Le Nouvel Ordre Mondial par la dictature « scientifique »…

“Un corps scientifique auquel on aurait confié le gouvernement de la société, finirait bientôt par ne plus s’occuper du tout de science, mais d’une toute autre affaire ; et cette affaire, l’affaire de tous les pouvoirs établis, serait de s’éterniser en rendant la société confiée à ses soins toujours plus stupide et par conséquent, toujours plus nécessiteuse de son gouvernement et de sa direction…

Nous reconnaissons l’autorité absolue de la science, mais nous repoussons l’infaillibilité et l’universalité des représentants de la science.”

— Michel Bakounine –

 

“Avant de prendre une décision, nous devons nous demander quelles seront les conséquences de nos actes sur les 7 prochaines générations.”

– Proverbe Iroquois —

 

*  *  *

 

La race humaine est en train d’être éliminée par un “suicide scientifique”

 

 

Mike Adams

 

Le 7 Mai 2012,

 

url de l’article original:

http://www.infowars.com/human-race-being-terminated-by-scientific-suicide/print/

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Ceci est sans aucun doute, l’article le plus important qu’il m’ait été donné d’écrire, parce qu’il aborde le fait que l’espèce humaine est en train d’être détruite au nom de la science.

Arrêter ces “scientifiques” qui détruisent notre monde et notre civilisation doit devenir notre toute première priotité si nous voulons espérer survivre.

La totalité de l’hémisphère nord est maintenant directement menacé par la fuite massive de radiation meurtrière à l’échelle globale depuis le réacteur détruit no4 de la centrale nucléaire de Fukushima.

(http://www.naturalnews.com/035789_Fukushima_Cesium-137_Plume-Gate.htm…). Notre monde est maintenant juste éloigné d’une apocalypse radiologique nucléaire d’autre tremblement de terre et nous avons été mis dans cette position par des scientifiques qui nous ont promis que l’énergie nucléaire serait sécure, saine et bon marché.

Alors même que nous vivons dans la menace immédiate d’une extinction de masse par les effets du Cesium-137, un autre groupe de scientifiques généticiens menace le futur de la planète avec une pollution génétique auto-répliquante. Ces scientifiques travaillent pour Monsanto, DuPont et d’autres industries de la biotechnologie, qui ont compromis le futur de la vie sur Terre et ce à des fins de quêtes pour d’égoïstes profits. Bill Gates et tous ceux qui ont faits la promotion des OGM et ont permis que ceux-ci soient làchés dans notre monde sont tous coupables de rien de moins que de crimes contre l’humanité et la Nature. Ils sont une menace à la continuation de la vie sur Terre et doivent être arrêtés dans leur élan.

Dans le domaine de la biologie humaine, notre existence même est maintenant directement menacée par des vaccins toxiques ; toujours promus au nom de la “science”, ces vaccins pourtant causent  des dégâts neurologiques importants et rendent les humains stériles de manière globale, ainsi compremettant la capacité des membres de l’espèce humaine de se reproduire.

En termes de notre source d’alimentation, l’effondrement s’accélérant de la population des abeilles est maintenant solidement lié à l’utilisation intensive de pesticides produits par les industries pharmaceutiques (http://www.naturalnews.com/034678_honey_bees_colony_collapse_pesticid…). Ces pesticides bien sûr sont toujours promus au nom de la “science” ! Il est mieux de vivre par la chimie vous savez ?

En fait, si vous regardez attentivement et honnêtement ce qui menace notre civilisation et notre planète aujourd’hui, c’est toujours quelque chose qui est fait au nom de la science !

La mort scientifique

• Les pesticides qui détruisent les sols et les rivières ? “Science!”

• Les médicaments chimiques prescrits qui tuent les humains et polluent l’eau ? “Scientifique!”

• L’empoisonnement de masse de la population par la combinaison de produits chimiques détritus de l’industrie comme le ‘fluor” ? Fait au nom de la “science” !

• Les bombes nucléaires qui ont déjà dévastées des populations civiles ? “Science!”

