Nouvel Ordre Mondial: L’hypocrisie médiatique sur le Bilderberg…

Toc toc… Qui est là ? Bilderberg. Bilderberg qui?

 

Steve Watson

 

Le 1er Juin 2012,

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/knock-knock-whos-there-bilderberg-bilderberg-who/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Alors que les représentants de toutes les organisations majeures de la planète se rencontrent dans un hôtel en Virginie, les médias de masse eux, rapportent que Justin Bieber s’est assommé en marchant et se cognant dans une porte fermée.

Les détracteurs disent de manière routinière que les réunions annuelles du groupe Bilderberg ne sont rien de plus de des sauteries rétrogrades et inintéressantes de passéïstes vieillissants dont le pouvoir sur la scène internationale s’est fânée depuis bien longtemps.

Regardez la liste des participants  de cette réunion 2012 à Chantilly, quoi qu’il en soit et il devient très clair que cette affirmation est diamétralememt opposée à la réalité.

Parmi ceux qui discuteront de politique cette année, nous trouvons Eric Schmidt, le directeur exécutif de Google, Craig J. Mundie, le chef du département recherche et stratégie de Microsoft et Reid Hoffman, le co-fondateur et directeur exécutif de Linkedin. Un autre participant de marque cette année est Peter Thiel, patron de Clarium Capital, qui a donné le coup de pouce fonancier pour les entreprise en ligne de Facebook et Paypal, ainsi que LinkedIn et Friendster.

Ainsi nous trouvons des hommes / femmes de haut-rang impliqués avec quelques unes des plus grosses compagnies de l’internet et des médias sociaux de la planète, tous participant ensemble à une réunion secrète durant un week-end.

Rien que cela devrait mobiliser l’attention des médias de masse.

Hélas, apparemment, non ; ceci n’est pas assez pour générer un intérêt collectif, simpement parce que Bieber s’est éclaté dans une porte.

Dont acte, prenons en considération qu’il y a également le vice-président de la commission européenne, le directeur général de l’OMC, le président de la Banque Mondiale et le vice-président du Forum Economique Mondial (Davos) qui y participent.

Non, même pas, çà ne le fait pas pour les médias du monde, Bieber a mal à la tête…

Ok bon, alors si on ajoute le conseiller à la sécurité de la Maison Blanche, le commandant en chef du CyberCommand américain et le directeur le l’agence de la sécurité nationale (NSA) ?

Peut-être des représentants de tous les think-tanks les plus importants aux Etats-Unis ? Vous aimez les avoir dans vos émissions tous les jours n’est-ce pas mesdames et messieurs des médias de masse ? Vous savez les types du Hudson Institute, de la Brookings Institution, de l’American Enterprise Institute for Public Policy Research, du CFR, de l’American Enterprise Institute, de la Hoover Institution… tous au Bilderberg…

Allumez la télé et il y a 24 heures de couverture non-stop de la crise économique actuelle. Imaginez si des pontes de toutes les grosses banques du monde se réunissaient au même endroit avec les chefs de la finance de plusieurs pays importants de l’occident. Oh oui… pardon… C’est ce qu’il font.. Au Bilderberg !

Bilderberg a en participation des grands manitous de la Banque Nationale du Canada, de la banque espagnole Caixa de la Deutsche Bank allemande, de l’Österreichische Kontrollbank AG et de la UniCredit Bank d’Autriche, de la Banco Internacional do Funchal du Brésil.

On retrouve au Bilderberg le PDG de la banque Barclays, le président de la HSBC, le directeur de Goldman Sachs, le PDG du group financier canadien TD Bank Financial Group et le vice-président de Citigroup.

Respirons un grand coup…

Il sont là-bas les ministres des finances irlandais, polonais, finlandais, l’assistant premier ministre turc pour l’économie et les affaires financières, un ancien ministre des finances des Etats-Unis, quatre des plus éminents professeurs d’économie au monde et des journalistes du Financial Times, de l’Economist et du Wall Street Journal.

Jettez là-dedans une poignée de royaux des familles de Hollande et de Belgique et quelques politiciens de haut-rang et des hauts dignitaires d’Autriche, de la Chine, de la Grande-Bretagne, d’Irlande, de Russie, d’Italie, du Canada, d’Espagne et d’Allemagne, le chef des affaires étrangères du “Conseil National Syrien”. Ajoutez deux anciens candidats à la présidence des Etats-Unis, un gouverneur et un sénateur et vous ne faites que gratter la surface du who’s who de ceux qui participent à cette réunion Bilderberg.

