Nouvel Ordre Mondial: D’après Grand Frère, nous sommes tous des terroristes potentiels… Qu’allons-nous faire contre cet étiquetage ?

Vous êtes tous suspects maintenant. Qu’allez-vous réellement faire à ce sujet ?

 

 

Par John Pilger

 

Le 26 Avril 2012,

 

 

url de l’article original:

http://www.johnpilger.com/articles/you-are-all-suspects-now-what-are-you-going-to-do-about-it

 

 

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

 

Vous êtes tous des terroristes potentiels. Cela n’a aucune importance que vous viviez en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Australie ou au Moyen-Orient. La nationalité a été effectivement abolie. Allumez votre ordinateur et le département de la sécurité de la patrie (NdT: le tristement célèbre DHS, la Stasi ou Securitate du pays du goulag levant…) et son centre de gestion des opérations nationales contrôlera si vous ne tapez pas sur votre clavier simplement les mots “Al Qaïda”, mais aussi “exercice”, “entraînement”, “vague”, “initiative” et “organisation”: tous des mots proscrits. L’annonce faite par le gouvernement britannique qu’il a l’intention d’espionner chaque courriel et chaque coup de téléphone est du réchauffé. L’aspirateur satellite connu sous le nom de système Echelon a déjà fait cela depuis des années. Ce qui a changé, c’est qu’un état de guerre permanent a été lancé par les Etats-Unis et qu’un gigantesque état policier est en train de consumer l’occident.

Qu’allez-vous faire à ce propos ?

Au Royaume-Uni, sur instruction de la CIA, des cours de justice spéciales vont gérer les cas des “suspectés de terrorisme”. L’Habeas Corpus se meurt. La cour européenne des droits de l’Homme a décidé que cinq hommes, dont trois britanniques, peuvent être extradés vers les Etats-Unis et ce malgré qu’aucun sauf un n’ait été officiellement accusé de crime. Tous sont emprisonnées depuis des années sous le coup du traité d’extradition entre les USA et la GB de 2003, qui fut signé un mois après l’invasion criminelle de l’Irak. La cour européenne a condamné le traité comme étant potentiellement une source de “punitions cruelles et extraordinaires”. Un de ces hommes, Babar Ahmad, a reçu 63 000 Livres britanniques en compensations pour les 73 blessures reconnues qu’il a subies durant sa détention dans les locaux de la police. L’abus sexuel, la signature du fascisme, est placé haut sur la liste. Un autre détenu est un schizophrène qui a souffert d’un effondrement psychologique total et est maintenu à l’hôpital de haute sécurité Broadmoor, un autre est suicidaire. Vers le pays des hommes libres vont-ils aller, de concert avec le jeune Richerd O’Dwyer qui risque 10 ans en pyjama orange les chaînes aux pieds parce qu’il a soi-disant enfreint les lois du copyright sur internet.

Alors que la loi est politisée et américanisée, ces travestis légaux ne sont pas atypiques. En rendant son verdict de culpabilité sur un étudiant de l’université de Londres, Mohamed Gul, pour prosélytisme du “terrorisme” sur internet, les juges de la cour d’appel de Londres ont tranché en ce que “des actions… contre des forces armées d’un état où que ce soit dans le monde, qui ont cherchées à influencer un gouvernement et furent appliquées pour des raisons politiques”, étaient dorénavant des crimes. Appelez à la barre Thomas Paine, Aung San Suu Kyi et Nelson Mandela.

Qu’allez-vous faire à ce propos ?

Le pronostique est maintenant clair: le mal que Norman Mailer appelait “pré-fasciste” est maintenant en phase de métastases. Le ministre de la justice américain, Eric Holder, défend le “droit” pour son gouvernement de faire assassiner des citoyens américains. Israël, le protégé, a le droit de viser avec ses armes nucléaires un pays qui n’en a pas: l’Iran. Dans cette vitrine du monde, le mensonge est panoramique. Le massacre de 17 civils afghans le 11 Mars, incluant au moins 9 enfants et 4 femmes, est attribué à un soldat “fou” américain isolé. L’ “authenticité” de tout ceci est validée par le président Obama lui-même, qui a “vu une vidéo” et qu’il regarde comme étant “une preuve conclusive”. Une enquête parlementaire afghane indépendante quant à elle, produit des témoins occulaires qui donnent des récits et preuves détaillés d’au moins 20 militaires ravagrantgg leur village aidé par un hélicoptère, tuant et violant: un raid de nuit standard et routinier pour les forces spéciales américaines.

Retirez la technologie du meurte par jeu vidéo, la contribution de l’Amérique à la modernité, et le comportement est traditonnel. Immergés dans la fortitude de la bande-dessinée, des forces américaines, entrainées brutalement, souvent médiocrement, fréquemment racistes, obèses et menées par une classe d’officiers corrompus, transfèrent le meurtre domestique en des endroits reculés dont ils ne peuvent pas comprendre les luttes fondées dans la misère. Une nation qui s’est bâtie sur le génocide de la population native ne va jamais changer d’habitude. Le Vietnam était “territoire indien” et les “bridés”, les “jaunes” devaient être “pulvérisés”. La pulvérisation de centaines, pour la plupart des femmes et des enfants, dans le village vietnamien de My Lai en 1968 était aussi un incident “isolé” et de manière profane, “une tragédie américaine” (le titre de la couverture de Newsweek à l’époque). Seulement un des 26 hommes menés devant la justice a été condamé et le président Nixon l’a libéré. My Lai est dans la province de Quang Ngai, où, comme je l’ai appris d’un journaliste, environ 50 000 civils furent tués par les troupes américaines, pour la plupart dans ce qu’ils appelaient “une zone de tir libre”. Ceci a été le modèle de la guerre moderne: le meurtre à l’échelle industrielle.