• Les mammographies et autres outils médicaux d’imagerie qui causent des cancers ? “Scientifiques!”

• Les poisons de la chimiothérapie, les mamectomies “préventives”, les traitements radiologiques des cancers ? Tout est “scientifique” bien sûr!

• L’empoisonnement de masse des enfants au mercure par le biais des amalgames dentaires ? Ils appellent cela “la dentisterie scientifique” !

Ce qui est clair provenant de tout cela est que l’espèce humaine est assassinée au nom de la science.

Mais il y a une réalité profonde sous-jacente: la grande majorité de cette soi-disant “science” n’est en fait qu’une science frauduleuse qui est détournée, déformée et pervertie par des industries exclusivement motivées par le méga-profit.

La véritable science est la quête pour une meilleure compréhension, pas la quête pour toujours plus de profit

La véritable science est bienfaitrice, car elle est fondée sur la quête de la connaissance. Aujourd’hui, il y a très peu de cette véritable science dans notre monde. La vaste majorité de ce qui se passe dans le domaine scientifique est motivée par les industries pour le seul but de gagner plus de pouvoir et d’argent.

En médecine par exemple, la recherche pour de nouveaux médicaments ne se fait pas au nom d’aider l’humanité, c’est au sujet des profits dégagés tous les trois mois. Mais vous saviez déjà cela. Seuls les individus les plus naïfs continuent de penser auourd’hui que l’industrie pharmaceutique se préoccuppe de la santé des humains.

Dans le domaine des OGM, ce n’est pas à propos de “nourrir l’humanité” comme cela est souvent clâmé de manière ridicule par ses promoteurs corrompus et criminels ; non, c’est en fait c’est au sujet de “contrôler, de posséder le monde” et d’utiliser la nourriture comme d’une arme contre les peuples de la Terre entière. Celui qui contrôle la nourriture, contrôle tout. Monsanto a pour but de contrôler le monde, pas de le nourrir.

Les vaccins, de leur côté, ne sont pas faits pour prévenir les maladies et améliorer la santé publique. La prévention des maladies infectieuses peut parfaitement être effectuée au moyen d’améliorations sanitaires et d’une supplémentation à moindre coût en Vitamine D. En fait les vaccins servent vraiment à deux choses:

1)   Le contrôle de la population

2)   Une rente pour l’industrie pharmaceutique dûe aux dégâts occasionnés par les inoculations (les vaccins endommageant le foie, les reins, le cerveau, les intestins, parmi d’autres organes)

La “science” pratiquée aujourd’hui est une science de domination et de contrôle. Elle n’est pour ainsi dire jamais à propos de buts humanitaires au bénéfice de l’humanité. Même le système de “propriété” et de patentes, propriété intellectuelle et de droits commerciaux n’est fait que pour placer et garantir les monopoles industriels au dessus de l’innovation. Les lois sur la propriété intellectuelle ont été détournées et exploitées par des géants industriels pour détourner le processus d’innovation et ils l’utilisent pour écraser la concurrence. Toutes les industries désirent au bout du compte un monopole total sur leurs secteurs particuliers de l’industrie.

Les universités, qui autrefois utilisaient la recherche pour le bénéfice de l’humanité, utilisent maintenant l’argent public pour développer des produits chimiques sujets à patentes, qui sont ensuite achetés et enregistrés par les industries pharmaceutiques (ou les industries des pesticides) en échange de droits d’auteurs et de royalties qui enrichissent l’université.

Il résulte de tout cela, que la “science” est devenue un moyen de corruption, de malhonnêteté, de veulerie et de mort. Les “scientifiques”, ces personnes qui pratiquent une telle “science”, sont des ingénieurs de mort dont les inventions peuvent donner des bénéfices importants sur le court-terme, mais qui mènent généralement à la destruction et la mort sur le long-terme. L’herbicide Roundup (Monsanto) par exemple, détruit les sols de cultures et encourage le développement de super mauvaises herbes ultra-résistantes aux produitx. Sur le terrain de la biologie humaine, on peut voir les mêmes ramification de destruction et de mort par exemple avec l’abus généralisé d’antibiotiques et le développement alarmant de “super-bactéries” néfastes résistantes.

