La crise économique comme arme du Nouvel Ordre Mondial… Le marasme programmé !

De fait, toutes les crises économiques depuis avant l’ère napoléonienne ont été planifiées et exécutées par les banquiers et le monde de la finance, avec il est vrai plus ou moins de succès quant aux buts recherchés. Ce n’est que depuis la crise de 1929, qui dégénéra en la plus grosse dépression économique jamais vue dans l’histoire, que nous savons que ces crises, pour cycliques qu’elles soient, le sont de par le fait de leur programmation et leur manipulation depuis l’intérieur même du système, lui-même la plus vaste escroquerie jamais perpétrée à l’échelle planétaire.

« Les crises économiques seront donc dorénavant scientifiquement provoquées… » (Charles Lindbergh Sr, député américain)

— Résistance 71 —

 

Politique et banquiers : même combat contre la nation souveraine

 

par LIESI

 

Le 24 Juillet 2012

 

Aujourd’hui, on ne peut que constater objectivement les faits : les banquiers internationaux réalisent leur crise financière mondiale pour introduire de force leur Nouvel Ordre Mondial. Désormais, la sphère économique est impactée par les dégâts générés par la crise financière et conséquemment, le chômage ne cesse de progresser.

Comment un pays comme l’Espagne, avec un chômage touchant plus de 24% de sa population, peut-il s’en sortir… contraint de souscrire à des taux supérieurs à 7,3% pour obtenir de l’argent frais ? C’est impossible. D’autant si l’on tien compte d’une économie mondiale anémiée, juste au dessus d’un trou béant.

D’un autre côté, les décisions de licenciements prises par Peugeot sont saluées par ce même Marché, qui sert de paravent à ces banquiers du cartel bancaire qui utilisent les politiciens pour faire le sale boulot d’austérité. Objectif : aspirer les économies de tous les peuples vers les comptes numérotés des tenants du Marché qui imposent les variations de taux.

Sarkozy et Hollande ainsi que leurs équipes ne sont que les caniches de ces forces mafieuses qui dictent les mouvements sur les marchés financiers et les décisions étatiques. Quant à la technocratie bruxelloise, il lui faudra bien un jour demander l’assistance d’une armada de militaires si les gens comprennent enfin un jour le caractère absolument immonde de cette nouvelle institution soviétique. [Voir le prochain numéro de LIESI qui sera posté en début de semaine prochaine.

Source LIESI:

http://liesidotorg.wordpress.com/2012/07/24/politique-et-banquiers-meme-combat-contre-la-nation-souveraine/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :