de personnel.
              Oui, vous avez malheureusement raison. Il n’en demeure pas moins vrai que le mouvement s’adresse à l’ensemble de la nation canadienne et que leur choix linguistique n’est sans doute pas de bon aloi dans un contexte qui se doit d’être rassembleur. Le seul moyen pour les natifs est de gagner les cœurs et les esprits du plus grand nombre de citoyens issus de la colonisation, Québecquois inclus… La société future des Amériques passe par une symbiose avec la sagesse et le savoir-faire natifs, cela devient de plus en plus une évidence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.