De telles innovations “scientifiques” furent bien sûr développées par des gens bien-pensants qui ne pensaient pas à terme, générer des échecs massifs dans l’agriculture et des infections de staphyllocoques hyper-résistants aux antibiotiques, mais en procédant de la sorte ils ne sont devenus que des experts à mettre les pavés des bonnes intentions sur le chemin de l’enfer. La science nous tue. En  tant qu’espèce vivante, nous sommes en train de nous suicider en permettant à la science de dominer la médecine, l’agriculture, et les industries militaires. Au degré ultime où nous autorisons les scientifiques à déclancher leurs expériences dangereuses dans le monde, sans avoir testé véritablement au préalable ; et non, les vaccins anti-grippes ne sont jamais scientifiquement testés pour la sécurité et la santé publique sur de longues périodes ; nous ne faisons en fait qu’accélerer le processus de creuser nos tombes. Si nous n’apprenons pas à réfreiner les ambitions de scientifiques arrogants qui sont trop facilement tentés de rouler les dés du hasard dans leur jeu de “jouons à dieu”, alors la poursuite aveugle de la science sans raison ni sagesse ne nous mènera qu’à notre destruction.

Parce que bientôt à venir nous pouvons compter sur la montée des drones robots au nom de la science, une nouvelle race de machines Terminator (drones d’IA sans humain à bord) avec la capacité de lâcher des bombes et des obus sans réfléchir sur des populations civiles. De tels drones seront développés au nom de la “science” bien sûr, avec en filigrane tous les fantasmes égoïstiques de leurs inventeurs géniaux, qui malgré tout leur intellect soi-disant supérieur, n’ont toujours pas étudié l’histoire humaine.

Et si les drones ne nous ont pas, la nanotechnologie pourrait bien signifier notre perte. Les scientifiques sont déjà en train de faire de dangereuses expériences avec la naotechnologie et si juste une de ces expériences résulte dans un blob nanotech auto-répliquant, notre monde pourrait bien être dévoré par des machines microscopiques qui se répliquent elles-mêmes ; celles-ci feront passer les OGM pour de la franche rigolade en comparaison.

(http://en.wikipedia.org/wiki/Grey_goo)

Si nous devons survivre, nous devons forcer la science à être limitée par le principe de précaution

Si nous devons survivre à la veulerie sans fin, à l’arrogance et à l’ambition des scientifiques modernes, dont les actions ressemblent plus de jour en jour à celles d’enfants jouant avec des lances-flammes que celles d’adultes matures, nous nous devons de forcer la science à suivre et à se plier au principe de précaution.

Celui-ci veut dire que quand nous expérimentons avec la nature, nous nous forçons à demeurer du côté de la prudence, pas celui du profit. En termes pratiques, cela veut dire que nous ne devrions jamais lâcher dans la nature des programmes génétiques qui se reproduisent eux-mêmes (OGM) et laisser les semences expériementales être colportées par tous les vents à travers les continents.

Nous ne devrions jamais construire des centrales nucléaires à haut potentiel radioactif qui demande de l’énergie pour faire fonctionner des pompes afin d’éviter une fusion nucléaire. Ce genre d’endroits devraient être construits dans un format d’auto-fermeture qui devient standard lors d’un cas critique où l’humain ne peut plus intervenir.

Nous ne devrions jamais larguer des produits chimiques synthétiques sur les cultures du monde entier et leurs sols pour tuer des insectes, sans savoir les ramifications à long terme que de telles neurotoxiques produisent sur l’environnement lorsqu’ils sont introduits dans l’écosystème.

Le principe de précaution reconnaît que la civilisation humaine est fragile, et que des expériences qui paraissent scientifiques peuvent échapper au contrôle de manières qui ne peuvent simplement pas être anticipées et ce même par les esprits les plus brillants et les mieux intentionnés.