Il est complètement idiot de dire que ce groupe de personnes n’a aucun pouvoir et n’a aucune influence sur la scène internationale. Leur influence est indéniable et irréfutable. Quiconque se lance dans une telle argumentation et ensuite vous dit que vous êtes fou est bien au-delà de la stupidité.

Où êtes-vous gens des médias de masse ? Pourquoi ignorez-vous ceci et choisissez plutôt de vous concentrer sur les activités sans aucun intérêt de Justin Bieber ?

7 Réponses vers “Nouvel Ordre Mondial: L’hypocrisie médiatique sur le Bilderberg…”

  1. autran Says:

    J’adhère complétement à votre article, en revanche je n’ai su quoi répondre à mes amis qui pensent qu’il est tout à fait normal pour des « puissants » de se rencontrer pour parler des pbs de ce monde et y apporter des solutions ainsi que de porter assistance à des chefs d’états….lorsque je parle du nouvel ordre mondial je suis considérée comme une comploteuse simple d’esprit qui ne comprends rien à la géopolitique et à la finance. Que faire alors ? me taire ?

    • Bien sûr que non !
      Il faut développer une bonne argumentation fondée sur une documentation sérieuse, y référer souvent et envoyer les liens des documents consultables aux personnes impliquées dans les discussions.
      Ensuite, les gens lisent ou ne lisent pas, c’est une autre histoire…

      Aussi pour beaucoup de personnes il y a un phénomène psychologique qu’on ne peut pas négliger: la dissonance cognitive. Nous avons écrit un article à ce sujet et vous engageons à le lire et à y référer les plus obtus dans la mauvaise foi. beaucoup de gens ne veulent pas voir ce qui est devant leurs yeux pour la simple et bonne raison que cela « dérange leur confort, leur niche quotidienne de certitudes ». Questionner fait peur pour la simple et bonne raison que beaucoup ont également peur de ce qu’ils vont trouver s’ils cherchent un peu.

      Notre article ici:
      https://resistance71.wordpress.com/2011/07/21/resistance-politique-lesprit-critique-est-source-de-progres/

      L’idée est de développer sa connaissance mais de ne pas en assommer les autres. Semer la graine et voir venir.
      L’humour, la dérision et l’ironie fonctionnent mieux que le monologue idéologique.
      Chacun doit trouver sa niche d’expression…

      Ne baisser pas les bras, l’occidental est handicapé. Il a perdu la solidarité. Nous devons la retrouver, le temps presse…

  2. […] background-color:#222222; background-repeat : repeat; } resistance71.wordpress.com – Today, 6:58 […]

  3. shana230 Says:

    C’est ce dont je disais il y a quelques jours.
    Rien pas une ligne sur cette réunion, motus et bouche cousue.
    Les journalistes ne servent plus à rien !

    J’ACCUSE (ça ne vous rappelle rien?) cette profession de désinformer la population et d’être traître à la nation, non à toutes les nations.
    Qu’il est bien loin le temps où quelques personnes soucieuses de la vérité, Emile Zola…, plus près de nous, Coluche, chacun se servant de sa notoriété pour dire la vérité…!

    • Oui très juste, de plus cette année fut différente des autres concernant cette réunion Bilderberg.
      En général il y a des « fuites » des informateurs de l’intérieur et les médias alternatifs diffusent ce qu’ils ont appris de l’intérieur et ce qui a été décidé dans les grandes lignes pour le monde dans ce huis-clos criminel.
      Cette année, pour la 1ère fois un mouvement de protestation de grande ampleur a pris naissance et a mobilisé quelques milliers de manifestants sur place. Ceci a complètement éclipsé le fond du problème, à savoir, qu’est-ce que ces ordures ont concocté. Au lieu de cela les médias alternatifs américains nous ont gargarisé du succès du mouvement « Occupy Bilderberg 2012 » lancé par A. Jones.
      Irritant, et pas le fond du problème, la couverture des années précédentes était moins clinquante mais plus efficace. Attendons quelques compte-rendu pour voir…
      La leçon de tout cela a notre sens est la même que pour beaucoup de choses: « ne jamais lâcher la proie pour l’ombre »…