Tout comme l’Irak et la Libye, l’Afghanistan est un parc d’amusement pour les bénéficiaires de la guerre permanente de l’Amérique, L’OTAN, les entreprises d’armement haute technologie, les médias et l’industrie de la “sécurité”, dont la contamination lucrative est une contagion sur la vie quotidienne. La conquête ou la “pacification” de territoire n’est plus importante. Ce qui importe est de vous pacifier, la culture de votre indifférence.

Qu’allez-vous faire à ce propos ?

La descente dans le totalitarisme a ses points de repère. A tout moment maintenant, la cour suprême de Londres décidera si le rédacteur en chef de Wikileaks, Julian Assange, doit-être extradé vers la Suède. Si son dernier appel échoue, le facilitatgeur de la divulgation de la vérité à une échelle épique, qui n’est accusé d’aucun crime, devra faire face à l’isolement en haute sécurité et à des interrogatoires sur de soi-disants abus sexuels. Grâce à un arrangement secret entre les Etats-unis et la Suède, il pourra être “rendu” au goulag américain à tout moment. Dans son propre pays, l’Australie, la premier ministre Jullia Gillard a conspiré avec ceux de Washington qu’elle appelle “ses vrais amis”, afin de s’assurer que son concitoyen innocent revête un pyjama orange, au cas où il “reviendrait à la maison”. En Février, son gouvernement a écrit un “Amendement Wikileaks” au traité d’extradition entre les Etats-Unis et l’Australie, qui rend la vie plus facile pour ses “potes” de mettre la main sur lui. Elle leur a même placé le pouvoir d’approuver au dessus des recherches pour la liberté de l’information, de façon à ce qu’on puisse mentir au monde, comme cela est devenu l’habitude.

Qu’allez-vous faire à ce propos ?

Publicités

3 Réponses to “Nouvel Ordre Mondial: D’après Grand Frère, nous sommes tous des terroristes potentiels… Qu’allons-nous faire contre cet étiquetage ?”

  1. emma b. Says:

    il vont avoir du travail pour trier les millions de gens qui seraient succeptibles de rentrer dans ces catégories. Donc ils vont dépenser beaucoup d’argent pour de piètres résultats. les Etats ne peuvent que modérèment participer et payer pour ce genre de travail et il ne reste qu’aux milieux d’affaires qu’à verser de l’argent qui ne leur rapportera que peu.

    ils sont en pleine débâcle face aux peuples qui de plus en plus comprennent et sortent de leur léthargie. ils constatent le peu de résultats ontenus dasn les pays du Magrebh qui dans un permier temps vont vider ce qui reste dans les caisses des Etats et auront du mal à partager avec leurs maitres, l’Occident, qui les ont mis au pouvoir;

    Regardez ce qui se passe en Syrie où ils ont du mal à endiguer la montée des islamistes, dont le CNS est remplie et à qui ils n’ont pas accordé la légitimité réclamée, pour cette raison, et du monter une structure paralléle, les amis de la Syrie ( juppé, Clinton etc ), qui est vide. l’ASL en est réduite à perpétuer des attentats.

    • Cela fait partie de la stratégie de la « guerre perpétuelle »… Tant que les complexes militaro-industriels et de la sécurité seront les plus puissants lobbies politiques, rien ne pourra changer car le politique est asservi à l’économique et non plus l’inverse.

      L’éveil est une bonne chose incontestablement, mais il ne faut pas en rester là. Il faut construire le contre-pouvoir par un élan solidaire au-delà des clivages factices.

      La véritable lutte est une lutte d’attitude en notre sein même…

  2. emma b. Says:

    Mais ils ont l’argent. les 4 plus grands fonds de pension américains ne savent plus où ils doivent le placer, car s’ils ont aussi gagnés, ils ont aussi beaucoup perdu et la suspission entre eux ( banquiers est grande ). Alors ils en gardent une grande partie par devers eux. Et les politiques laxistes se durcissent un peu partout et sont très regardant voulant garder le contrêle, par exemple en Chine, les patrons du CAC 40 de l’automobile sont assez mécontents du 50-50 parts que leur impose la Chine, qui veut garder et la maitrise des décisions et s’accaparer de la technologie et cela doit concerner tous les secteurs sensibles.

    De même, les problémes sociaux en Chine et manifestations et le gouvernement chinois qui n’entend pas céder demande aux entreprises occidentales, de fairer un geste ( Apple ) pour augmenter les salaires et aux dirigeants occidentaux, cela ne leur plait guère.

    Tous les exploiteurs sont suir la brèche, les peuples sont éveillés et se révoltent et ne croient plus aux promesses.

    Cela ne veut pas dire que le changement viendra d’un coup de cuillère à pot.

    De même en Europe, l’austérité cela veut dire plus de dépenses sociales mais aussi plus de dépenses d’investissement et donc pour les entreprises du CAC 40 plus de grands contrats donc on voit s’ouvrir les responsables européens à l’idée de Hollande pacte de stabilité et de croissance, mais il faut être conscient que c’est une drôle de rupture du pacte où ils vont l’ouvrir aussi pour eux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.