La technologie sans la sagesse n’est que suicide

Au nom de la science, l’humanité a développé des technologies extraordinaires. Mais en tant qu’espèce, l’humanité opère comme des jeunes enfants en matière de sagesse et de maturité. Nous sommes pire que des enfants armés de lance-flammes, nous sommes des enfants avec des armes nucléaires !

Un scientifique typique de haut niveau travaillant pour une industrie ou un gouvernement est moralement et éthiquement sous-développé, manquant de sagesse et de perspective. Il peut être un génie dans son domaine absurdement limité d’expertise technique, mais il n’a aucune compréhension de l’importance de restreindre l’application de la recherche scientifique dans le monde réel. Même maintenant, les scientifiques qui travaillent avec l’accélérateur de particules Hadron au CERN près de Genève sont en train de jouer à dieu avec l’univers, tentant de découvrir ce qu’ils appellent de “nouvelles particules” alors mêmes que ces particules n’en sont pas en première instance.

(http://www.naturalnews.com/025486_article_science_WHO.html)

Dans leur quête de ce qu’ils appellent la connaissance scientifique, ils jouent à un jeu très dangereux avec notre monde, risquant l’infime chance mais qui serait pourtant fatale de créer un trou noir consummant la planète. Cela ressemble à de la science-fiction ? La plupart des scientifiques conventionnels réfutent de telles idées comme étant un non-sens total. Mais leurs collègues nous ont déjà dit que l’énergie nucléaire n’était pas dangereuse, que les OGM étaient ok, que les vaccins étaient sains etc, etc… S’il y a une chose que nous pouvons établir comme scientifiquement correct aujourd’hui dans notre monde, c’est que les scientifiques surestiment grandement et naïvement la sécurité de leurs expériences, souvent d’une façon qui cause de grands dégâts ou la destruction de gens innocents autour d’eux.

Les scientifiques sont un danger pour le monde en d’autres termes et ils doivent être immédiatement empêcher de nuire avant qu’ils ne détruisent les conditions naturelles qui rendent la vie possible sur Terre.

L’histoire nous a enseigné que les scientifiques ont une très petite capacité à anticiper les effets à longs termes de leurs actions présentes. La nature de l’univers est bien plus complexe que le plus brillant des scientifiques puissent imaginer et quand ils essaient de jouer à dieu avec le monde naturel, des choses très inattendues peuvent se produire. Murphy était un optimiste, comme le montre le dicton. Non seulement les choses vont foirer si elles peuvent foirer, mais elles foireront d’une manière catastrophique qui ne peut pas être anticipée.

La sixième extinction de masse de la planète pourrait être causée par la science elle-même

Il y a eu cinq extinctions de masse sur Terre, la dernière en date ayant été celle du Crétacé-Paléogène. (http://en.wikipedia.org/wiki/Cretaceous%E2%80%93Paleogene_extinction_…)

Le sixième de ces évènements pourraient-être causés par la science elle-même, soit par une émission radiologique massive à l’échelle mondiale, une pollution génétique planétaire, un désastre nanotechnologique, la prise de pouvoir par l’Intelligence Artificielle, ou quelque chose de bien plus sinistre que nous ne pouvons même pas imaginer. Nous sommes déjà au bord de l’inondation radioactive depuis Fukushima, une situation des plus précaires, sur laquelle repose maintenant la destinée du monde. Quelles autres grandes menaces à notre survie ont-elles été commises au nom de la science ?

Tant que l’approche “on y va à fond” style Far-West telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui n’est pas muselée par un sens d’auto-préservation, l’espèce humaine sera soumise au risque d’être la victime inadvertente d’une science bien intentionnée qui a sérieusement foirée.

Prenons maintenant les mesures pour mettre fin à la science qui met en danger la vie sur Terre, qui nous met tous à risque et sortons de cette logique du suicide scientifique.