  4. […] Alors que les représentants de toutes les organisations majeures de la planète se rencontrent dans un hôtel en Virginie, les médias de masse eux, rapportent que Justin Bieber s’est assommé en marchant et se cognant dans une porte fermée. Les détracteurs disent de manière routinière que les réunions annuelles du groupe Bilderberg ne sont rien de plus de des sauteries rétrogrades et inintéressantes de passéïstes vieillissants dont le pouvoir sur la scène internationale s’est fânée depuis bien longtemps. Regardez la liste des participants  de cette réunion 2012 à Chantilly, quoi qu’il en soit et il devient très clair que cette affirmation est diamétralememt opposée à la réalité. Parmi ceux qui discuteront de politique cette année, nous trouvons Eric Schmidt, le directeur exécutif de Google, Craig J. Mundie, le chef du département recherche et stratégie de Microsoft et Reid Hoffman, le co-fondateur et directeur exécutif de Linkedin. Un autre participant de marque cette année est Peter Thiel, patron de Clarium Capital, qui a donné le coup de pouce fonancier pour les entreprise en ligne de Facebook et Paypal, ainsi que LinkedIn et Friendster. Ainsi nous trouvons des hommes / femmes de haut-rang impliqués avec quelques unes des plus grosses compagnies de l’internet et des médias sociaux de la planète, tous participant ensemble à une réunion secrète durant un week-end. Rien que cela devrait mobiliser l’attention des médias de masse. Hélas, apparemment, non ; ceci n’est pas assez pour générer un intérêt collectif, simpement parce que Bieber s’est éclaté dans une porte. Dont acte, prenons en considération qu’il y a également le vice-président de la commission européenne, le directeur général de l’OMC, le président de la Banque Mondiale et le vice-président du Forum Economique Mondial (Davos) qui y participent. Non, même pas, çà ne le fait pas pour les médias du monde, Bieber a mal à la tête… Ok bon, alors si on ajoute le conseiller à la sécurité de la Maison Blanche, le commandant en chef du CyberCommand américain et le directeur le l’agence de la sécurité nationale (NSA) ? Peut-être des représentants de tous les think-tanks les plus importants aux Etats-Unis ? Vous aimez les avoir dans vos émissions tous les jours n’est-ce pas mesdames et messieurs des médias de masse ? Vous savez les types du Hudson Institute, de la Brookings Institution, de l’American Enterprise Institute for Public Policy Research, du CFR, de l’American Enterprise Institute, de la Hoover Institution… tous au Bilderberg… Allumez la télé et il y a 24 heures de couverture non-stop de la crise économique actuelle. Imaginez si des pontes de toutes les grosses banques du monde se réunissaient au même endroit avec les chefs de la finance de plusieurs pays importants de l’occident. Oh oui… pardon… C’est ce qu’il font.. Au Bilderberg ! Bilderberg a en participation des grands manitous de la Banque Nationale du Canada, de la banque espagnole Caixa de la Deutsche Bank allemande, de l’Österreichische Kontrollbank AG et de la UniCredit Bank d’Autriche, de la Banco Internacional do Funchal du Brésil. On retrouve au Bilderberg le PDG de la banque Barclays, le président de la HSBC, le directeur de Goldman Sachs, le PDG du group financier canadien TD Bank Financial Group et le vice-président de Citigroup. Respirons un grand coup… Il sont là-bas les ministres des finances irlandais, polonais, finlandais, l’assistant premier ministre turc pour l’économie et les affaires financières, un ancien ministre des finances des Etats-Unis, quatre des plus éminents professeurs d’économie au monde et des journalistes du Financial Times, de l’Economist et du Wall Street Journal. Jettez là-dedans une poignée de royaux des familles de Hollande et de Belgique et quelques politiciens de haut-rang et des hauts dignitaires d’Autriche, de la Chine, de la Grande-Bretagne, d’Irlande, de Russie, d’Italie, du Canada, d’Espagne et d’Allemagne, le chef des affaires étrangères du “Conseil National Syrien”. Ajoutez deux anciens candidats à la présidence des Etats-Unis, un gouverneur et un sénateur et vous ne faites que gratter la surface du who’s who de ceux qui participent à cette réunion Bilderberg. Il est complètement idiot de dire que ce groupe de personnes n’a aucun pouvoir et n’a aucune influence sur la scène internationale. Leur influence est indéniable et irréfutable. Quiconque se lance dans une telle argumentation et ensuite vous dit que vous êtes fou est bien au-delà de la stupidité. Où êtes-vous gens des médias de masse ? Pourquoi ignorez-vous ceci et choisissez plutôt de vous concentrer sur les activités sans aucun intérêt de Justin Bieber ?   url de l’article original: http://www.infowars.com/knock-knock-whos-there-bilderberg-bilderberg-wh…  […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.