Les dix projets “scientifiques” qui mettent en danger l’existence de l’espèce humaine dès maintenant

#1) L’énergie nucléaire (en particulier Fukushima)

#2) les OGM (la pollution génétique auto-répliquante)

#3) La nanotechnologie (la machinerie microscopique auto-répliquante)

#4) Les armes biologiques (armes microscopiques auto-répliquantes)

#5) Les expériences atmosphériques (HAARP et la pulvérisation en haute altitude – chemtrails-)

#6) L’Intelligence Artificielle (IA, quand elle est couplée avec des drones assassins)

#7) Les expériences physique de l’accélération des particules (Large Hadron Collider)

#8) Les produits chimiques qui détruisent les pollinisateurs (les pesticides et insecticides synthétiques qui détruisent les essaims d’abeilles)

#9) L’armement nucléaire

#10) Les vaccins comme arme de destruction (des matériaux viraux vivant produits du croisement sur plusieurs espèces et injectés sur des cibles humaines)

 

 

8 Réponses vers “Le Nouvel Ordre Mondial par la dictature « scientifique »…”

  1. rowland Says:

    Il me semble que ce discours sur la science répond d’une certaine façon à celui de Heidegger sur la technique. Au principe de précaution (auquel on ne peut qu’adhérer) il faut y ajouter celui d’incertitude – lequel devrait être intégré à la critique non pas de la science mais des conditions matérielles des ses innovations et de ses applications. La science pour la science – la connaissance pour la connaissance – est une idéalisation sans portée. Le développement scientifique en URSS n’était pas soumis à la recherche du profit ni financé par des capitalistes et pourtant il s’avère qu’en matière de précautions tant du point de vue humain qu’écologique elle fut sans égard. Mais l’homme non scientifique en a-t-il d’avantage..? Un génie comme Léonard de Vinci qui détestait la guerre passait beaucoup de temps à imaginer de gigantesques armes pour les princes qui le payaient. Einstein, Dirac ou Pasteur ont-ils mis leur génie au service du profit et ont-ils eux-même travailler dans le but de s’enrichir..? Lorsque Einstein écrivit au président américain pour l’encourager à construire une bombe atomique afin de devancer les chercheurs nazis il avait bien d’autres motivations que le profit. Les motivations. Marx disait que les éducateurs doivent être éduqués. Par qui..? Et qui peut dire à un physicien qui travail au CERN ce qu’il doit chercher et comment… La science ne cherche pas à prendre cette place vide que certains nomment encore dieu. Je pense pour ma part qu’elle participe de l’évolution et des lois de la nature. Vous mélangez la critique plus que nécessaire du capitalisme avec cette volonté humaine de comprendre le monde et les mécanismes qui le font être ce qu’il est. Quelle solution pour empêcher un chercheur de chercher..? Quand je lis des propositions comme celle-ci : la science nous tue… J’en reste pantois… Mois qui croyait que la science nous apprenait à douter… Mais je vois que ceux qui condamnent la science n’ont pas de doutes sur leurs propres affirmations. Certaines applications doivent évidemment faire l’objet de mesures de précautions… Comme on prend soin d’un enfant qui vient de naître et bien que nous sachions que science ou pas la vie finira par le tuer.

    • Vous avez raison… sur le papier ; mais l’article que nous avons traduit (et bien d’autres…) ne fait rien d’autre que de dire que la science a de fait été kidnappée pour le profit capitaliste. Les états marxistes, surtout l’URSS étaient financés par les banquiers occidentaux (cf notre traduction de Sutton ici-même sur « Wall Street et la révolution bolchévique »), la science y fonctionnait pour le capitlaisme d’état.
      C’est ce qu’il se passe dans la réalité depuis déjà un bon moment. La science per se est amorale, nous sommes bien d’accord, mais pas l’usage qu’on en fait, ni même l’orientation donnée aux « recherches ». Si vous lisez l’anglais, veuillez lire cet article que nous envisageons de traduire… Il est parfaitement éloquent en la matière et montre le degré de corruption sans égal dans le monde de la médecine, inféodée partout au fric des complexes médico-chimico-industriels. Cet article traite du cas américain, mais c’est pareil partout…

      http://www.alternet.org/module/printversion/155331

      La science inféodée au profit à tout va, étouffée par le fric et l’arme absolue des « budgets de recherche », nous tue, oui c’est indéniable. Ce que l’article dit et que nous relayons est qu’il faut sortir de ce cercle vicieux mortifère. Ce que Mike Adams ne propose pas, c’est comment faire, parce qu’il est lui même partie du système, il ne prône pas la sortie du capitalisme et son éradication, juste sa « réforme ».
      Il n’a pas compris que tous les « réformismes » jouent la main des oligarques et qu’il n’y a pas de solutions au sein du système… Mais ceci est une autre histoire !

      • rowland Says:

        En ce qui concerne cette affirmation : la science nous tue, voir l’article : http://www.monde-libertaire.fr/medias/14715-cucurbites-assez-de-quelques-considerations-sanitaires-scientifiques-economiques-et-mediatiques-entremelees

        Parce qu’il reflète mes propres réflexions.

        • A boire et à manger dans cet article. Nous somme d’accord sur ses grandes lignes, mais certains points sont discutables (vaccination, endorsement tacite de l’escroquerie du « réchauffement climatique anthropique »…).
          Notre position est que la science a été détournée à des fins économiques d’abord (toujours plus de profit au détriment du vrai progressisme que devrait représenter la science en tout domaine et toute circonstance..), puis devant le succès confortant les cartels industriels dans leur dictature monopoliste, détournée à des fins politiques (pour pousser un agenda toujours plus eugéniste tout en maximisant le profit du plus petit nombre).
          La combinaison des deux « kidnappings » étant une ligne directrice du Nouvel Ordre Mondial des intérêts monopolistes convergents.

  2. shana23jfw Says:

    J’ai eu également cette information aujourd’hui, au sujet du réacteur n°4 de Fukushima, ainsi que sur tout le reste, par le lien en anglais.
    C’est terrible, d’autant qu’on se sent impuissant.
    La plupart des gens vivent sans se douter qu’une poignée d’individus s’occupent de leur cas et de leur futur. Si vous essayez de mettre au courant certains, ils vous croient venus d’une autre planète… C’est grave, car «  » »tout le monde n’est pas beau et tout le monde n’est pas gentil » » »

    Ces apprentis-sorciers auront tout détruit en l’espace de quelques années, ce qui aura survécu à des milliards d’années et si rien ne les arrête…!
    Que peut-on faire contre eux, à part essayer de mettre au courant un maximum de personnes, car le black-out complet est fait sur cet article !

  3. Ca fait un bout de temps que nous sommes au courrant de tout cela mais le monde attend d’etre( MORT) avant de reagir,Il n’y a pas un seul gouvernement que je connaisse qui s’occupe d’empecher ces apprentis sorciers de continuer leur oeuvres de Mort.Au contraire ce qu’on veut c’est la disparition de 80% du genre humain,et pour commencer les animaux sont les premieres victimes de ces criminels,Faut pratiquer avant d’executer le grand OEUVRE.
    Bientot ce sera notre tour,et qui croyez vous nous sauvera?Pas la bande d’endormis trop confortables qu’il y a.Peut etre la nouvelle generation montante si elle se reveille a temps…Ou peut etre Batman,Ou Superman?.qui sait ?.Mon Frere nous serons morts demain…???

  4. emma b. Says:

    1 – Les promesses non tenues du coton OGM en Inde Hervé kempf
    2 – Les producteurs sont desamparés aux Etats Unis Hervé kempf
    3 – Le débat autour des OGM s’amplifie
    4 – Le coton OGM en Afrique de l’Ouest Christophe Noisette

    4 articles de référence, qui décrivent d’une manière détaillée les méfaits de ces OGM et leurs conséquences sur le plan social, environnemental .

  5. palella Says:

    Tellement vrai , les scientifiques ont des pouvoirs qui nous emmènent au chaos …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.